Cahuzac : du divorce qui tourne mal au conflit d'intérêts
article

Cahuzac : du divorce qui tourne mal au conflit d'intérêts

Le point sur les révélations, en deuxième semaine

Réservé à nos abonné.e.s
Mais où est donc passé le 3ème épisode de l'affaire Cahuzac ? Après le premier article de Mediapart et l'enregistrement sonore, le site est sommé d'apporter d'autres preuves... qui ne viennent pas. Mais de nouveaux personnages ont fait leur apparition en fin de semaine dernière: à côté de l'agent du fisc de Sud-Ouest, on a découvert un notable (ayant déposé l'enregistrement sonore chez le notaire), l'ex-femme du ministre (en instance de divorce), sans oublier l'avocate de cette dernière, une certaine Isabelle Copé (soeur de), elle-même accusée d'évasion fiscale. Le tout sur fond de divorce qui tourne mal et de détectives lancés aux trousses du ministre. Avec une question brûlante : la justice peut-elle aujourd'hui ouvrir une enquête contre Cahuzac ? Ce n'est pas gagné. On vous explique pourquoi.




Accusé Mediapart, au rapport. Après deux articles et autant de démentis de la part de Jérôme Cahuzac, Mediapart a dû s'expliquer sur cette affaire.

Le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, a-t-il vraiment détenu un compte en Suisse non déclaré à la banque UBS jusqu'en 2010 ? À part la bande-son qui date de l'an 2000 et le "mémoire" rédigé en 2008 par un agent du fisc, Rémy Garnier, quelles sont les preuves de Mediapart, site régulièrement accusé de "feuilletonner" chacun de ses scoops ? Jeudi 6 décembre, le journaliste de Mediapart, Fabrice Arfi, a dû répondre à toutes ces ques...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.