72
Commentaires

Grand remplacement : une vidéo de Franceinfo victime d'un raid numérique

Une chaîne YouTube de Franceinfo a été la cible d'une attaque coordonnée, visant à faire plonger sa vidéo de fact checking sur la théorie du "Grand remplacement" dans les profondeurs de YouTube. Derrière cette attaque, entre autres, un forum marqué à l'extrême droite.

Commentaires préférés des abonnés

Je pense que les racistes qui croient au "grand remplacement" ne voudront de toute manière entendre aucun arguments. Cela dit, l'angle que vous proposez a peut-être plus de chance d'être efficace.


Face à au complotistes du grand remplacement, ou aux i(...)

J'ai beau être très critique envers une grande partie des médias, les expressions comme "merdias" et "journalope" me sortent par les yeux...

Il faudrait creuser un peu ces histoires d'algorithmes qui tripatouillent silencieusement des informations que l'on persiste à croire libre alors qu'elles sont massivement manipulées. 


Tapez "Gilets Jaunes", les trois premières références de Goog(...)

Derniers commentaires

Est-ce qu’on est sûr que la vidéo est attaquée parce qu’elle est antiraciste ou parce qu’elle est niaise et moralisatrice? Moins de condescendance engendrait moins de violence numérique.

Youtube : des centaines de développeurs pas foutu de prévoir ce type d'attaques ???

Bon, ben j'ai "liké", voilà !

Le grand remplacement encourage par des politiques....

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_recep-tayyip-erdogan-appelle-les-turcs-en-europe-a-faire-beaucoup-d-enfants?id=9557310 


Il n'y a pas de grand remplacement mais il y a sans aucun doute un remplacement lent en France metropolitaine de la population souchienne des populations afrofrancaises ou magrebofrancaise voir mixte puisque la france est l'un des pays qui contient le plus de mariage mixte.

Je suis allé voire cette vidéo et il faut bien avoué qu'elle est mauvaise. Il y a un seul argument (non étayé par ailleurs), tout les interrogés sont hyper coupés au montage et elle est très stigmatisante pour les partisans de cette thèse. Le journaliste se permet même un jugement de valeur à la fin.

Franchement il y a  mieux à faire pour lutter contre cette théorie et ses conséquences! A commencer par respecter ceux qu'on essaie de convaincre...

Le jeu d'ordinateur faisant depuis longtemps partie de mes hobbies, je dois dire que j'ai vu avec un grand malaise, ces dernières années, la sous-culture "gamers" évoluer vers l'extrême-droite la moins complexée qui soit. Du moins sur les forums internet que j'ai fréquentés (et tous quittés). Avec bien sûr un saut quantitatif à l'époque du "gamergate", cette polémique hypocritement ancrée dans la défense des consommateurs (contre les arrangements entre éditeurs et critiques) et très vite co-optée par les mouvements ultraconservateurs, devenant une violente réaction collective au progressisme (féministe, antiraciste) dans les médias et une caisse de résonance bruyante aux militantismes pro-Trump et pro-Putin. J'en ai retiré l'impression que la clientèle du jeu vidéo comporte une quantité disproportionnée de crétins manipulables, de fétichistes identitaires ou simplement d'ados mâles frustrés en quête d'appartenance - et au champ lexical assez codifié ("sjw", "cultural marxists", "npc", "feminazis", "cucks", etc). C'est d'autant plus marquant que du côté des concepteurs des jeux (un peu comme au cinéma), la tendance semble être vers plus de réflexivité et d'inclusion des diversités humaines, ce qui enrage d'autant un public parfois dépossédé de ses marqueurs et de la pureté (ethnique, sexuelle) de ses univers narratifs.


Enfin bref. Ceci pour dire que l'attaque d'une vidéo antiraciste par un site de jeux vidéos ne me surprend pas immensément. Il semble y avoir, comme dans les petits univers de l'art martial, du tir sportif ou de la collection de militaria, une sorte de sens commun qui domine dans les communautés vidéoludiques et dont le poil semble bien brossé dans le sens des valeurs fascisantes - sexiste, raciste, homophobe, transphobe, xénophobe, etc. Ce serait intéressant de comprendre le pourquoi de cette dominante (non-exclusive) ou de cette impression (si elle est trompeuse).  

          

Visionnée,  puis likée 😉

On défend le sujet comme on peut.

Julien Pain à un petit air de Fred Courant, non ?

#FredEtJamy

Le photographe de Marine Le Pen aime les nazis.

Etonnich, nein ?

Comme beaucoup de commentaires à ses tweets le disent, ça manque de démonstration qu'il ait bien été victime d'un raid avant de s'en plaindre.


Pour voir régulièrement ce que se prennent pas mal de vidéos considérées "de gauche" sur YouTube, il me semble qu'il y a là bas tout un public qui n'attend pas une fatwa de JV.com pour voter contre ce genre de contenus (voire suit volontairement les comptes les plus susceptibles d'en produire). Ce qui est plutôt moins rassurant que la théorie du complot khey que semble privilégier la victime, et cet article. 


Pour ce qui est des harceleurs en meute, ils bondissent comme d'habitude sur tout signe de faiblesse, et vont naturellement renforcer ce que subit quelqu'un se plaignant publiquement de ce genre d'attaque (déployant leur discours viriliste emblématique sur ce journaliste qui "chouine", "pleurniche" etc... agrémenté à l'occasion d'un peu de rejet de classe quand ils notent que Pain se plaint surtout de sa démonétisation - car pour eux le "journaliste bobo" est naturellement un privilégié qui ne devrait pouvoir être rétribué par YouTube en plus de "ce qu'il touche déjà", surtout alors que la plupart des vidéastes d'extrême-droite ou complotistes qui y faisaient jadis leur beurre ont été démonétisés d'office ces dernières années). 


