40
Commentaires

"Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Est-il préférable d'être un homme blanc lorsqu'on dérape? Le portrait du Canard Enchainé de mercredi 2 août était consacré à la directrice de la communication de l'Elysée, Sibeth Ndiaye. Entre indiscrétions de ses collègues et propos rapportés, la journaliste Anne-Sophie Mercier y affirme que Ndiaye, sollicitée par un journaliste pour confirmer le décès de Simone Veil, aurait répondu, par SMS : "Yes, la meuf est dead." Bien que l'intéressée ait démenti, ses détracteurs sont allés jusqu'à demander sa démission. Du côté de ses soutiens, on voit dans la cabale contre la conseillère en communication le produit d'un "sexisme" et d'un "racisme" latent.

Derniers commentaires

Question, non traitée dans cet article : Pourquoi le canard a t il besoin de reprendre un tel non évènement alors qu'il n'intéressait que le remugle de la twitosphere ? Bin pour faire de la mousse. Comme si il n'y avait pas de sujets plus intéressants.
Mais ça colle assez bien avec l'édito d'ERIC Emptaz, qui tire sur l'huma sans expliquer en quoi Maduro serait plus légitime que son opposition, ou l'inverse.
Si ces braves gens n'ont rien d'autre à raconter ils feraient tout aussi bien de publier des recettes de cuisine.
Homme ou femme, blanc ou noir, c'est gonflé de démentir quand par ailleurs on assume de mentir.
Dans ce concours de mauvaise fois, je suis étonné que personne n'ai encore souligné l'antisémitisme "latent" de Sibeth NDiaye.
J'hésite à commenter, parce que tout ou presque a été dit.
Si ce SMS existe réellement, c'est une sacrée boulette, à fortiori pour un conseiller de com'. Si sa communication est souvent du même genre, il va falloir que ses supérieurs l'encadrent ou ils vont avoir de sacrées surprises.

Pour ce qui est des agitations des moranos et autres, c'est du racisme de base et, dans le cas de certains, c'est l'hôpital qui se fout de la charité.
Pour ce qui est de la stratégie de défense basée sur "on s'en prend à elle uniquement parce qu'elle est noire et femme", c'est presque une autre forme de racisme : avoir la peau noire et être une femme n'empêche pas d'être aussi bête qu'un homme à peau blanche.
Personnellement, ça m'ennuie toujours lorsque je suis obligé d'avoir la même opinion qu'un raciste : s'il affirme qu'il fait jour à midi, je ne vais tout de même pas affirmer le contraire pour lui donner tort. D'un autre côté, un bon raciste aura tendance à étayer ses propos par des arguments... racistes. Par exemple en disant qu'il fait jour à midi parce que les gens à peau verte sont des êtres inférieurs. Et c'est là que je pourrais me démarquer de lui et lui rentrer dans le lard. :-)
Si on comprend bien, un journaliste a demandé à la responsable de la communication de l'Elysée la confirmation du décès d'une personnalité politique qui ne faisait pas partie de ce gouvernement ni de ses collaborateurs et qui n'appartenait pas non plus au parti de la majorité présidentielle .



Est-ce une démarche usuelle pour les journalistes que d'aller chercher leurs informations à l'Elysée ?
Autant de commentaires avant de savoir si le SMS existe et peut lui être attribué. C'est un des problèmes de cette époque: commenter avant de savoir.
Mmmmh, le fait qu'elle assume de mentir n'est-il pas l'information principale délivrée par cette dame ? N'est-ce pas là le secret du monde de gouvernement Macron : la com' ? Je pense que les journaliste devraient plutôt en profiter pour augmenter leur esprit critique face à la communication de l’Élysée après cet aveux, car souvent ils s'en font le relais sans aucun discernement.
Je doute quand même de la véracité de ce sms. C'est un peu gros, non ?

Comment une personne aussi haut placée peut commettre une telle erreur de communication surtout vis a vis d'une journaliste.
Le fait est, qu'après une petite recherche sur le net, je n'ai pas trouvé trace de ce sms, vient renforcer un peu plus ce doute . Si ce sms existait, je doute pas qu'il serait depuis longtemps sur le net. Surtout qu'on tient aucun compte du démenti de l’intéressé, comme si elle n'existe pas . @si n'a même pas chercher a creuser de ce coté là, savoir si ce sms est vrai ou pas, comme si c’était secondaire. Je trouve ça sidérant !

A moins d’être passé a coté. Qu'on me le montre, alors....
une bande de gougnafiers...
la directrice de la communication de l'Elysée assume "parfaitement de mentir pour protéger le président."
Elle peut bien écrire (ou pas) des SMS à la con, à travers elle Macron mentira.
sinon dans la presse on peut lire ça:
https://twitter.com/VotezNon/status/894143634785918976
et c'est pas un "dérapage", des gens se sont vraiment dit "on va faire cette une et l'imprimer". et là elle est où la dignité déja?
Je crois que certains ici n'ont pas bien compris le problème, ou font semblant de pas le comprendre, Ndiaye s'est pris un déferlement d'insultes racistes de la part de la fachosphère (et pas que). Les gens n'attendaient que ça pour se lacher (du "rentre chez toi" à "être français ça se mérite", "tout juste naturalisée"), surtout ceux qui d'habitude chient sur la mémoire Simone Veil. C'est bien de ça dont il est question, et c'est exactement la même dynamique que ce qui arrivé à Danielle Obono avec l'tiv des grandes gueules.
Quant au sms en lui même, qui a discuté une minute avec un représentant de "la start-up nation" ou du milieu de la com sait que ce vocabulaire est tout a fait normal dans ce milieu. Agaçant en général oui, très, pas très respectueux dans ce cas oui, mais vraiment pas de quoi en faire toute une histoire. Enfin bon c'est pas comme si c'était la première fois que vautour-fachos se jettent sur la moindre "affaire" et la montent en épingle, et que les gens "pas du tout racistes" de gauche ou de droite reprennent le truc et montrent leur vrai visage, faudrait commencer à voir le motif un peu.
" A l'Express, la communicante a même déclaré sans ambages assumer "parfaitement de mentir pour protéger le président.""
Oui !

