177
Commentaires

zemmourisés actifs et passifs

Commentaires préférés des abonnés

Vous croyez que c'est pour piquer des voix à Marine Le Pen ?

Je crois au contraire que c'est pour la maintenir. A défaut, elle risquerait de ne pas être au second tour.

L'Etat va donc en arriver a s’immiscer dans la vie intime de tout à chacun ?

Le corps des Français.es est bien malmené par le pouvoir ces dernières années. Œil arraché, mains coupée, mains sur la tête, à genoux pendant quatre heures, masque dans la ru(...)

Un extrait de l'entretien de France Inter avec Ghada Hatem, gynécologue et fondatrice de la Maison des Femmes, à Saint-Denis.

Qui sont les patientes qui viennent vous voir pour de tels certificats ?  

"Ce sont souvent de jeunes filles maghrébines.(...)

Derniers commentaires

Au delà de la forme politico-électorale, et du traitement médiatique :

La possibilité pour ces femmes de demander un tel certificat permet parfois au praticien d'alerter des services sociaux et de repérer des mariages forcés. Voilà pour ma part toute la débilité de son interdiction... avant qu'on ne me convainque du contraire.

En ces jours dorés de fin d’été, le morceau de tissu le plus contraignant à porter est finalement le masque anti-Covid.
Mais je constate que dans la zone de ma ville où il a été rendu obligatoire, les personnes de tous âges s’en accommodent sans trop de difficulté.

Comme habituellement en cette saison, les anatomies sont généreusement dévoilées. Les shorts des filles semblent raccourcir d’année en année, symboles d’une jeunesse épanouie, épicurienne, jouisseuse.

Le contraste est saisissant lorsqu’une de ces filles libres croise un sac poubelle ambulant, accompagné ou pas de son propriétaire.

Au cours des mois de juillet et août, au plus fort de la canicule, il n’était pas rare de rencontrer le couple infernal : lui en short et T-shirt, elle intégralement couverte, suant et soufflant sous son niqab. L’horreur vestimentaire, conséquence de croyances de mâles arriérés, considérant la femme comme un sous-humain (le terme ne doit pas être uniquement réservé à Zemmour).

J’ignore si Malraux a réellement dit que le XXIe siècle serait religieux, mais si c’est le cas, il s’est lourdement trompé. A en juger par ses prémices, le XXIe siècle n’est pas religieux. Il est obscurantiste.



" chienlit", "bavures", "féminicide", "zemmourisation"...La novlang est "apolitique", apparemment!

La Droite nous disait quoi dire, la Gauche pensait quoi penser...L'Extrême-Centre, lui, nous informe que rien dire sans plus penser est un juste milieu!

Islamisés actifs :

Reconnue lors d'un séjour à Malte, Mila, déscolarisée après avoir subi une vague de cyber-harcèlement pour avoir insulté l'islam, a été menacée de mort et de viol "au nom d'Allah.

"où l'adversaire la plus redoutée par Macron "


???


Son alliée la plus nécessaire, non ?

Je ne prends même plus la peine de dépasser 7h30 sur F. Inter... m'énervent de plus en plus... Et encore, je suis polie : en fait ils (tous ces gens qui définissent la ligne éditoriale du media qui les paie si bien pour un travail d'enfonçage de clou) me font tous iéch ! 

Moi, hier soir, j'ai eu une réussite : arraché 3 affiches pour le R.N. qui avaient fleuri récemment sur un panneau libre à côté de la Maison de Quartier... Mais j'avoue que j'aurais arraché avec autant (voire plus) de plaisir 3 affiches de Macron et de Darmanin vantant les qualités de la police française.

Eux aussi, me font tous iéch ! 

Au fait, j'ai vu que B. Langlois disait du 20h de Darius Rochebin, journaliste helvète fraichement débarqué sur LCI, que c'était une leçon de journalisme... Je m'en vais d'ailleurs tout de suite regarder ça (j'ai raté 27' !!!)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

c'est pas comme si on était en pleine épidémie; avec la rentrée qui s'est revelée comme prévue une catastrophe sur le plan sanitaire (déja plus de 300 classes fermées; des collèges en grève; des éléves malades qui retournent en cours comme si de rien n'était, et le nombre de places en réa déja saturé dans les bouches-du-rhone). ce sera le déni jusqu'à la catastrophe et le chiffon rouge habituel à tout faire de l'islam islamiste qui islamise.

