123
Commentaires

Yoga : adieu zénitude ?

Commentaires préférés des abonnés

le but politique de l'enquête du Monde se dévoile au détour d'une phrase, l'amalgame entre le FN et LFI. De plus associer dans un même mouvement anti vaccin et anti passe sanitaire est d'une malhonnêteté flagrante. Le mouvement anti passe à gauche (L(...)

Demain dans Le Monde, ne ratez pas la nouvelle put'enquète-à-clics : "le véganisme, nouvelle porte d'entrée aux dérives complotistes et sectaires".  Puis samedi : "tik-tok, nouvelle porte d'entrée aux dérives complotistes et sectaires". Dimanche(...)

1 / Tout le monde sait que le monde des yogas, méditations, trips new age, etc, s’ils ne sont pas intrinsèquement critiquables (tout le monde a le droit de vouloir se détendre comme il l’entend), est une porte d’entrée potentielle vers tout un tas de(...)

Derniers commentaires

Je me permets de transmettre ci-dessous un post récent de l'astrophysicien Jean-Pierre Luminet concernant entre autre le pass sanitaire et qui mentionne cette histoire de yoga. 


Le lien direct vers le post:

 "Je souhaite faire une longue mise au point à propos de mon billet du 11 août concernant mon opposition radicale au pass sanitaire, et qui a récolté le plus grand nombre de commentaires que j’aie jamais eus. Je remercie en premier lieu les personnes qui ont approuvé ma prise de position - la grande majorité, mais je sais bien qu’il y a un fort biais de sélection, venant du choix que je fais dans l’acceptation ou pas des nombreuses « demandes d’amitié » que je reçois sur FB.
Comme je n’écris pas ici pour recueillir des suffrages dont je n’ai nul besoin, j’ai été davantage attentif aux arguments des personnes qui me désapprouvent tout en restant polies (j’ignore celles qui se répandent en insultes), et c’est pour elles que je tiens à préciser mes positions, si elles acceptent honnêtement de me suivre dans un texte assez développé (sans doute trop pour FB, peu de lectures iront au bout).
Ma formulation initiale, de par sa concision, était forcément abrupte et a été très largement mal interprétée. Primo, un certain nombre de mes contradicteurs ne savent pas (ou ne veulent pas) lire correctement : mon billet d’humeur et d’indignation portait clairement contre le pass sanitaire, pas contre la vaccination.
• Certains pro-pass « raisonnent » de la façon suivante : « le vaccin implique le pass, être contre le pass implique donc être contre le vaccin ». Un sacré syllogisme, qui viole le B-A-BA de la logique. Ce sont deux sujets différents, certes en partie liés mais que les autorités politico-sanitaires se plaisent perfidement à identifier pour mieux brouiller les pistes. Certains de mes lecteurs attentifs ont bien tenté de le rappeler, mais autant chanter pour des sourds. D’autres ont à juste titre rappelé que de nombreuses personnes vaccinées manifestaient contre le pass et, bien qu’en étant munies, refusaient de s’en servir pour leurs activités non vitales (bars, restaurants, salles de spectacles), en attendant que l’apartheid actuellement instauré meure dans son propre étouffement morbide.
• En aucune façon je ne me glorifie de mon opposition au pass ni ne me pose en « héros résistant ». Ce serait complètement bouffon et stupide : j’ai parfaitement conscience que, de par mes activités et mon parcours, je suis archi-privilégié car je peux me permettre de boycotter les activités non vitales (qui représentent cependant beaucoup dans ma culture : concerts, cinémas, expositions, musées, gastronomie). Donc, annuler une conférence exigeant le pass, ou bien en assurer d’autres en faisant des heures de voiture plutôt que de prendre, masqué et QR-codé, le TGV ou l’avion, ne fait pas de moi quelqu’un de courageux: juste une personne cohérente.
Je constate d’ailleurs un certain manque de cohérence chez certaines personnes farouchement anti-pass, mais qui, au lieu de boycotter les lieux non vitaux qui l’exigent, acceptent de subir un test PCR pour pouvoir assister à un concert ou un spectacle. C’est, d’une certaine manière, aussi céder au chantage gouvernemental. D’autres se contentent de « liker » les « posts » des « anti-pass » les plus actifs des réseaux sociaux (dont certains sont utiles en indiquant des liens instructifs) sans s’engager davantage, alors que par exemple elles pourraient adhérer à des associations comme Reaction19 (moyennant petite cotisation), qui fournissent d’utiles documents à caractère juridique permettant de contrer l’illégalité croissante des injonctions gouvernementales, envoyer une requête à la Commission Européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg permettant, sinon de bloquer, du moins de retarder le processus administratif de validation des mesures liberticides (le formulaire juridique se trouve facilement sur internet, ça coûte deux timbres pour l’envoi), etc.
