162
Commentaires

Une journée de révélations sur le "tabasseur de l'Elysée"

A la suite d'une enquête du Monde, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire contre Alexandre Benalla, un collaborateur du chef de l'Etat, filmé en train de frapper violemment un manifestant du 1er mai. Au lendemain de ces révélations, ce jeudi 19 juillet, les médias ont multiplié articles et révélations sur cette affaire, plaçant l'Elysée au coeur d'une tourmente politique. De nombreuses zones d'ombre subsistent.

Commentaires préférés des abonnés

si les faits de violence montrés dans la vidéo justifient une enquête, pourquoi la justice n’est-elle pas intervenue avant? depuis le 1er mai, une vidéo en ligne montrait  un homme avec un casque de policier frappant un homme immobilisé à terre (...)

Macron, c'est Chirac s'il avait été élu à 40 ans.

Le mensonge, les barbouzes, la politique pour riches et autres spéculateurs financiers et immobiliers.

Au congrès, Macron nous a refait le coup de la fracture sociale, 23 ans après Chirac sans que rien (...)

Ce n'est pas la 1ère fois qu'une clochette sonne dans ma tête concernant Macron, ça commence à faire beaucoup de clochettes et ça n'est sûrement pas la dernière.


A chaque nouvelle clochette qui sonne, je me remémore cette émission d'@si :

https://www.a(...)

Derniers commentaires

2e vidéo de France 3 qui montre un moment des 7mn entre la première intervention de Benalla et la seconde : la violence policière est patente. Un jour on parlera de cette question pensez-vous ?

Alors, voilà, la directrice de l’IGPN interrogée par la Commission d’enquête de l’Assemblée, l’a répété plusieurs fois :


l’IGPN avait étudié la vidéo du 1er mai et la conclusion fut qu’il y a eu utilisation légitime de la force si effectuée par des policiers.

Par ailleurs, ils avaient noté que la force utilisée était imparfaitement réalisée. Et difficile car le manifestant n’opposait pas de résistance.


Donc, cool, allez-y les policiers ! vous pouvez continuer à taper un manifestant au sol, lui marcher dessus, etc., etc., etc.


" vous aparaissent comme telles doit être remplacé par  "vous apparaissent comme telles"  dans mon commentaire chronologiquement précédent. La fonction répondre semble provisoirement bloquée.

" vous aparaissent comme telles doit être remplacé par  "vous apparaissent comme telles"  dans mon commentaire chronologiquement précédent. La fonction répondre semble provisoirement bloquée.

"Il n'y a pas eu et il n'y aura pas d'impunité", fait fuiter courageusement Macron. 

C'est une formule qui rappelle un certain "Je n'ai pas, je n'ai jamais eu, de compte à l'étranger". Jupiter a-t-il un inconscient ?

Une nouvelle vidéo dans laquelle on voit :


- que Benalla et Crase lancent les interpellations (après que les deux personnes ont lancé des verres (?) et la femme fait un bras d’honneur aux CRS).
- Mizerski, censé encadrer les deux barbouzes, les laisse diriger les opérations. On n’entend pas beaucoup parler de son rôle.


Me demande combien de milliards de vidéos vont apparaître.

Et comment les trois ont eu la naïveté de faire cela sous tant de caméras.

Le tabasseur de la fac de Montpellier a-t-il été identifié? Un bedonnant comme l'autre.https://www.parismatch.com/Actu/Societe/A-Montpellier-des-etudiants-occupant-la-fac-de-droit-violentes-par-une-milice-1484612

Un témoin confirme l'apparence gratuite de la bastonnade à Franceinfo.


Yassine qui ?


"Yassine Bellatar illustrait déjà la tendance des favoris du Prince à s’extraire de toute obligation morale. Son impunité étant garantie par une fraternité avec Emmanuel Macron, qu’il met en avant sans qu’elle n’ait jamais été démentie, l’homme se permet d’insulter et de menacer tous ceux qui contrarient son ego avec un langage et des manières de caïd. Ce n’était déjà pas bien glorieux comme pratique du pouvoir, mais là un pas important a été franchi par un autre des collaborateurs du président de la République. "


Flash : digestion difficile à l'Elysée, le menu est tenu secret.

