Une journée de révélations sur le "tabasseur de l'Elysée"
article

Une journée de révélations sur le "tabasseur de l'Elysée"

Offert par le vote des abonné.e.s
A la suite d'une enquête du Monde, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire contre Alexandre Benalla, un collaborateur du chef de l'Etat, filmé en train de frapper violemment un manifestant du 1er mai. Au lendemain de ces révélations, ce jeudi 19 juillet, les médias ont multiplié articles et révélations sur cette affaire, plaçant l'Elysée au coeur d'une tourmente politique. De nombreuses zones d'ombre subsistent.

Près de trois mois au total. C'est le temps qu'il aura fallu pour que la vidéo postée le 1er mai par Taha Bouhafs, un étudiant et militant de La France Insoumise, ex-candidat aux législatives de 2017, déclenche une véritable tempête. Ce film, d'un peu plus de 2 minutes, montre dès les premières secondes un homme habillé d'un sweat gris à capuche, un casque noir à visière, orné d'un écusson de la police, enfoncé sur la tête, se diriger à grandes enjambées vers une jeune femme. L'homme l'agrippe violemment par le cou avant de la traîner de l'autre côté de la rue. Au même moment, un groupe de CRS mène une opération d'intervention sur la place de la Contrescarpe, dans le 5e arrondissement Paris, pour disperser un rassemblement de manifestants en marge de la manif du 1er mai. L'individu casqué qui ne porte pas d'uniforme des forces de l'ordre, intervient à leurs côtés et revient à la charge, cette fois pour saisir un jeune homme en l'étranglant et en lui assénant plusieurs coups. Pourtant, le jeune homme, suppliant d'arrêter, était déjà immobilisé au sol à la fois par les CRS et un autre homme, lui aussi en tenue de civil portant un brassard police. Les CRS, présents sur la place, n'interviennent pas.

Partager cet article

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.