34
Commentaires

Un documentaire (très) intime sur le couple qui met Clinton en difficulté

Il est désormais la bête noire du camp démocrate. C'est en ouvrant l'ordinateur portable d'un certain Anthony Weiner que le FBI a mis la main, ces derniers jours, sur près d'un millier d'e-mails potentiellement compromettants pour Hillary Clinton. Mais qui est-il ? Il y a quelques jours, la chaîne américaine Showtime consacrait un documentaire saisissant au parcours de Weiner. Portrait intime de cette ex-étoile montante du parti démocrate, marié à une proche conseillère de Clinton et aujourd'hui plombé par les scandales sexuels à répétition.

Derniers commentaires

La presse a beau enjoliver les choses, les révélations sur Mme Clinton sont très graves, c'est bien pire que le watergate. Je pense que c'est Trump qui gagnera le premier tour, le second est moins sûr pour lui vu que les grands électeurs ne veulent pas tous voter pour lui !

Si Mme Clinton est élue, l'Amérique va connaître une grave crise politique si les grands électeurs n'ont pas suivi le vote du peuple.
De toute façon si elle est élue, elle devra démissionner ou être destituée vu la gravité des affaires qui vont peser sur elle. Une solution pour elle si elle est élue déclencher la troisième guerre mondiale et entrer en guerre Totale (c'est d'ailleurs ce qu'elle a dit, pour rappel elle veut entrer en guerre contre l'Iran, la Russie et la Chine)

Si Trump est élu, elle ira en prison et emmènera pas mal de monde avec elle.
On manquait un peu de marronniers.

On n'en manque plus, le beuse supplée au manque de marronniers.

Quel bonheur.
Dans la série la campagne américaine la plus hallucinante de l'histoire, l'histoire des tweets du FBI faisant la publicité de vieux dossiers sur Bill Clinton est pas mal aussi.
On a donc un système de requête d'informations (FOIA) où quand 3 personnes font la même requête le FBI tweete automatiquement les liens à son sujet, et des gens qui l'exploitent visiblement pour lui faire faire de la pub à de vieux dossiers en pleine campagne, soit pour détruire la crédibilité de la neutralité du FBI, soit pour nuire à Clinton.
http://edition.cnn.com/2016/11/01/politics/fbi-clinton-marc-rich-investigation/
Simple pour la deuxième question, en s'interrogeant sur comment Trump était au courant.
Énorme gaffe cette prescience suspecte.

Bien vu Antoine C.

Tout ce ceci sera présenté sous l'angle du complot poutino trumpien. Et comme tout bon complotistologue sait que le complotisme n'est dangereux que lorsqu'on soupçonne qu'il vient du camp du bien.

On le savait déjà, on avait déjà des éléments mais la on a la preuve que Sanders n'a pas été battu à la loyale. J'espère qu'il va conditionner son soutien à des garanties d'une politique de modération financière et militaire.

Obtenir des garantie d'une tricheuse marionnette des lobbys bonne chance...
Le Huffington post publie un article anti Clinton (c'est comme ça qu'on appelle les révélations compromettante pour la candidate démocrate sur ASI) Donald Trump accusait Hillary Clinton d'avoir été prévenue de questions avant les débats face à Bernie Sanders, il avait apparemment raison

Alala wikileaks quand même! Sont pas gentils.

Le même acharnement que Médiapart envers Cahuzac.

Quelle va être la réaction de Bernie face à cette bombe?

Comme les médias mainstream vont-ils étouffer le scandale?

Deux questions qui me turlupine déjà...
Somme toute , le comportement privé l'emporte sur le programme politique.
Le fond de l'histoire c'est quand même que la secrétaire d'état (=ministre des affaires étrangères) a laissé des informations classifiées (=secret défense) sur un serveur non protégé (= ouvert à tous les services d'espionnage du monde entier).

