Berlusconi, fraudeur fiscal condamné, et sa campagne pour la "flat tax"
Brève Vidéo

Berlusconi, fraudeur fiscal condamné, et sa campagne pour la "flat tax"

Réservé à nos abonné.e.s
On le voit sur tous les plateaux : Silvio Berlusconi, 81 ans, fait campagne pour les législatives italiennes du 4 mars prochain. Avec une particularité, à peine mentionnée par certains journalistes : la tête d'affiche de la coalition du centre-droit, allié de l'extrême droite xénophobe Lega del Nord... est inéligible, puisque condamné pour fraude fiscale. Mais rien qui l'empêche de vanter le programme fiscal de sa coalition.

Il est condamné pour fraude fiscale, inéligible et n'est donc pas candidat pour les législatives italiennes. Pourtant, Silvio Berlusconi se balade comme chez lui sur les plateaux télés (il en possède d'ailleurs plusieurs). Tête d'affiche de la coalition de "centre-droit" qui regroupe son parti Forza Italia, la droite nationaliste Fratelli d'Italia et l'extrême droite xénophobe Lega del Nord, l'ancien chef du gouvernement vante tous les plans du programme commun adopté par les trois partis. Parmi lesquels, la "flat tax" (ardemment défendue également par le président de ce côté-ci des Alpes), système fiscal d'imposition à taux unique. 

Reçu dans deux émissions de la télévision publique Rai 1, Porta a Porta et Che tempo che fa, respectivem...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.