250
Commentaires

Ukraine : et maintenant, s'informer

Commentaires préférés des abonnés

« Virage à 180° , sous l’influence de l’évènement ». On se moquera, mais savoir balancer dans l’instant ses schémas de pensée traditionnels est la marque d’un homme d’Etat.

Je ne sais pas de quoi cela est la marque mais apparemment en ce qui vous conc(...)

Si je pouvais passer un mois sans être témoin d'événements historiques majeurs ça m'arrangerait.

"il fallait croire les alarmes du renseignement US" d'autant plus qu'ils n'ont rien fait pour éviter cette crise (au contraire)

Voir la Russie se comporter comme l'OTAN en ex Yougoslavie, ou comme les USA en Afghanistan, en Irak, en Libye.... Quelle d(...)

Derniers commentaires

Bonsoir,


Petit exemple tout frais de caviardage manipulateur sur la chaîne Youtube BHL TV qui me semble être une chaîne officielle, en tous les cas pas une chaîne parodique.

Cette vidéo reprend l'intervention de BHL jeudi soir sur F2 (Je n'ai pas pu la voir depuis l'étranger). Il se trouve que le passage inclut à 05'30 la prise de parole de Mélenchon depuis La Réunion... et la caviarde au moins une fois et à un moments précis. Lorsque Mélenchon demande explicitement le retrait des troupes russes en deuxième point de son raisonnement... on passe directement au point suivant. Le montage est grossier mais on peut penser qu'il s'agit d'un problème de faisceau, si on ne connaît pas l'intervention originale (Je l'avais entendue un peu plus tôt). Je n'ai pas visionné davantage cette vidéo, ni d'autres exemples pour savoir si la chaîne est coutumière du fait. Si certains ont envie de creuser... Bon courage.


Et bon week-end

Bonjour toutes et tous, merci de ne pas partager ici des articles dans leur intégralité, nous supprimerons par respect pour ces médias qui méritent nos abonnements et notre soutien ; vous pouvez bien sûr en extraire des citations, et surtout mettre le lien. Merci ! 

Jean-Louis Bourlanges député Modem, président de la commission des Affaires Etrangères à l'Assemblée, a évoqué ce matin sur Europe 1 "la vague migratoire" qui se prépare en Europe après l'invasion russe, ajoutant : "On aura une immigration de grande qualité dont on pourra tirer profit" (!!!). Atterrant.


C'est ça, on n'y croit pas. Et ça va continuer, tellement le lavage de cerveau est profond. La suite on n'y croit pas, jamais. La guerre de Troie n'aura pas lieu. 


Comment ne pas être interpellé par le fait d'avoir cru les belles paroles prononcées à une "Conférence" qui s'est tenue à Münich, encore la semaine dernière ??? !!!!! 


Si on veut essayer de réfléchir sur la suite.... faut-il croire, ou pas, faut-il écouter, ou pas, ce que dit Michel Colon de cette "crise" ? 

(... ou pas, parce que c'est un affreux trop-gauchiste belge ? )


https://www.investigaction.net/fr/ukraine-une-guerre-imminente-michel-collon-explore-le-dessous-des-cartes/


que penser de son analyse ? 


Pouvons nous essayer de penser sans remettre la tête dans le sable, et discuter sans rejeter a priori tel ou tel commentaire ?


A mon avis cette analyse a au moins le mérite de replacer la "crise" dans la continuité historique des relations entre les Etats Unis et l'Eurasie , et particulièrement depuis la fin de l'Union soviétique.


Si Michel Colon dit n'importe quoi, on pourra toujours écouter Zem ; et aussi BHL avec sa belle chemise blanche, grâce au pluralisme de France Inter. Quant à De Villepin, il n'a pas supporté son beau langage ému, si généreux et si lucide: hier soir il a quitté le plateau , très très fâché. Encore un suppôt des russes ?!

Après avoir lu une centaine de messages sur ce forum, j’ai l’impression que la vraie fautive, c’est l’Europe, de par son absence !

Quand ce c’est pas dit explicitement, ça apparaît « en creux » dans la plupart des messages.

Je ne sais pas si ça aurait été « mieux », mais si l’Europe avait été autre chose qu’un club d’affaires économiques, on en serait pas là.

En terme de biais d’information, il sera donc intéressant de voir si la responsabilité des dirigeants Européens est un sujet tabou dans les mois à venir.

Macron a été demander a Poutine combien de temps allait duré l'opération . Parce qu'il y a les élections en avril et si il pouvait faire croire qu'il est partie prenante pour l'arrêt des hostilités , il ferait un bisou aVladimir . Oui ça va s'arrêter un jour , y' a de grandes chances que ce soit avant avril , et oui  Macron n'y sera pour rien . Ca va mieux en le disant ! Eh oh les journalistes vous allez faire votre boulot et dénoncer les calculs politiciens ?

