311
Commentaires

Tout est pardonné, Patrick

Vous connaissez la meilleure ? En tendant bien l'oreille, on entendrait

Derniers commentaires

Je vois des mots que je ne comprends pas très bien: GHETTOISATION,ISLAMOPHOBIE.
Comme je le disais à mes élèves qui ,bourrés de séries américaines ,me lançaient "Monsieur on est dans une cité-ghetto!" un ghetto est un lieu clos,entouré de chaînes avec des chiens et des gardes à l'entrée et interdiction d'entrer et sortir... Vous pouvez aller n'importe où dans cette ville ou ailleurs,vous avez ce droit!
Définition de l'islamophobie? J'attends toujours!
oui mais l'idiotie congénitale des uns et/ou des autres: charlie d'occasion, vraies charlie, autres nous..., pas charlie, si mahomet ou pas... si mahomet est internet!!! commencent a gaver Une indigestion histoire de gommer l'essentiel: pardonner n'est pas oublier... que nous avons tous le droit et le devoir d'exister en dans ce que nous faisons au delà de ce que nous pouvons dire, charlie ou pas. Et si vous touchez notre Daniel par droiture que ce soit avec respect et intelligence Le reste on s'en fout!!
http://www.liberation.fr/societe/2015/01/15/mustapha-ourrad-l-erudition-discrete-de-charlie_1181363

Hier soir, long hommage à cet homme de qualité, né en Algérie*, sur Farnce Inter

Vous savez, cette radio pourrie qu'il ne faut plus écouter parce que Val l'a polluée.

* Signé MATL, l'islamophobe qui se cache sous la dénonciation de tous les intégrismes.

PS Mise à pied d'une enseignante qui a rejoué en classe le coup du 9-11 :
- Hein pourquoi qu'on ne nous montre pas les corps de journalistes morts, hein ?
- Zavez pas remarqué que certains journalistes étaient absents (comme les juifs prévenus par SMS de ne pas venir le 11 bosser dans les TT) ?
M. Cohn n'a pas vraiment l'esprit Charli hebdo... Mais il se décrète "être Charli". Je suis pour ma part presque "choquée" qu'il se réclame de cette veine dexpression.

Moi non plus, je ne suis pas Charli car je ne lisais pas cet hebdo. Par contre, "je suis Charli" parce que personne ne tuera la liberté d'expression en France à moins de tuer tous "les Charli".

Non je ne suis pas Charli parce que je n'aime pas les blagues graveleuses et lourdingues. Mais je suis Charli parce que j'aime la vision de côté qu'ils ont.
Si on commence à excommunier ceux qui ne veulent pas dire "je suis Charlie", l'ambiance va sérieusement commencer à être délétère. Et arrêter Dieudonné pour un message Facebook, aussi indécent soit-il, à quelques jours d'une grande marche pour la liberté d'expression, relève de la faute politique la plus primaire.

C'est un peu bizarre. On se retrouve d'un côté à expliquer et à expliquer à des américains et à des musulmans du Maghreb et parfois de France que Charlie Hebdo n'est pas raciste, et de l'autre à envoyer bouler des "plus Charlie que vous" ("Charlier than thou"?) qui voudraient qu'on soit Charlie (expression qui n'a quand même pas des masses de sens).

Il y a de quoi déprimer, mais heureusement quelques personnes se tiennent dans tout cela et notamment Luz, Luz qui répond à la violence par l'humour, l'émotion et la tendresse, et Luz qui en plus a été parfait ces derniers jours. Non seulement je ne lui en voudrai pas une seconde si son dessin n'est pas compris et déclenche la troisième guerre mondiale, mais je veux bien aller faire un cordon de sécurité civil s'il faut aller le défendre contre des djihadistes.

