Japon : troubles dans le genre

Arrêt sur images

Des princesses qui chevauchent ou manient l'épée (Princesse Saphir, ou Lady Oscar) ; de beaux jeunes hommes longilignes aux cheveux longs ; des créatures androgynes, qui glissent entre les sexes et les genres : le "gender fluid", la fluidité de genre, est(...)

Post-pop
  • Presentation
    Rafik Djoumi et Daniel Schneidermann et Delphine Chedaleux
  • Préparation
    Antoine Streiff
  • Deco-Réalisation
    Adèle Bellot et Antoine Streiff
Réservé à nos abonné.e.s
Des princesses qui chevauchent ou manient l'épée (Princesse Saphir, ou Lady Oscar) ; de beaux jeunes hommes longilignes aux cheveux longs ; des créatures androgynes, qui glissent entre les sexes et les genres : le "gender fluid", la fluidité de genre, est comme chez elle dans les animations japonaises.

D'où vient ce tropisme, dans la culture japonaise ? A-t-il une finalité de tolérance et d'émancipation, ou tout simplement ... commerciale ? Et d'ailleurs, le gender fluid signifie-t-il que les hiérarchies entre les genres y sont abolies ? De L'attaque des titans à Ranma, en passant par Embrasse-moi Lucile, avec cette émission, nous approfondissons notre voyage dans l'imaginaire des mangas, qui, de plus en plus, peuple aussi le nôtre. 


...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.