La Zemmourisation passive vient de voir ses actifs grimper


Et elle en pense quoi la Vierge Marie ?

Une chronique, 91 commentaires, 3 (10?) certificats de virginités...Foutaise!

Demain : "Et les Chrétiens d'Orient, on fait quoi pour les Chrétiens d'Orient ?" 


@DA et @ASI, toujours hors-sol sur ces sujets, ca non plus ca change pas...

La zemmourization des esprits commence très jeune, parce que c'est un travail de longue haleine:


https://www.dailymotion.com/video/x7w1ccw?playlist=x5nmbq


encore un journaliste infiltré !

En rapport, étroit, avec ce dont on parle ici, trois conférences selon moi des plus intéressantes :


What's between my legs: A universal concern

Ce qu'il y a entre mes jambes : une préoccupation universelle (en anglais, sous-titres français disponibles).


The virginity fraud

L'escroquerie de la virginité (en anglais, sous-titres français disponibles).


America's forced marriage problem

Le problème américain du mariage forcé (en anglais, pas de sous-titres français).

La conférence concerne les USA, mais permet d'ouvrir les yeux sur certains préjugés assez répandus dans le monde dit occidental.

Et après quand Darmanin aura le certificat en poche  c'est lui qui ira s'assurer de son authenticité?

Séparatisme il y a 

dans les beaux quartiers les immeubles et leurs cours, leurs magasins

dans les hôtels et restaurants

dans l'entre soi de certaines réceptions, clubs...

dans les thèmes privilégiés de certains musées, expositions d'art...

dans certains lieux de formation même s'il y a des quotas pour les élèves issus des quartiers (quand on dit quartiers on dit quartiers défavorisés) à conditions qu'ils se moulent dans les bonnes manières

à l'école, dans certaines classes, avec les options entre autre


pourquoi ne parle-t-on que des plus pauvres

les riches pratiquent par choix le séparatisme

ils n'y sont pas assignés, eux

Bel article mais j'ai été troublé par l'utilisation d'"agenda". C'est un anglicisme pour dire "ordre du jour" ou réellement "agenda" ?

Si on sollicite des faveurs sexuelles en échange d'une intervention politique, il peut paraître légèrement superfétatoire de réclamer, en outre, un certificat de virginité ....

Le Pen, l'adversaire la plus redoutée de Macron? C'est une coquille ou du second degré? Si Macron se positionne sur les sujets préférés du RN, c'est pour un double effet: grignoter le terrain de la droite et placer le débat sur le terrain du RN, avec à terme un énième second tour à écoeurer les électeurs... jusqu'au jour de la mauvaise surprise!


Sans compter l'ensauvagement des médias, Europe 1 avec Raguenel, LCI avec Stephan, Graziani, Brunet et CNews avec Praud, Zemmour, Messiha et compagnie...

Ces débats me rendent zinzin. Ras le bol des cerveaux zemmourisés actifs ou passifs !!!


Soyons bêtes et méchant:


"Pour préserver votre hymen mesdames, pensez sodomie discrète"


Oui, en plus les projets des duettistes Darmanin & Macron me rendent méchamment con.

Et un mec de 40 ans qui épouse une femme de 27 ans de plus que lui  ? On le met dans quelle case en vue des futures  élections  ?? 

"l'adversaire la plus redoutée par Macron s'appelle Marine Le Pen. "


C'est du second degré ?

Est-ce qu'on aurait aboli la peine de mort si on suivait la logique du nombre ?


A partir de combien de cas doit-on s'occuper de ce sujet ? 

Doit-on autoriser la GPA sous prétexte que les gens vont la pratiquer à l'étranger ? 


Pourquoi renoncer à s'emparer de ce sujet éminemment de gauche ? On parle là de violences faites aux femmes.

Renoncer c'est laisser le champ libre aux autres d'imposer leurs idées et c'est abandonner ces femmes, si peu soit-elles, à leur triste sort. Quelle genre de compromission est-ce là, maintenant que le sujet est porté à notre connaissance ?


