"Si on me prouve que les OGM sont dangereux, je l'écrirai"

Arrêt sur images

L'étude-choc sur les OGM sur le gril

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Les OGM sont-ils du poison, comme l'affirmait la couverture du Nouvel Observateur de la semaine dernière, ou bien l'étude de Gilles-Eric Séralini est-elle biaisée par un certain nombre d'approximations et d'a priori ? C'est le débat de cette émission, avec quatre invités : Gilles-Eric Séralini, auteur de l'étude sur la dangerosité de l'OGM NK603 et de l'herbicide Roundup et président du Criigen (le Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le génie GENétique), association plutôt hostile aux OGM. A ses côtés, Corinne Lepage, ancienne ministre de l'environnement et cofondatrice du Criigen. Et pour apporter la contradiction, deux journalistes scientifiques plutôt critiques vis-à-vis de cette étude : Stéphane Foucart du Monde et Michel de Pracontal de Mediapart.


L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Sébastien Rochat

et déco-réalisée par Mireille Campourcy et François Rose.

La vidéo dure 1 heure et 25 minutes.

 


Le making of de l'émission, par Sébastien Rochat

Alerte OGM. C'est le thème qui s'est dégagé cette semaine dès les premières minutes de la #confderedac appelée aussi "réunion du lundi", celle au cours de laquelle chacun se confesse. "Professionnellement, le bon choix, c'est TF1", a par exemple avoué cette semaine Daniel Schneidermann à propos de la couverture des "émeutes dans le monde musulman".

Les OGM et l'étude "choc" de Gilles-Eric Séralini donc. Afin de prolonger notre article sur le sujet, nous décidons d'inviter Corinne Lepage, que nous avons déjà re...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.