Sinon, juste pour faire la remarque, les querelles de gauchistes qui n'ont pas le même rapport à l'islam et se reprochent aux uns et aux autres soit de faire le lit du Front National, soit celui de djihadistes me paraissent bien vaines quand on voit que toute l'énergie dépensée à se quereller n'est employée ni contre le Front National, ni contre les djihadistes, et ni même à construire une alternative à l'ultra-libéralisme, dont l'action désagrégatrice du tissu social fait le lit du Front National et du djihadisme.
Moi je suis pour la liberté de Patrick Cohen de lécher le cul de son patron...
Demain, débute le championnat du monde de hand-ball.
La France est parmi les équipes favorites. Son sélectionneur, Claude Onesta, a déclaré être Charlie.
La compétition se déroule au Qatar, émirat finançant les djihadistes.
Charlie à tout prix ? Un texte intéressant de Frédéric Lordon
http://blog.mondediplo.net/2015-01-13-Charlie-a-tout-prix
Après " je te filme les queues devant les kiosques", voilà "pour ou contre Je suis Charlie?"
Un débat débile chasse l'autre.

Est ce qu'on ne pourrait pas arrêter ?
Je veux dire :
Quelqu'un fait un slogan.
Ce n'est pas l'Etat, ce n'est pas un service public, que je sache
Il se trouve que plein de gens l'aiment (dont moi).
D'autres pas.
D'autres ressentent les choses autrement.
En plus, il est flou donc on peut avoir plein de manières de l'aimer.

Ce qui n'empêche personne d'être bouleversé par le drame.

Donc : pourquoi déjà dix, vingt, cent débat et tribunes sur ce "pour ou contre"? A quoi ca sert?

Pourquoi, nom de nom, les médias ne changent jamais et restent indécrottablement aggripés à cette mediocrité là?

La société doit changer,
les profs doivent changer (j'en suis un),
la politique doit changer,
l'islam doit changer,
les citoyens doivent changer,
On doit tous se retrousser les manches, se regarder dans une glace, et changer des choses, chacun et collectivement.

Or On a besoin des médias pour ça, pour échanger, se comprendre (il y a d'autres moyens bien sûr, mais celui là est important). On a besoin d'énergie et de temps pour faire un effort de vérité collectif.

Mais non, on a "les files d'attente devant les kiosques" et "Pour ou contre Je suis charlie".

Misère, pourquoi les médias, eux, ne changent jamais ? Ou plutôt, pour être un peu moins généralisateur : quand est-ce que les médias nous annoncent en quoi ils vont changer ? Ce serait un super sujet pour @si, un sujet au long cours. Prendre vos micro, et aller les voir un par un, en leur demandant une seule chose :
"Depuis le 7 janvier, on ne peut plus continuer comme avant. Les médias ont un rôle important dans la société, dont le vôtre. Comme tout le monde, ils ont fait des erreurs. Qu'est-ce que votre media va changer chez lui, pour devenir meilleur, et pour aider la société à avancer ?"
Moe troll on

Trouvé sur Article 11 :

Si j’étais Cyran, je ne serais pas très fier d’avoir écrit ces lignes :

« Mais si vraiment vous tremblez à l’idée que les musulmans de France se métamorphosent en serial killers de la guerre sainte, peut-être trouverez-vous un brin d’apaisement en voyant la manière placide dont les intéressés réagissent aux attaques réelles ou symboliques qui sont leur lot quotidien. (…) Pas sûr que j’aurais la même patience. »

