88
Commentaires

Zemmour, Sans Éditeur Fixe

Commentaires préférés des abonnés

Pas encore candidat et déjà adepte des détournements de moyens et contournement des lois électorales sur le temps de parole. C'est du bon grain politicien.

Bon, le Figaro prend les gens pour des cons. Rien de bien neuf...


Mais ça va plus loin puisqu'il nous prend même doublement pour des cons et je me demande quelle est l'alternative la plus insultante :

1) Doublement pour des cons parce que le Figaro pen(...)

Il est par ailleurs intéressant de constater que les multiples affaires d'agressions sexuelles qui s'accumulent à l'arrière train du coprophage ne déclenchent quasiment aucunes conséquences, ni aucun écho.

Derniers commentaires

Est-il vraiment nécessaire de relayer chaque pet de Zemmour? 

Ben je trouve qu'au contraire, on n'en parle pas assez de Zemmour, pas Eric, non, l'autre Zemmour:

Michael Zemmour, économiste spécialiste des politiques sociofiscales qui régulièrement argumente et démonte chiffres à l'appui la propagande libérale sur les prétendues réformes des retraites et de l'assurance chômage.

Bizarrement ce dernier a beaucoup moins de temps de parole sur les plateaux télés que son homonyme.

Quand je veux une bonne dose de moraline, je viens sur ASI. Elle a l'avantage d'être arômatisée subversion. 

Pour éviter d'alimenter le référencement internet de certains je pense qu'il faudrait renommer certaines personnes pour les citer sans les nommer ! Ainsi on peut en parler sans leur faire de pub.

Dans le temps il y avait sur Paris Première une émission culturelle que j'aimais bien, "ça balance à Paris", supprimée bien sûr,  pour cause de qualité?


Si je ne m'abuse elle était suivie de "Zemmour et Naulleau" où les Deuzériques parlaient politique. Je n'ai jamais accroché, d'autant plus que j'ai constaté que la vue et le babillage de Zemmour provoquaient chez moi un trouble dans les urines.

Quand à Naulleau, il me semble  qu'il suit les traces du sinistre Val.

Z comme buzz , la maladie de la presse !

Quand on a que Zemmour
Pour habiller matin
Pauvres et malandrins
De manteaux de velours


Quand on a que Zemmour
À offrir en prière
Pour les maux de la terre
En simple troubadour


Quand on a que Zemmour
À offrir à ceux-là
Dont l'unique combat
Est de chercher le jour


Alors sans avoir rien
Que la force d'excécrer
Nous aurons dans nos mains
Sans-coeurs, le monde entier

On peut se réjouir qu'après la droitisation des médias et de l'opinion,  une idée de gauche a finalement infusé vers la droite : multiplier les candidats pour diviser l'électorat. Espérons que par réaction la gauche va s'en défaire.

Toutes les occasions sont bonnes pour parler de ce minus.


En tant qu'excellent petit boutiquier, il dispose, ainsi, d'une publicité peu onéreuse.


Et, les abrutis  par la pub'  ( que nous sommes tous, plus ou moins ) gobent, gobent, gobent.


Si l'on pouvait cesser d'évoquer cette nullité crasseuse et nauséabonde .... 

C'est vrai que depuis qu'un fou mafieux escroc menteur et hirsute a été président des USA, depuis qu'un autre expert en chaos et confusion menteur et hirsute (surtout hirsute) est premier ministre au Royaume-Si-Peu-Uni on est désormais en droit d'attendre tout et n'importe quoi pour la France

zemmour est du domaine du possible

et chaque jour nous approche de cette possibilité de catastrophe

et en plus, on va sérieusement nous amener et nous demander de choisir entre zemmour, la fille, la nièce de le pen et emmanuel

je croyais qu'on venait d'interdire la chasse à la glue!!!!!


et puis le complotiste philippe de villiers .... alors là, la coupe est pleine

et en plus il arrive à vendre ses divagations!!! du sous-zemmour pour étagères en bois vermoulues à la chevrotine



Dites donc, Daniel, il y a trois jours, vous titriez votre matinaute "Pas d'apocalypse à Lytton". Vous vous payiez la tronche de Pujadas (ce qui est légitime), et vous concluiez "De fait, aucune scène d'apocalypse n'a été relevée à Lytton."


