Attaqué en diffamation par Pérol, Médiapart sort sa pétition
enquête

Attaqué en diffamation par Pérol, Médiapart sort sa pétition

Réservé à nos abonné.e.s

"La liberté d'informer en procès." Pour dénoncer la plainte en diffamation déposée par François Pérol contre Mediapart, son directeur de la publication Edwy Plenel a sorti l'artillerie lourde.

L'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée, placé par Nicolas Sarkozy à la tête des Caisses d'épargne et des Banques populaires, attaque le site pour une série d'articles revenant sur sa nomination.


"La liberté d'informer en procès." Pour dénoncer la plainte en diffamation déposée par François Pérol contre Mediapart, son directeur de la publication Edwy Plenel a sorti l'artillerie lourde.

L'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée, placé par Nicolas Sarkozy à la tête des Caisses d'épargne et des Banques populaires, attaque le site pour une série d'articles revenant sur sa nomination.
En réponse, Mediapart lance un appel aux dons et une pétition de soutien, signée par un impressionnant panel d'hommes politiques, de journalistes et d'écrivains.

Mais contrairement à ce qu'...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Cahuzac : la Justice enquête-t-elle à basse intensité ?

"Un cadre procédural faible" (Eva Joly, 2010)

Sous pseudo, Marine Le Pen tacle les médias sur Twitter

Les "questions débiles" d'Aphatie et les journalistes "100% gauchos" d'iTélé

Pegasus : trois journalistes espionnés par le Maroc témoignent

Rosa Moussaoui (L'Humanité), Lénaïg Bredoux (Mediapart) et Ignacio Cembrero (Orient XXI) racontent

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.