Mode troll off
Pauvre Daniel. Toujours invité dans les pires traquenards.
D'abord l'émission Suisse avec Elizabeth Levy. Ensuite Patrick Cohen.
Brrr...
Et dites, on pourrait pas maintenant sortir un peu de la bulle mediatico mediatique de cette messe populaire si bien orchestrée par nos media plus goebbelien que jamais... laissez chacun faire son/ ses deuils, quels qu'ils soient, un peu tranquillou??? On pourrait pas aller voir ailleurs que sur nos chaussures? Y a une petite fille de 10 ans je crois qu'on a entourée de bombes pour la transformer en attentat suicide? Où? Pourquoi? Qui? Pour Qui?... Les exemples ne manquent pas... Moi perso j'ai juste très peur que la lutte contre le djihadisme ne serve qu'à réduire en miettes les fragiles réseaux des petites farfelues-lucioles pacifistes et belle jeunesse rebelle que nous sommes, les djihadistes verts, les anarcho-terroristes comme ils aiment déjà bien à nous appeler... Attention, les mots sont déjà prêts !... Leurs bâtons aussi... Et ils ont déjà tué! Retournons voir dans l'histoire les autres tours de passe passe!!... Ne pas oublier que pour l'Etat et les puissances financières nous restons l'ennemi intérieur, N°1, le seul, le plus subtil à abattre ou à neutraliser, nous le peuple des indociles et des utopistes... Et le peuple, ce benêt, ce fayot, ce gentil qui en plus s'est réconcilié avec sa police! Bon passons... ils nous ont enfermés dans les pires perversités qui soient, instrumentalisant une communauté l’autre, pour mieux nous diviser...Et maintenant comment on fait ? Car l'acte 2 est déjà en route.. C'est le moment d'être subtils, rapides, et vous les journalistes, dits "libres", c'est le moment de le montrer, hé, on compte sur vous un peu! .. Dans l’immédiat, je vois aussi fasse à la formidable massification du « Je suis Charlie » orchestrée de plus haut , réintroduire de la diversité, de l’hétérogène, de la singularité, genre « je suis une mouette » !;; Bref de la liberté de penser, OUF! ce pour quoi on se bat au fond si j’ai bien compris la leçon… bise à vous et bonne année malgré ces coups de lever de rideau horriblement frappés ! Allez et cultivons nos dissensus! pek
Le gouvernement procède à la refondation de l'Ecole.C'est donc que les fondations ont été détruites.Quel aveu!. Car par qui ont-elles été détruites? Par ceux- là même qui se réunissent aujourd'hui et ce gouvernement qui continue la casse avec son inepte et malfaisante réforme des rythmes scolaires qui au passage va mettre quelques Grands-Frères dans les écoles; quelle sublime idée!


Naja Vallaud Belkacene reçoit les anciens ministres de l'Education nationale. Claude Allègre est de la sauterie. Charlie n'a eu de cesse de dénoncer la politique d'Allègre et l'a caricaturé allègre ment. Pédagogie entrepreneriale, plus rien à foutre de la Culture. Ne plus apprendre à raisonner. Donner aux classes sociales inférieures une éducation aussi pauvre et médiocre que possible afin que le niveau des classes supérieures leur reste inaccessible. Surtout, ne plus leur apprendre à développer un esprit critique, à élaborer un raisonnement; Ne pas les armer intellectuellement. Diminuer les horaites encore et encore au fil des ans, les édulcorer toujours plus. Trouver des idiots utiles soi-disant de gauche pour cracher sur les profs dès qi'ils ont un peu d'exigences.

Charlie est hébergé à Libération chez Joffrin qui a contribué au livre d'entretiens extrêmement complaisants de Claude Allègre sur lui-même: Toute vérité est bonne à dire .

Claude Allègre est vendu aux multinationales. Il n'a jamais été de gauche. Il a mis en place l'école que voulait le patronat. Qui n'a besoin ni de la littérature ni de la poésie et surtout pas de cerveaux sachant argumenter et raisonner.
Je ne sais pas si ce fil est le bon pour envoyer ceci...

Je relis, pour tenter de mieux comprendre qui était qui, le dossier d'@si Val contre Siné, la guerre des bulles.

J'y trouve quelques déclarations ( toutes anciennes, forcément), qui s'éclairent d'un jour différent aujourd'hui.

