Cahuzac : comprendre la justice de classe ?
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Cahuzac : comprendre la justice de classe ?

Cahuzac
Partager cet article Commenter
75
75 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

Cahuzac : comprendre la justice de classe ?

Commentaires préférés des abonnés

Cahuzac est chirurgien; il a dû bien peu exercer son métier, trop occupé qu'il était à d'autres tâches. Le numérus clausus fait qu'il a pris pour sa formationla place qu'un autre  aurait pu occuper, qui se serait rendu plus utile à la société qu(...)

Approuvé 12 fois

Le truc c'est que les morts dûs à la fraude fiscale, on ne les voit pas aussi bien qu'on voit les Ronans. Mais ils existent.


1/ Evasion fiscale -> hausse des taxes pour compenser
2/ Hausse des taxes -> appauvrissement des classes moyennes, des en(...)

Le pauvre a ( presque ) tout perdu : son pouvoir, sa respectabilité, son argent, ses compagnons.

Pour retrouver ses amis, ce serait une bonne chose qu'il aille en prison : la-bas , on élargit le cercle de ses  relations.

Derniers commentaires

L'air de rien, entre le commentaire de bibi ici et le mien concernant la "couverture" médiatique d'une année de gouvernement Macron, ne serait-on pas en train d'imaginer  "une autre justice" concernant ce qu'on pourrait appeler des "délits de domination sociale déplacée"? J'anticipe déjà la réaction de nos "élites" politiques médiatiques ou autres..".Mais c'est le retour à la rééducation du style Mao ou Staline"..C'est oublier que l'état social qu'ils détruisent protégeait (au moins un peu) les classes populaires, et que nous ne cherchons qu'à leur faire boire le poison qu'ils nous font boire aujourd'hui....Je ne vois pas au nom de quoi on ne leur appliquerait des modes de vies destructeurs qu'ils imposent aux autres.
 Il y a dans les commentaires ci dessous un imbécile (doux euphémisme) qui espérant faire diversion argumente du style "c'est pas Cahuzac qui a tué comme un terroriste"....ou encore "ce sont les petits délinquants qui rendent la vie impossible dans les quartiers populaires et pas les fraudeurs"  (et je subie cette violence déplacée moi même, et étant humain, rien ne dit que sous l'énervement je ne pourrai pas avoir une réaction violente contre ces petits délinquants. Les affects nous dépassent parfois, en tout cas moi). Ce raisonnement serait juste si le travail (dans des conditions normales  de travail, de rémunération et de protection sociale, comme c'était un peu plus le cas dans les années 60 et 70 ou la finance et les élites étaient un peu plus sous le contrôle du peuple qui leur imposait un degré d'humanité plus haut), je disais donc ce raisonnement serait juste si le travail était justement considéré dans notre société. Or tous ces fraudeurs et rentiers (les actionnaires sont des sortes de fraudeurs légaux à vrai dire par les temps qui courent) tirent leur revenus du détournement de la richesse produit par les travailleurs aujourd'hui pressés comme des citrons. Autrement dit ce n'est pas parce que il y a des branleurs des délinquants ou des terroristes que ce pays devient  invivable (bien sûr que ça joue ), mais surtout parce qu'il y a de la violence sociale et de l'injustice sociale de plus en plus prononcée de la part d'une" élite" qui vole le peuple (combien d'infirmières pourrait on embaucher si les fraudeurs étaient mis au pas? ou les ultra riches normalement imposés?). Et de plus, si les "petits" métiers étaient mieux considérés, je mets ma main à couper que pas mal de petits délinquants réfléchiraient à deux fois. parce qu'entre finir sa vie mitraillé par un dealer concurrent ou avoir la certitude d'un revenu stable et d'un travail normalement rémunéré et pouvant faire vivre sa famille, le choix deviendrait plus évident. Alors qu'aujourd'hui travailler à lidl  pour payer les vacances de nos élites dans des palaces climatisés à l'autre bout du monde.....

