44
Commentaires

Vis ma vie déconnectée avec Envoyé spécial

Allez, on plaque tout : le job, l’appart, la bagnole, le smartphone et on va aller cuisiner des pissenlits dans la Creuse. Ça peut vous paraître un peu précipité, mais à force de regarder France 2, ça nous pendait au nez. Chaque semaine, depuis la rentrée, Envoyé Spécial propose à ses téléspectateurs de changer de vie, notamment grâce à sa série "Ma vie sans". "Sans smartphone", "sans voiture". Des sujets dans l’air du temps mais qui ont un autre point commun : ils répondent à un cahier des charges bien précis. Fini l’enquête au long cours, les mises en perspectives chiffrées et les reportages sur les enjeux de société : place désormais aux sujets de proximité, "concernants", où la mise en scène artificielle prend le pas sur l’info. Un virage éditorial qui porte le nom de "nouvelles écritures". A déguster avec du popcorn.

Commentaires préférés des abonnés


Exact. 

J'ai eu la même réflexion en voyant la photo du travailleur harassé dans sa Porsche à 100 000 euros.

Ce reportage ne concerne tout au plus que les 10% de la population la plus riche. 

Encore un exemple de média de CSP+ nombriliste.


Quan(...)

Reste aussi à expliquer tout ça à ces rongntudju de smicards et de chômeurs qui n'ont pas de Porsche, pas de vélo, pas de terrasse pour le compost et qui ne voudront jamais échanger leur clapier de banlieue pour une longère dans le Périgord, ces gueu(...)

Ce n'est clairement pas de l'information, mais de la télé réalité (c'est est l'exacte définition).

Derniers commentaires

Une enquête sur la réorientation d'Envoyé Spécial vers de moins en moins de reportages impliquant des... envoyés spéciaux ou enquêtes serait intéressante.


De mémoire il se disait déjà, du temps de leur émission sur Bygmalion (qui a été leur plus grand succès d'audience de ces dernières années) ou de celle sur Bolloré en Afrique, qu'ils avaient d'immenses difficultés à imposer ce genre de sujets relevant du  journalisme d'investigation, leur direction les poussant à faire toujours plus de société.


Un truc d'autant plus paradoxal que les audiences d'ES chutent précisément depuis cette réorientation, d'après les chiffres qui avaient été sortis il y a quelques années, quand il était question de réduire le budget de l'émission en virant des journalistes.


On a une direction de France Télévisions, qui alors qu'elle sait que pas grand monde ne va aller voir un sujet sur les contrefaçons dans les foires de noël, ou le poids des sacs scolaires en prime time au lieu d'un bon vieux film, pousse depuis des années à ce qu'ils se multiplient, on pourrait avoir l'impression pour pouvoir justifier un jour de juste libérer cet espace de sa grille. 


(un traitement qui m'évoque celui dans une autre catégorie des Guignols sur Canal+, sabotés consciencieusement durant leurs 5 ou 6 dernières années en incitant leurs auteurs à faire de plus en plus de people, avant même la reprise du groupe par Bolloré, et qu'après avoir été sortie du clair et du prime time l'émission s'arrête en 2018 dans l'indifférence générale)

Trois petites réflexions:


1) encore un très bon "papier" de Sherlock. On sent qu'il y a du travail derrière.


2) Envoyé Spécial était une des rares emissions sur F tv à faire de l'investigation. C'est beaucoup trop ,sa macronisation était donc inévitable


3) c'est plus facile de passer de la Porsche au vélo que le contraire. Essayez si vous ne me croyez pas.


Vous critiquez Envoyé Spécial, la preuve de votre soumission aux lobbies.

Chronique qui montre excellemment que "faire proche" et "faire de l'info" sont deux démarches qui s'opposent radicalement: hélas, on le constate dans tous les journaux (télé comme radio), où le "proche" a définitivement pris le pas sur l'info.

Merci, encore une enquête réussie de Watson et Sherlock.

je serais curieuse de savoir si ce changement de cahier des charges a quelque chose à voir avec le remplacement de Nathalie Saint Cricq (sujet traité par ASI les mois précédents).

Car je me souviens que la journaliste de France 2, invitée par ASI pour une émission mémorable, disait plutôt du bien de Nathalie Saint Cricq. Elle lui laissait des marges de liberté.

Bon, je ne demande pas à ASI d’approfondir le sujet, nous savons que les sujets proposés par les abonnés sont négligés.

Je crois qu'envoyé spécial remplit la mission d'information que Marlène Schiappa voulait. 


https://m.huffingtonpost.fr/entry/schiappa-aimerait-voir-de-belles-histoires-dans-envoye-special_fr_5c9cdcd9e4b072a7f6063ffb

Dommage que ce mythique magazine évolue de cette façon, toutes mes condoléances pour "Envoyé Spécial".

J'imagine Elise Lucet subir des pressions, c'était à prendre ou à laisser...

De profundis...