• Je n’aurais jamais l’outrecuidance de critiquer les personnes pour qui le pass sanitaire est vital pour simplement pouvoir travailler. Il faut être fondamentaliste anti-vax pour leur dénier ce droit évident de choisir la survie professionnelle et financière, certains le faisant malgré eux et parfaitement conscients que cette politique d’apartheid et d’exclusion est particulièrement perverse, ne reposant en outre sur aucune vérification scientifique.
Je ne jetterai même pas la pierre aux personnes qui utilisent le pass pour pouvoir continuer à vivre à peu près « normalement » et confortablement (en admettant que ce soit normal de montrer un QR code pour boire un coup et confortable de se faire contrôler toutes les dix minutes pendant que vous sirotez un café), prendre des vacances en Grèce ou ailleurs, etc.. Je regrette simplement que, pour nombre d’entre elles, la conscience politique et l’idéal de liberté passent après leur petit intérêt personnel. Mais je pense aux jeunes, pour qui, après des mois extrêmement difficiles d’isolement dus au confinement, aux cours à distance, etc., ont impérativement besoin, pour leur équilibre mental, d’avoir une vie sociale et de fréquenter les établissements de socialisation exigeant le pass. Un de mes grands enfants, étudiante, est dans ce cas, et quoique dubitative sur l’efficacité du vaccin, elle y est passée pour obtenir son autorisation, et je l’ai approuvée.
Je comprends fort bien que 95% desdits établissements obéissent à la loi, fût-elle parfaitement inique, pour simplement continuer à fonctionner. Mais j’admire particulièrement les 5% restants qui s’opposent clairement au rôle de flicage et de contrôle qu’on veut leur imposer et qui n’est pas le leur, quitte à payer une amende (de toute façon illégale ; il y a d’excellents sites d’avocats fournissant les formulaires de contestation fondés sur des articles précis de la constitution). J’aurais simplement aimé que les gérants de lieux publics (bars, restaurants, cinémas, salles de spectacles, musées, etc.) qui se plient à l’injonction gouvernementale – laquelle les conduit inexorablement à la faillite- comprennent que l’union fait la force, et que si une proportion plus importante (disons 30%) d’établissements refusait d’obtempérer, le système s’effondrerait de lui-même.
• En revanche j’avoue m’agacer contre toute une catégorie de personnes pro-pass qui justifient cette intenable position en reprenant à leur compte les slogans du prêt-à-penser préparés d’avance par les merdias et autres réseaux sociaux, tous complices de l’hystérie. Exemple : « avant la résistance c’était mettre sa vie en jeu pour la liberté des autres, aujourd’hui c’est mettre en jeu la vie des autres pour sa propre liberté », ce qui est complètement bidon, ne serait-ce que, primo, parce que refuser le pass c’est s’ôter à soi-même la plupart des libertés, secundo, parce que quand la pandémie laisse 99,97% de la population mondiale parfaitement sauve (chiffre officiel), on met statistiquement moins en danger la vie d’autrui que lorsqu’on prend le volant de sa voiture après avoir bu un verre de trop. Et qui d'entre vous ne l’a pas fait ?
Avant, en pleine période de confinement, on avait eu pire comme slogan débile : « Je reste chez moi, je sauve des vies ».
Encore plus ridicule est l’image véhiculée par ceux qui s’offusquent que l’on puisse utiliser le terme de dictature sanitaire (dictature disons « douce » pour commencer, puisque je puis encore m’exprimer ici, mais des centaines d’autres récalcitrants ont déjà eu leur parole bloquée, et vous verrez, bonne gens, cela ne fait que commencer). Image donc où l’on voit le dirigeant dingue de la Corée du Nord ou encore un taliban barbu d’Afghanistan s’esclaffer en offrant l’asile politique aux français qui veulent fuir la dictature. S’il y a en effet toujours pire ailleurs, est-ce une raison pour accepter toutes les dégradations de sa propre condition ? A tout relativiser on stagne dans l’acceptation de tout et la passivité la plus totale. C’est aussi le cas pour les comparaisons stupides du genre « je m’arrête bien aux feux rouges et je mets ma ceinture ». J’ai du mal à comprendre pareil dysfonctionnement des neurones.
