Jugement Karachi : les médias LVMH oublient le condamné LVMH
article

Jugement Karachi : les médias LVMH oublient le condamné LVMH

Réservé à nos abonné.e.s
Si la plupart des médias ont rapporté le jugement de l'affaire Karachi, et les condamnations de l'entourage d’Édouard Balladur à l'époque, tous n'ont pas jugé utile d'indiquer que l'un des condamnés, Nicolas Bazire, est aujourd'hui un haut cadre dirigeant de LVMH, propriété de Bernard Arnault. Notamment les médias dont Bernard Arnault est le propriétaire.

Avec le jugement de l'affaire Karachi, pour la première fois, la justice condamne en première instance certains responsables du financement d'une campagne électorale présidentielle, celle d’Édouard Balladur en 1995, via des rétrocommissions issues de ventes d'armes. L'ex-ministre de la Défense François Léotard et l'ancien premier ministre Balladur seront jugés plus tard par la Cour de justice de la République, mais lundi 15 juin, six proches ont été condamnés à des peines de 2 à 5 ans de prison ferme – ils ont annoncé faire appel. Nombre de médias rapportent ce jugement dont la portée est "historique", sauf certaines chaînes d'info comme BFMTV ou CNews qui s'abstiennent d'évoquer ce qui, selon les juges, a constitué une "atteinte d’une grav...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.