Dommage, parfois il faut faire une exemple et cela releve d'une certaine injustice.... le message aurait été double, pour les fraudeurs fiscaux et les elus qui se payent la tete des français.





Justice de classe ou effet Dupont-Moretti ? 


Si notre justice était une justice de classe, Cahuzac n'aurait pas été condamné en 1ère instance à 3 ans de prison .


Pour son appel,  Cahuzac  a changé d'avocat et a demandé à Dupont-Moretti de le défendre. 


Il serait bien qu'un jour un journaliste s'interroge sur les raisons pour lesquelles Dupont-Moretti a plus de 120 acquittements à son actif ...


Que se passe-t-il entre cet avocat et les juges  au moment du procès ? 


pour son ultime plaidoirie, Dupont-Moretti  avait culpabilisé la cour avec cette question : "et s'il se flingue en taule ?" 


Il avait aussi suggéré "d'aggraver sa peine en alourdissant la partie sursis" 

D'accord, il n'ira pas en prison, mais pendant deux ans il ira faire des travaux d’intérêt général, style : 


-passer la serpillière tous les soir dans un centre des impôts de Seine Saint Denis


- ou mieux, aller épauler le caissier de la trésorerie départementale amende du lot et Garonne...


Tous les jours ouvrables de sa misérable vie pendant deux ans.

Est-il permis de penser que Monsieur  CAHUZAC  était schizophrène ?

 Il me semble que l'on peut qualifier , ainsi, un ministre  chargé de lutter contre la fraude fiscale,  qui  , en même temps , comme dirait l'AUTRE    ( que Dieu Le  protège) )  était légèrement fraudeur.

L'article 122;-1  du Code Pénal énonce l'irresponsabilité des malades mentaux ( tels que les schizo.)

Etant irresponsable,  il ne peut être puni.

Maitre Dupond-Moretti aurait dû  me consulter

(Mes honoraires sont payables, en espèces, off shore)

J'aurais dû me faire Maître.

 J'aurais fait fortune et  gràce à notre Président  ( que Dieu  continue à L'inspirer )  je n'aurais pas payer l'ISF.

La Corse bénéficie de longue date d'un statut fiscal dérogatoire motivé par son insularité (Wiki).

Et c'est après sa condamnation, que Cahuzac s'installe sur l'île où non seulement la fraude n'est pas sanctionnée, mais où elle fait partie de la coutume ! Ce type n'a vraiment pas le sens du timing...

Vraie question : il garde son droit de vote et celui de se présenter à des élections ? 


j'ai quand même en mémoire pour illustrer la justice de classe d'un homme (SDF) je crois condamné à 2mois ferme pour avoir volé du riz et du fromage...Les a il fait,  je je sais mais il y a eu condamnation.


Le problème, ce n'est pas la "légèreté" de la peine. Le problème, c'est le deux poids deux mesures avec tous ces gens en prison qui n'ont rien à  y faire car nous avons une justice de classe comme les États-Unis ont une justice de race. 


(Et n'oublions pas que la justice n'est pas une institution mais un concept philosophique. Le Ministère de la Justice, ça n'existe pas. On devrait plutôt parler du Ministère de la Légalité - qui varie en fonction des saisons...)

J'imagine qu'il y a un risque de radicalisation ... voir même qu'il pourrait rencontrer quelques barbus qui pourraient le convertir à l'intégrisme. J'imagine que d'ici quelques années il pourrait même faire la une en attaquant hollande ou sarko avec un coupe-papier.

Il y a clairement des directives pour que les aménagements de peine soit la règle par défaut pour les condamnation de moins de 2 ans ferme. Pour qu'il y ait des justifications très sérieuses (dangerosité immédiate) pour que ça débouche sur de l'enfermement. 

Je trouve cela personnellement anormal, mais ce n'est pas que pour Cahuzac. Et c'est pour ça que Cahuzac tenait tellement à ne recevoir "que" 2 ans ferme, entre 2 ans ferme et 3 ans ferme, ça change tout dans l’exécution de la peine.