Putain , ils ont tout les culots , ce matin sur inter ils décortiquaient le parti pris de RT France , écoutez ça vaut le coup! A partir de 06 h10 un peu plus .Aucune honte !

Bon , maintenant comment faire avaler aux peuples occidentaux , l' entrée en guerre sans qu'ils se rebiffent , un missile hors de contrôle qui taperait dans une ville au delà des frontières , un avion explosé en vol , ah le novichock , balançons un peu de novichock sur un banc publique .Bon de toute façon , maintenant c'est dans la poche , reste plus qu'a attendre le bon moment! C'est Hillary qui doit etre contente ! Heureusement que Poutine est intelligent , les premiers missiles seront pour Washington  , après ,pour nous bien sur , mais les premiers pour eux , ça j'en suis sur !In Poutine i trust! Don't Forget the big reset ! Il était temps , des milliardaires commençaient a se chier dessus et demandaient a etre imposés pour éviter la guerre civile .

Je me souviens DS que vous étiez un peu inquiet à la dernière émission sur l’Ukraine. Les invités l’étaient presque moins que vous. Vous aviez bien perçu la situation je trouve. 

Beaucoup ont été trop optimistes sur ce sujet là...

On savait que l’armée allemande était en piteux état. Mais on ne savait pas que les généraux de la Bundeswehr étaient prêts à déposer les armes à la première attaque russe. «L’institution que j’ai l’honneur de diriger est plus ou moins fauchée», a déploré le chef de l’armée de terre, Alfons Mais, quelques heures après l’invasion russe en Ukraine.


Libération :

Bundeswehr «Fauchée», l’armée allemande craint la débandade après l’invasion russe en Ukraine

Restons prudents et circonspects.

L'Ukraine n'est pas très loin et nous sommes à une portée de missile si jamais un crétin, comme dans Docteur Follamour, se mettait à disjoncter. 

Une pensée à nos amis Belges qui accueillent sur leur sol le commandement militaire de l'Otan à Mons et le siège à Bruxelles. 

Nonobstant d'autres capitales qui accueillent des services et bureaux de cette association (Rome, Naples, Luxembourg, Strasbourg, Istanbul, Lille, Francfort, ...).

Ukraine : et maintenant, s'informer


Parce qu'avant, vous ne vous informiez pas, Daniel ? Ca explique donc vos billets peu inspirés du matinaute sur le sujet.


Au moins, vous avez le courage d'admettre que vous vous êtes planté (bon nombre d'asinautes n'ont visiblement pas ce courage là). Peut-être devriez vous demandé à ceux qui ne se sont pas plantés comment ils faisaient pour s'informer sur l'Ukraine ? Je vais vous donner un tuyau: la première étape, c'était ne pas croire un traitre mot de la propagande Poutinienne realyée par bon nombre de tocards (Zemmour, Le Pen, mais aussi Mélenchon, Berruyer etc).




Près de 1.400 personnes ont été arrêtées ce jeudi par la police russe à l'occasion de manifestations contre la guerre en Ukraine dans plusieurs villes du pays, a rapporté l'ONG spécialisée OVD-Info.

Le courage admirable de ces citoyens russes osant s'opposer à la folie destructrice de leur despote...

Non! Sérieux? MDR :-)


""Le président américain Joe Biden a déclaré qu'il défendrait «le moindre pouce de territoire de l'Otan» mais n'enverra pas de troupes en Ukraine, rapporte l'AFP.""


Et pour cause l'Ukraine n'est PAS dans l'OTAN.

Mais, est ce qu'il se rend compte qu'il est précisément en train de justifier ce que certains prétendent injustifiables.

Tiens, un truc intéressant.

De nombreux Chef de Gouvernement et de Responsables politiques déclarent "injustifiée" l'attaque Russe de l'Ukraine.

Intéressant, non?

Parce qu'il y aurait donc des attaques/guerres "justes/justifiables"?

Si donc déclencher une guerre peut être considérée comme juste, qui définit la justesse de l'acte et le valide? Et au nom de quoi?

S'il s'agit de parler de "Justice" dans un acte politique comme la guerre en quoi les non-concernés sont ils habilités à donner leur avis?

Donc, toujours bla bla bla.

Parce que "Moi" État, la seule chose à faire est de déterminer ce qui est de "MON" intérêt et ensuite intervenir pour le défendre de la manière la plus adéquate.

Le reste c'est du cinéma et la démonstration de son impuissance.

Quand à ceux qui pense qu'aller se méler de ce qui se passe là bas permettrait de faire l'impasse sur les problèmes d'ici, il ferait bien de prendre pour argent comptant chaque mots de la diplomatie Russe.