La seule question qui vaille est : suis-je d'accord ou non avec ces pratiques et comment y remédier si je ne suis pas d'accord.

"Dois-je m'occuper de sujet ?" n'est pas une question acceptable selon moi.

En Iran, être féministe consiste à empêcher que l'on voile de force une femme. En France, être féministe consiste à empêcher que retire de force son voile à une femme.

Notre corps et notre extériorité (quand on est majeur pour l'extériorité) nous appartiennent. Ni l'un ni l'autre ne peuvent être contraints par autrui, ni par un père, ni par un système, ni par un dogme, et surtout pas par l'Etat qui, comme dans cet exemple des certificats de virginité, ne vise qu'a exprimer une xénophobie officielle envers les musulman.es.

La solution est comme toujours dans la proximité d'une oreille attentive, médecins, psy, conseillers, elle n'est pas médiatique, c'est bien le problème.

Darmanin et le "séparatisme" 

cette gangrène qui fait que certains

oui certains se mettent à l'écart de la Justice


Ah ce "séparatisme" combien de mal est fait en ton nom !!!!

Premier lien

Deuxième lien


Alors me direz-vous, le 2e lien contredit votre démonstration avec le 1e

Alors je vous réponds : Troisième lien


Et puis la suite le dira

Le concept de zemmourisation passive est intéressant. Assez piquant pour faire réagir les concernés. Vivement que d'autres s'en emparent !

Un extrait de l'entretien de France Inter avec Ghada Hatem, gynécologue et fondatrice de la Maison des Femmes, à Saint-Denis.

Qui sont les patientes qui viennent vous voir pour de tels certificats ?  

"Ce sont souvent de jeunes filles maghrébines. Très souvent, c'est le futur mari, au bled, qui attend des garanties sur la 'qualité' de sa future. Et parfois le fait de faire un certificat va permettre à la jeune femme d'avoir la paix, de ne plus être harcelée par sa famille. Souvent, elle n'est pas vierge, bien sûr. C'est pour cela qu'elle a besoin d'un tel document.(...) Certaines patientes nous disent que si elles ne prouvent pas qu'elles sont vierges, elles risquent de se faire tuer par leur père. D'autres racontent que leur père tuera leur mère, parce qu'elle n'a pas su 'tenir' sa fille. Chaque histoire est singulière et chaque femme a, ou non, la capacité de s'opposer à sa famille.

Je n'examine pas ces femmes parce que moi, ça m'est égal qu'elles soient vierges ou pas. Ce que je veux, c'est les aider. Qu'elles aient la paix. Nous ne sommes pas toutes des révolutionnaires et je crois qu'il faut surtout écouter les femmes.

Que ferez-vous si une loi interdit, à l'avenir, de délivrer ces certificats, quelle que soit la situation, comme le réclame par exemple le Collège national des gynécologues et obstétriciens français ? 

"Écoutez, je suis en fin de carrière, je ne risque plus grand chose.(...) Je pense que si une jeune fille me donne l'impression que c'est la vie ou la mort, je ferai le certificat. 

L'Etat va donc en arriver a s’immiscer dans la vie intime de tout à chacun ?

Le corps des Français.es est bien malmené par le pouvoir ces dernières années. Œil arraché, mains coupée, mains sur la tête, à genoux pendant quatre heures, masque dans la rue à tout heure. Et maintenant, impossibilité de décider si on veut rester vierge jusqu'au mariage.

L'Etat continue donc de contrôler l'extériorité et le corps des femmes. Car oui, les hommes vierges n’intéressent personne, l'homme, c'est le patron, en uniforme de flic ou en djellaba sur la plage.

Quand à la femme musulmane... car c'est bien de elle dont on parle. Elle n'a forcément pas choisi de rester vierge jusqu'au mariage, forcément. Qu'a cela ne tienne, l'Etat va s'occuper de son corps, pour la libérer, bien sûr.

A la contrainte d'un sexe inviolé, Darmanin opposera-t-il une baise obligatoire, laïque, à l'occasion d'un service rendu ?

La violence raciste des gens que l'on met au pouvoir et leur relais médiatique m'étonnent chaque jour. Je suis un vrai puceau, au fond. 