Passons à une autre catégorie qui m’amuse assez : celle des scientistes purs et durs formatés par la « méthode », qui ne comprennent pas qu’un esprit « jadis brillant » (ce n’est pas moi qui le dis, c’est eux) puisse se fourvoyer à ce point, être « dans un brouillard mental », carrément « tombé en déchéance ». L’un d’eux m’a particulièrement fait rire en parlant du « spectacle attristant d’un savant qui ne colle pas à la science ! » Le verbe « coller » parle de lui-même. Est-ce que les Copernic, Kepler, Galilée, Darwin et autres Einstein collaient à la science de leur temps ? (je ne me compare aucunement à ces grands esprits, c’est juste un petit rappel sur la façon dont la science progresse : jamais en « collant » !).
Trois explications seulement leur viennent à l’esprit, sous forme de mantras qu’ils doivent se répètent intérieurement à chaque fois qu’ils lisent quelque chose qui les dérange : la sénilité, le complotisme ou le charlatanisme. Pour la sénilité, un de mes « défenseurs » a fait remarquer que pour quelqu’un qui venait d’obtenir la seule année 2021 trois prix scientifiques internationaux il y avait pire comme déchéance… Je le remercie de s’être correctement renseigné à mon sujet. Pour le complotisme, on sait bien que c’est devenu le mot magique servant à exclure d’office toute parole contradictoire. Quant au charlatanisme, il est amusant de voir que ce sont toujours les mêmes qui s’en prennent pêle-mêle à la médecine naturelle, à l’homéopathie, à ceux qui se méfient des pesticides et des OGM, maintenant le yoga considéré comme une dérive sectaire, bref le grand sac de tout ce qui n’est pas conforme à la vision occidentalo-capitalistique.
• Il est clair que les journalistes des chaînes télé et radio d’état (c’est-à-dire détenues par des proches du pouvoir), qui ne savent plus faire de l'investigation et sont devenus des serpillières de l'état, mentant et manipulant des masses trop peu pensantes, sont en grande partie responsables de cet abrutissement (la palme revient peut-être à France Info : la veulerie mégalomane de leurs chroniqueurs dépasse l’entendement). Parmi eux, les plus actifs donneurs de leçons sont ceux étiquetés « scientifiques » (la majorité; mais la minorité qui tente encore de faire son travail d’investigation n’a quasiment plus droit à l’antenne). A propos d’un de mes billets antérieurs, l’un d’eux m’avait par exemple « morigéné » (j’adore ce verbe rappelant l’époque révolue où l’écolier garnement pouvait encore être grondé par le maître), en m’écrivant : « vous devriez avoir honte » !
Je puis comprendre dans une certaine mesure cette idiosyncrasie journalistique : ne pratiquant pas la science de l’intérieur puisqu’ils ne sont pas chercheurs (ou n’ont pas réussi à le devenir), les journalistes s’en font une idée totalement candide.
Primo, ils ne jurent que par la soi-disant « méthode scientifique », laquelle, au-delà de sa vertu effective de limiter certaines dérives, rencontre vite ses propres limites en bridant la créativité et l’invention, comme le montrent des siècles d’histoire des sciences.
Secundo, ils ne « raisonnent » qu’en termes de statistiques, auxquelles ils ne comprennent rien – tout comme au demeurant bon nombre de scientifiques non mathématiciens–, ou alors qu’ils manipulent comme bon leur semble. Les champions toutes catégories dans le genre sont les « fast checkers » (Le Monde, Libé, CNews, etc., tous les médias ayant désormais leur officine), dont les « productions » sont à mourir de rire.
Tertio, ils utilisent à tout va l’argument d’autorité et ce qu’ils définissent comme étant le « consensus » : selon eux, si 90% (du moins selon leur propre statistique) des scientifiques disent que c’est vrai, hé bien c’est que cela est forcément vrai ! Ils ignorent - ou feignent d’ignorer pour ne pas avoir à perdre leur credo – le niveau de bidonnage, de coups tordus et autres fraudes qui sont la plaie d'une partie de la recherche scientifique. En revanche ils sont les premiers à accuser de fraude et de bidonnage les 10% de chercheurs qui contredisent la doxa. L’un des plus hystériques d’entre eux m’a récemment rétorqué que moi-même je croyais bien aux trous noirs, puisque 90% de mes collègues y croyaient, qu’on avait observé au télescope l’image de l’un d’entre eux et qu’en plus le résultat était conforme à mes propres calculs ! Hé bien ce brave journaliste et astronome amateur n’a visiblement rien compris à ce qu’est la recherche fondamentale : on n’élabore pas des modèles pour prouver qu’ils sont vrais, mais pour montrer qu’ils sont plausibles, éventuellement meilleurs que les explications alternatives. J’ai beau avoir travaillé 45 ans sur mes chers trous noirs, je ne sais fichtrement pas s’ils existent réellement ! Je sais juste qu’il y a des astres qui leur ressemblent comme deux gouttes d’eau et que l’on n’a à ce jour pas de meilleure explication que celle fournie par la relativité générale.
