44
Commentaires

Une Denise Bombardier peut en cacher une autre

Elle est aujourd'hui saluée, à juste titre, pour son intervention dans Apostrophes, en 1990, face à l'écrivain pédophile Gabriel Matzneff, dont les pratiques font l'objet d'un récit d'une de ses victimes. Mais au Québec, Bombardier est une éditorialiste prompte à dénoncer la manière dont les femmes se "victimisent". Elle a aussi fait l'objet de blâmes du Conseil de presse, notamment pour des propos sur le mariage gay.

Commentaires préférés des abonnés

De la même manière que la Manif pour Tous est une des rares associations à s'être scandalisée en 2013 du prix Renaudot de Matzneff. Le monde est plus complexe que le camps du bien qui a toujours raison et le camps du mal qui a toujours tort.

belle démonstration d'amalgame : 


selon vous, on n'est pas légitime à prendre position contre la pédophilie et contre la complaisance des milieux de pouvoir envers cette pratique, si l'on n'a pas aussi prouvé qu'on est d'accord avec la totalité d(...)

Beau creusement de sujet (à la limite de l'enterrement même). Reste à faire un article sur chacune de ces personnes en désaccord avec Bombardier (il y en a surement une qui a dit des trucs contraires à la ligne du parti féministe sur tel ou tel sujet(...)

Derniers commentaires

Tout simplement Bravo Denise Bombardier !

Il ne faut pas faire de son cas particulier, une généralité.

Dans le 'blâme du conseil de presse du Québec' Il lui est fait reproche d'être  contre le mariage gay dans une émission  sans contradicteur et d'alléguer du fait que certaines personnes homosexuelles sont contre aussi sans en préciser le pourcentage. Y-a-t-il un recensement par orientation sexuelle au Québec ?

Cela suffit-il pour etre homophobe ?

Au moment du mariage pour tous en France un certain nombre de personnes homosexuelles se sont déclarées non favorables à celui-ci.

Hétérosexuel et favorable au mariage pour tous j'ai regardé la retransmission du premier mariage pour voir si cela était aussi  conventionnel que les autres. Il l'était.

Il semble qu'ils sont toujours ensemble. Cela peut rassurer les détracteurs du mariage pour tous.

Le rapport entre un enfant et un adulte pervers est de nature bien différente du rapport entre adultes, et il ne faudrait pas succomber à la facilité d'en faire le modèle pour penser la relation homme (=pervers) -femme (= pauvre victime)

Cette tendance à la simplification ne rend pas justice à Bombardier, qui se positionne différemment sur des questions en effet bien distinctes.


 La question de la libération de la parole traverse quant à elle les deux situations, et cette polémique qui resurgit après des années met en lumière le pouvoir ahurissant du discours d'autorité, traditionnellement masculin; et aussi la criante complicité des grands media envers cette autorité. Comment s'en étonner ?

belle démonstration d'amalgame : 


selon vous, on n'est pas légitime à prendre position contre la pédophilie et contre la complaisance des milieux de pouvoir envers cette pratique, si l'on n'a pas aussi prouvé qu'on est d'accord avec la totalité de vos idées "sociétales" , que vous pensez être progressistes et universelles ... 


Et quels sous-entendus! Mme Bombardier aurait attaqué la bien-pensance sur le plateau de Pivot non par conviction que le pédophile est un criminel, même s'il est écrivain, mais par conservatisme culturel "québécois"! 


Il n'y a pas de plus efficace défenseur de G.M. qui doit se délecter de ce type de controverse, en vrai pervers ...merci pour lui. Il ne vous reste qu'à passer aux insultes, voir à ce sujet les réactions de l'époque.



Vis à vis de la "victimisation" des femmes ont peut souligner qu'elles sont sous-représentées numériquement dans les manuels scolaires, leur rôle est « minimisé » ou « stéréotypé » les femmes représentent 40 % des personnages et 70 % de ceux qui font la cuisine et le ménage, mais seulement 3 % des personnages occupant un métier scientifique selon le Haut Conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes.

