Avent #16. Etrange rencontre avec Ardisson
Télécharger Écouter
Archives TV ASI
Télécharger Écouter

J'entretiens, avec les émissions de Thierry Ardisson, les mêmes rapports ambivalents qu'avec la télé en général, dont il est une sorte de quintessence. Est-ce que j'adore détester Ardisson ? Ou plutôt est-ce que je déteste adorer Ardisson ? A moins que ce soit les deux. Toujours est-il qu'en ces Années 2000 Ardisson me fascine. Ce cynisme affiché, cette créativité formelle époustouflante (ses interviews noir et blanc, son sampler...), cette démystification culottée des artifices télé (les applaudissements, le prompteur) cet étrange militantisme pour la taxe Tobin. Pourquoi Ardisson a-t-il accepté de venir chez ces curés de gauche, que nous représentons certainement, aux yeux de l'homme en noir ?

Ce 2 avril 2000, nous recevons un Ardisson qui, il le dit lui-même, "a vieilli". Un Ardisson assagi, en quête de respectabilité. Qui en a fini (provisoirement) avec une certaine provocation. Qui interviewe (bien) Jean Baudrillard ou Claude Lanzmann. C'est une rencontre improbable, sans escarmouches, chacun sur ses gardes, un round d'observation d'un match qui n'aura finalement jamais lieu. DS.

Vous trouvez que chacun devrait avoir accès à ce contenu ? Nous aussi ! C'est pourquoi en décembre, nous ouvrons les fenêtres : ce contenu, comme beaucoup d'autres, est gratuit ! Pour nous aider à mettre un maximum de contenus en accès libre, c'est le moment de nous soutenir par un don, défiscalisable à 66%. Et comme chaque année, ça se passe par ici.



Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.