De nouveau Paul Jorion avait encore raison et cela depuis le 20 Janvier 2022

Moi, je me souviens encore de guerres parfaitement justifiées par tous - Autorités et Commentateurs - dans des Bougnoulistans divers, qui n'empêchaient personne de manger sa soupe pendant le 20H.


Vous flippez?

Attendez, ça là bas dans les steppes, c'est rien, juste une échauffourée entre cousins pour rappeler à l'autre où est la famille..

Attendez que ça se remette à chauffer par icic, entre le Saint Empire et les Royaumes Latins...

La France,Macron et surtout TOTAL,sont dans la boucle.


Un journaliste très documenté nous en parle à partir de 2h30mn,sur

 

   Thinkerview  


https://www.youtube.com/watch?v=HHyUr6RPMSk

Alors les poutiniens ?... Heureux ?

40 militaires et une dizaine de civils ukrainiens tués par les bombes russes. Et ce n'est que le début.

Surtout, que ça ne vous empêche pas de digérer votre souper de ce soir. Incurables abrutis que vous êtes.




Enfin l'Ukraine va pouvoir jouir de la liberté

à commencer par la liberté de presse

et enfin ses journalistes vont pouvoir jouir du statut d’agent de l’étranger dès qu'ils seront "soupçonner" de menacer la "sécurité nationale" (russe, il s'entend)

Les cimetières pourront accueillir nombre de journalistes comme en Russie, le pays où Poutine règne en toute démocratie


Et pour reprendre le titre de cette article "Et maintenant s'informer" comme en Russie et en Ukraine

De l'Humanité à la Bestiallité en passant par la Nationalité.



Ne se vérifie-t-il pas une nouvelle fois le mot de Grillparzer (qui fut pllusieurs décennies avant lui de l'autrichienne patrie d''Hitler!). Voilà en tout cas qui m'apparaît justifier : plutôt lire Heidegger, qui livre de ce mot  fin 1945 une renversante  explicitation, que se laisser capter par la médiatique actualité sans pensée sur le sujet de la présente guerre. Laquelle ne se comprend que comme la suite de celle (la Seconde Mondiale) qui ne saurait selon Heidegger être gagnée que par qui se révèlerait capable de la perdre:. Faut-il préciser que personne jusqu'ici ne s'est  présenté doté de cette capacité? 


( Les philosophes ou prétendus tels sont, comme chacun sait,  d'une insupportable inactualité-intempestivité - et plus encore que tout autre Heidegger, plus intempestif même que Nietzsche, l'inventeur pourtant du mot allemand  qu'on ne peut  rendre véritablement en français que doublement: Car: "quand cette langue traduit, elle explique".)

à tous les asinautes qui s'excitent sur Northstream II :

il existe un Northstream I, qui suit le même parcours, qui est en service depuis 2012.

le Northstream II est en phase de validation administrative par l'Allemagne, qui a juste suspendu le processus pour l'instant.

Le I continue à tourner, donc la Russie livre encore du gaz à l'Allemagne.

« Première leçon de l'offensive russe déclenchée cette nuit sur l'Ukraine : oui, il fallait croire les alarmes du renseignement US. » Non ! Il faut continuer à douter ! L’invasion était inévitable, peut-être, mais deux causes sont possibles : 1) la Russie n’avait aucune intention d’éviter l’intervention armée ; 2) les USA n’avaient aucune intention de prendre en compte les demandes russes et cherchaient depuis le départ à les pousser à intervenir militairement, justifiant ainsi le renforcement de l’OTAN 

"Et il importe surtout de s'informer le plus correctement possible. La parole aux reporters de terrain, comme notre invité Loup Bureau. Je parlais de métadonnées : et maintenant, la parole aux faits bruts, que collecte la fameuse OSINT ("open source intelligence") . La parole aux observations satellite, qui nous décriront les mouvements de troupes. La parole à toutes les sources ouvertes, y compris Google Maps, qui vont colorer la couverture de ce conflit majeur. Ce sont elles, bien davantage que les discours, qui diront la vérité de cette guerre que Vladimir Poutine vient de déclencher en Europe."


Très bon conseil, Daniel. Je vous suggère à ce titre de lire Martine Orange de Mediapart dans "https://www.mediapart.fr/journal/economie/230222/les-sanctions-contre-la-russie-une-arme-par-defaut" qui analyse les enjeux sous jacents que Google Maps et autres satellites ne peuvent ni voir, ni analyser en dépit de leur QIA (quotien d'intelligence artificielle). 


