47
Commentaires

Trop d'articles politiques : le blog de Sapir suspendu d'une plateforme scientifique

Censure? Le blog de Jacques Sapir sur la plateforme d'édition de contenus scientifiques Hypothèsesa été suspendu le 26 septembre. L'économiste souverainiste, spécialiste de la Russie, soupçonne des raisons politiques, tandis que la plateforme évoque un manque de scientificité de son contenu.

Derniers commentaires

"Macron, tes costards, c’est des Lagonda, ça coûte 1 200 euros pièce. Tu sais que 1 200 euros, c’est le salaire d’une caissière en un mois ? Tu crois qu’elle bosse pas, elle ? Tu crois qu’elle reste toute la journée sur un transat à rien foutre ? Alors, Macron, on va te dire quelque chose, on aimerait bien que tu fermes ta gueule !"
Je dis çà , je dis rien : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid115784/rapport-de-la-commission-mazeaud-sur-les-procedures-baillons.html

https://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2017/50/2/Rapport_Commission_Mazeaud_754502.pdf
Qu'il est été suspendu pour non respect des conditions d'utilisation ça peut se comprendre, après c'est assez con de le faire en ne respectant pas non plus icelles.
--
A quand la censure de Berruyer?
trop dangeureux Sapir, il faut le faire taire... Bon les gars votre Macron est deja fini, pas la peine dfe rajouter l'indignité à l'impopulatité, la non legitimité et la trahison du peuple et du pays...
A la lecture de certains commentaires je me dis que décidément les temps ont bien changé par rapport à cette époque où nous pensions que tout est politique. Afin de prévenir certaines objections : bien évidemment à part les mathématiques, le calcul intégral, la chirurgie, etc... Mais l'économie ? A moins qu'on adhère à la fable des économistes orthodoxes qui ont le cul scellé sur les sièges des médias officiels. L'article, d'entrée, le gratifie de souverainiste. Donc l'affaire est entendue car ce terme est réducteur selon l' utilisation qui est faite dans nos infos car son adhésion à cette idée est autrement plus complexe. Il faut alimenter en permanence la fable des choix techniques et y ajouter - c'est mieux - la figure caricaturale du méchant Poutine pour lequel - il faut toujours préciser ça - je n'ai pas de sympathie particulière. Je dois ajouter que je lisais quotidiennement ses chroniques avec beaucoup d'intérêt.
Merci pour cette analyse précise. Il en ressort que Sapir a le droit de penser ce qu'il veut, et de l'exprimer. Mais vu les faits la plate-forme d'édition a le droit de considérer qu'il ne s'agit plus de communication scientifique.
Marin Dacos n'est que le porte-parole d'un outil collectif ici, comme il le dit. On connaît aussi son engagement pour l'accès libre aux revues scientifiques.
C'est assez compréhensible, les billets de Sapir peuvent être intéressants mais leur rapport avec ses travaux d'économiste semble on ne peut plus ténu.
Il trouvera une place plus logique sur une plateforme de blog lambda, ou d'un journal.
Bon débarras.

Cela fait bien longtemps que Sapir n'a plus aucune crédibilité scientifique, se contentant d'être simplement d'être une des voix de Poutine en France (et en étant rétribué pour ça).

Ca me fait penser à la fin du film Le Redoutable, sur Jean Luc Godard, où celui-ci se rend compte qu'on fait soit du cinéma, soit de la politique, mais qu'il est difficile de concilier une vision artistique avec un idéal politique maoïste.
spoiler:
il choisit de sacrifier sa vision artistique pour préserver son idéal politique
fin spolier

NB: c'est un très bon film, je vous le recommande.
Ahhh, il nous manquait l'inévitable "preuve par Poutine", qui fait que dès lors que l'on ne trouve pas que des défauts à M. Poutine en particulier, et à la Russie en général, on ne peut être une personne sérieuse ou même crédible.

Ce qui nous amène à l'inéluctable conclusion de tout démocrate donneur des leçons: "c'est très bien si on lui ferme sa gueule".


Et dans la même veine, comprendre la vie actuelle avec les films produit par le réalisateur d'OSS117


Vous critiquez les travaux de Sapir, en avez-vous seulement lu un seul, comme par exemple celui ci ?
Ahhh, il nous manquait l'inévitable "preuve par Poutine", qui fait que dès lors que l'on ne trouve pas que des défauts à M. Poutine en particulier, et à la Russie en général, on ne peut être une personne sérieuse ou même crédible.
Quand "on" ne trouve pas de défaut à Poutine, qui a pourtant de très nombreux défauts pas trop difficiles à trouver (ne serait-ce que la brutalité avec laquelle il traite ses opposants politiques, sa folie des grandeurs, son homophobie, son autoritarisme, son absence totale de scrupules, etc), oui, "on" ne peut être qu'une personne pas sérieuse et peu crédible.