Il va falloir que vous mettiez à jour la chronique, ou bien que vous en fassiez une nouvelle sur le sujet ! En effet, nous apprenions ce matin que Lytton était rasée par les flammes. 


(À propos de Zemmour, je n'ai rien à dire qui ne relève pas de l'injure publique.)

Dégouté d'avoir raté Hitler en 33  , Daniel Schneidermann se démène pour ne pas louper Zemmour en 22.


Zemmour et Cnews dont  l'influence sur les électeurs a été mesuré dimanche 27 juin

Certains doivent regretter que le bel Eric ne prenne pas le même avion que Rumsfeld ....

L'air de rien une candidature Zemmour motive plus la gauche que la droite, sans forcément s'afficher avec non plus.

Cela pourrait aisément expliquer la fuite de ceux, celles qui devraient idéologiquement le soutenir, la place étant gardée pour Marion Maréchal à la base.

Ce que l'on voit est le pêché d'orgueil d'un microbe censé faire peur, sans pour autant qu'il soit pris au sérieux, histoire de faire relativiser les autres virus en approche, nettement plus factuels...

Je sais pas vous, mais y en a marre de tout ce cirque et de ces guignols !


Suite à la soirée débats "Comment reprendre le pouvoir" (dont Mathilde Larrère était une des invité-e-s), visible ici https://www.youtube.com/watch?v=eyKOE2tCUJc, j'ai signé l'appel pour la primaire citoyenne...


Voici le topo :


Pour le climat, pour la justice sociale, pour la victoire en 2022.
Rejoignez l’appel des citoyennes et citoyens pour faire basculer les élections présidentielles. Nous allons désigner, grâce à une primaire populaire, une candidature unique sur la base d’un projet écologique, démocratique et social.


Cette primaire populaire, c’est nous, citoyens et citoyennes, qui l’organisons.


Répondez à l’appel et partagez au maximum autour de vous ! 


https://primairepopulaire.fr/


J'ajoute qu'il y avait déjà eu une tentative en 2017, cf https://fr.wikipedia.org/wiki/LaPrimaire.org

La candidate choisie à l'époque était également invitée dans la soirée débats mentionnée plus haut

Zemmour entretient un doute sur sa candidature, le Figaro aussi. Cette manière d’avancer en dissimulant ses intentions, c’est une taqiya, comme on dit, non ?


Mais reprenez vous, Daniel ! Zemmour est un homme, et un homme c’est l’objectivité et la droiture incarnées ! C’est pas comme ces épouses et compagnes d’ hommes politiques, qui sont complètement soumises à l’idéologie de leurs compagnons. Il était sain et normal d‘écarter de leurs médias les Pulvar, Ockrent, Sinclair et autre Schönberg  ! Ces nunuches ne savent pas penser en toute indépendance, comme dirait un homme, un vrai, tel que Zemmour.

Avec le "feuilleton Zemmour" c'est un nouveau bal des cloportes qui s'ouvre. Où sont mes pantoufles ?

Est ce que la censure d'un livre, même venant d'un type détestable, est une bonne chose pour la démocratie?

Parce qu'il a été condamné ou qu'il dit des conneries? Ben alors je connais une sacré paire de connards qui devraient être censuré alors!

"je connais une sacré paire de connards qui devraient être censurés alors !"

Moi aussi.


Mais tous ces connards dont vous parlez n'ont pas micros et caméras ouverts dans les médias. 

Une démocratie, c'est aussi brider les ennemis de la démocratie. 


La démocratie ce n'est pas quand quiconque à le droit d'inonder le discours public avec des proclamations de haine.

Je suis d'accords avec vous que je n'aime pas entendre ces discours de haine et qu'ils sont trop courant en ce moment dans les médias. 