Cet article est précieux car là, oui, on y trouve des faits bruts et des analyses que des reporters de terrain ne sauraient ni voir ni même comprendre.  Au mieux, ces "grand reporters de guerre" nous transmettrons d'émouvants micro-trottoirs tirés d'interpellations de gens qui pleurent les conséquences de la guerre sans même en comprendre les raisons;  


Quant aux "mouvements de troupes" observables depuis des stations satellites", il s'agit de milices qui se déplacent sur un territoire donné en obéissant à des ordres donnés qu'elles n'ont ni à comprendre, ni à approuver ou à désapprouver. Le fait de les filmer depuis la stratosphère ne nous en apprendra pas plus sur cette guerre que mon horoscope du moi sur mes chances de gagner au loto ou de rencontrer l’âme soeur. 


Bref, tout ça pour dire, au cas où ça vous intéresserait, que moi, ce qui m'intéresse dans une guerre, ce n'est pas tant de savoir où se déplacent les soldatesques, mais de comprendre pour quelles raisons on se fait la guerre. Et pour le coup, j'en ai bien plus appris chez Martine Orange qu'en écoutant les "zexperts" qui s'alternent du matin au soir dans les médias, chacun analysant une molécule de l'affaire vue depuis son microscope ou de son satellite. 


Et pour finir, moi, ce que je comprends, pour l'heure, c'est que le nerf de la guerre, comme souvent, c'est l'énergie et l'accès à l'énergie qui est la colonne vertébrale de toute économie, soit-elle redistributive ou ultra-libérale. A la fin de l'histoire, ce qui se joue, c'est l'énergie sans laquelle nul ne peut produire quoi que ce soit. 


A ce titre, intéressant de noter et de relever que l'Allemagne - sous pressions des USA qui veulent refourguer à toute l'UE leurs sales gaz de schiste - vient de renoncer au gazoduc NordStream 2 sur lequel elle avait bâti toute sa politique de transition énergétique. 


A l'aune de quoi, on peut raisonnablement se dire que voter Jadot pour le climat, ou Macron pour la paix des peuples, ce sera idem avoir voté Hollande contre la finance. 


Bref, comme vous nous y invitez, il importe de s'informer le plus correctement possible. A quoi j'ajouterais qu'il importe encore plus de comprendre l'information, et de la décrypter sans coquetteries partisanes. Et que, pour ce faire, les satellites et Google Maps ne sont pas des sources primordiales d'information puisqu'elles ne font que photographier ou filmer des gens se déplaçant sur un territoire. A moins qu'un satellite puisse filmer le passé, ce qui nous permettrait de remonter tout le fil de ce conflit depuis ses origines pour en connaître les causes (mon optimisme est limité).  


Or, quand on fait l'effort de lire et d'écouter les infos, ce qu'on apprend me laisse, moi, sur ma faim: Que Poutine a franchi des lignes rouges (brrr). Que les British ne sont pas contents. (tu m'étonnes) Que les Allemands sont très emmerdés (MDR). Que les Français espèrent jouer les pacificateurs zélés (PTDR). Et surtout, que les Ricains ne veulent pas que nous, les Européens, on s'approvisionne en gaz chez LEUR ennemi russe.  


Et ce que je comprends de tout ce gloubiboulga, c'est que l'Allemagne qui avait pour projet de tous nous niquer en s'approvisionnant en direct en gaz chez Poutine via NordStream 2, pour nous le revendre à sa guise et nous tenir en laisse, ben merde alors, l'Allemagne va devoir se la jouer profil bas pour ne pas fâcher Oncle Sam.  Mais jusqu'à quand ? 

En attendant,  Russie et Chine coopèrent depuis 2014 pour créer un système monétaire alternatif à l'étalon dollar. 

Voilà voilà..

L'inutilite de la France sur la marche du monde montre clairement que les volontés d'independance de l'union européenne ne meneront qu'a une plus grande inutilité de la France.

Position non aligné sur l'OTAN c'est tres bien si il se construit une armée européenne. Une France seule ne peut que faire joujou dans ces anciennes colonies quand elle ne se fait pas grand remplacé par les mercenaires de Poutine.


La fausse equivalence Russie/OTAN lancé par les l'amical du grand soir me confirme qu'il y a bien des gauches irréconciliables mais différentes de celles dont on a l'habitude d'entendre parler.


La Russie redefinit aujourdhui une nouvelle fois ses frontieres en europe dans un choc generalisé.

La fameuse petite histoire de gauche souvent cité pour lutter contre l'extreme droite francaise je l'entends pas ?

First they came … ?????

Mais sinon, qu'est ce qui empèche la Chine de faire de meme sur un autre continent ? Des sanctions economiques et des prières ? hahahaha 

Les prochaines années s'annoncent joviales

oui, il fallait croire


"Croire" ?!? Bien sûr que non ! Le journalisme ne consiste pas à "croire", mais à informer, documenter et éclairer. Il ne s'agit en aucun cas de miser sur le bon cheval ou la bonne explication...