Ce qui nous amène à l'inéluctable conclusion de tout démocrate donneur des leçons: "c'est très bien si on lui ferme sa gueule".

Ce qui nous amène aux pleurnicheries zémourriennes: "ouin ouin je me suis fait virer d'un média. C'EST DE LA CENSURE !!!! Il ne me reste plus que 99 autres médias pour étaler les poncifs qui me servent de pensée. A BAS LA PENSEE UNIQUE !!!"
Si Zémour ou Sapir étaient vraiment censurés, on ne les entendrai plus quotidiennement dans un grands nombres de média. c'est loin d'être le cas.

Vous critiquez les travaux de Sapir, en avez-vous seulement lu un seul, comme par exemple celui ci ?
Oui, j'en ai lu. Le biais politique est évident, l'intérêt scientifique ne l'est pas.
Pour être une personne "sérieuse et crédible", Vous serez bien aimable de développer quelques uns de vos arguments d'autorité, à savoir:

* Prouvez que "On" ne trouve pas de défaut à M. Poutine.
* Prouvez que M. Poutine maltraite ses opposants politiques
* Prouvez que M. Poutine a une folie des grandeurs
* Prouvez que M. Poutine est homophobe
* Prouvez que M. Poutine fait preuve d'autoritarisme
* Prouvez que M. Poutine est totalement dénué de scrupules.
* Indiquez nous ce que vous voulez dire par "etc"
* Prouvez que les travaux de M. Sapir ont un biais politique
* Prouvez que les travaux de M. Sapir n'ont aucun intérêt scientifique.

Pour ces 2 dernières démonstrations que vous ne manquerez pas de nous livrer, vous serez aimable d'inclure en particulier les bons graphiques sur les données économiques Russes qui viendront contredire de manière convaincantes celles fournies par M. Sapir.


à moins que vous ne parliez pas le Russe, que vous n'ayez jamais foutu les pieds en Russie ni même eu la moindre affaire avec ce pays ou l'un de ses ressortissant, et que vous n'avez strictement aucun élément qui permet de corroborer de manière "sérieuse et crédible" votre déluge de truisme qui vous fait penser que vous pouvez transformer votre ignorance en savoir.
Juste une question: qui êtes vous pour me donner des ordres et me parler sur ce ton ? Pour le moment, tout ce qu'on peut dire de vous, c'est que vous êtes auelqu'un qui ne sait pas ce qu'est un argument d'autorité, et qui est visiblement assez mal informé.

Car si vous avez besoin qu'on vous "prouve" que Poutine maltraite ses opposants, c'est que vous ne connaissez rien à la Russie. Que vous ne savez pas que les opposants de Poutine se retrouvent en prisons pour un oui ou pour un non, que des journalistes critiques se sont fait assassinés, que le parti de Poutine est particulièrement corrompu, que les libertés publiques sont pour le moins limitées. On pourrait aussi parler du désastre financier des JO de Sotchi, des multiples lois homophobes votés par le parti de Poutine, etc.

On pourrait continuer ainsi longtemps, mais vous savez quoi ? Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Vous pouvez aller vivre en Russie si le régime Poutine vous plaît tant que ça.
Tiens, le déluge de truismes vient de se transformer en tempête tropicale, toujours sans réponses de votre part bien entendu.

Rajoutons alors une pelletée de questions sur vos affirmations péremptoires :

*les opposants de Poutine se retrouvent en prisons pour un oui ou pour un non - vous avez une liste des opposants actuellement détenus ? Et vu que on est dans un pays de 145 millions d'habitants, vous aurez la gentillesse de nous donner plus que 2 ou 3 noms

*Que des journalistes critiques se sont fait assassinés - liste et merci de prouver que c'est Poutine qui les as assassiné. Faites-vous plaisir si vous voulez, et citez Politovskaia (il y a 17 ans), mais en apportant la preuve que c'est Poutine qui a commandité, et pas les très nombreuses personnes qu'elle mettait en cause dans ses articles

que les libertés publiques sont pour le moins limitées - Donnez un exemple précis.

