Ukraine : à la recherche des tanks du bataillon Azov
article

Ukraine : à la recherche des tanks du bataillon Azov

Le Monde critique un documentaire de Canal+

Réservé à nos abonné.e.s
Dans un documentaire diffusé le 1er février sur Canal+, le réalisateur Paul Moreira enquête sur le rôle de groupes d'extrême-droite pendant la révolution de Maïdan, et dans l'Ukraine d'aujourd'hui. Sa thèse : de "nombreux néofascistes" se sont développés à la faveur de la révolution, et jouent toujours un rôle important dans le paysage politique et militaire ukrainien. Une analyse que ne partage pas Benoît Vitkine, du Monde, pour qui Moreira "donne une vision déformée du conflit".

Un "océan de partis pris idéologiques, d’inexactitudes et de distorsions" : le moins que l'on puisse dire, c'est que Benoît Vitkine n'a pas été convaincu par le documentaire diffusé lundi 1er février sur Canal+. L'objet de ses critiques : Ukraine, les masques de la révolution, un documentaire de 55 minutes réalisé par celui qui fut longtemps l'un des piliers de l'investigation sur la chaîne cryptée (avant de fonder sa propre agence, "Premières lignes"), Paul Moreira.

L'idée développée dans Les Masques de la révolution : en Ukraine, l'OTAN compte des alliés pour le moins encombrants. "Parmi nos amis les pro-Europ&...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.