Je ne comprends pas la partie de votre commentaire qui parle de l'état qui voudrait contrôler le corps des femmes. Le projet est plutôt opposé à cette idée : interdire aux médecin de fournir un certificat concernant le corps des femmes.

Interdire aux médecin de fournir un certificat concernant le corps des femmes, c'est exercer un contrôle des corps. A l'envers, si vous voulez.
Darmanin, qui a reconnu avoir obtenu une faveur sexuelle contre un service rendu, est mal placé pour tenter ce truc, c'est juste dégueulasse.


Laissons les médecins faire. Ce bidule vise encore à stigmatiser les musulmans, séparer les femmes forcément soumises des hommes, forcément ensauvagés à cause de l'islam. Les non-musulman.es qui veulent arriver vierge au mariage n'intéressent pas les politiques. Là, tout le monde crierait à la violation de la vie privée.

J'ai mis en ligne un extrait de l'entretien de Ghada Hatem, gynécologue et fondatrice de la Maison des Femmes, à Saint-Denis, c'est intéressant à lire.

"Interdire aux médecin de fournir un certificat concernant le corps des femmes, c'est exercer un contrôle des corps. A l'envers, si vous voulez."


Je ne suis pas du tout d'accord avec cette affirmation.

Très bien. Pourquoi ?

Comment ça pourquoi ? on parle d'un document que des femmes cherchent à acquérir par peur, sous la menace.

Et il faudrait donc l'interdire ? Pour faire disparaître la menace ?

Va-ton légiférer aussi pour les femmes qui veulent arriver vierge au mariage dans contrainte extérieure ? 

Non mais quel est le rapport entre les 2 situations ? on parle de violences dans un cas et de choix personnel dans l'autre.

Chaque fois qu'il y a interdiction, apparaît le marché noir qui contourne l'interdiction.


Préférez-vous que le contrôle de la virginité des future épouses soit confié à des officines de certification dont on ne connaîtra rien, ou que, si l'on laisse les choses en l'état,ce certificat soit délivré par des gynécologues ?


Le témoignage donné par Olivier montre bien que les médecins ont  un conscience et qu'ils savent aussi que la médecine n'est pas infaillible : on peut avoir constaté une virginité qui n'était plus...



les médecins ont unconscience


putain de forum !

Je ne pense pas que cet argument permette de décider de laisser faire : selon cette logique on devrait autoriser la GPA et le proxénétisme car c'est pratiqué malgré l'interdiction.


L'interdiction seule n'est pas suffisante, mais il faut s'emparer du sujet. Ce que je critique dans l'article de DS et certains commentaires, c'est de renoncer à s'emparer du sujet pour l'éclairer sous l'angle des violences faites aux femmes au lieu de l'aborder comme étant du séparatisme (c'est un peu des deux en fait).

Tout d'abord, mais ça n'est pas le sujet, je rejette cette histoire de séparatisme. 

Ensuite, sur l'aspect des violence faites aux femmes je suis totalement d'accord avec vous. 

Enfin, je ne crois pas que Darmanin & Co soient vraiment préoccupés par les violences faites aux femmes, si vous voyez à quoi je fais allusion. Il ne s'agit là que d'un tir préparatoire à une difficile campagne électorale.

Oui, mais je vous rétorquerai que vous ne vous seriez pas emparée du sujet si le pouvoir ne l'avait balancé sur la table.


Bien sûr, et il faut aborder le sujet en gardant ça à l'esprit. Toutefois quand il y a un problème portée à votre connaissance, il vaut mieux le régler plutôt que l'ignorer.

D'autant que, et je l'ai mis en gras, la dame délivre un "certificat" SANS AVOIR REALISE AUCUN EXAMEN. 

et ? l'interdiction du document fera-t-elle disparaitre la menace ? la peur ?