Je suis d’ailleurs assez étonné que ce soit dans le domaine des sciences de l’univers, celui qui à mon avis demande le plus d‘imagination et d’indépendance d’esprit tant le mystère du cosmos est grand et les préjugés de divers ordres sont tenaces, que les certitudes scientistes sont les plus grandes. Des journalistes plus ou moins spécialisés en astronomie s’en prennent à moi de façon assez virulente (ce que j’écris là ne va pas arranger les choses). D’autres, qui ont jadis loué mes travaux, ont fait de votre serviteur de beaux portraits et interviews, voire continuent à le faire de façon pertinente dès lors que je ne sors pas de ce qu’ils considèrent être mon seul champ de compétence, s’inquiètent de ma « déviance ». Je suis personnellement touché de leur sollicitude, et je ne puis que les rassurer sur le fait que je me sens en pleine possession de mes moyens intellectuels, comme pourraient en témoigner ceux qui ont pris la peine de lire mon récent ouvrage sur la gravitation quantique.
Pour en revenir aux peu glorieuses pratiques de la recherche scientifique, si un jour je trouve le temps de rédiger mes mémoires de chercheur, j’en donnerai quelques édifiants exemples. Pourtant, le niveau de truandage dans mon domaine des sciences dites « dures » (celles de la matière et de l’univers) est beaucoup moins élevé que dans les sciences du vivant, ne serait-ce que parce que c’est plus difficile de truander des équations que des données statistiques sur échantillons non significatifs.
Je reçois régulièrement le bulletin d’information sur l’intégrité scientifique issu de l’Institut de Recherche et d’Action sur la Fraude et le Plagiat Académiques (IRAFPA) dirigé par l’excellente chercheuse en sciences sociales Michelle Bergadaa. Les résultats sont effarants. Comme on peut s’en douter, c’est dans les domaines de la recherche où les enjeux financiers et économiques (par le biais de brevets) sont importants que le trucage est massif : la médecine, la pharmacologie et les sciences du vivant sont au premier rang. Il n’y a qu’à voir le scandale de l’an passé sur l’article bidonné publié dans le Lancet, que la gent journalistique a rapidement et pieusement étouffé tant le bidonnage arrangeait leur credo. Car ils Croient, eux : le doute, ils ne connaissent pas ! L’Apologie de Raymond Sebond dans les Essais de Montaigne sur le scepticisme, jamais lu, ni même entendu parler ! Or, un scepticisme de principe, assorti de discussions et échanges dialectiques, est le fondement même de la juste démarche scientifique. Cela ne fait pas forcément de vous un climatosceptique. Mais ce sont désormais les journalistes qui désignent au bon peuple les bons scientifiques (ceux qui « collent ») et les mauvais (ceux qui ne « collent » pas) !
Ceci dit, je ne méprise aucunement ces points de vue différents : je les désapprouve fortement, ce qui est très différent. Je pense en effet qu’ils sont erronés et délétères, soit parce qu’ils sont générés par la mauvaise foi, le parti-pris, ou bien manipulés par la peur, ou encore par manque d’informations objectives, de réflexion personnelle, de lucidité, de conscience sociale et politique, etc.
• En revanche je ne trouve aucune excuse à la fraction de personnes que j’estime être de véritables collabos de la répression et du contrôle, et qui utilisent les moyens les plus malhonnêtes - tricheries, falsification des faits (un certain nombre hélas dans le milieu des chercheurs en sciences du vivant compromis dans des conflits d’intérêt et plaçant leur intérêt financier plus haut que la plus élémentaire déontologie médicale), délations et autres perfidies les moins reluisantes de la nature humaine – pour propager leur idéologie mortifère. Il y a toujours eu des salopards dans la tragique histoire de l’humanité et il y en aura toujours. Cela ne les dédouane pas pour autant. Beaucoup sont actuellement au pouvoir ou en sont l’oreille. J’ai une véritable aversion pour l’ensemble de la classe politique dirigeante, clique de paranoïaques pervers. Le plus terrible c’est que je ne vois à l’horizon mai 2022 aucune figure alternative. En tout cas leur temps passera tôt ou tard, et l’Histoire les jugera peut-être à l’aune du mal qu’ils auront fait.
Je m’arrête là. Il est temps diront certains."


