97
Commentaires

Ukraine : à la recherche des tanks du bataillon Azov

Dans un documentaire diffusé le 1er février sur Canal+, le réalisateur Paul Moreira enquête sur le rôle de groupes d'extrême-droite pendant la révolution de Maïdan, et dans l'Ukraine d'aujourd'hui. Sa thèse : de "nombreux néofascistes" se sont développés à la faveur de la révolution, et jouent toujours un rôle important dans le paysage politique et militaire ukrainien. Une analyse que ne partage pas Benoît Vitkine, du Monde, pour qui Moreira "donne une vision déformée du conflit".

Derniers commentaires

À part les adeptes des grands merdias aux ordres de l'oligarchie financière occidentale plus grands monde ne doute du caractère néo-nazis du "gouvernement ukrainien" !
Spéciale dédicace à Kawouede, ce superbe message de Guy-Yves Ganier d'Emilion en 2014, suite à l'émission "UKRAINE : "EN OCCIDENT, LA PROPAGANDE RUSSE L'A EMPORTÉ"

"
Un de mes deux haut-parleurs m'ayant lâché dans le fracas des missiles sol-sol, je n'ai capté que l'argumentation de Piotr Smolar:

– Faut arrêter le délire! Vous êtes intoxiqué par la propagande russe.
– ...
– Il est faux de dire que le gouvernement de Kiev est illégitime et qu'il est composé d'aventuriers et de fascistes.
– ...
– Bon, d'accord, il y a quelques ultranationalistes néonazis, mais ils ne sont pas au pouvoir.
– ...
– Oui, OK, ils y sont, mais ils sont vraiment minoritaires dans l'opinion.
– ...
– Bon, d'accord, ils y ont été portés par les acclamations de la foule, mais en tout cas, ils n'ont aucune influence sur la situation actuelle.
– ...
– Bon, OK, ministre de la Défense, chef de la sécurité générale, procureur général, vice-Premier ministre, mais ils ont totalement abandonné leurs discours extrémistes.
– ...
– Oui, d'accord, ils participent à des cérémonies à la gloire des Waffen-SS et leurs députés appellent publiquement à brûler les russophones, mais ça n'a absolument aucune conséquence sur les tensions régionales.
– ...
– Bon, OK, mais de toute façon, on ne peut pas demander à la population de trancher, ça serait contraire à la Constitution!
– ...
– Oui, d'accord, le pouvoir actuel n'est pas non plus légitime, puisque c'est un coup de force qui a chassé le président élu, mais il est quand même issu avant tout d'un grand mouvement populaire pro-européen.
– ...
– Bon, OK, les oligarques corrompus que Maidan voulait chasser se sont réinstallés, mais ça n'a aucun rapport avec l'UE ou l'OTAN.
– ...
– Oui, d'accord, peut-être que l'aide de la diplomatie euro-atlantique a été déterminante, mais... euh... faut arrêter le délire! vous êtes intoxiqués par la propagande russe.
"

Remember :

http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?5,1372812,1372853#msg-1372853
A 14.33 ce jour: dix-sept messages sur soixante-quinze, soit près de 23%.

Y a pas à dire, Kawouede se décarcasse.
Sans me convaincre le moins du monde.
Intéressant de regarder ce qui s'est dit au lendemain du Maïdan du côté des institutions et personnalités juives d'Ukraine : en mars 2014, elles préfèrent le gouvernement ukrainien à l'intervention de Poutine ; de plus la guerre a surtout fait partir les juifs des zones contrôlées par les rebelles pro-russes, et pas du reste du pays censé être aux mains des néonazis...

Voici une déclaration antisémite d'un des chefs autoproclamés de la rébellion pro-russe, en mai dernier ; un autre également sur le même ton : l'antisémitisme des rebelles pro-russes est une réalité.
Benoit Vitkine ainsi que son frère Antoine ont le même souci de vérité (furieusement atlantiste) que le ministre de la propagande d'Orwell... L'im-Monde progresse chaque jour...

