"L'utilisation du mot "noir" ne fait courir aucun risque"

Arrêt sur images

Carte blanche à Alain Korkos sur l'image des Noirs

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
De l'utilisation du mot "Noir" – auquel est parfois préféré la pudique expression "personne de couleur" –, au choix de faire figurer très majoritairement des mannequins blancs en couverture de magazines de mode, la question de la représentation des Noirs dans l'espace public est vaste.

De l'utilisation du mot "Noir" – auquel est parfois préféré la pudique expression "personne de couleur" –, au choix de faire figurer très majoritairement des mannequins blancs en couverture de magazines de mode, la question de la représentation des Noirs dans l'espace public est vaste.

Notre chroniqueur Alain Korkos a décidé de discuter de ces questions avec Marguerite Abouet, scénariste de la série de bandes dessinées "Aya de Yopougon", Rokhaya Diallo, fondatrice et présidente de l'association "Les Indivisibles", et l'écrivain Gaston Kelman, notamment auteur de "Je suis noir et je n'aime pas le manioc" (éditions 10/18, rééd...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.