La première porte d'entrée dans le complotisme reste l'économie néolibérale mondiale.

#quandtudoutesfautdezoomer

C’est bizarre... quand vous partez en congé, de nombreux abonnés habitués des forums disparaissent et, réapparaissent quand vous reprenez la chronique du matinaute... Y’a-t-il une secte ? 🧐


Autrement... que dire... le yoga prône des valeurs telles que la non-violence, le respect, la relaxation, l’ouverture, la force. En très grand contraste avec nos valeurs de compétition, brutalité et de maltraitage des corps et des psychismes.

Parfois, oui, j’ai pu entendre des pensées bof bof (« le yoga renforce nos défenses immunitaires »), mais bon, je passe outre.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

De mon point de vue le Monde à la fois enfonce un peu les portes ouvertes, si on met un signe égal entre yoga et (tous les trucs plus ou moins New Age, médecines douces, pratiques physiques à vocation spirituelle etc...) d'autre part commet une erreur en mettant yoga dans son titre plutôt que de parler justement de new age par exemple. 


Enfin le hasard voulant que j'ai un paquet de connaissances de jeunesse à fond dans ce genre de trucs que je suis de loin via les réseaux, c'est vraiment pas un scoop pour moi qu'il y ait une forte corrélation entre attraits pour les trucs spirituels new age, médecines alternatives etc... et complotisme. Ca fait une bonne décennie que je le constate et le covid n'a naturellement fait qu'amplifier les choses.


Clairement une grande partie des sites consacrés à ces premiers trucs semblent également plein du second, et une règle mathématico-sociologique pourrait être établie selon laquelle plus une personne partage de memes bien être / amélioration de soi / spiritualité blabla en provenance de pages consacrées, plus il y a de chance qu'elle partage aussi des contenus disant que des extra terrestres ont construit les pyramides et/ou insinuant que la ténébreuse l'industrie pharma a fait disparaitre le médecin génial ayant trouvé un remède naturel miracle contre [insérer une maladie grave, il y a des versions cancer, sida, covid, etc...] ou encore aujourd'hui anti-masques ou parlant de dictature vaccinale.


Par contre le Yoga si ça peut être vu comme une porte d'entrée à cette sphère, c'est un truc vraiment beaucoup plus large. Plein de gens (dont moi d'ailleurs à une époque) qui pratiquent juste le Yoga pour se vider l'esprit ou comme une forme de gym, n'ont aucun intérêt pour, ou demeurent critiques des contenus fumeux qui circulent dans la sphère new age du net, ce n'est que ceux qui ajoutent à cette pratique une forte fréquentation de groupes facebook ou autres sites/médias douteux consacrés "à "l'amélioration de soi", la spiritualité ou aux médecines douces qui me semblent vraiment régulièrement touchés. 


Enfin il me semble que le problème c'est moins le yoga en général que son intersection avec l'internet dédié aux spiritualités et médecines alternatives, qui montre une très forte porosité avec la complosphère pure et dure (encore une fois rien de nouveau, dès les années 2000 les documenteurs Zeitgest et Thrive se sont chargés de populariser dans ce public et des théories venues d'Alex Jones et compagnie). Mais par rapport au nombre de ceux qui ne font que pratiquer le yoga le temps de leurs cours, sans aller trainer dans la sphère "new age" du net, je ne pense pas que ça touche beaucoup de monde, et en conséquence le titre du Monde est un peu abusif.

Je vois que beaucoup ont trigger sur Mélenchon. J'ai un peu honte d'avoir dit des choses semblables pendant quelques mois à l'époque du Média. Pardon @si pour ce que j'ai pu écrire à l'époque (les trucs genre "on voit que vous aimez pas gnagnagna"), je l'avais jamais dit, c'est chose faite.