C'est bien triste , complement d’enquête et envoyé special étant dans ma memoire ( je n'ai pas regarde cette annee) des emissions dont la qualite journalistique etait relativement correcte. J'etais deja beaucoup plus circonspect sur Cash investigation et sa mise en scene david contre goliath, la forme semblant finalement ecraser le fond dans les dernieres emissions dont les enquêtes n’étaient pas forcement aussi rigoureuses et accablantes. la prise en charge par lucet d'envoye special dans ce contexte m'avait inquiété mais du peu que j;en avais vu jusqu'ici ca tenait encore la route.


Je me demande si ces changements sont de son fait , il me semble que dans un entretien il  y a quelques années elle défendait la méthode envoyé special mise en place par ses prédécesseurs et le fait que l’émission nécessite un budget important et des équipes démultipliées  pour  fournir des reportages effectues sur le temps long..... faire du tf1 ou du m6 sur le service public de maniére  générale ne fonctionne qu'un temps,  la copie n’étant pas a la "hauteur" de l'original. vraiment regrettable.




...en gros: "faut bien que Lucet bouffe !" , alors l'objectivité...çà ne nourrit plus !

"Il lui a demandé de ranger son téléphone dans une petite boite pendant 15 jours." Hors consultation de son compte "impots.gouv" avec mot de passe sécurisé par SMS ? "toi , tu vas avoir des problèmes !" ...un retour d'expérience ?


 Ma mère 86 ans , téléphone fixe , sans "intelophone", sans "PC" , sans liaison autre que le cuivre en fait. 


Un courrier des impôts "vous nous devez 83 balles que nous n'avons pu prélever par défaut d'adresse bancaire, vous riquez 10% , blablabla (alors que tous les impôts (fonciers , locaux et revenus sont prélevés sur le même compte depuis des années !) " , un numéro de tel en 800 et des brocs ouvert de 9h à 19h...J'appelle depuis son vieux cuivre : "vous êtes le 36ième en liste d'attente , veuillez patienter, nous vous informons que dans un but d'amélioration du service votre conversation pourra être enregistrée (et le blabla CNIL qui va avec) , vous 31ième , et rebelotte pour le blabla, vous 27ième , blabla etc...vous êtes 5ième (çà y est Maman , on approche :) ), et ce message : "toutes les lignes sont occupées , veuillez rappeler ultérieurement , nous ne pouvons donner suite à votre appel , biiiiip biiiip biiiip !" au bout de 25 minutes de patience !


"Bon ben , Maman , faut que je t'ouvre un compte sur impôts.gouv",


...et bien sûr : "Les services disponibles
Avec vos identifiants impots.gouv.fr, vous pouvez effectuer des démarches administratives sur des sites partenaires de FranceConnect. Le logo FranceConnect figure sur l'espace d'authentification de ces sites.

Un accès unique et personnel
L'identification sur un site proposant le bouton FranceConnect est strictement personnelle. Chaque membre d'un foyer fiscal disposant d'un numéro fiscal et d'une adresse électronique validée sur le site impots.gouv.fr peut accéder aux services en ligne en saisissant son propre numéro fiscal.

Je rencontre des difficultés pour me connecter
Nous vous invitons à vérifier la saisie de votre numéro fiscal et de votre mot de passe.
Nous vous rappelons que vous devez avoir créé un compte sur le site impots.gouv.fr.
Si vos identifiants sont correctement saisis et que le blocage persiste, nous vous invitons à contacter le support d'aide FranceConnect à l'adresse suivante : support.usagers@franceconnect.gouv.fr "



acrobatique quand le déclarant n'a aucun moyen autre qu'un fixe...tellement personnel donc , que je suis obligé de : 1- tout connaître de la situation fiscale de ma mère , ce qui ne me regarde pas ! 2- d'assumer le boulot des fonctionnaires de Bercy et leurs agences à leur place sur mon propre compte avec MES appareils !


ON AVANCE !


vivre sans smartphone parce qu 'on  y est accro ? c  'est pas plutot l' economie , la societe  l' etat qui nous y  oblige?  sans  smartphone, on peut pas connecter sa banque (double code), meme les impots s' y mettent ...

J'aime beaucoup cette chronique.

Elle me permet de vivre ma vie sans télé depuis environ 25 ans (apparition de l'internet ?).


Parce que si j' l'ai pas vu, ni lu ni entendu, j'en ai entendu causer. Par vous entre autres.

Drôle de virage pour l'émission, bizarre de les voir assumer ça

Ce n'est clairement pas de l'information, mais de la télé réalité (c'est est l'exacte définition).

Bon j'ai proposé de remplacer cuir par cuire mais pour des vegan cuir c'est peut-être le mot juste

Reste aussi à expliquer tout ça à ces rongntudju de smicards et de chômeurs qui n'ont pas de Porsche, pas de vélo, pas de terrasse pour le compost et qui ne voudront jamais échanger leur clapier de banlieue pour une longère dans le Périgord, ces gueux.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.