21
Commentaires

Tunisie : entre le pouvoir et l'humour, l'épaisseur d'un doigt

Un célèbre comique tunisien, Lofti Abdelli, cible régulière des salafistes, a été interrogé, puis innocenté par la police après la plainte pour diffamation du ministre des Droits de l'Homme. Ce dernier l'accusait de lui avoir fait un doigt d'honneur sur un plateau de télévision. Avec cette plainte le comique risquait 18 mois de prison.

Derniers commentaires

Vive la Révolution, mais je parle d'une révolution qui ne met pas au pouvoir les enturbanés les plus réactionnaires et les plus fascistes. Bon courage aux démocrates des pays arabes, ils en ont bien besoin (ce n'est pas de l'humour, c'est une grande consternation que je veux exprimer). Revenir 200 ans en arrière, c'est vraiment dur à voir de loin, mais aussi à vivre pour les habitants éclairés.
Ben quoi ?
Il défend les doigts de l'Homme.
"Le baiser interdit"
la jeunesse tunisienne mérite bien mieux que ces arriérés qui les gouvernent !!

et si les islamistes ne mettaient en avant les moeurs (qui ne posent d'ailleurs problème qu'à eux) que pour masquer leurs propres crimes : Nawaat démasque des Nahdhaouis coupables de trafic d’armes !

trafic d'armes, pas très chrétien...euh islamiste tout ça, même intégriste !
n'avoir le choix qu'entre l'intégrisme et la dictature.... vive la démocratie moderne !
Etre humoriste chez les islamistes, c'est un peu comme faire du funambulisme au dessus d'une fosse aux ours.
Merci de nous faire un suivi de la situation en Tunisie.

Comme l'Egypte, mais un peu plus, la Tunisie tient encore, et est toujours en transition démocratique, mais pour combien de temps ?
Le paradoxe de cette révolution dite de jasmin , pour faire le parallèle avec la révolution des oeillets Portugaise ,n' est hélas qu'un leurre une tromperie , pour le peuple Tunisien. Cette imposture des islamiste , qui veut imposer la charia sur le peuple Tunisien, peuple naïf tenu dans l'ignorance pendant des decénnies , laisse beaucoup d'amertume. C'est à se demander si ce n'est pas pire qu'avant. Tout comme en Egypte d'ailleurs.
Sujet de la plus haute importance politique. Y réfléchir est vital pour le pouvoir ( domestiquer le fou du roi) comme pour l'opposition ( l'humour, seul antidote à la récupération et à l'idéologie)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.