Bon j'arrête à ces mots la lecture

"l’apartheid vaccinal "

Bande de c....... (mind the language !)


de l'apartheid, je vais vous en donner de l'apartheid

Tenez commencez par vous injecter ce poème jusqu'à ce qu'il vous pénètre dans le sang : lisez-le ou écoutez-le dit par Madiba, Nelson Mandela qui a vécu l'apartheid dans la chair du temps où on risquait la mort chaque jour d'en être victime

J'me disais bien aussi qu'il y avait un bon moment qu'on n'avait pas mis la FI dans le camp des complotistes...


je sais pas dans mon entourage ya beaucoup de gens qui pratiquent des "medecines alternatives" au sens large; (homéopathie; Reiki; Qi Gong; acupuncture...); tous sont allés se faire vacciner sans rechigner. Certaines pratiques "ésoteriques"  sont des bonnes portes d'entrée vers les pratiques sectaires; complotistes; ou antivax mais heureusement que la plupart des gens font encore la part des choses. Les gourous tendances Raoult font sans doute bien plus de mal. La mécanique principal du gros du mouvement antivax actual semble politique.

M'enfin, il n'y a qu'un seul Yogi zen et c'est un ours !




 

"Un  chirurgien de l' hopital de Tarbes  qualifie la vaccination de genocide   et appelle à la refuser " ( la depeche du midi ) Fait il du Yoga ? de la meditation ( au passage , zenitude ne veut rien dire et les boudhistes zen sont plutot raides) Fait il partie de FI  , est il un zelote de Philipot? Pourquoi le Monde ne s' interroge pas sur les medecins gourous  schzizophreniques, partagés entre lla realité du corps  et des  visceres pour un chirurgien et  un inconscient (?)  faiseur  de delires , de croyances ...  de magie ???

Ben quand on aura fait le tour de tout ce que l'on peut qualifier de complotiste , il va pas rester grand chose a part la parole de la lumière du monde qu'est notre dirigeant suprême ,divin parmi les divins , qui n'est pas loin de chicaner Zeus pour la première place au panthéon des divinités , vous avez compris , notre Pif le chien guidant son troupeau .Vous savez que les Chamans existent et que l'on étudient leurs capacités dans les plus grands labos , vous savez que tout nos médicaments sont tirés des plantes , et qu'on a pendu et brulée des sorcières qui les utilisaient , vous savez qu'on s'est passé de Macron et de sa cohorte d'abrutis pendant des siècles , vous savez que le système qu'il préconise nous a fait passer de 280 ppm de CO2 à 415 ppm de CO2 par M3 d'air en 50 ans ?Tout compte fait je suis pas sur que les chamans ou les sorcières posent un si gros probleme ... Mais bon faut bien rassurer les rationnels des puits de carbone et du green washing .... zut y'a un truc qui bug ...Ah y'avait une couille dans le potage , virez moi ça , filez moi un gaspacho ...Merde c'est quoi ces trucs qui flottent ?....Et petit a petit comme ça on remplace des croyances par d'autres , assez vite pour que  le rationnels ne se rende pas compte , économie de marché , science , tech ......Une chose est sur y'aura toujours un marché du gogo ! Et je crois que le plus beau des gogos n'est pas celui qu'on croit !

Un nouveau virus déviant ? le libéralo-talibanisme ??? genre :  omelette espagnole ? on met tout dedans et son opposé ,  on touille . y ' aura bien quelqu'un qui y goûtera !!!! et qui sait :  en redemandera !!

et est-ce que la mivilidues s'est penchée sur les dérives complotisto-sectaires des forums et autres plateformes des illuminés masculinisto-fascistes du jeu vidéo? est-ce que la miviludes s'est penchée sur les soutiens au film "hold-up"??? Est-ce que la miviludes s'est intéressée aux youtubeurs survivalo-racisto-virilistes??? Tous cela aussi sont des portes d'entrée...


en fait à peu près tout peut être une porte d'entrée vers le n'importe quoi... le souci n'est pas tant les gourous que les individus fragilisés, isolés et donc sensibles à ce genre de discours. 


ça vous étonne de trouver des dingos dans les rangs des manifs anti-passe??? pas moi: le sujet ratisse large, des défenseurs des libertés fondamentales aux zinzins qui pensent que le vaccin est en fait une injection de nano-bots pour nous contrôler. Après ça s'appelle de la récup, par les uns ou les autres, d'une colère populaire. 


info; vous trouverez aussi probablement des anars tendance BR dans les manifs de gauchos, ou des fachos mode GUD et troisième reich dans les manifs de droite (a-t-on pensé à vérifier dans les manifs de Filippot? il y a sûrement des nostalgiques persuadés qu'Hitler est en fait en retraite sur une île déserte. Je suis sûre qu'en cherchant bien, on peut trouver de tout...). Peut-on pour autant résumer tel ou tel mouvement à ses membres les plus caricaturaux (voir à ses illuminés, parce qu'il y en a toujours)? 


je propose un sujet au monde: 

titre: le journalisme politique, nouvelle porte d'entrée vers les dérives sectaires autoritaires et le culte de la personnalité! 

en dessous: Des journalistes convaincus qu'un être providentiel aux pouvoirs magiques allait sauver la France ont infiltré les rédactions des plus grands médias français, un danger? Notre enquête au cœur de ces rédactions, où des hommes et des femmes ont pris le pouvoir, croyant en l'existence d'un être divin, qu'ils nomment "Jupiter" et qui serait omnipotent, ne dormant pas et doté de pouvoirs télépathiques . 


