Cameroun : un employé de plantation attaque Bolloré pour "diffamation"
suivi

Cameroun : un employé de plantation attaque Bolloré pour "diffamation"

Nouveau rebondissement dans l'affaire qui oppose le patron de Vivendi à "Complément d'enquête"

Réservé à nos abonné.e.s
Les plantations de palmiers dont Vincent Bolloré est actionnaire emploient-elles des enfants ? C’est ce que semblait montrer un reportage de Complément d’enquête diffusé sur France 2 en avril dernier. Alors que Bolloré a multiplié les plaintes contre la chaîne et ses journalistes, l’un des jeunes employés de la plantation accusé par Bolloré d’avoir menti sur son âge a décidé de se retourner contre le patron de Vivendi. Comme l’affirme ce vendredi 13 janvier le site Info-Cameroun, l’employé a porté plainte pour diffamation, avec l’appui d’un cabinet d’avocats parisien.

Vincent Bolloré contre Complément d'enquête, Acte 4. On a appris vendredi 13 janvier qu'un employé d'une plantation de la société agro-industrielle Socapalm, société dont Bolloré est actionnaire, a porté plainte contre l'industriel breton pour "diffamation publique envers un particulier". L'affaire remonte à avril dernier et à la diffusion d'un reportage du magazine Complément d'enquête sur France 2 consacré aux activités africaines du patron de Vivendi. Les auteurs du reportage, Tristan Waleckx et Mathieu Rénier, avaient notamment recueilli le témoignage d'un jeune employé travaillant sur une plantation de palm...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.