5
Commentaires

Violence raciale : ce que disent les groupes "likés" par le tueur de Dallas

En marge d'une manifestation contre les violences policières, organisée jeudi 7 juillet à Dallas après la mort dans la même semaine de deux Noirs tués par les forces de l'ordre, Micah Johnson a assassiné cinq policiers, avant d'être abattu par un robot de la police. Quelles traces cet ancien réserviste de l'armée américaine, déployé en Afghanistan en 2013, a-t-il laissé sur le net avant de semer la panique à Dallas ? Johnson "aimait" plusieurs groupes Facebook, prônant la violence raciale. A quoi ressemblent ces pages, confidentielles mais tolérées sur Facebook ? Visite guidée.

Derniers commentaires

Si la justice américaine n'était pas aussi scandaleusement indulgente avec les policiers tueurs de Noirs, ceux de Dallas vivraient encore.
"... persuadé ... que les Illuminatis, du nom de cette société secrète fondée en Bavière au XVIIIe siècle, dominent encore le monde." Ah bon ?! Donc vous suggérez en creux que les Illuminatis ont bel et bien dominé le monde par le passé !? Intéressant... Et pour le dénommé Tupac vous êtes sûr ?
Ahah j'ai tiqué sur cette phrase moi aussi, à mon avis Robin Andraca a voulu insister sur le coté absurde de penser que ce groupe serait encore actif aujourd'hui. Mais c'est formulé de façon un peu maladroite :p
C'est vrai que la formulation était un peu maladroite.. J'ai enlevé le "encore" ;)
Ah , les states .... toujours dix ans d'avance !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.