La nouvelle nouvelle vidéo de Médiapart risque d'éclabousser la police, puisqu'on y voit des CRS violenter le couple, après la séquence connue avec Benalla en premier rôle. Après la question de la conservation des bandes, la Police est clairement en situation délicate.

N'en déplaise à St-Cricq et à Le Guay, l'affaire met en cause l'Etat et Collomb peut préparer ses valises. Car en plus de ces faits, il a tout de même laissé ses fonctionnaires obéir à un quidam.


Et à chercher l'auteur de l'identification donnée à Chemin, pour ma part j'irais voir du côté de la Gendarmerie. Il ne sont, en plus, certainement pas triste de voir la tourmente à l'Elysée d'où ils ont été exclus depuis Sarkozy, exclusion confirmée par Macron.

Info M6 : le mariage d'Alexandre Benalla prévu ce matin à Issy-les-Moulineaux a été annulé.

Tu m'étonnes ! Passé du statut d'homme de confiance du Président, avec tous les privilèges et avantages financiers qui vont avec, à l'état de délinquant placé en garde à vue. Quelle femme voudrait encore de ce loser ?

Le tweet d'un certain Hervé Pierre :

Ancien de la préfecture de police, je l'affirme : les policiers suspendus ont reçu l'ordre de transmettre la vidéo à Benalla et le préfet de police était au courant. Ce n'est pas possible autrement. Police bouc émissaire.

Chaque heure une nouvelle info : Benalla disposait d'un badge d'accès à l'hémicycle de l'Assemblée !

La race ne saurait mentir. Macron distribuait les maroquins, mais utilise aussi les marocains. En fait, ce jeune en pleine ascension en rappelle un autre de marocain, un nommé Oufkir, délégué aux basses oeuvres de Hassan II, et qui aurait de ses mains participé à la séance finale de torture de Ben Barka, dans une villa de la banlieue sud de Paris.


Oufkir est ensuite liquidé par un nommé Dlimi à la suite d'un régicide avorté. Qui sera le Dlimi de Benalla ? Jamel Debouze me semble un peu manchot pour la cohérence létale et patriotique...

Médiapart a produit une vidéo longue (certainement celle dont il est question dans l'article) où on voit nettement  la brutalité de Benalla et son pouvoir à faire interpeller le gars.

Accusé d'avoir porté des coups à une femme en 2015 selon l'Express, M6 nous apprend qu'après plusieurs refus, l'Elysée lui obtient un port d'armes.  Et ce n'est pas le seul attribut policier qu'il s'arroge selon LCI. Les privilèges accordées par le Château, que nous rapporte BFMTV, pose quelques questions sur la nature de la relation entre Benalla et Macron, ainsi que l'insinuait Barbier sur le plateau de C dans l'air (je ne retrouve pas les deux passages).

Par ailleurs, le fait que les images de vidéo surveillance aient été conservées plus longtemps que le mois légal attire l'attention de maître Eolas.

Je suis impardonnable :

Jusqu'ici, j'avais dit que Macron, c'était de la soft dictature

Je n'avais pas compris que Macron c'est une poigne de fer dans un gant de velours

Il dissimule son coup de poing Américain tout en nous parlant de transparence


et pire que cela, il joue en plus le copain qui saute dans les tribunes au moindre but marqué


Macron, c'est la rough dictature

Comment?

Qu'ouïs-je?

Qu'apprends-je?

Qu'escourdais-je?


Qu'il y aurait dans et sur  les tapis haute laine du palais jupitérien et élyséen pour ses prédécesseurs, des personnes de peu de foi, des menteurs, des forts en muscles, des parvenus, des paranos, des manipulateurs, des usurpateurs, des pas fréquentables pour deux sous mais achetables pour plus...


On m'avait dit pourtant que le temps des Talleyrand, Fouché, Vidocq était révolu...

L'aviez-vous cru?

Je suis déçu de votre crédulité.

Bennala licencié :Bennala à la benne

Une question technique : n'est-ce que chez moi que les incrustations de Twitter apparaissent sans image ni vidéo ?


Sinon très bon papier pour l'épisode 1 de la saison 1 des "Barbouzes dans le nouveau monde". Et merci aux @sinautes pour les compléments en vue de l'épisode 2.