Quand on accède à ce type de fonction on est longuement briefé sur les questions de sécurité. H. Clinton n'a donc pas l'excuse du "je ne savais pas".

On peut légitimement s'interroger sur les motivations d'une telle "négligence".

Pour mémoire, le soldat Manning s'est pris 35 ans pour avoir laissé fuiter des informations classifiées (en l’occurrence une vidéo attestant d'un crime de guerre).
"dans l'intimité, le couple se fracture, sous l'oeil de la caméra"

C'est beau, on dirait du Closer !
C'est quoi le sujet exactement ?
Quel rapport avec Clinton ?
"la révélation de ces nouvelles photos explicites" quelles photos exactement ?
Qu'est ce qu'ils ont de compromettant les mails avec Hillary ?

Bon j'arrête là mais faudrait vraiment bosser un peu ce genre de sujet avant de pondre un article
Je plussoie.
Mieux ! C'est pas qu'il faudrait bosser ce genre de sujet, mais carrément faire l'impasse sur ce genre de scandal.
Je plussoie.
Mieux ! C'est pas qu'il faudrait bosser ce genre de sujet, mais carrément faire l'impasse sur ce genre de scandal.

Tout a fait! Sur ce même site on a osé écrire que les leaks d'Assange ne contenaient aucune révélation ( juste la preuve de la connaissances des liens entre daech et les monarchies du golfes rien de grave)

Les scandales qui entourent Hillary Clinton ont plus à voir avec les détournements de fonds humanitaire en Haïti et en Afrique, une politique étrangère va-t-en guerre et néo conservatrice et une politique économique corrompue par le lobby financier.

Le mec de la spin doctor d'Hillary est un obsédé sexuel ( tout comme son mari et son concurrent à la présidence ) ça c'est du scandale coco!

Asi accompagne souvent les diversions médiatiques de façon moutonnière et sans recul critique c'est bien dommage.

Un site de critique des médias aurait intérêt à s'intéresser à la montée du tropisme étatsunien dans les rédactions d'info en France. Avez-vous souvenir qu'on est autant parlé des présidentielle américaines?

A ce rythme la je pense qu'il sera bientôt légitime de réclamer l'annexion de la France par les USA. Un référendum poutinesque devrait faire l'affaire.
Tant qu'à avoir le TTIP avoir aussi le droit de vote ce serait pas si mal remarque.
Que le gars sur lequel porte l'enquête ayant conduit aux mails ait des moeurs ayant peu à envier à celles de Trump, augmente encore le bénéfice qu'il tire de cette histoire je pense (lui donnant l'argument "regardez où sont les vrais pervers"). C'est donc moins anecdotique que ce qui parait.

Et de même que les échanges de mails impliquent Huma Abedin, qui était déjà très connue dans la complosphère pour d'autres raisons.

C'est bien le couple dont l'existence cause le plus de difficultés à Hillary, si c'est via les délires de ses détracteurs.
La réponse est dans le gros des articles sur le sujet. Je crois que le but ici n'était pas de parler de ça mais de l'histoire il est vrai édifiante de ce documentaire.

En court, si vous ne suivez pas les médias US (ou ce qu'en distille le Monde & co), le coup de théatre est la réouverture de l'enquête sur Clinton suite à la découverte indue, dans le cadre de l'enquête sur Weiner (dont le nom signifie plus ou moins zizi...) pour sexto à une mineur de tout ce contenu qui n'avait pas été livré comme il aurait du l'être et/ou qui correspond peut être aux emails détruits (dont certains après l'assignation à les donner) sous prétexte qu'ils étaient personnels. L'affaire est pleine de détail assez sales pour que même au sein des fiefs démocrates on soit très gêné.