Au niveau des tendances sur YouTube, ce dernier point me semble d'ailleurs plus intéressant que cette énième histoire de downvote organisé. On est dans le cas d'une compagnie qui après avoir été un lieu d'expression privilégié de toutes sortes d'extrémistes (et une source non négligeable non seulement de popularisation de leurs idées mais de revenu pour eux), s'est mis à les rejeter, en s'imposant au passage arbitre du débat public, ce qui ne manque pas de scandaliser leurs fans, et de faire débat au delà (car est ce vraiment à un acteur privé de décider quel discours doit être admis ou donner droit à monétisation dans le débat public). 


Quant au choix de démonétiser ce qui entraine des réactions négatives plutôt que de démonétiser via une décision éditoriale propre, cela relève de la manière de YouTube de se protéger, précisément, des accusations de parti pris  dont la plate forme ne manque pas d'être l'objet (tout comme les autres réseaux sociaux en lutte plus ou moins poussée contre le "hate speech" ces dernières années) en particulier de la part des américains qui restent attachés à une liberté d'expression aussi large que possible.


Enfin ce sujet mériterait d'être traité sous un angle plus large. On est dans une navigation hasardeuse entre Charybde et Scylla, entre laisser des multinationales décider de ce qui est admissible dans le débat public, et laisser un public ultra engagé et pas dans le bon sens le faire.

Petite Coquille, le propriétaire de JVC.com est Webedia et non Webmedia :)

En dehors du cas de harcèlement, la vidéo de "fact checking" me semble toucher à côté de son but.

On dirait 2 mondes qui ne se comprennent pas : le journaliste argumente sur l'immigration à un instant T, alors que les partisans du GR voient l'immigration sur le long terme et donc comme le dit le monsieur à la fin : il est plus question de métissage que d'immigration. Et stopper l'immigration ne serait qu'un moyen de ralentir ce métissage.


Du coup, l'immigration peut être de 0.4% par an, si le taux de natalité des immigrés ou des enfants d'immigrés est supérieur à la natalité des français de 4/5/6e génération, il y a mécaniquement un effet de "remplacement". 


Il aurait donc été plus intéressant de porter l'argumentation sur ce point.
Par exemple en prenant pour base un taux de natalité double ou triple et en estimant le nombre X de génération nécessaire pour peser dans la population.
Ensuite regarder dans l'Histoire du pays l'évolution culturelle toutes les X générations afin de voir s'il y a un changement culturel plus important en ce moment qu'auparavant.


De plus, écarter d'un revers de la main le côté "orchestration" de l'immigration en reléguant cet aspect dans les affres du complotisme me parait un peu idéologique.
Sans aller jusqu'à imaginer un grand manipulateur, on peut entendre certains grands et petits patrons vanter l'immigration dans le seul but d'avoir de la main d'oeuvre, plutôt qu'améliorer leurs offres salariales pour trouver plus facilement des candidats locaux.

Avec cet angle de travail, je pense que le journaliste aurait été plus efficace, alors que là il va juste conforter chacun dans son opinion malgré quelques éléments intéressants comme les informations sur la concentration géographique de l'immigration, qui apporte aussi un éclaircissement sur le fait que les parisiens, qu'ils soient blancs ou non, s'imaginent que la France a beaucoup changé alors qu'en fait non, pas partout.

Et que les gens qui disent "on a l'impression de ne plus être en France en allant sur Paris ne sont pas forcément racistes mais juste choqués et inquiets de la différence de population entre leur région et Paris. Pour l'anecdote, j'ai un neuveu de 10 ans qui a déménagé de Paris vers la province, et lui était inversement choqué de voir qu'il n'y avait pas ou quasi-pas de non-blanc dans sa nouvelle région.

Google, Youtube, et Cie participent activement aux manipulations de tous ordres, comme le souligne très justement Cultive ci-dessous. Les "like", et encore plus les "dislike" devraient être bannis : ils ne servent manifestement à rien, sinon justement à lancer des manipulations d'opinion, ou à ramasser-faire ramasser du pognon, ou en faire perdre. Pourquoi maintenir un système dont on sait qu'il est si facilement détournable, et qu'on ne peut lui accorder aucun crédit ? 

Cette manie du classement, de la compétition, du meilleur, et donc de la triche, me débecte.

Il faudrait creuser un peu ces histoires d'algorithmes qui tripatouillent silencieusement des informations que l'on persiste à croire libre alors qu'elles sont massivement manipulées. 


Tapez "Gilets Jaunes", les trois premières références de Google vous proposent... de vous en vendre, par correspondance et à bas prix. C'est marrant pour les GJ, mais c'est un peu agaçant, quand on cherche une référence musicale, littéraire voire poétique, de se voir toujours proposer, parfois sur une page entière, l'achat de merde en boîte.

La belle affaire... Tempête dans un verre d'eau appelée YouTube ! Que France info voit ses vidéos "démonétisées" nous soucie peu ! L'importantc'est qu'elle soit encore visible pour ceux qui cela voir, non ? Les "like" et "dislike" sont sans intérêt.

Tout ça à cause de l'algorithme de YouTube... J'attends le moment où le contenu sur la toile aura perdu tout son sens et où seul les échanges simples de la "main à la main" seront gage d'authenticité.

On peut troller les trolleys avec votre article 

J'ai beau être très critique envers une grande partie des médias, les expressions comme "merdias" et "journalope" me sortent par les yeux...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.