Cordialement.
Voici une tribune de reporters connaisseurs du dossier ukrainien, contre le documentaire de Moreira
http://teleobs.nouvelobs.com/actualites/20160202.OBS3854/lettre-ouverte-a-paul-moreira-apres-ukraine-les-masques-de-la-revolution.html#link_time=1454514463

Leurs arguments sont convaincants, la manipulation paraît évidente chez Moreira.

Extrait :
[quote=collectif de reporters sur l'Ukraine]Nous déplorons, entre autres, un traitement extrêmement grossier de la question linguistique en Ukraine. Elle peut certes s’avérer délicate en certaines occasions. Mais le pays n’en est pas moins l’un des plus bilingues d’Europe. Par manque de connaissances de ce pays, Paul Moreira commet un raccourci dramatique lorsqu’il qualifie de "Russes" ou d’"Ukrainiens d’origine russe" les habitants d’un pays où, en 2016, l’identité ne se définit certainement pas selon le seul facteur ethno-linguistique.
excellent: "Le journaliste du Monde adresse trois critiques principales à Moreira : d'abord, avoir une conception trop extensive de l'extrême-droite, en "amalgamant nationalisme, extrême-droite et néonazisme"."

je n'en ai retenu qu'une mais elle est excellente! :)
C'est sûr qu'il faut apprendre à relativiser avec l'arrivée au pouvoir très prochaine de l'extrême droite en France... :)
Bonjour,

un rapide mot pour montrer une video d'un defile militaire d'azov l'annee derniere, ils montrent de l'equipement qui a l'air bien neuf
https://www.youtube.com/watch?v=ZMRwhePWbUs

le meme jour, meme defile, Biletskyfait un discours, avec derriere lui le premier ministre Avakov, le ministre de la defense et ex president Turchynov
https://www.youtube.com/watch?v=1lu3HanEJ78

demontrant ainsi bien un soutien actif du gouvernement ukrainien a ces brigages qui ont ete citees comme exemple pour la nation par Avakov

depuis Azov a recu encore plus d'equipement, en particulier de l'artillerie lourde de la part du gouvernement
La critique de Vitkine est juste et équilibrée, il faut savoir aussi que Pravy Sektor et autres groupuscules ont fait des scores très faibles aux législatives en Ukraine (à la différence des scores de l'extrême-droite russe, à laquelle on peut désormais rattacher le parti Russie unie, partenaire du FN), mais qu'en effet le pays est en guerre et a besoin de leurs volontaires.
Quant à Odessa : c'est un crime abominable, mais pas forcément un "massacre organisé" comme le prétend la propagande officielle russe (qui a largement utilisé les images pour faire accepter la guerre du Donbass à son opinion) ; lire à ce propos ce qu'en dit une organisation de défense des droits de l'homme ukrainienne http://khpg.org/en/index.php?id=1426094295 (en anglais)
Il ne s'agit pas de complaisance envers l'extrême-droite, par ailleurs la même source dénonce elle aussi la collaboration entre forces de la police et "xénophobes" d'Azov http://khpg.org/en/index.php?id=1454456536

Vitkine a aussi raison de dire qu'il est très discutable de gommer toute référence à la guerre dans le Donbass jusqu'au milieu du documentaire, et de présenter l'annexion de la Crimée comme une simple formalité voulue par ses habitants. Si on ne peut nier la majorité pro-russe parmi les russophones de Crimée, eux-mêmes majoritaires, reste à préciser que 1) l'opinion ça se fabrique (cf. Chomsky aussi de ce côté-là du Dniepr) 2) le référendum s'est fait sous une occupation militaire russe en bonne et due forme.
Comment ?
L'Europe un sous-fifre de la CIA?
Mais il est complètement fou ce Moreira, on ne revient sur les mensonges d'état que 50 ans après, c'est la règle !