L'interdiction de tuer n'empêche pas les meurtres, voulez-vous retirer cette interdiction ?

argutie. N'avez-vous que l'interdiction dans votre panoplie pour lutter contre les oppressions et faire évoluer les mentalités, et libérer les gens malgré eux ? 


vous ne pouvez pas interdire qu'une personne, avant de s'engager avec une autre, exige/refuse de le faire en fonction de ce qu'il juge bien/mal, ou simplement acceptable pour lui. 

vous savez qu'en france jusqu'en 2008 avant de se marier on devait procéder à un examen prénuptial qui donnait lieu à un certificat, portant notamment sur la fertilité... on était libre de ne pas le communiquer à son futur conjoint, mais ce refus n'était pas nécessairement facile à assumer. Il n'est plus obligatoire, mais rien n'interdit à de futurs époux de demander des garanties de santé, de fertilité... 

rendre des comptes sur sa capacité à procréer, est-ce moins humiliant que sur sa virginité ? bof... 


quels sont les facteurs qui poussent une femme à accepter un mariage avec un homme qui ne peut tolérer qu'elle ait eu des rapports avant, voilà la question essentielle, et il y a des dimensions socio-économiques, sur lesquelles on peut agir (mais pas que, et je ne pense pas que la société ait à s'immiscer dans tous les ressorts psychologiques et intimes des jeux de pouvoir dans les familles... ).

Au cas où ce ne serait pas clair, je ne défend pas une volonté absolue d'interdire, je dis ailleurs que le sujet ne doit pas être ignoré. 


Dans ce fil plus précisemment, ce que je conteste c'est le fait de dire que l'interdiction serait une emprise de l'Etat sur le corps des femmes.


Ensuite vous dites argutie mais non : vous me lancez au visage "l'interdiction ne résout rien" mais avec ma réponse je vous indique qu'avec ce raisonnement, on n'interdit rien. L'interdiction seule n'est pas suffisante, mais pas inutile. Ca permet de poser une ligne idéologique. De tracer une séparation entre l'acceptable et le reste.


Pour le reste je ne vois pas où vous voulez en venir. Je ne connaissais pas cette histoire d'examen mais je suis bien content que ce soit supprimé.

c'est supprimé en tant qu'obligation, mais ce n'est pas interdit. deux poids, deux mesures ? ce qui semblerait sans doute un excès d'autoritarisme à l'égard du conjoint lambda est acceptable vis à vis des musulmans... 


l'autoritarisme, c'est le mode de gouvernement qui choisit toujours la contrainte (interdiction, obligation) plutôt que de rechercher les causes, voire les raisons de tel ou tel comportement. Il galope, ces temps-ci. j'y suis fortement réfractaire, je pense qu'il ne faut user des contraintes que lorsque, vraiment, il n'y a rien d'autre à faire.


oui, l'interdiction est un abus de pouvoir de l'état sur les femmes : c'est vrai, elle "trace une séparation entre l'acceptable et le reste", mais je ne suis pas d'accord pour la tracer là. Non que j'estime que c'est une bonne chose que d'exiger la virginité d'une femme, mais je fais une différence entre le regrettable et l'inacceptable. Je souhaite vivement que plus aucune femme ne se sente obligée de rendre des comptes à quiconque sur sa vie sexuelle, mais je constate que nombre de couples ont aujourd'hui des exigences d'exclusivité de leur partenaire qui, pour moi, sont des abus de pouvoir (pouvoir de toutes sortes, y compris affectif). Pour autant, je ne me sens pas le droit de le leur interdire... dans cette histoire, je regrette beaucoup que ces femmes soient prêtes à contracter un mariage dans ces conditions, mais j'ai l'humilité de penser que je ne suis pas juge de leurs motivations. en revanche, il me semble que tout ce qui pourrait leur permettre d'être plus autonomes, moins piégée dans des contraintes familiales doit être mis en œuvre, et on est loin du compte...


Pour moi, être de gauche c'est aussi ça : accepter que la liberté des autres débouche sur des comportements, des relations, que ma morale à moi réprouve, mais pas la leur... pas toujours, pas pour tout, et oui, il y a des choses que j'estime inacceptables et j'essaie de faire en sorte qu'elles soient largement reconnues comme telles, et que la loi le dise. mais je me méfie des dérives totalitaires, de la volonté de tout régenter, de permettre à la loi, et donc au pouvoir dominant de décider de tout.


enfin, pour ce qui est d'ignorer ou pas le sujet : il se trouve qu'on en parle, sur ce forum, et que je participe. mais franchement, il me semble qu'il y a, en ce moment, bien plus grave, bien plus inacceptable, et je ne vois pas pourquoi tous les politiques devraient le mettre au rang de leurs priorités !!! Ils ont le droit, d'ailleurs, de ne pas avoir d'avis sur la question. Pour ma part, leur avis sur la catastrophe écologique, ou sur l'accueil des réfugiés, pour ne prendre que deux questions, me préoccupe beaucoup plus.


mais je me méfie des dérives totalitaires, de la volonté de tout régenter, de permettre à la loi, et donc au pouvoir dominant de décider de tout.