Très mauvais billet ! Ça arrive, ce n'est pas un drame.

OK, moquons nous des "glorieux prophètes" Zemmour et Le Pen. Mais ne touchons pas à l'autre prophète qui, il y a quelques semaines assurait "Je ne crois pas à une attitude agressive de la Russie".
Relations avec la Russie : Mélenchon déplore la "vision puérile du président Macron" 

Non ,on a bien fait de ne pas écouter les américains , il ne faut jamais écouter les américains .C'est parce qu'on les a écouter , que l'Europe ne s'étend pas de l'atlantique a l'Oural, que dis je, au pacifique !

On sait tous pourquoi on en est là .On va regarder les choses en face ou on va faire semblant? On sait tous que comme nous l'avons fait en Amérique du Sud , en Afrique , en Asie ,au moyen orient , on a corrompu quelques salopards dans ces pays pour qu'ils nous livrent leurs richesses au détriment de leurs peuples pour garder notre Hégémonie sur le monde .On a fait la meme chose en Ukraine et on a provoqué Maidan .Alors que la Russie nous avait proposée de s'allier a nous en Europe .Ce que les gens payés par les américains chez nous ont refusé , dans le seul but , parce qu'entre nous l'Ukraine ne vaut rien si ce n'est,d' étouffer la Russie pour empêcher que l'Europe devienne vraiment l'Europe et polarise le monde en trois parties . Voilà pourquoi on en est là !Et tout comme Napoleon a compris trop tard que ses ennemis avaient  fini par décortiquer ses tactiques pour enfin le contrer ,on a pas compris que Les russes , les chinois ont fait la meme chose avec nous .Maintenant que nous avons forcé Poutine a montrer sa force , j'ai peur qu'il soit trop tard pour discuter .Le monde va etre divisé entre influence russe et influence chinoise et influence occidentale  , ce qu'il voulaient empêcher les américains l'ont provoqué et nous Européens sommes les grands perdants ,sauf si les américains entrent en guerre et surtout la gagne , ce qui veut dire qu'on va s'en prendre plein la gueule ! En attendant au Mali , ils ont choisi les russes et les chinois , j'espère pour nous que les chinois et les russes vont faire les memes erreurs que nous et traiter les africains comme des sous hommes si on veut avoir une petite chance . Voilà voilà....

Ah oui j'oubliais , notre système économique est dans un sale état ,une bonne guerre ferait du bien . Votez bien , sinon j'ai peur que ce soit le grand reset....Et non pas risette....


comment s'informer en cas de conflit ?

j'avais un prof qui m'a convaincue, en étudiant la presse en temps de guerre, que l'important est d'avoir  une diversité de sources 

il s'appelait Daniel Schneiderman

je ne crois pas que le journaliste sur le terrain soit une source particulièrement fiable. 

Souvent embedded, il n' a qu'une vue très partielle des choses


je dirais qu'il faut écouter la propagande occidentale ET la propagande russe, essayer de connaitre les faits mais c'est souvent compliqué, photos d'horreurs venues des 2 camps par exemple


ce qui m'intéresse davantage sont les experts capables de s'élever au dessus des propagandes

déçue par l'intervention de Badie ce matin sur France Inter, très psychologisante, oubliant que l'acccusation de Poutine sur les "nazis" ukrainiens s'appuie sur la participation d'éléments d'extrême droite au gouvernement de Kiev, donc ce n'est pas un pur fantasme


ce matin dans la contre matinale du  mediatv un certain JJ Boillot m'a paru intéressant

j'aime bien aussi Pascal Boniface, jamais invité dans les medias , allez savoir pourquoi

précieux Monde diplo, aussi

vous allez me dire que je ne cite que des sources plutôt critiques des positions américano-européennes

Evidemment parce que je suis bien informée  sur les positions atlantistes, par les media main stream, du service public notamment !

En tout état de cause, nous pouvons être fiers de l'action de Not' Président ( que Dieu le garde des  moujiks ).


Imaginez la situation, s'il ne s'en était pas occupé, avec son génie habituel .

Deuxième remarque. N'est pas évoqué la possibilité que ce soit les USA qui voulaient à tout prix cette guerre, essentiellement pour 2 raisons : finir l'encerclement de la Russie par leur base militaire et bloquer l'approvisionnement en gaz russe de l'Europe afin de nous inciter à acheter du gaz de schiste américain très polluant et interdit en Europe et surtout beaucoup plus cher que le russe. Il semble que les solutions diplomatique ont largement été torpillées par l'Otan.