On pourrait aussi parler du désastre financier des JO de Sotchi - Oui, parlons-en, et en particulier prouvez que c'est un désastre financier alors que ça ne désemplit plus depuis lors. Vous avez des éléments chiffrés, des statistiques économiques ?

des multiples lois homophobes votés par le parti de Poutine - Lesquelles ?

Vous pouvez aller vivre en Russie si le régime Poutine vous plaît tant que ça. - C'est marrant que vous me disiez cela, vu que effectivement je m'y rend assez régulièrement pour y posséder un pied-à-terre (tout en étant un Français "de souche" comme nos identitaires disent).

Et c'est effectivement cette expérience personnelle qui me permet de savoir que contrairement à ce que vous racontez, les libertés individuelles ne se portent pas moins mal en Russie qu'elle ne se portent en France. En ce qui concerne les manifestations, cela fait bien longtemps que personne n'y est mort, ni n'y a perdu un œil ou un bras.
Quel pays idyllique !

Et quel compte rendu objectif que vous nous faites là. Vous m'avez convaincu, vous êtes un fin connaisseur de la Russie, vous devriez candidater à RT France pour leur proposer vos services (si ce n'est déjà fait).

La prochaine fois que vous irez en Russie, restez-y.
Je vous ai fait un compte rendu objectif sur la Russie ? première nouvelle. Vous aurez la gentillesse de m'indiquer où ?

Merci également de m'indiquer ou j'ai écrit que la Russie était un pays idyllique ?


La prochaine fois que vous irez en Russie, restez-y.

Et bien pourquoi pas. Toutefois, je me permet de vous faire observer que contrairement à ce qui s'en dit dans les médias occidentaux, l'Internet en Russie y est bien plus libre qu'en France (notamment en ce qui concerne la censure, qui ne peut être que le fait d'une décision de justice dont le lien doit obligatoirement être fourni depuis la page censurée - donc dans une transparence bien plus grande que la procédure Française).

Par conséquent lorsque je suis en Russie je n'ai aucun problème pour accéder au site d'ASI, et d'y publier des commentaires.

Ainsi donc, rester définitivement là bas ne m'empêchera pas d'étriller vos délires russophobes.
Cool. Il ne vous reste plus qu'à apprendre à reconnaître le sarcasme et vous n'aurez plus aucun défaut. Comme Poutine.
Wesson vainqueur par K.O.
Et vous êtes l'arbitre impartial qui compte les points ? Ou juste un autre fan de Poutine qui passe dans le coin ?
Je plussoie : Insupportables ces mecs qui lancent des anathèmes sur un ton péremptoire sans aucune (ou si peu) connaissance de fond sur le sujet.

Ils ne se rendent même pas compte que ce qu'ils estiment être le produit de leur pensée et de leur intelligence n'est que la régurgitation de ce qu'ils ont entendu de ci de là. Un colportage en bon et due forme de la pensée médiatique dominante (donc ce à quoi les dominants voudraient nous faire accroire)

Dans le doute, un peu d'humilité ne fait jamais de mal à personne...
sur un autre point également vous peinez à discerner ce qu'il y a réellement de problématique dans la démarche de la plateforme OpenEdition.

Bien entendu que ce cas de censure est tout à fait contre-productif, et contribuera à assurer le lancement du nouveau blog que M. Sapir ne manquera pas d'ouvrir.

Il s'agit par contre de regretter que M. Sapir n'ai pas le droit d'avoir une opinion et une analyse alternative sur une plateforme se réclamant de la recherche. Cette attitude est parfaitement assimilable à l'obscurantisme moyenâgeux qui refusait en son temps de voir que la terre était ronde malgré les éléments qui tendait à le prouver.

Que les instances de chercheurs se comportent en inquisiteurs des temps moderne, c'est en cela que réside le véritable scandale.
Il s'agit par contre de regretter que M. Sapir n'ai pas le droit d'avoir une opinion et une analyse alternative sur une plateforme se réclamant de la recherche.

