26
Commentaires

Viande polonaise avariée : une vidéo enflamme la France

Huit cent kilos de viande bovine impropre à la consommation ont été importés en France depuis la Pologne. Une quantité relativement faible, mais les images vidéo de l'abattoir polonais, tournées en caméra cachée, ont suscité des réactions immédiates de l' opposition, des syndicats agricoles et des associations de consommateurs.

Commentaires préférés des abonnés

Conférence à Hanoi sur l'agriculture: un "expert" nous explique doctement qu'il faut aider le paysan vietnamien pour que son chou remplisse les critères qui l'autoriseraient à être vendu sur le marché de Genève. 


On sait manger des choux au Vietn(...)

Si vous voulez savoir à quel point il se passe n'importe quoi dans l'agro-alimentaire et comment les industriels mettent en toute fin de leur liste la santé des citoyen-ne-s, lisez les livres de Christophe Brusset ancien salarié de l'agro-alimentaire(...)

En tant que viandard adepte de côte de boeuf, ça me fend le coeur de l'écrire:  la barbaque, moins c'est mieux, même non-avariée. Ca semble désormais acquis scientifiquement que le métabolisme de la barbaque nous déglingue le microbiote intestin(...)

Derniers commentaires

Je m'étonne que  ces chers vegans qui nous bassinent régulièrement n'aient rien dit...

Par ailleurs "avariée" signifie-t-il simplement qu'un tampon n'a pas été  mis régulièrement ou qu'il y a des toxiques? Les Polonais ont dit que tout était bon, pourquoi ne les croit-on pas??? Bizarre. Combien de malades?


Si vous voulez savoir à quel point il se passe n'importe quoi dans l'agro-alimentaire et comment les industriels mettent en toute fin de leur liste la santé des citoyen-ne-s, lisez les livres de Christophe Brusset ancien salarié de l'agro-alimentaires et qui a écrit "et maintenant on mange quoi?" et " vous êtes fous d'avaler ça!".

Surtout fuyez les plats industriels, mangez local, si possible bio et le moins de viande possible (ce qui sera bon pour votre santé et la planète ) voir pas du tout pour ceux qui y sont près.

Une petite émission d'@si sur ce sujet avec lui comme invité serait pas mal non plus.


https://www.youtube.com/watch?v=c48EA2a2yvQ


En tant que viandard adepte de côte de boeuf, ça me fend le coeur de l'écrire:  la barbaque, moins c'est mieux, même non-avariée. Ca semble désormais acquis scientifiquement que le métabolisme de la barbaque nous déglingue le microbiote intestinal (et on sait maintenant que cette masse de bactéries agit comme un véritable organe), ce qui entraîne plein de problèmes de santé évitables (diabète, athérosclérose, augmentation des risques de cancers et autres joyeusetés).

Donc même pour des raisons purement égocentriques, sans se préoccuper du bien-être animal, ni de la planète, il convient de modérer (en moyenne) notre consommation de viande.

Conférence à Hanoi sur l'agriculture: un "expert" nous explique doctement qu'il faut aider le paysan vietnamien pour que son chou remplisse les critères qui l'autoriseraient à être vendu sur le marché de Genève. 


On sait manger des choux au Vietnam, on sait planter les choux  "à la mode de chez nous", que viendrait faire un chou vietnamien sur le marché de Genève? Sans compter les roses, cultivées aux dépens des rizières,  qui prennent l'avion tous les jours dans leurs petits cartons protecteurs.  


Le vrai scandale n'est pas que la viande soit avariée... c'est qu'elle soit polonaise. Un scandale de viande avariée a seulement le mérite de pointer cette aberration qui consiste à faire traverser la planète à de la bouffe.

J'aime beaucoup "Marine Le Pen, présidente du rassemblement national, a déjà ouvert le bal sur Twitter, "

D'habitude elle ouvre celui des nazis à Vienne ou Linz


Autre remarque : une fois de plus on s'aperçoit que nos autorités apaisent avec l'habituel "le nuage de viande avariée s'est arrêtée à nos frontières" ou disons plutôt est sous contrôle.