Mais c'est tellement confortable d'obéir à des injonctions plutôt que décider par soi-même.


Le totalitarisme a souvent prospéré sur la passivité.

"c'est supprimé en tant qu'obligation, mais ce n'est pas interdit. deux poids, deux mesures ?"


Je ne suis pas sûr que ce soit comparable. Si j'ai bien compris dans le truc de 2008 c'est un bilan de santé. Ca ne peut pas être interdit en soi. 


Après comme j'ai dit je ne suis pas spécialement pour le projet de loi du ministre. Ce qui m'intéresse c'est le sujet qu'il y a derrière. Et je ne suis toujours pas d'accord sur le fait que cette interdiction relèverait de l'emprise de l'Etat sur les femmes, je ne comprends pas ce raisonnement mais bon je vais me contenter d'un accord de désaccord.


Ensuite vous parlez de regretter les choses mais ne pas vouloir juger les femmes qui demandent un certificat. Ce que j'ai lu dans le lien, ce sont des femmes qui parlent de menaces de mort. Donc ce n'est pas un choix personnel.

Pour moi ça devrait donc être le point de départ pour relancer le sujet de la prise en charge des violences faites aux femmes.

Oui, en matière de communication publique, la bonne tactique serait sans doute de l'utiliser comme moyens pour réélargir le sujet sur les violance faites aux femmes en général. Budgets associatifs, formations spécifique des policiers... Et on peu donc revenir sur le dos du ministre du budgets "père la rigueur" qu'était Darmanin et du ministre de l'interieur "premier soutient des flics qui font tout bien" qu'il est.

Après c'est une tactique de communication momentané, ce n'est pas prendre un sujet que la gauche délaissait, elle était assez active là dessus.

disons que ça ne me semble pas le meilleur point de départ... d'autant que les demandes de certificats, ou de réparation de l'hymen, ne sont pas toutes liées à des mariages "forcés" au sens de la loi. Il y a des pressions familiales, des contradictions chez les femmes elles-mêmes, des difficultés à vivre entre deux cultures... 


quant aux mariages forcés, la loi est là... il est possible qu'elle ait eu un effet. ou pas, je ne connais pas les chiffres. les effets des lois sont rarement évalués...


l'inflation législative, qu'elle porte sur le nombre de loi ou sur leur longueur (avec de plus en plus de lois "fourre-tout") est un des mouvements d'autodestruction de notre système démocratique. elle rend difficile, voire impossible, la mise en œuvre, et la connaissance du droit par le citoyen. Ce n'est pas par hasard que les politiques se précipitent sur des propositions de lois plutôt que de s'attaquer aux pratiques et aux conditions de vie. 


bref, je pense que la frénésie légiférante n'est pas le signe d'une réelle préoccupation, et qu'elle fausse le débat. ce n'est pas au prurit des politiques de fixer le calendrier et de nous obliger à gratter là où ça les démange, pour passer immédiatement à autre chose — ce qu'ils vont faire, n'en doutez pas.


quant au certificat prénuptial, il portait essentiellement sur ce qui pouvait nuire à la fertilité de la femme, pour le dire autrement il s'agissait de savoir si elle était une bonne pondeuse... mon futur mari était surpris que je refuse de lui communiquer le mien et de prendre connaissance du sien. je m'étais soumise à la procédure qui, à cette époque, était obligatoire, mais je l'ai trouvée particulièrement intrusive. 2008, ça n'est pas si loin... il n'est plus obligatoire, mais pas interdit... 



Résumé parfait, rien à retirer !  ;-)

"mais je suis bien content que ce soit supprimé"
Passé hors du radar, pas supprimé. Un peu comme la loi Hadopie qui n'a pas affecté le flux de télechargement illégal. Les médecins du Bleds, moins tenté de mentir pour l'interet de leur patiente, ne sont pas concernés.