Voir la video déjà postée ici : https://www.youtube.com/channel/UCWGsN59FON3vOtXCozQPsZQ

Cette chronique est une caricature !

Ainsi cette phrase "Croire Poutine, c'est aujourd'hui prendre au sérieux son projet insensé de "dénazifier" l'Ukraine (dont le président est juif) "

alors parce que le Président est juif, il n'y a pas de nazi au gouvernement ukrainien ni parmi les soldats ukrainiens. Et pendant qu'on y est, Zemmour n'est pas un raciste d'extrême droite puisqu'il est juif !

J'ai aussi cru comprendre que la guerre dans le Dombas ne s'est pas vraiment arrêtée depuis 8 ans


A l’ONU, les États-Unis et l’Ukraine refusent de condamner le nazisme - Source : Consortium News, Craig Murray           (ambassadeur anglais)
      

      

Le vote ukrainien contre la résolution de l’ONU contre le Nazisme a été motivé par la sympathie pour l’idéologie des Nazis actifs historiques et génocidaires. C’est aussi simple que cela, écrit Craig Murray.

      

.....
      

      

Lorsque la résistance au coup d’État soutenu par les États-Unis a éclaté en Crimée et dans certaines parties de l’est du pays, largement russophones et base des électeurs de Ianoukovitch, une guerre civile en a découlé. Mais comme l’armée ukrainienne s’était pratiquement effondrée, le nouveau gouvernement putschiste n’avait personne d’autre sur qui compter que les néo-fascistes qui l’avaient aidé à se propulser au pouvoir.

      

Ainsi, une alliance s’est formée entre les oligarques pro-occidentaux au sommet – Forbes estime la valeur nette de Poroshenko à 1 bon milliard de dollars – et les hommes de main néonazis au bas de l’échelle. Les fascistes ne sont peut-être pas populaires. En effet, Dmytro Yarosh, le chef incendiaire d’une coalition pour la suprématie blanche connue sous le nom de Secteur Droit, a reçu moins d’un pour cent des voix lorsqu’il s’est présenté à la présidence en mai 2014.

      

Mais l’État est si faible et truffé de tant d’éléments de l’ultra droite à des postes clés – Andriy Parubiy, fondateur du        Parti social-national néonazi d’Ukraine, est président du parlement, tandis que l’ultra-droitiste Arsen Avakov est        ministre de l’intérieur – que le chemin devant eux est clair et sans entrave. Comme Cohen le souligne, le résultat est la    passivité du gouvernement d’une part et une marée montante de violence d’extrême droite d’autre part. Au début de la guerre  civile, par exemple, les extrémistes de droite ont brûlé plus de 40 personnes vivantes dans un bâtiment syndical à Odessa, un atroce événement minimisé par les médias occidentaux.

      


      

.... https://www.les-crises.fr/la-volte-face-des-medias-institutionnels-au-sujet-des-neonazis-ukrainiens-par-daniel-lazare/
        

        

Manifestants à Kiev avec des symboles      néo-nazis – drapeaux de la division SS-Volontaire « Galicia » et      Patriot of Ukraine, 2014.

    

    


    

    

Membres d’un bataillon de volontaires      ukrainiens avec le symbole néo-nazi Wolfsangel, le 24 juillet      2014. 

    

    


    

          

Un antisémitisme violent saisit l’Ukraine et le gouvernement reste les bras croisés

              

Quelques nouvelles de l’Ukraine, parues ici dans un journal américain il y a quelques semaines - Source : Forward,          Lev Golinkin, 20-05-2018

      

      


Donc, peut-être que ma camarade Russe s’est trompée, son président entre guerre effective. Va-t-il soumettre le pays d’Ukraine à sa botte, ou juste le désarmer, lui signifiant par là que s’il veut être occidental, ok, mais sans armes, point !


Je regardais l’autre soir le président américain délivrant son discours, puis à la fin, se retourner et partir de dos. Un nuage de Valérie, autrefois venait à mon esprit accompagné d’un : Papy va manger sa soupe et au lit.


Bref, c’est donc la guerre…

Je suis encore tout remué par les appels vibrants des grands de ce monde à commencer par notre Emmanuel qui de plus en plus ressemble à ce chef de louveteau qui appelle au calme et sort de mêlée sans ses lunettes et les mains protégeant ses parties les plus sensibles


Je suis encore abasourdi par l'imbécilité de nos compatriotes (j'en ai personnellement des deux côtés de la Manche) qui venaient au secours du tsar kagébéiste en diminuant sa responsabilité et en versant tout sur le camp occidental : les énormes erreurs de ce dernier, ses fautes impardonnables ne peuvent excuser ce qui est en train d'arriver. C'est un peu comme les Allemands qui n'ont de cesse d'excuser hitler, que sa mémoire soit souillée jusqu'au dernier survivant de ce monde terrestre, en prétextant la dureté du Traité de Versailles