Ce qui m'attriste c'est que les deux premiers à réagir, selon l'article, sont deux "extrême droite". Ce dont je ne suis pas, mais j'ai pensé la même chose: pas de douane, c'est à qui que ça profite le plus?
En tout cas, j'attends d'entendre tous ces candidats pour les élections à venir nous raconter qu'il faut 'une autre Europe' sans jamais savoir dire comment la changer (ses institutions même ne le permettant pas de manière crédible).

Pardonnez-moi mais la dernière affaire de viande avariée ne s'est-elle pas déroulée dans notre pays.
Ne serait-il pas temps de remettre des octroi aux frontières de nos régions ?

Acheter de la viande locale à des producteurs locaux... dans un magasin de producteurs. Il y en a de plus en plus, cherchez bien autour de vous.

Et à consommer avec modération. Si vous êtes viandard, comme Bistouille, moins mais mieux vous conviendra parfaitement, le plaisir de manger de la (bonne) viande en est accru.

En effet, idéalement, je pense qu'il vaut mieux limiter la consommation de viande et favoriser les circuits courts. Je connais mon boucher et j'habite pas loin des bêtes qu'il abat. C'est une chance que je souhaite à tous ceux qui en mangent.

Où ai-je dit qu'une bannière douanière empêcherait la fraude en France? Mais dans l'époque actuelle je ne crois pas qu'il soit formidable de manger une viande qui à fait 1500km.

Cette viande qui a fait 1500 km vous finirez bien par la manger au hasard d'une boite de conserve ou d'un "fast-food"

et si ce n'est vous, ce sera votre frère


quant aux moins bien nantis, il n'est pas sûr que la viande du petit producteur local leur soit abordable


Mais je ne pensais pas qu'en terme de viande, mais d'oranges et de choux-fleurs

Il me semble que si on taxait le carburant des cargos, des camions et des avions et l'usage de l'espace routier, maritime et aérien à la hauteur des nuisances qu'ils représentent (pollution, bilan carbone, gaspillage de ressources énergétiques), on aurait déjà une "vérité des prix" qui remettrait les produits locaux à leur juste place.

Si on assortit ça d'une suppression de la tva sur les produits alimentaires de base, particulièrement ceux qui sont bio, non transformés, distribués dans un rayon raisonnable (le "raisonnable dépend du type de produit), on peut éviter que ça impacte trop le budget alimentaire des pauvres. 

Cela dit, la transition écologique passera aussi par l'augmentation de ce "budget des pauvres", il n'y a pas de raison que le droit de manger repose sur le dumping des prix... 

"Cela dit, la transition écologique passera aussi par l'augmentation de ce "budget des pauvres", il n'y a pas de raison que le droit de manger repose sur le dumping des prix... "


Complètement d'accord: il est inadmissible qu'on doive se contenter de manger de la viande lointaine, éventuellement avariée, faute de fric pour payer une nourriture saine. 


Je trouve l'argument selon lequel la viande des producteurs locaux ne serait pas abordable aux "moins nantis" est à double tranchant: c'est un peu comme si on devait s'y résigner. Et même comme si manger sain était un luxe. Ce n'est pas un luxe, c'est un dû. 

Vu mon salaire, c'est pittoresque de m'entendre "nanti".
Je ne réfléchis pas que pour moi mais pour mon frère (et pour toute ma famille, tiens, les humains). Je préfère manger et donner à manger moins de viande, mais de bonne qualité, que l'inverse. Pour ma santé, celle de mes enfants, pour l'environnement, et pour l'emploi local.
Quels que soient les aliments, les circuits les plus courts sont à encourager. Je ne vois pas bien où vous voulez en venir.

Vous faites chier...Puisqu' on vous dit que la viande est pourrie, mais mangeable: ce que vous pouvez être snobs, quand même!

Ceci dit, n' abusez pas trop des légumes tchernobylés, quand même...

Carpe diem...

ceux qui ont fait entrer cette viande savent exactement ce qu'ils vendent , pour le prix de la merde tu auras de la merde

Une tonne = 1000kg.  Cette affaire concerne 0,80 t  et pas 10.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.