Le 23/07/2008, dans une chronique de DS titrée Val/Siné : une affaire secondaire... sur un front secondaire
" Alors voilà. Après lecture, je comprends mieux la rage que déclenche Val. Oui, Val est, devrait être, une cible secondaire. Peut-être, en effet, a-t-il imperceptiblement transformé son journal en hebdo réactionnaire -ah ces lignes d'aujourd'hui à propos d'Internet!- et frôlant parfois l'islamophobie, mais ce n'est après tout que Charlie hebdo. Val paie aujourd'hui de s'être lui-même épuisé sur des cibles secondaires. Alors nous, ici, on tentera de ne pas l'imiter. Nous suivrons certes l'histoire (on vient d'ailleurs de créer un dossier, c'est dire si on s'attend à des développements). Mais en tentant de ne jamais oublier qu'il s'agit d'une affaire secondaire, sur un front secondaire. Un prétexte à envolées, un théâtre de postures. Une guerre des bulles. "

Mais surtout ceci :

Le 28/07/2008, dans un article de la rédaction titré Siné, l'affaire qui fait déraper tout le monde ? , cette citation d'une déclaration de Charb :

" Enfin, le dessinateur Charb, lui, "tout en partageant son tropisme pro-palestinien, continue de penser que l'on ne peut pas faire abstraction de la Shoah et que des clignotants doivent s'allumer lorsqu'on croque les juifs, même avec la plume d'un polémiste. Parce que «tu ne peux pas faire abstraction de ce qu'il s'est passé» et qu'il n'a «pas envie de faire rire l'extrême-droite»". "

Cette déclaration m'étonne, elle ne colle pas avec le portrait que l'on nous dresse de Charb aujourd'hui. Avait-il changé, entre 2008 et 2015 de positionnement, sur les limites que l'on peut ou doit s'imposer, non pas dans une censure institutionnelle, mais dans une auto-censure responsable d'écrivain ou de dessinateur qui sait et assume que si un crayon n'est pas une arme lourde, l'usage qu'on en fait peut provoquer ou réveiller des blessures profondes ?
Je ne connaissais que son nom, je voyais de lui quelques dessins, mais pas dans CH, dont je n'ai jamais été lectrice.

J'essaie de comprendre, et c'est difficile, mais je trouve que ce retour en arrière est intéressant, c'est pourquoi je poste ce commentaire, un peu (beaucoup) hors sujet par rapport au fil sur lequel il se trouve, mais je ne savais pas où le mettre puisque le Vite-Dit évoquant la récente chronique de Delfeil de Ton dans le Nouvel Obs ne donne pas lieu à un forum.
Il vous fait de la pub en fait... Plus j'entends les Cohen, Guetta, Couturier (particulièrement gratiné celui-là, sur la matinale de france culture), moins j'ai envie d'écouter la radio, plus j'ai envie de lire @si, le monde diplo, siné hebdo, fakir, le grand soir, bastamag...

Voilà, ces gens là m'ont poussé à trouver une autre façon de s'informer, chez vous en particulier, il ne faut donc pas les pardonner mais carrément leur dire merci cher Daniel !
A Montreuil, les amis de Tignous dessinent sur son cercueil.
Coco, Ibrahim Maalouf, Christiane Taubira... lui rendent hommage.
Ce matin, les grands média se sont aperçus que l'unanimisme de la fin de semaine cachait des zones d'ombre..
Évidemment quand on est très loin des vrais gens c'est long et dur a comprendre.
Vous pardonnez tout Daniel, ce n'est pas un rien trop chrétien comme attitude ( c'est une blague, je précise pour certains qui n'ont pas l'esprit Charlie ni Canard ).
Quant à moi , je ne peux oublier que l' on a traité d'antisemites des gens qui faisaient juste leur travail de journaliste..
J'étais fidèle à France Inter mais le 7 9 je ne peux plus.
#JeSuisCharlie
#JeSuisPourLePatriotAct
#JeSuisPourLeFlicageDInternet
#JeSuisPourLesCRS(queJeBise)
#JeSuisPourUneAugmentationDesBudgetsMilitaires
#JeSuisPourLesBombardements[s]Aveugles[/s]ChirurgicauxDesBarbares
#JeSuisPourUnRenforcementDesControlesAuxFrontières
#JeSuisContreLaLibertéDeCritiquerCharlie