Je suis encore abasourdi par l'appui au tsar de nos apprentis dictateurs (zob et la fille de lepen)


mais tout comme Daniel Schneidermann ce que j'ai noté ce matin c'est cette remarque de poutine parlant du président Ukrainien comme d'un nazi ("son projet insensé de "dénazifier" l'Ukraine (dont le président est juif), j'en suis abasourdi car c'est dans la droite lignée de l'extrême droite de renverser le langage et de s'approprier ce dont on est en droit de l'accuser


la nouvelle guerre des Sudètes, je l'avais prévue mais jamais je n'aurai cru la voir advenir 


d'un côté les tanks avancent et Kiev est bombardé, de l'autre les mots sont gargarisés et tentent de faire de cette guerre une guerre picrocholine alors que les enjeux sont clairs depuis longtemps, et rien n'arrêtera le tsar moujik

Ce matin sur France Musique, un invité, qui a sorti un livre sur une histoire qui s'est passée dans les années 30-40.

Tiens, me dis-je, DS est sur le service public, un bon point pour eux...


Que nenni, il s'agissait de F Mitterrand, grand spécialiste de la question.


PS. Il a tout de même eu le bon goût de citer un ouvrage sur Berlin paru "en même temps' , mais c'est un pur hasard, pas de collusion.

On roupille chez nous en Europe depuis longtemps , puis avec le libéralisme et  tout le reste qui va avec !! Poutine renifle ça depuis longtemps.. Ca repart comme au 20ème siècle. .La rancœur est un moteur puissant après la Glasnost et la Perestroika !!!  La sainte et grande Russie partant  en morceaux l'un après l'autre vaut bien une guerre.. et dire que je n'ai pas choisi russe en 2ème langue si les cosaques viennent jusqu'ici manger notre roquefort..!!

Pour ne pas se tromper, peut-être faut-il s'informer ailleurs que sur les médias français. Malgré les biais, un site comme le Guardian (un des derniers médias indépendant de référence dans le monde) ou d'autres donnaient et continuent à donner une vue plus complète de la situation. Ou alors aller chercher ce que dit la presse indépendante française (indépendante du pouvoir et des milliardaires). Elle existe.

Personnellement je suis tout sauf surpris, je ne comprend pas l'émois généralisé, ça se sentait depuis quelques jours (juste en suivant le JT d'Arte pour ma part), ainsi que la comparaison avec les sudettes qui me semblait flagrante.

Ce n'est qu'une première étape avant de dire à ses potes dictateurs de l'Europe de l'est "l'UE vous embête avec ses règles, et la liberté de la presse ? venez avec moi, moi je m'en fou de tout ça" et hop, Pologne et consorts sortent de l'UE et refont une sorte d'URSS (ce dont je pense rêve Poutine).

L'Europe dans 15 ans ne ressemblera pas à l'Europe d'aujourd'hui, ça c'est sûr, et un gros bloc de l'est bien autoritaire se met en place tranquillement.

On peut toujours chercher des informations du côté des médias en ligne et les  faire traduire par un traducteur disponible en ligne également .


Ainsi par exemple :



 La Pravda Ukrainienne traduite par Google



( ne pas oublier qu'il s'agit d'une  traduction automatique )

Le kriegsspiel du Café du Commerce va commencer.


Les Clausewitz de banlieue vont pousser sur les écrans.


Aucun ne pourra traduire la souffrance.

« Virage à 180° , sous l’influence de l’évènement ». On se moquera, mais savoir balancer dans l’instant ses schémas de pensée traditionnels est la marque d’un homme d’Etat.

Je ne sais pas de quoi cela est la marque mais apparemment en ce qui vous concerne DS, votre schéma de pensée traditionnelle n’a pas balancée.

Le monde en noir et blanc est tellement pratique pour la plupart des politiques et des journalistes. Commenter le fait immédiat sans en rappeler le contexte et les causes c’est très tendance. On désigne au bon peuple, les bons et les méchants, il faut qu’il suive en bêlant les sachants en leur faisant confiance sans surtout sans réfléchir.

Il y a les bons, nos alliés, les américains et leur satellite et il y a les mauvais qui n’ont pas changé depuis 80 ans. On dirait que certains pensent encore que la Russie est communiste. En tout cas dans leur imaginaire cela doit être ainsi.

Il ne faut surtout pas chercher à comprendre,  taper sur les premiers et prendre la défense des seconds.

En quoi dénoncer l’invasion d’un pays par un autre est-il un balancement d’un schéma de pensée traditionnelle ?