Sarkozy n'avait pas su mener à bien son projet d'éradication des racailles, mais Macron a trouvé la solution : il les emploie.

On apprend que Benalla logeait depuis le 9 juillet dans une luxueuse dépendance de l’Élysée (cela fait sans doute partie de la lourde sanction…).

Donc, après les poules, on apprend que Macron avait un faux poulet à domicile.

Ce qui me touche, moi, c'est que toute cette affaire serait restée dans l'ombre si il n'y avait pas eu cette minute d'images violentes.

Comme dans d'autres cas, le fait n'existe que parce qu'il y a une image, une séquence filmée, un témoignage.

S'il n'y a pas cette image, le fait n'est pas relevé, il n' a même "jamais existé"

Ce n'est même pas une question d'interprétation, car une fois le personnage principal identifié, le visionnage de son comportement se passe de tout commentaire. Et le surgissement de son passé n'a lieu que parce que cette image est là.

Ça justifie pleinement le terme "arrêt sur image". J'aimerais bien qu' ASI se penche sur la puissance de cela ("si l'image n'est pas là, le fait n'a jamais existé") plutôt que moult analyses politiques que l'on retrouve partout désormais.

Et Macron: "La République est inaltérable". Celle de Platon, peut-être. Celle de Macron, elle a déjà bien morflé.

De moins en moins discrets, les barbouzes... On sait bien qu'ils n'avaient pas disparu, que tout pouvoir a les siennes, qu'il leur est beaucoup pardonné car très utiles pour les sales besognes. Marrant de les voir passer d'une équipe à l'autre, comme de bons petits professionnels des coups tordus. Sanctionnés seulement s'ils deviennent trop visibles. Se faire remarquer, se faire prendre, ça, indiscutablement, c'est une faute professionnelle.

Samedi marche pour Adama a Beaumont sur oise, n'hésitez pas y'aura pleins monde et meme des insoumis .. départ collectif a 12h gare du nord. https://www.facebook.com/160752057668634/photos/gm.439832346440408/415052482238589/?type=3&theater

si les faits de violence montrés dans la vidéo justifient une enquête, pourquoi la justice n’est-elle pas intervenue avant? depuis le 1er mai, une vidéo en ligne montrait  un homme avec un casque de policier frappant un homme immobilisé à terre et cela ne semble pas avoir beaucoup dérangé ni la presse, ni la justice, ni l’opposition parlementaire....  frapper un homme un terre est-il plus acceptable quand on est policier que quand on est conseiller du président?

Usurpaztion de fonction ?

Ah bon, c'est la fonction des policiers de tabasser les manifestants ?

Macron, c'est Chirac s'il avait été élu à 40 ans.

Le mensonge, les barbouzes, la politique pour riches et autres spéculateurs financiers et immobiliers.

Au congrès, Macron nous a refait le coup de la fracture sociale, 23 ans après Chirac sans que rien ne bouge.


Merci encore Hollande, de nous avoir mis entre les pattes ces personnages.

Valls, Macron, Collomb...

Qui, la bouche en coeur, nous a expliqué, que le socialisme était devenu ringard en 2014.

Qu'il fallait faire place à la sociale démocratie.

Après nous avoir assuré que l'ennemi était la finance.

Tartuffe ! Qui aujourd'hui pavane dans les supermarchés avec son bouquin inutile.

Mesure t'il seulement sa responsabilité ?

Même pas, tellement imbu de sa personne, persuadé d'avoir bien oeuvré, pathétique !

Le PS, ou ce qu'il en reste, est devenu un réservoir de renégats pour LREM, arrivistes assoiffés de retraites juteuses et de caméras de télé. Dernier en date, le transparent et diaphane Dussopt, qui juste avant de rallier, avait voté contre le budget.

Comment avons nous pu, pendant des décennies, voter pour ces gens qui dénonçaient l'injustice sociale, et qui pensaient ultra libéralisme ?

Jaurès et Blum, se sont retournés dans leurs tombes maintes fois depuis.


En attendant, nous en avons encore pour 4 ans de cette politique inique.

Où, toujours les mêmes, vont se gaver sans rien concéder.