Il y a quelques années de ça j'eu l'occasion de rencontrer

sur une plage de Normandie un type qui faisait le poirier

à poil sur le rivage ! J'ai tout de suite imaginé qu'il venait de lire

les "Mémoires du président Schreiber", dont Freud ou Lacan,

je ne sais plus nous disent: " Il était persuadé pouvoir communiquer

avec Dieu, et pour cela les rayons du soleil lui pénétrant l'anus

étaient la voie 'voix) royale !!!

Pour rappel le concept de médecine douce n'est qu'un concept fourre tout, creux et marketing pour rassurer le chaland effrayé pour des raisons bonnes ou mauvaises (et pour la crise sanitaire actuelle notamment l'absence de culture scientifique et l'absence de sens critique) par la médecine occidentale, et qui est prêt à dépenser son argent n'importe comment (c'est son droit le plus strict). Ce n'est pas de la médecine. Et pour répondre à un autre commentaire, ce n'est pas non plus de la prévention. Le yoga ne vous empêchera pas d'attraper le covid ou un cancer. De même, moi même je mange bio, mais ça n'a aucun effet sur ma santé (ça a été prouvé scientifiquement). Dommage, mais ça c'est un choix qui concerne mon porte monnaie, mon éthique, mais pas ma santé. 

Les élections approchent. 


Nous allons donc assister au laborieux remplissage de la liste de tout ce qui doit justifier un "retour à la raison" et Le Monde fourmille de talentueux journalistes remplisseurs de listes.


Par exemple, se méfier des yogis, des vegan, des amateurs de blanquette de veau, des adeptes de la course à cloche-pied, mais surtout, surtout, surtout, des Insoumis qui sont tous des groupies aveugles de ce...ce...ce...(xxx) de Mélenchon.  

 Il ne faut pas en faire une généralité mais il ne faut pas non plus s’étonner qu'une population qui est déjà par nature défiante envers les méthodes de soin "normales" et promeut des méthodes alternatives  soit sensible aux idées  antivax. la culture et la philosophie du bien être  passe rarement par les médocs dans les bouquins des grands penseurs du yoga.

Mais bon a ce stade je ne vois pas l’Intérêt de clouer au pilori une profession .... l’irresponsabilité elle est chez tous ceux qui ne se font pas vaccines qu'ils soient profs de yoga ou plombiers. 

Est-ce que Le Monde complote à nous rétrécir la cervelle ? Car ramener systématiquement les anti pass aux antivaccin ça fini par être un peu lourd. Je suis vacciné (et majeur) j'ai habité longtemps en guyane où le vaccin contre la fièvre a jaune est obligatoire et je pense qu'il vaut mieux l'avoir. mais ce qui me contrarie vraiment c'est ce matraquage sur le vaccin codid et ce pass présenté comme la solution miracle. Contrairement à la pub le vaccin ne protège pas les autres et tout ce baratin est une vrai salade niçoise d'a

Houps j'ai du appuyer sur "entrée"... donc salade niçoise pleine de contradictions.

Je n'ai pas l'impression que le pass ni le vaccin soient présentés comme des solutions miracles.

Reste que malheureusement, que ce soit le yoga, la méditation, la naturopathie ou autres retours à la natures ou médecines alternatives, les trucs "alternatifs" qui vont des disciplines légitimes à des trucs plus ésotériques (genre reiki) sont toujours des portes d'entrée pour les "recruteurs" (conscients ou non) s'en prenant à des personnes fragilisées par leur défiance envers les institutions.


Ca ne veut pas dire que tout les pratiquants sont ainsi, mais que ceux qui sont vulnérables seront plus nombreux parmi les pratiquants que dans la population générale, d'où le fait que ce sont des milieux propices aux dérives sectaires.

"Contrairement à la pub le vaccin ne protège pas les autres"


Bien sûr que si, dans une certaine mesure. Même si le variant Delta réduit l'efficacité du vaccin, quasiment toutes les études réalisées ces derniers mois montrent une importante réduction de la contagiosité des personnes vaccinées, qui se combine avec la plus faible chance d'être contaminé en premier lieu.