"L'interdiction de tuer n'empêche pas les meurtres" 


Vous êtes un peu gonflé de comparer à un meurtre un certificat de virginité.

C'est une analogie pour comprendre l’équation, ça n'est pas une comparaison des valeurs de l'équation.

Vous pouvez devélopper ? C'est fascinant !

Va yavoir du boulot pour les religieux intégristes. Merci qui?

vous dites n'importe quoi. Il s'agit d'une violence exercée contre les femmes pour maintenir une société patriarcale. La démagogie électoraliste d'un Macron ou d'un Darmanin ne justifie en rien cette pratique moyennageuse.

La démagogie électoraliste d'un Macron ou d'un Darmanin est donc a ranger au niveau des certificats de virginité, donc. Fin de partie. Darmanin parle de violnce faite aux femmes, on aurait d^arr^ter là.

Perso, j'interdit à Hitler de me parler de la souffrance des juifs, et Pinochet ne peut pas m'interpeller sur la torture. Pas crédibles.

Je grossis le trait à fond pour me faire comprendre. France Inter a bien montré que cette affaire se résout autant qu'elle le peut par des relations humaines, des contacts avec des gens concernés par le problème.

Darmanin et Schiappa, c'est comme mon chien quand il arrive crotté du jardin même s'il veut me faire la fête, il ne rentre pas dans la maison.


Il s'agit peut être aussi de jeter en pature à la population islamophobisée à mord quelques vielles racailles "arabes" qui n'en démordent pas sur la virginité au mariage avec drap maculé montré au balcon le lendemain.
Je ne sais pas combien cela concerne de femmes (je ne parles pas des certificats) mais bon il n'y a pas de petits profits avec la haine.
Evidemment si ce sont des Marie-Chantal qui fierement posent avec leur pancarte avec un garçon chevalier et une fille princesse cinglée d'un "touche pas à mes stéréotypes de genre" ca n'émeut pas Darmanin.
Il y a quand même un bon relent colonial quand un blanc considère qu'il doit expliquer la vie à un noir ou un arabe.
Quand à Schiappa... que dire cette femme doit bien kiffer d'être dans la lumière et d'avoir un huissier qui lui verse du thé sur demande. Et bien sur si les français méprisent les élu.e.s c'est parcequ'ils sont nourris aux thèses complotistes....

Pour le coup je pense que c'est une erreur de croire que ça ne concerne que les musulmans.

La partie "certificat" peut-être, je ne sais pas. Mais si on regarde le problème de fond des mariages forcés (car c'est là le sujet), ça me semble concerner toutes les religions.

Disons que "religion" +"problème" = musulman dans notre société. Je suis comme vous, ce problème concerne les religions (notamment) qui ont des problèmes avec la sexualité en génerale et des femmes en particulier. Mais bon si on dit Juifs, on va dire "quoi? comment?", hindou on dira "ouais bon c'est à Paris, gare du Nord, on s'en fout un peu de ces gens", si on dit catho "tradi" on dira "Ah non la France est de tradition catholique. Ca suffit on peut plus rien faire et regardez les crèches dans les mairies etc etc" reste plus que les musulmans et ca fera "communautarisme, séparatisme, arrieré, intolérant et les droits de la femme etc etc"

Les femmes Loubavitch portent des perruques. Les enfants Loubavitch sont habillés de pied en cap été comme hiver. Ça ne me pose pas de problème. Ni a Darnamin, ni a Schiappa, d'ailleurs. Eux, c'est les musulmans et rien d'autre.

Que ce phallocrate de Darmanin et cette andouille rageuse de Schiappa puissent ouvrir un débat sur les violences faites aux femmes sans que ça pose de problème montre bien la dérive d'une partie des Français.es qui se croient féministes, antiraciste et de gauche.

Vous avez oublié les magasins de perruques, les magasin cashers et les librairies hébraiques. Pour avoir habité dans le 19e, pret de la rue Petit, je me suis toujours étonné des deux poids, deux mesures appliqués aux termes "communautarisme". Au moins, les juifs du malheur de l'Histoire ont gagné à ce qu'on leur foute la paix. C'est déja ça.
Note néanmoins que la mairie du XIXe se battait avec les commerçants des grosses rues de la partie Est du quartier (Manin, Petit, Buttes Chaumont) pour qu'ils installent des décos de Noel. ce à quoi les commerçants répondaient "merci, mais non merci" La question du vivre n'est toujours pas résolu.