La pratique de faire ce type d'annonce à moins de 15 jours de l'élections est très contestable (et contestée) ce qui laisse à penser que le directeur du FBI, que d'aucuns avaient trouvé scandaleusement coulant sur Clinton, a changé son angle sur la base d'une grosse patate chaude. On en est toutefois réduit aux suputations puisqu'il n'a rien révélé et même pris des précautions en disant que les emails étaient évalués par ses enquêteurs et qu'on en saurait plus bientôt. Toutefois rien ne le forçait à faire cette annonce ni à cette date, ni de façon publique. L'opinion générale semble être qu'il cherche un chemin impossible pour ne pas se faire accuser de comportement partisan par un camp ou l'autre.
La pratique de faire ce type d'annonce à moins de 15 jours de l'élection est très contestable (et contestée)
En France aussi, la Justice a tendance à ne pas vouloir interférer avec les campagnes électorales (c'est du moins ce qu'on entend).
Et cela est au moins aussi contestable.
Exemple (au hasard) : Sarkozy est candidat à l'élection présidentielle. Par ailleurs, il est soupçonné d'avoir triché lors de la dernière campagne électorale. Dit plus crûment, il est soupçonné d'avoir acheté les vote des électeurs, ce qui devrait être la plus grave des forfaitures dans un régime démocratique. Les électeurs ne devraient-ils pas avoir le droit de savoir avant l'élection s'il est coupable ou innocent?
L'annonce ne serait pas problématique si elle venait de la justice et était pour dire "elle est coupable" ou "innocente", mais là ça vient de la police pour dire "peut être qu'il y a un truc peut être rien", et laisser les gens imaginer ce que ça peut être.
Le FeuBeuhI a saisi le portable du mari de la plus proche conseillère de Clinton. En plus des images de cul et autres pédophiles (ce pourquoi il y avait enquête) vla-t-y pas qu'il tombe sur des échanges mails confidentiels (Niveau étatique) de la dite conseillère avec la Ministre Clinton.
Là le FBI renacle - n'oubliez pas que sous pression et pots de vin (confirmation Wilileaks et enquêtes journalistiques) le FBI (le Patron) avait fait classer l'enquête sur l'affaire des mails sur un serveur privé non sécurisé de Clinton et la destruction d'içeux par des professionnels de l'informatique et ce, quand le Tribunal avait exigé d'en connaitre le contenu.
D'autre part, nombreux au FBI qui râlaient, parlaient, n'étaient pas content et le faisaient savoir.
Donc, le Patron du FBI sent que le vent de la tempête va lui tomber dessus, rouvre l'enquête et c'est parti...
"Quel rapport avec Clinton ?"

Ténu, en effet - car, factuellement résumée, la nouvelle se réduit à "De nouveaux mails confidentiels trouvés dans un ordinateur". Point.

Mais voilà que le (co)-propriétaire dudit ordinateur est une personnalité sulfureuse, un frasqueux de la catégorie la plus croustillante, le sexuel. Cela ne devrait objectivement rien changer à la donne, cela ne change pas le contenu des emails retrouvés et que personne ne connait à ce jour. On ne devrait parler de ce Wiener que de façon accessoire, car il n'a d'intérêt ici qu'au titre d'époux d'Huma Abedin sur l'ordinateur duquel ont été trouvés des emails. Son seul rapport avec Hilary Clinton ? Epoux d'Huma Abedin.
Et pourtant, on nous retrace systématiquement sa sulfureuse biographie, force images graveleuses à l'appui - et le compartimentage que l'on devrait faire, le salvateur "PAR AILLEURS" qui devrait rester présent à l'esprit ("des emails ont été trouvés sur l'ordinateur de M.Weiner, époux d'Huma Abedin, qui, PAR AILLEURS, a été à l'origine de plusieurs scandales ces dernières années,...") sont souvent oubliés en chemin.
Dès lors, tout se mélange, tout se mêle, tout se vaut - et, sans même connaitre le contenu des emails trouvés, ces derniers apparaissent comme d'autant plus scandaleux d'avoir été trouvés sur cet ordinateur plutôt que tout autre.
Le sulfureux par contagion, en quelque sorte.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.