Mais aussi: "La bouche qui ment tuera l'âme" (Sag I-11)*
* Livre de la Sagesse, version Bible Fillion (pas Fillon!)
si elle l'a fait exprès, c'est pas bien grave. Sinon... Rien n'est plus instructif qu'un lapsus !
Tout le monde a le droit à la médiocrité, encore faut-il que tout le monde soit jugé sur cette médiocrité de la même façon.
Il est évident que si Sibeth NDiaye n'était pas une femme noire, on ne l'aurait pas attaqué sur sa francité, son manque de respect, son manque de conventions : autant d'attaques qui sont comme de par hasard récurrentes dans les stéréotypes qu'on colle aux Français-e-s noir-e-s ou arabes. Le calibre et le type d'attaque montre bien que le fait qu'elle soit une femme noire est central dans cette affaire.
Si l'existence du SMS est avérée, ceux qui l'ont révélé devraient être qualifiés de "lanceurs d'alerte".

Alerter Mme Ndiaye sur ce qu'elle est en train de devenir
Alerter ses employeurs de ce à quoi ils pourraient être associés.

Je crois en outre qu'elle se complait dans son rôle de chien de garde.

Quant au reste elle n'a besoin de personne pour se défendre,
et si elle se laisse aider c'est qu'elle est consciente des conséquences de sa bourde.
"Textos : attention aux auto-gaffes") "Nous avons tous connu une situation de ce type : la petite phrase qui tue et qui part plus vite que nos doigts ne l'auraient voulu, le truc assassin complètement inutile qui nous échappe mais qui est irrécupérable, l'idiotie qui sera à jamais gravée dans le marbre virtuel et qui nous poursuivra (peut-être) toute notre vie", relève la chercheuse. Et ce malgré tous les démentis du monde..."
Oui, ben, si "la petite phrase qui tue" est partie "plus vite que nos doigts l'auraient voulu", en effet, ce vraiment n'est pas la peine de démentir. Cette dernière phrase est bien curieusement tournée, non ?
S'il s'avérait que le SMS existe, on pourra au minimum dire qu'elle a "fait un travail de sagouin" pour une conseillère en "communication".

L'argument du SMS privé par contre il n'est pas valable : elle répond en tant que conseillère com' à un journaliste. Il n'y a pas de place pour une quelconque dimension privée dans cet échange.

L'argument de l'interprétation d'un message instantané n'est pas plus valable, un simple "oui" aurait été encore plus court et tout aussi précis. Pour les anglophiles, "y" est encore plus court et couramment utilisé.

Par contre, de là à dire que ça mérite tout ce foin sur les réseaux sociaux et les demandes de démission... A voir si ça se reproduisait.
Ai-je bien lu le dernier paragraphe? J'ai bien vu la défense, mais comme une confirmation des faits. Que croire? En tout cas, si dérapage il y a, il est inqualifiable - alors même que je suis loin d'être une inconditionnelle de Madame Veil, et que j'ai même été sidérée de l'hystérie qui a entouré sa mort.
Quant à l'information du Canard, j'ai tendance à y croire. cf le faible nombre de pan sur le bec - alors que les autres média n'en font pas.
Par ailleurs, je suis étonnée par ce papîer : mon étonnement précédent était pour l'absence d'écho dans mes sources d'info, alors qu'il semblerait qu'il y ait eu embrasement......

Ras-le-bol du faux anti-racisme et du faux féminisme.
Yes la meuf est black ce qui n'empêche pas la meuf de manquer de respect
Accorder un droit exclusif à la médiocrité à toute personne censée être issue d'une minorité, n'est-ce pas là une démarche condescende, et ne procède-t-elle pas encore davantage d'une vision raciste ?

Très franchement, je ne suis pas un admirateur absolu de Simone Veil qui a exprimé des positions très conservatrices à la fin de sa vie, après avoir mené des combats, parfois imposés, parfois choisis, d'une très grande noblesse. Mais penser que l'on peut l'évoquer de cette façon, par mail, sms, ou pigeon voyageur, me semble trahir, au minimum, d'un faible attachement à la langue française. Cela dit, elle nie les faits. S'ils étaient finalement avérés, alors il me semblerait légitime de porter un regard sévère sur une telle faute, et la teinte de l'épiderme de l'émettrice du message me semble être un fait totalement hors-sujet... Après, on peut toujours en appeler à l'indulgence, ou plaider l'erreur faite de bonne foi, somme tout très humaine, mais il ne semble pas que le gouvernement ait opté pour une telle stratégie...
mouais il faudrait pas non plus invoquer le racisme a tout bout de champ dès qu'une personne de couleur est attaquée.... quand on fait de la politique, qu'on occupe un poste exposé et convoité dans la communication il faut s'attendre à prendre des coups ca fait partie du job.

Le SMS (en admettant qu'il existe) est une tempête dans une verre d'eau mais si elle derape trop souvent elle devra en assumer les consequences tout simplement.
Marrant que nadine morano critique cela dit, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité , elle est reste championne toute catégorie de dérapage médiatique avec ou sans vulgarité.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.