Venez découvrir et réagir à notre couveuse d'idées qui est en ligne sur notre nouveau site internet:
https://www.emancipation-collective.fr/couveuse-didees/
N'hésitez pas à la diffuser un maximum

Je vous mets ici le contenu de notre boîte à idées à propos de la suppression des rapports de domination:
https://www.emancipation-collective.fr/la-suppression-de-tous-les-rapports-de-domination/


a. Permettre l’inclusion et l’autonomie aux personnes en situation de handicap dans la société
• Ce n’est pas aux personnes handicapées de s’adapter à nos modes de vie mais aux valides de leur faciliter la vie
• 100% des nouveaux bâtiments et des établissements publics accessibles aux personnes handicapées avec un renforcement des sanctions et aucune exception
b. Former l’ensemble des personnels des administrations aux différentes formes de discriminations
c. Mettre en place une égalité réelle entre les hommes et les femmes : égalité salariale obligatoire sous peine de mise en demeure, lutte réelle contre les violences faites aux femmes en augmentant considérablement le nombre de places d’hébergements d’urgence et les postes d’écoute dans les centres d’appel
d. Politique active à l’école de lutte contre les stéréotypes et les discriminations envers toutes les populations opprimées
e. Un logement pour tous en réquisitionnant les logements vacants
f. Éradiquer la pauvreté, la souffrance animale, lutter contre le sexisme, le racisme, l’homophobie, la transphobie, l’handiphobie, veiller aux situations des personnes se situant à l’intersectionnalité des rapports sociaux (exemple : femmes noires des classes populaires), en travaillant de concert avec les premières et les premiers concernés et pas seulement les institutions représentatives pour construire une loi améliorant leurs conditions de vie

Beau creusement de sujet (à la limite de l'enterrement même). Reste à faire un article sur chacune de ces personnes en désaccord avec Bombardier (il y en a surement une qui a dit des trucs contraires à la ligne du parti féministe sur tel ou tel sujet), puis un article sur chaque personne critique des critiques, qui peut être n'ont pas non plus des opinions consensuelles sur tout. De quoi tenir jusqu'à l'été.

De la même manière que la Manif pour Tous est une des rares associations à s'être scandalisée en 2013 du prix Renaudot de Matzneff. Le monde est plus complexe que le camps du bien qui a toujours raison et le camps du mal qui a toujours tort.

Ce que semble croire l'auteur de cet article, qui confond  visiblement le journaliste d'information avec le journalisme d'opinion,  c'est qu'il y a une "bonne" manière de s'indigner et une "mauvaise". Mais ce qui lui est surtout reproché, c'est surtout d'être une femme libre qui ne prend pas la peine de consulter les militantes féministes avant de faire connaître ses opinions et jugements : quelle grave erreur aux yeux d'Emmanuelle Walter ! Et pourtant il y a tellement de bonnes raisons de critiquer cette victimisation des femmes qui permet de faire passer les hommes pour des bourreaux immondes (harceleurs,  violeurs, violents...) et les femmes pour de petites choses sans défense  (ce qu'elles ne sont pourtant pas). Mais qu'est-ce que peuvent entendre à cela les militants qui sévissent sur Arrêt sur Images ?  Donc, décidément, une seule conclusion s'impose : si de Carolis a éjecté ASI de France Télévision en 2007, ce n'est pas pour se venger mais simplement parce que cette émission n'accomplissait pas sa fonction initiale qui est d'analyser le contenu des émissions de manière critique mais objective, et se contentait (comme elle le fait sur internet) de mener sa propagande gauchiste de base en nous assomant de ses lieux communs féministes et écologistes ! Et conclusion immédiate pour moi : je me désabonne pour la 2e fois à Arrêt sur Images ! Ciao bande de nazes ! Végétez bien entre vous à vous nourrir de votre propre substance ! 

hé oui, quand j'ai revu D Bombardier dans l'extrait d'Apostrophes, même en la remerciant avoir eu ce discours contre matzneff at consorts,  je me suis dit que c'étaitt bien dommage que ce fut elle, puisque, pour les féministes (radfem) elle se situe plutôt du côté des masculinistes...il y  a eu d'autres cris mais plus ou moins dans le désert... comme l'a rappelé C.Lehmann https://blogs.mediapart.fr/lehmann-christian/blog/301219/ivre-du-temps-perdu?fbclid=IwAR2u4_eK9wGLCrI7hBULPjAtdnwYOZXth04IwIJ9BXWS1ZCTKnxVehNgvD8

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.