Notre pays, contrairement aux idées reçues, est champion du monde ( pas de foot ) des dividendes versés aux actionnaires au détriment des salariés.

Quand il faut consacrer presque la moitié de son budget pour se loger, afin de payer la piscine de ces usuriers.

Où nous fermons les yeux sur 80 milliards de fraude fiscale et d'optimisation( doux euphémisme ).

Tout cet argent foutu en l'air, improductif.

Ce détestable électorat de Fillon, monstre d'égoïsme devenu en partie Macronolatre.

Même les Etats Unis font casquer leurs ressortissants à l'étranger.

Je sais que les Français ouvriront les yeux.

Mais avec quelles conséquences ? Sous quelle forme ? Et quand ?

Je crains ce moment.





Ça me rappelle le SAC et le sentiment d'impunité et de toute puissance dont ils  jouissaient. 


Heureusement que le 4ème pouvoir est passé par là pour réveiller et alerter les consciences, tout comme maintenant.


Comme quoi, Macron a aussi son SAC et j'imagine que ce n'est que la partie émergée de l'iceberg.

Ce n'est pas la 1ère fois qu'une clochette sonne dans ma tête concernant Macron, ça commence à faire beaucoup de clochettes et ça n'est sûrement pas la dernière.


A chaque nouvelle clochette qui sonne, je me remémore cette émission d'@si :

https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/sabstenir-aujourdhui-on-nous-oblige-a-sauver-la-republique


Une pensée à ceux qui ont voté Macron pour faire barrage au FN. Tel que c'est parti, on a déjà un avant-goût et dans 4 ans c'est le FN qui sera au pouvoir. Avec, qui sait, une belle nouvelle constitution qui lui permettra de faire des belles choses sans contrepouvoirs.

Ce qui a rapidement été observable avec le débarquement des troupes macroniennes, c'est sa jeunesse, et la maigreur des informations sur leurs itinéraires. Quand on cherche sur leur (Bref) passé, on tombe sur des CV anémiques, lire les notices du Who's Who des nouveaux députés, c'est tomber sur des gens qui ne disent rien de leurs ascendants, de leurs professions, donc, rien sur leur milieu, où ils vécurent, souvent rien sur les écoles fréquentées, et aussi un grand flou sur des diplômes aux intitulés fumeux dissimulant de manière convenue des médailles en chocolat !


Un néo-député breton tout jeune a ainsi disparu tout de suite après son élection. Pendant des semaines, on ne savait où il était passé. Même son attachée parlementaire ne savait que dire. On a fini par apprendre qu'il avait été "malade" à sa réapparition. Ce fonctionnaire du Quai d'Orsay est revenu sans en dire plus, mais depuis, il ne semble guère occuper le terrain. On ne sait si la maladie était organique ou psychique; l'électeur serait en droit d'en savoir plus.


L'occultation intégrale des éléments basiques de tout ce petit monde finira sans doute par ménager de grandes surprises comme celle de Benalla car tant de mystères doit avoir favoriser l'ascension d'aventuriers dont la jeunesse a tout de même permis de planquer quelques squelettes dans les placards. J'ai repéré quelques personnage devenus députés car ils étaient en échec dans leur occupation précédentes, et dans un nuage de fumée, hop ! A nous le palais Bourbon !


Comme le disait souvent le regretté Pierre Bouteiller sur France Inter, du temps où cette maison était tenue: "Méfiez-vous des gens modestes, il ont des raisons pour ça..."

Quelle surprise !

 Notre bien aimé Prince-Président emploie des nervis !


Mais que fait la police ?

Donc, Macron était au courant. Tout est dit. Il va continuer à faire l’autruche.


Par ailleurs, le monsieur avec un bonnet que l’on voit dans votre article (photo Taranis) à côté de Benalla a manifestement été reconnu par Jean-Luc Mélenchon.

Il aurait participé à l’expulsion des Insoumis lors de la marche blanche en soutien de madame Knoll.

(Je ne vais pas aller rechercher les vidéos que j’ai vues, ce n’est pas mon boulot, mais la ressemblance est là.)


D’ailleurs, je subodore que l’homme tabassé par les barbouzes de Manu fait partie de la FI.

Pourquoi n’a-t-il pas été arrêté par les CRS ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.