En Côte d'Ivoire, l'AFP fait-elle le jeu de Ouattara ?
article

En Côte d'Ivoire, l'AFP fait-elle le jeu de Ouattara ?

Mediapart et le Guardian plus critiques que l'agence de presse

Réservé à nos abonné.e.s
Le président ivoirien historiquement soutenu par la France a décidé, malgré ses promesses passées et la constitution du pays, de poser sa candidature à un troisième mandat présidentiel, sur fond d'agressions de manifestants par ses soutiens. Certains journalistes critiquent les médias français, en particulier l'AFP dont les dépêches semblent manquer de mordant.

Il l'avait publiquement promis en 2015, 2016, 2017, le 5 mars 2020, et ses ministres l'avaient assuré lors de l'entrée en vigueur d'une nouvelle constitution en 2016. Alassane Ouattara, président de Côte d'Ivoire depuis 2010, ne se présenterait pas pour un troisième mandat, suscitant les félicitations très publiques d'Emmanuel Macron... mais finalement, suite au décès-surprise le 8 juillet de son ancien premier ministre et dauphin désigné, le chef d’État ivoirien, soutenu depuis toujours par la France, a annoncé début août qu'il était candidat à sa succession. La constitution ivoirienne, pourtant, devrait l'en empêcher. Celle de 2000, puis le nouveau texte adopté en 2016 et révisé en 2020, n'ont jamais varié d'une virgule à ce propos : "Le ...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.