18
Commentaires

Violences policières : Beauvau, l'autre grande muette

Depuis le 1er janvier, les enquêtes journalistiques sur les violences policières s'enchaînent à un rythme effréné. Plus d'une vingtaine à ce jour. À chaque fois pourtant, le ministère de l'Intérieur reste silencieux, au grand dam des journalistes qui travaillent sur le sujet.

Commentaires préférés des abonnés

Voté , un article essentiel !

Merci pour cette synthèse et bibliographie. De quoi documenter les faits.

article particulièrement éprouvant à lire pour ma part !


je vouais juste rajouter que dans l'affaire Michel ZECLER, la hiérarchie directe a couverte et soutenue les 3 policiers incriminés alors qu'ils avaient menti et travesti les faits . ("vous n'ave(...)

Derniers commentaires

Merci pour ce très bon article. 

Comme dit Jenny Plocki dans votre émission : "les flics c'est les flics", et oui ! 

Ils sont engagés pour protéger le bourgeois et sa propriété privée et taper le petit peuple (qui n'a rien, même pas la bonne couleur de peau) et ça depuis la création de leur institution. Ils sont là pour ça : pour obéir aux ordres et pour exécuter les chasses à l'homme (pauvre, juif durant la guerre, noir et arabe aujourd'hui,...).

Bien évidemment, leurs donneurs d'ordre ne peuvent que les couvrir. Logique.

Pourquoi ce silence ? c'est simple : on compile les éléments de langage à ressortir lorsqu'il sera question de répondre au scan du bilan macronien.

Aaah si la gauche avait un minimum de bon sens (je ne parle pas de la participation ahurissante de certains en soutien aux manifs de forces de "l'ordre".)

On découvre les violences policières , au 21 éme siècles , ben vaut mieux tard que jamais , à l'époque du moyen âge déjà , les gens d'armes pratiquaient allègrement le viol ,le vol, et la tuerie au nom du saigneur local .Et puis on a institutionnalisé tout ça , les gens en redemandaient , oh oui saigneur fait moi mal . Moyen âge vous avez dit?

Je n'ai pas pu lire chaque affaire, mais merci pour d'avoir fait ce travail. Cette liste parle d'elle-même et est effrayante.

Comme dit dans les autres commentaires, c'est un article essentiel. Ne peut-il pas être passé en accès libre directement ?


Je n'ai pas regardé, mais je suppose qu'il n'y a pas de vidéo dans ces affaires. Donc tant que la violence n'est pas filmée, elle n'existerait pas ? Effrayant décidément !

Le nombre d'enquêtes en cours est incroyable

Sans parler de l'enquête concernant le ministre Darmanin

Pauvre structure policière qui doit s'autoexaminer et séparer le bon grain de l'ivraie

comme si l'on demandait à un rosier de se séparer lui-même de ses fleurs fanés


Relativiser en disant "all cops are not bad", c'est très bien et vrai mais c'est aussi ne pas voir l'évidence : la violence endémique fait peser sur les autres ("the awesome ones") le poids du risque des représailles, 


voir cet extrait de l'émission de la BBC "Woman's " qui décrit bien le phénomène dans le cadre d'une police autrement plus "cadrée par la loi" que la Police française

article particulièrement éprouvant à lire pour ma part !


je vouais juste rajouter que dans l'affaire Michel ZECLER, la hiérarchie directe a couverte et soutenue les 3 policiers incriminés alors qu'ils avaient menti et travesti les faits . ("vous n'avez pas sali l'uniforme" )


Le mal est donc bien plus profonds que ce simples dérapages isolés. C'est toute une structure policière à démolir et reconstruire

 

Ca fait beaucoup d'enquêtes ouvertes. Il va y avoir des courants d'air, à force.

Cette énumération est glaçante. Il faudrait toujours se balader avec une caméra.

Voté , un article essentiel !

Bien que certains faits soient déjà très anciens... quelles sanctions ? Quels procès ? Sur les doigts d'une main arrachée par une grenade de désencerclement

Il  existe aussi les vidéos sur le site du monde comme celle ci :

https://www.lemonde.fr/police-justice/video/2021/06/02/enquete-video-en-seine-saint-denis-comment-une-operation-de-police-a-vire-au-chaos_6082504_1653578.html


Merci pour cette synthèse et bibliographie. De quoi documenter les faits.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.