Foutre en l'air un joli storytelling que nos chers médias se sont acharnés à nous construire, c'est pas très corporate !
Personne ne me semble vraiment sérieux dans cette affaire.

Ainsi quelqu'un s'est-il demandé si les journalistes, enquêteurs ou autres "spécialistes" auto-proclamés parlent russe et ukrainien ?

Non seulement il est probable qu'ils ne le parlent pas, mais combien ont lu un livre d'histoire sérieux sur non seulement l'Ukraine dans ses frontières actuelles, mais aussi sur l'Europe centrale et orientale en général depuis le XIXe siècle, sur l'Autriche-Hongrie (1867-1918), sur la Pologne des années 1918-1939, sur les nationalismes ukrainien, ruthèno-ukrainien, polonais, russe, tatars, roumano-moldaves, sur la relation complexe entre la Seconde Guerre mondiale et les conflits pré-existants, sur l'histoire des juifs et de l'antisémitisme en Pologne, Ukraine et Russie, sur la place de l'Ukraine et des Ukrainiens dans l'URSS (sous Staline et ensuite) ??

On ferait mieux d'aller voir quelques historiens de profession, américains, anglais, allemands, français, (je serais plus prudent au sujet des "historiens" de la zone: polonais, ukrainiens ou russes) pour parler de la crise ukrainienne, plutôt que de s'improviser "spécialistes" et de plaquer ses belles grilles de lecture en noir et blanc toutes faites sur ce conflit.

PS: ça vaut aussi pour le Moyen-Orient, cette histoire...
Berruyer a tiut dit : http://www.les-crises.fr/soutien-a-paul-moreira-et-commentaires/
"Benoït"

Celle-là, elle pique un peu les yeux.
Trève de BlaBla, les média FR ont soutenu un gouvernement qui a envoyé l'armée contre son peuple (ce que n'avait pas fait le gvt pro russe qui n'a utilisé que les CRS locaux).

Kadhafi était un génocidaire de lancer son armée contre Benghazi, mais Porochenko est un héros dans le Donbass ?!?

Les ficelles de la propagande sont énormes et ça me met vraiment en colère de voir ces soi-disant pro de l'info travestir la réalité.

Petit rappel, Cameron a proposé un référendum à l'écosse et je ne soutiendrais JAMAIS un gvt espagnole qui enverrait son armée contre la Catalogne !

Avec ses conneries, il y a des vrais gens qui meurent.
Saluons le doubleplusbon reportage de Canal+, les critiques noirblancs de Libération et du Monde sont dans l'ancipensée doublepasvéritable en le disant crimepensée et doivent être rééduqués : nous n'avons jamais été ennemis de l'Eurasia qui est notre alliée contre l'Aradjia. Noirblanc sont les ennemis de nos alliés, donc les tanks du bataillon Azov sont vraivéritables. Honte à l'Ukrosoc dissidente d'Eurasia, toujours nous avons dénoncé leurs crimecrimes. Eurasiens ont toujours été les brulés, jamais la presse de l'Angsoc n'a dit autre chose. C'est crimepensée que de le nier, donc toute référence au non-existant Paul Moreira doit être corrigée au niveau de générique-reportage. .
''Le journaliste du Monde adresse trois critiques principales à Moreira : d'abord, avoir une conception trop extensive de l'extrême-droite, en "amalgamant nationalisme, extrême-droite et néonazisme". C'est comme en France. Il faudrait être plus subtil. Il n'y a que les brutes épaisses de gauche qui mettent tout ça dans le même panier.Par ailleurs il est vrai que le monde applique cette règle de la subtilité, de la nuance dans ses images et ses commentaires concernant FN ou le FDG. Le Monde le journal de référence.
Qu'est-ce que la guerre ? Nos chers polémoslavophiles en savent mieux que nous. La guerre soude, elle unit ceux qui sont divisés.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.