Mais en démocratie, on laisse s'exprimer les gens (sous couvert de respect de la loi) même haineux et même ennemis de la démocratie.

En démocratie, on a la liberté d'expression, c'est-à-dire le droit de s'exprimer sans que le gouvernement ne vienne vous chercher noise, du moment que c'est dans le respect des lois (toute liberté est limitée par le respect de l'ordre public). C'est une liberté constitutionnelle, qui régit donc le comportement de l'État vis-à-vis des personnes et entités diverses s'exprimant. La démocratie n'impose pas à une entreprise privée, qui dispose elle aussi de la liberté d'expression, de fournir une tribune à tous ceux qui veulent s'exprimer.


La liberté d'expression de Zemmour n'impose pas à Cnews, au Figaro et à tout autre de lui octroyer une chaire d'où prêcher. C'est le choix de ces entreprises de lui en fournir une. Ou de ne pas le faire.


Considérer que Zemmour est censuré par Albin Michel, c'est prétendre que l'éditeur a une obligation de publier l'auteur, lequel aurait une sorte de droit acquis à cette tribune. Un privilège.

Autant pour moi, ce n'est pas de la censure. C'est un choix éditorial.

Alors beaucoup de décision ou de choix éditoriaux fait par des soit disant acteurs indépendants, ne me conviennent pas en ce moment Et j'ai un peu trop souvent l'impression que l'on me dicte quoi penser.


De quelle censure parlez vous ? Chaque éditeur est libre de passer ou non un contrat avec Zemmour. Zemmour peut même éditer lui-même son livre !


Zemmour n'est donc aucunement censuré. Mais essaie de le faire croire car

1) il est un menteur pathologique

2) il se victimise


Et vous tombez dans le panneau.


Je ne m’inquiète nullement sur la capacité de Zemmour à profiter de la situation. Et comme vous dites il peut s'éditer lui même.

Mon inquiétude vient plutôt du faite que des personnes légitimeraient la censure. 

Et c'est ce que j'ai cru comprendre dans la chronique de DS

"À noter, en passant, l'originale ligne éditoriale de la maison Albin Michel, qui l'autorise à publier un auteur de best-sellers condamné pour incitation à la haine, mais pas un auteur de best-sellers candidat à la présidentielle. Mais c'est un autre sujet. "

Donc pour vous en terme de ligne éditoriale d'un éditeur, il est normal de : 

- ne pas trouver de soucis à publier les écrits d'un multi-recidiviste de l'incitation à la haine,

- et de ne pas accepter d'éditer le livre d'un (futur) candidat à la présidentielle


Non mais pour qu'on soit bien clair sur ce dont on parle hein....

A vrai dire un éditeur comme tout entreprise privé à le droit de choisir sa ligne de conduite.

Mais comme vous le dites, je ne trouve pas ces deux arguments légitimes pour ne pas publier un auteur. A part si dans ce livre, en particulier, il y a des propos qui peuvent dépasser le cadre de la loi.

Rien dans la chronique de DS ne "légitime la censure". DS se moque plutôt du manque de cohérence de Albin Michel.



La "censure" de ce genre est partout et permanente : les sociétés sont libres d'éditer ce qu'elles veulent et Zemmour peut aussi s'autoéditer comme beaucoup d'autres auteurs. Ca n'est pas comparable avec une censure gouvernementale

Vous pensez vraiment que cela s'appelle de la censure ? Vous pensez pas qu'une maison d'édition à   encore la possibilité de refuser un texte ? Vous pensez qu'il ne reste à ce   type que le samizdat pour propager sa bouillie intellectuelle ? Faut être un peu sérieux la parce que on commence à atteindre des hauts niveaux de bêtise quand on pense que  la démocratie est attaquée  comme je l'entends   dans votre  post.   

Pour moi, il n'y a plus de démocratie à partir du moment ou on nous impose de penser ce qui est bien ou mal. 

Et je pense que la censure est partout. Cela passe par des partis pris politique, médiatiques (dont les maisons d'éditions) et même judiciaires secondé par toute une sorte d'institution : "thinktank" de mes deux, "instituts" à la mort moi le nœud, "agences" de pantouflard, "commissions" de cabinet, "haute autorité" de machin chose, "conseil supérieur" de l'entre-soi, etc...