Je ne comprends pas du tout votre approche. Personne n'interdit ou ne veux interdire aux gens d'arriver vierge au mariage. Ils veulent juste interdire les certificats de virginité. Ce n'est pas la même chose.

Vous parlez ensuite de la virginité des hommes qui n'intéresse personne. C'est surtout parce que le corps des hommes ne garde pas trace de leur perte de virginité. Et que du coup, faute de certificat, on est obligé de croire un homme vierge sur parole. Confiance que de facto on n'accorde pas aux femmes à qui l'on exige un certificat, (quand bien même leur hymen se serait rompu d'une toute autre manière soit dit en passant).

Bref, ces certificats de virginité sont tout à fait dégueulasses. Et l'usage politique qu'en fait Darmanin également. Mais leur interdiction n'empêchera personne d'arriver vierge au mariage pour autant.

Par contre je me demande quelle est l'encadrement législatif de ces certificats. Ont il une existence légale comme ceux que l'on demande pour la pratique du sport ou sont ils des certificats de complaisance ? En bref, va t'on interdire ou abolir ?

Darmanin défend une politique d'austérité qui depuis 1983, casse le pacte social.

Pour contrer la colère légitime du peuple, il envoie la police et détourne aussi l'attention en offrant des faux coupables à la vindicte, en général les musulmans.

Aujourd'hui, ce sont les "certificats de virginité".

Il va sur les télé et les radios et personne ne lui rappelle que Monsieur Faveur Sexuelle est mal placé pour parler de ça, et ne devrait même pas être au gouvernement. C'est chouette, les médias.

France nous apprends que les "certificats de virginité" concernent, pour un seul médecin, 3 cas par ans. On ne connait pas les chiffres globaux, de plus.

Pourtant, sans légitimité aucune, Darmanin a ouvert le débat et prouve une fois de plus que pour beaucoup de Français.es, la politique de paupérisation est moins un problème qu'on pourrait le croire.

Conclusion : Darmanin et la politique qu'il défend sont inévitable, c'est comme ça. En revanche, les "certificats de virginité", on fonce.

Demain : "Et les Chrétiens d'Orient, on fait quoi pour les Chrétiens d'Orient ?"

Voilà, Simon, c'est ma réponse.

Vous ne répondez absolument pas !
Vous parliez d'interdiction d'être vierge au mariage et vous répondez "politique d'austérité".

En même temps c'est un résumé poétique de la sexualité de la mariée :-)


" Quand les cons sont braves

Comme moi,

Comme toi,

Comme nous

Comme vous

Ce n'est pas très grave

Qu'ils commett'nt

Se permett'nt

Des bêtises

Des sottises

Qu'ils déraisonnent

Ils n'emmerdent personne

Par malheur sur terre

Les trois quarts

Des tocards

Sont des gens

Très méchants

Des crétins sectaires

Ils s'agit'nt

Ils s'excit'nt

Ils s'emploient

Ils déploient

Leur zèle à la ronde

Ils emmerdent tout le monde


Si le sieur X  était un lampiste ordinaire

Il  vivrait sans histoir' s avec ses congénères

Mais hélas ! il est chef de parti, l'animal :

Quand il débloque , ça fait mal !


Si le sieur Z était un jobastre sans grade

Il laisserait en paix ses pauvres camarades

Mais, il est général, va-t-en guerre, matamore

Dès qu'il s'en  mêle, on compte les morts


Mon Dieu, pardonnez -moi si mon propos vous fâche

En mettant les connards dedans les peaux de vache

En mélangeant les genr's, vous avez fait d'la terre

Ce qu'elle est  : une pétaudière


( l'ami Georges )


Vous croyez que c'est pour piquer des voix à Marine Le Pen ?

Je crois au contraire que c'est pour la maintenir. A défaut, elle risquerait de ne pas être au second tour.

Des certificats de virginité !? En France !? En 2020 !?

Oui, et alors ? Vous ne voudriez tout de même pas qu'un honnête homme épouse une pute.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.