Daniel,

- sur la dangerosité "direct" okay, il n'y en a pas. Je ne suis pas pour envoyer sur de longue peine les gens non dangereux en prison (il y en a trop) et je ne suis donc pas pour envoyer Cahuzac "encore" en prison  

- sur l'effet d'exemple et de dissuasion, je peut aussi être d’accord avec vous. Cette peine est insuffisante et injuste, surtout lorsque l'on compare à celle de la répression sociale ou "de vols alimentaires" comme vous le faite.


- par contre si l'on considère qu'il faut "vider" les prisons, (ingérable, indécente, injuste) il est important de considérer que la difficulté de réinsertion, voir son impossibilité après une peine longue fait aussi parti de la punition (elle peut même être considérer comme une pire punition dans bien des cas). 


Donc sur le coté punition je ne suis absolument pas d’accord avec vous il a souffert, c'est toujours vrai mais il faut comparer aux autres cas de condamnés! En effet en comparant le cas d'une sentence de 4ans, dont 2 ans ferme, pour Cahuzac ou un français lambda  condamné à la même peine (mais avec 1700€ par mois pour un actif avant condamnation ou un retraité à une moyenne de 1300€ ), on voit bien que la punition en comprenant la réhabilitation comme aussi une épreuve punitive, devient un enfer pour monsieur lambda mais tout ce passe bien pour Cahuzac! Donc idéalement l'amende devrait être en proportion et être imposée de façon à créer une égalité d'effet de peine juste entre les sentences. En d'autre mot, Il n'y a pas d'égalité (donc de justice) à peine de prison et amende égale car selon le niveau de rente, age, perspective de réinsertion et qualité de vie après réinsertion les peines devrais êtres adaptées. C'est là qu'est le plus gros déséquilibre de peine dans l'affaire Cahuzac....


Ici en plus Cahuzac va faire de la plongé en corse en profitant d'une retraite de ministre sur un salaire qu'on lui offre pour sa trahison de la fonction (nous  citoyens mais ça pourrais être un rapport patron/travailleur), c'est la vrai info que je retiens de votre chronique (merci je me demandais ce qu'il allait devenir!)

C'est choquant et cela rend cette peine injuste, pas parce que le délais de prison est cours mais  

parce-que la punition (avec amande insuffisante pour ce cas) est injuste. Et c'est pour cela seulement que l'effet d'exemple pour en dissuader d'autre est inefficace. Vous ne pouvez donc pas écarter la punition de votre chronique, et je suis curieux de connaître le montant de l'amende qui lui permet de conserver un tel niveau de vie, voir de la comparer avec d'autre condamnation en pourcentage du revenu. Une idée sur la question ? Il est d’ailleurs interressant de voir comment les médias n'ont parlé que de la peine de prison en fournissant à  E. dupond-moreti toute les occasions de faire se concentrer l'opinion publique sur cette question pendant des mois. Question facile à botter en touche par un 'mais ce sont les gens dangereux que l'on envoie en prisoné et sans jamais poser la question d'une amende juste, un prélèvement direct sur le salaire, voir une annulation de la retraite de ministre ou de comparer avec les difficulter de réinsertion d'autres détenus.



Les « gens » qui ont « découvert » Cahuzac à l’occasion de ses déboires fiscaux ne semblent pas se rappeler d’une chose (De toute manière ils s’en foutent) c’est que Cahuzac a été le meilleur ministre du budget depuis bien longtemps. D’abord parlementaire, à ce titre Président de la commission des finances de l'Assemblée nationale (2010-12), puis ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargé du budget (à partir de 2012), ceux qui suivent dans la presse la relation des (Austères) débats budgétaires se souviennent de journalistes épatés par ses tirades sans notes, bourrées de chiffres, à tel point que la droite restée clouée sur ses sièges. Même ses homologues, genre Carrez, louant l’étonnante maîtrise technique de ce chirurgien, même pas inspecteur des Phynances… C’était ça Cahuzac, bande de pleureuses récriminantes et justicières !...


