"Avec cette session de recrutement, j'ai filmé une tragicomédie"

Arrêt sur images

Didier Cros ("La gueule de l'emploi", F2), sur notre plateau

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
Diffusé la semaine dernière sur France 2, le documentaire "La Gueule de l'emploi", centré sur les méthodes de recrutement de la compagnie d'assurance GAN, a suscité une grande émotion, notamment sur internet. Un site web a même été mis en ligne par un internaute, donnant les coordonnées des recruteurs qui apparaissaient dans le documentaire et appelant à des représailles symboliques contre eux.

Sur notre plateau, le réalisateur du documentaire, Didier Cros, raconte comment il a travaillé et comment il a réagi à l'impact considérable de "La gueule de l'emploi", documentaire qui n'est (malheureusement) plus disponible sur Pluzz.fr, site de rattrapage de France Télévisions.

L'émission est présentée par Daniel Schneidermann, préparée par Sébastien Rochat, sonorisée par Patrick Dufour
et déco-réalisée par Mireille Campourcy et François Rose

Pour commencer, Didier Porte décortique la promo d'un témoin important dans l'affaire DSK : Ivan Levai, l'ex-mari d'Anne Sinclair, auteur d'un livre prenant la défense de Strauss-Kahn. Il ne sait rien de ce qui s'est passé dans la chambre, mais tout de l'innocence de DSK.

Passons à La gueule de l'emploi, ce documentaire diffusé jeudi 6 octobre sur France 2. Didier Cros a suivi une séance de recrutement de l'assureur Gan, effectuée avec le cabinet RST Conseil. Pendant deux jours, dix candidats postulant à un emploi de "conseiller assurance" ont passé une série de tests, jeux de...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.