Il n'existe aucune liberté qui ne soit absolue. Donc les instances de régulation ou de contrôle du respect des   libertés sont nécessaires.   Apres on peut crier à la censure à tout bout de champs. Mais il faut bien un juge qui sanctionne celle où celui qui abuse de ses libertés en empietant sur celles de son voisin.   La liberté d'expression ne fait pas exception à cette règle basique du vivre  ensemble.    

Intéressez vous à n'importe quel sujet et vous verrez qu'aucune de ces instances de régulation n'est démocratiques.

 La chronique parle de polémiste Zemmour et vous voilà en croisade contre une censure supposée totale de notre société. 

Soyez un peu plus precis svp dans vos griefs cela éviterait le Refrain stérile du tous pourris.  

"Pour moi, il n'y a plus de démocratie à partir du moment ou on nous impose de penser ce qui est bien ou mal. "


Mais qui est ce "on" qui impose quoi ? 

Est-ce ce qu'il nous reste de république ?

Ou bien les quelques ceux qui se sont arrogé le droit d'être la république à notre place ?


Tiens, un peu de lecture.


"J’aurais aimé vivre et mourir libre, c'est-à-dire tellement soumis aux lois que ni moi ni personne n'en pût secouer l'honorable joug"


Si vous voulez la suite, c'est extrait du  "Discours sur l'origine de l'inégalité entre les hommes" de Jean-Jacques Rousseau.


"Pour moi, il n'y a plus de démocratie à partir du moment ou on nous impose de penser ce qui est bien ou mal. "

Quelqu'un a reproduit le conditionneur mental de Tom Pouce de L'Escadron Suprême ?

Ben merde alors on me dit jamais rien

Quelle censure ? Les mots ont un sens, malgré les gens comme Zemmour, justement, qui tentent de les dévoyer. Qu'un éditeur ne publie pas un livre ce n'est pas et n'a jamais été une censure, sinon tous les écrivains non publiés seraient des censurés.

" Médiocre et rampant, et l'on arrive à tout "  (  prémonition de Figaro,   dans  " le Mariage de Figaro " à propos d'Eric )

On a vraiment atteint le fond , ça changerait quoi d'avoir un Zemmour comme président ? vous y avez réellement pensé ? Ce microcosme parasitaire est en voie d'éradication , il manque plus qu'un bon vermifuge pour que tout ça parte en diarrhée dans les canalisations , il va même pas y avoir besoin de pousser.

Il est par ailleurs intéressant de constater que les multiples affaires d'agressions sexuelles qui s'accumulent à l'arrière train du coprophage ne déclenchent quasiment aucunes conséquences, ni aucun écho.

Comme l’impression que ce garçon va être une tornade dans la prochaine campagne présidentielle, que tout, ou presque, va tourner autour de lui, qu’il va alimenter à gros bouillons le discours idéologique et cela à fond la caisse.
Jean-Luc, s’il parvient à concrétiser sa candidature, ce qui n’est pas sûr, tant il est décrié, va devoir sortir l’artillerie lourde de sa réthorique pour ne pas être submergé, car ce gars, c’est autre chose que la Marine…

Que le Figaro coupe les cheveux en quatre, nous sommes dans la normalité d'un barbier de coin de rue!

Pas encore candidat et déjà adepte des détournements de moyens et contournement des lois électorales sur le temps de parole. C'est du bon grain politicien.

Bon, le Figaro prend les gens pour des cons. Rien de bien neuf...


Mais ça va plus loin puisqu'il nous prend même doublement pour des cons et je me demande quelle est l'alternative la plus insultante :

1) Doublement pour des cons parce que le Figaro pense que nous ne nous en apercevons même pas... pensez-vous nous sommes tellement bêtes

2) Doublement pour des cons parce que le Figaro sait très bien que nous nous en apercevons mais... s'en fout et continue de plus belle.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.