Les dernières études portant sur un variant Delta majoritaire semblent montrer que même si les vaccinés symptomatiques auraient une charge virale comparable à celle des non-vaccinés, en prenant en compte les asymptomatiques la charge virale reste quand même réduite, et dans tous les cas les vaccinés sont contagieux moins longtemps : https://www.nature.com/articles/d41586-021-02187-1

Mais pas de manière à modifier fondamentalement le problème...

Je pratique le yoga kundalini, 

je mange le poulet avec les doigts

je vais uriner dehors (je vis en campagne et mes plus proches voisins sont à 300 mètres), 

au rugby l'aimais quand les mêlées se relevaient et que la boîte à claques s'ouvrait délicieusement, 

je ne lis plus le Monde depuis 20 ans, il me faisait chier, 

je ne fus pas Charlie car j'étais Charlie...

Bref, vous me direz, les lisants du vespéral journal,  quand ils parleront de ma secte...


Bien analysé ce contexte sous-jacent, Daniel. 


Il y a effectivement une scission de la relation à la santé qui s'approfondit avec cette histoire d'obligation vaccinale : la démarche préventive (bien intégrée dans pas mal de médecines douces, et au centre de la pratique du yoga) et la démarche curative (dont la médecine moderne fait presque des miracles comparée aux siècles précédents). Dans le monde médical / paramédical, je connais plusieurs personnes dubitatives face aux choix politiques en matière de protection de la santé : faiblesse des mesures contre la pollution de l'air, la malbouffe, le manque d'exercices physiques, etc. contre milliard dépensés pour ce vaccin et les politiques de confinement.

Dans un contexte d'incohérence politique, c'est une question qui scinde.


Mais difficile de comprendre qu'on en arrive à un titre aussi ridicule dans les pages du Monde (je suis pas fan du journal, mais quand même....)

le but politique de l'enquête du Monde se dévoile au détour d'une phrase, l'amalgame entre le FN et LFI. De plus associer dans un même mouvement anti vaccin et anti passe sanitaire est d'une malhonnêteté flagrante. Le mouvement anti passe à gauche (LFI, Lutte ouvrière, le NPA, Le média, Barbara Stiegler, etc.)ne s'alimente pas au complotisme mais à l'analyse politique.

1 / Tout le monde sait que le monde des yogas, méditations, trips new age, etc, s’ils ne sont pas intrinsèquement critiquables (tout le monde a le droit de vouloir se détendre comme il l’entend), est une porte d’entrée potentielle vers tout un tas de portnawak anti-scientifique et autres dénis de réalité (dont la droite raffole, soit dit en passant). Quand ce ne sont pas des bonnes grosses dérives sectaires.


2 / C’est toujours amusant de voir comme ça vite fait au détour d’une phrase le vieux tacle subtil qui met LFI au même niveau que le FN et les charlatans 🤣🤣🤣 Stay classy Le Monde.


3 / Plutôt que de chercher à comprendre en quoi certaines de ces défiances sont en fait parfaitement rationnelles du point de vue des intéressés, par exemple suite au portnawak gouvernemental permanent, continuez de dire que le CoViD c’est de la faute des charlatans. Continuez de défendre le gouvernement Le Monde, c’est pour ça qu’on vous paye après tout.

scène vécue sur une plage du Var cet été alors que je faisais du Qi Gong sur la plage à 7h30 le matin : 2 dames la soixantaine viennent m'aborder pour me demander si je suis prof de Yoga ? 

Elles me voient depuis plusieurs jours et cherchent un nouveau prof car le leur qui refuse le vaccin ne peut plus faire ses cours


En ai-je déduit pour autant que les prof de Yoga sont tous antivax ? Non.

En ai-je déduit que ces 2 dames influencées par ce prof était devenu antivax ? Non.

Etaient-elles furax contre leur ex-prof de sa prise de position ? Non plus


La Zen attitude sûrement.


;-)

Demain dans Le Monde, ne ratez pas la nouvelle put'enquète-à-clics : "le véganisme, nouvelle porte d'entrée aux dérives complotistes et sectaires".  Puis samedi : "tik-tok, nouvelle porte d'entrée aux dérives complotistes et sectaires". Dimanche, ..., 

" Seuls, les adeptes du yoga sont capables de péter plus haut que leur cul " ( F.Dard ) 

Il s'agit plutôt de "  con-spiritualité "....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.