Sapir a le droit d'exprimer son opinion. Mais qu'il le fasse sur un blog perso, ou sur RT France. Je comprends que des scientifiques n'ont pas envie d'être associés (ne serait-ce que par une plateforme commune) à son oeuvre de propagande.
Je suis totalement d'accord, ce n'est pas comme si Hypothèses, blog en sciences humaines et sociales, ne comportaient que des articles de haute volée scientifique, validée par les pairs, etc... Non, on trouve sur ce blog des platitudes d'étudiants sur leur travail de recherche en thèse aussi bien que des articles de plus haute tenue. Je ne me prononce même pas sur la question de la russophilie ou de la russophobie supposée des uns et des autres, mais décidément, cette purge sens la censure venue d'en haut à plein nez.
Quel économiste était capable, comme Sapir, de pondre un article expliquant la situation économique de la Russie au moment de la Révolution de 17, complètement à rebours des préjugés ?

Sans doute aucun de ses collègues, dont l'apparence scientifique des contenus vise surtout à contribuer au concours sans fin d'auto-validation corporatiste, source de conformisme intellectuel.
Mais oui, c'est ça. Votre Sapir est génial et s'il affirme des trucs que les historiens et économistes sérieux ne reprennent pas, c'est parce que ceux-ci sont nuls. Pas parce que Sapir raconte n'importe quoi du moment que ça va dans le sens de ses préjugés.
Je n'ai pas dit qu'ils étaient stupides. Au contraire, ils sont malins et ainsi il ne s'exposent pas à une sanction. J'ai suggéré qu'ils sont conformistes.

La fonction de la recherche publique devrait être de se connecter et de connecter les résultars de leurs recherches avec le reste de la population. Pas de s'autoglorifier dans l'entre-soi de leur corporation.
Ah, le coup des chercheurs dans leur tour d'ivoire. On ne l'avait jamais faite, celle-là.
Par Tristan Le Gall 10:57 le 28/09/2017
Re: Trop d'articles politiques : le blog de Sapir suspendu d'une plateforme scientifique

" Bon débarras.

Cela fait bien longtemps que Sapir n'a plus aucune crédibilité scientifique, se contentant d'être simplement d'être une des voix de Poutine en France (et en étant rétribué pour ça). (...)

Modifié 4 fois. Dernière modification le 11:04 le 28/09/2017 par Tristan Le Gall.

En deux mots, vous illustrez à merveille le pseudo Démocrate que vous êtes, ainsi que les bien pensants dans votre genre (quatremer, et j'en passe, bref les eurobéats); Étant donné que vous n'avez rien à dire sur le fond, vous vous contentez de la censure et de l'autoritarisme primaire (cf. adoption CETA contre l'avis des peuples dernièrement), ou la vision de la démocratie selon votre collègue freudqo, autre chantre de l'autoritarisme Social Démocrate Fédéraliste Européen quand il prétend qu'il faut interdire les référendums... (Catalan en l’occurrence, mais, nul n'étant dupe... sert de prétexte à se prémunir de tout vote comme 2005, ou comme le Brexit, etc.), bref, de la démocrachie digne de vous... Vous aurez j'espère l'objectivité de constater qu'un J. Sapir n'a jamais appelé à faire fermer tel ou tel site, et encore moins à interdire de parler à ces détracteurs... ce dont "vous", vous vous réjouissez... pathétique, mais tellement révélateur des temps qui courent, comme les "maccarthystes d'HRC" depuis 9 mois qui blâment la Russie (comme vous) pour tous les malheurs de "leur" vision du monde... perte de l'élection US en premier... Sans jamais avoir pu prouver quoique ce soit... (cf. autre billet du jour, ils enfilent les fakenews sur fakenews) et aucun impeachment n'a toujours lui, loin s'en faut, et ils se ridiculisent de jours en jour... bref comme vous en somme.

Allé pour donner à réfléchir, car c'est bien l'objet d'un site comme @si...

- Marin Dacos
Vous noterez que depuis mai 2017, Marin Dacos est devenu « Conseiller scientifique pour la science ouverte auprès d’Alain Beretz, Directeur général de la recherche et de l’innovation au Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ». Poste officiel auprès du Gvt Macron...
Ce qui est de nature à induire un conflit d’intérêts avec sa position de directeur d’Open Edition... (censée être une plate-forme "ouverte")

Cela pourrait surtout laisser penser que c'est la raison de la censure: pas tant le fait de publier des textes politiques, ou s’inscrivant dans une lecture du politique découlant de recherches scientifiques qui est reproché, mais bien les opinions de ces textes... On tomberait donc dans un procès d’opinion... étonnant dans une "démocratie"... non?... bref... pathétique réactions que de vouloir faire taire par autoritarisme toute expression qui ne reflète pas ses propres idées, ou celles de ses proches... Et c'est tout aussi pathétique de cautionner cela, comme vous le faite...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.