De ce talent, un doit s’en souvenir : Un nommé Mélenchon. Un jour invité à débattre à la télé avec ce minus inconnu de lui, Mélenchon, pas encore député, ne devait pas lire les journaux ne causant pas de lui, et très fier à bras, il pensait se goinfrer l’inconnu, quand même déjà ministre. On a rétrospectivement l’impression d’avoir assisté au (Relativement) récent débat Macron-Le Pen, l’un jouant les matamores dédaigneux, et l’autre lui répliquant, toujours sans notes, et témoignant de sa connaissance parfaite des chiffres ; citer Jaurès et Hugo ne saurait vous secourir bien longtemps en pareil contexte…

Daniel évoque la fonction de sûreté de la peine, qui n'a évidemment rien à faire là puisqu'il s'agit  d'une peine d'emprisonnement pour un délit, et non d'une peine de réclusion pour un crime.


Par contre, il omet la fonction de réadaptation et de réintégration de la peine d'emprisonnement: or on peut se demander comment un tel menteur réitéré doublé d'un escroc peut espérer retrouver une patientèle ayant confiance en lui. 

Qui accepterait désormais de se laisser planter des poils de cul sur le crâne à prix d'or par un tel individu?


Peut-être qu'un stage d'ébénisterie  ou de n'importe quelle autre activité en prison pourrait faciliter la reconversion du prévenu et sa réintégration dans la société....

Cahuzac est chirurgien; il a dû bien peu exercer son métier, trop occupé qu'il était à d'autres tâches. Le numérus clausus fait qu'il a pris pour sa formationla place qu'un autre  aurait pu occuper, qui se serait rendu plus utile à la société que Cahuzac avec sa clinique d'implants capillaires. Bref, je suggère que si Cahuzac ne fait pas de prison, il soit condamné à un travail d'intérêt général: accueil des malades aux  urgences pendant deux ans tous les jours de la semaine; travail en EHPAD...et s'il n'a plus aucune compétence dans le domaine médical, ayant cessé d'exercer depuis trop longtemps: ménage, vidage des bassins...

Pourquoi dit-on " justice de classe", c'est plutôt " injustice de classe", non ? 


Dissuader des imitateurs, ...là, non seulement ça ne va dissuader personne, mais ça donne même presque envie d'essayer. 

Tout le monde a fini sa déclaration ? 

Un petit oubli, une petite modification...

Le pauvre a ( presque ) tout perdu : son pouvoir, sa respectabilité, son argent, ses compagnons.

Pour retrouver ses amis, ce serait une bonne chose qu'il aille en prison : la-bas , on élargit le cercle de ses  relations.

Effectivement , justice de classe :


Il s'agit tout de même d'autre chose qu'un simple fraudeur fiscal,

- Ministre DU BUDGET

- menteur devant l'Assemblée générale

En un mot ce monsieur a fait énormément contribué en la défiance des français a l'égard de leurs institutions (politiques et fiscales) et ne pas l'envoyer ne serait ce que symboliquement en prison écorne encore notre confiance en l'institution judiciaire cette fois.


ha .....et don't feel the troll !

 

Ronan Gosnet, connais pas. Ce n'est pas un fraudeur du fisc qu a tué Ronan Gosnet dont Boboland refuse de prendre connaissance de la tragique disparition. C'est un gentil migrant élevé sous la mère, loin de sa Tchétchénie d'origine. On a trouvé dans cette gentille famille entretenue nos frais pas moins de sept téléphones. Mais pas celui du criminel. Boboland a frémi samedi soir à l'idée que la France emporte l'Eurovision avec une chansonnette migrantophile. On imagine le tableau de weekend sinistre si cela avait été le cas ! Et puis réfléchissez à une chose: S'il y a des paradis fiscaux, c'est aussi qu'il existe des enfers fiscaux...

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Migrants : une nuit de garde à vue pour une journaliste

Lisa Giachino (L'âge de faire) était en reportage à la frontière italienne

Vous voulez être coup de coeur de Paris-Match ? C'est 2400 euros.

"C’est la première fois qu’on me demande de l’argent pour apparaître dans un média "

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.