Mélenchon at-il a un moment quelconque de sa vie politique approuvé l’invasion d’un pays par un autre ? Est-ce cela le schéma traditionnel de la pensée de gauche ?

Par contre je n’aurais pas la cruauté de rappeler les bons apôtres qui ont applaudi des deux mains la guerre d’Irak et il faut saluer au passage la sagesse et le courage de Jacques Chirac.


Rappeler le contexte et les origines d’un conflit, en expliquer les raisons est-ce avoir un schéma de pensée particulier ?

Non c’est faire de la géopolitique  et non se contenter de réflexe pavlovien du café du commerce comme les passe-plats de plateau.


Rappeler que la France n’a pas les mêmes intérêts que les USA  à une nouvelle guerre froide est-ce avoir un schéma de pensée particulier ?

Les américains ont théorisés et appliquent « american first ». Les petits caniches qui les suivent sans tenir compte du propre intérêt de leur pays sont des imbéciles et les américains ont bien raison de profiter de leur imbécillité et de leur schéma de pensée d’alignés.

Poutine est dans la même logique : Russie d’abord.

Les américains ont tout à gagner dans ce conflit et notamment nous vendre leur gaz de schiste, et casser les accords économiques, culturels et scientifiques avec la Russie mis en place par Chirac, et nous tout à perdre, l’augmentation de l’énergie, la casse de notre économie. Le minimum de bon sens commande donc de plaider pour la paix.


Il faut s’informer maintenant. Tout à fait. Mais pas auprès de gens qui sont incapables de comprendre ce que veut dire non-alignés et intérêt de la France.

Pas auprès de gens comme Martichoux et un journaliste de la Pravda macronienne en PLS lorsque S. Royal a indiqué qu'il fallait réfléchir avant de  prendre des sanctions aux conséquences pour la France. C'est vrai que réfléchir ne fait pas partie de leur vocabulaire.
Ou comme Domenac et d’autres qui  expliquent qu’il faudra tenir compte dans l’élection française des positions des politiques pro-russe !!!. C’est tout juste si ce crétin ne demandait que Fillon qui travaille pour une société russe ne passe devant le poteau d’exécution pour haute trahison.

"Il fallait croire les USA". c'est facile de dire ça après coup. Si on se méfait de la parole des USA jusque là, c'est pour de bonnes raisons (vous avez rappelé l'Irak). et d'ailleurs, peut être que les dirigeants des pays d'Europe ont cru les USA, mais ont préféré jouer l'apaisement?


Quand à Zelensky, ses déclarations apaisantes avaient peut être pour but d'apaiser la Russie, plus que ses partenaires de l'Ouest.


Mr DS, un truc me fait rigoler : vous prétendez que Zelensky ne peut pas être nazi car il est juif. je vous rappelle que certains dans votre forum font l'amalgame Zemmour=nazi alors qu'il est juif aussi. ça devient compliqué ces histoires !

Le mot que j'ai retenu ce matin à la radio c'est "impensable". Et oui ça fout un sacré bazard dans le cerveau.

quelle bêtise..... une pensée pour la population civile ukrainienne qui doit se demander ce qu'elle a fait pour en arriver la.

Si je pouvais passer un mois sans être témoin d'événements historiques majeurs ça m'arrangerait.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Et je ne mentionne que pour mémoire les glorieux "prophètes" Zemmour et Le Pen entonnant le même air du "Poutine n'ira jamais en Ukraine". 


on peut rajouter Geoffroy Roux de Bézieux qui récemment sur Thinkerview n'y croyait pas non plus... dans les personnes "informées"


j'entendais l'autre matin sur France Inter le témoignage d'un français marié à une Ukrainienne et qui vivait à Kiev avec leurs  enfants, qui ne voulait pas céder à la panique et continuait à vivre normalement (où est-il aujourd'hui ? )


Beaucoup de gens ne voulaient (pouvaient) y croire, et c'est bien une catastrophe qui s'impose à nous


Est-ce pas ce qu'elle émane de Poutine, parce qu'elle est aux portes de l'Europe, parce qu'elle ne s'attaque pas à un pays musulman ou parce qu'elle s'attaque à un pays qui a ouvertement déclaré voulant faire partie de l'OTAN (jusqu'à l'inscrire dans sa constitution ) que cette guerre ( tant économique que géopolitique )  semble faire l'unanimité contre elle ? 


En tout cas plus que ne l'a fait la guerre contre l'Irak de 2003 qui avait, en fait, les mêmes desseins



"il fallait croire les alarmes du renseignement US" d'autant plus qu'ils n'ont rien fait pour éviter cette crise (au contraire)

Voir la Russie se comporter comme l'OTAN en ex Yougoslavie, ou comme les USA en Afghanistan, en Irak, en Libye.... Quelle déception !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.