Par contre, je me demande si Charlie est encore Charlie.
Val importé par Sarko, a surtout embauché Patrick Cohen et intégré entre autre Fourest, important sa pensée sionisto-islamophobe, pour reprendre Delfeil, à France Inter.
Si le journal acquiert avec ce drame de nouveaux lecteurs, il l'aura ressuscité au prix de l'assassinat ignoble de 12 personnes sacrifiées. Pour quoi ? Pour des "conneries" !
"Il ne fallait pas le faire" avait dit Wolinsky. "Ni recommencer", dit Delfeil. Même le journal d'extrême droite danois ne les publiait plus.
POURQUOI JE N'ACHETERAI PAS CHARLIE HEBDO.

Luz est athée. Il est donc certain que Dieu n'existe pas, comme les croyants ont la certitude que Dieu existe. La France, pays de Descartes ne devrait jamais perdre de vue, que penser, c'est douter méthodiquement pour que la pensée existe et se développe. Il n'y a aucune certitude dans quelque domaine que ce soit.

Il est temps de se détourner des caricatures en tous genres qui atteignent les croyants. Elles servent de prétexte à ceux qui déstabilisent les démocraties. En revanche il s'agit en urgence de séparer la pensée religieuse -qui devrait se cantonner au domaine de l'intime- des idéologies politiques dont les fins sont : la conquête de territoires, l'inféodation des peuples, les génocides, au prétexte que ceux qui ne pensent pas comme les nouveaux colonisateurs ne méritent pas de vivre.

Les nouveaux califats auto-proclamés ont des idéologies plus proches de celles de Pol Pot et des génocideurs du Rwanda que d'une légitimité à défendre des idées religieuses. Si les masses silencieuses se laissent entraîner, si elles ne réagissent pas sous la menace et se mettent à admirer des dirigeants qui leur promettent de venger toutes les offenses subies, ces masses pacifiques, modérées, seront entraînées dans une barbarie proche du nazisme.

Daesh et Boko Aram, sont bien au-delà de la négation des droits de l'homme. Ils sont dans la toute puissance et se prennent pour Dieu lui-même en s'arrogeant, comme les frères Kouachi ou Amedy Koulibaly, le droit de décider qui doit mourir et qui peut rester en vie. Non pas sur des critères politiques, mais selon leur bon vouloir de psychotiques calculateurs.

L'urgence, n'est pas de compter les points entre les factions pro ou anti-islam en France. L'urgence est de combattre toutes les poussées néo-colonialistes dont le but est la conquêt de territoires, la reconfiguration des frontières, le crime de masse et la mise en esclavage et sous tutelle de millions d'être humains.

Ce qu'il y a de commun entre tous ces hommes, avec plus ou moins de radicalité, c'est la pulsion absolue de vouloir s'approprier les biens, de faire reculer encore plus le droit des femmes pour mieux les asservir selon leurs désirs, et d'étendre leur pouvoir de manière impérialiste, sans foi mais avec la brutalité du plus cruel.
Pour Patrick Cohen, on doit être libre de dire ce qu'on veut tant qu'on pense comme lui... Avec des hérauts de la liberté d'expression comme lui, c'est pas gagné! Où est charlie?
Combien je regrette que Timsitt et son dessinateur n'aient pas eu l'idée de refaire l'affiche en se contentant de virer la bombe, que tout le monde voie la censure.

J'espère que les twitteurs vont s'en donner à coeur joie comme pour Nicolas-ôte-toi-de-là-que-j'm'y-mette.

Que Jean-Claude Déconne comprenne sa douleur.
Parmis ceux qui ne sont/ n'étaient pas Charlie, il y avant tou ceux qui ont commis cet assassinat politique.
"qu'aucune cause sociologique n'explique" selon Manuel Valls.
Aucune ...
http://www.reporterre.net/L-enfance-miserable-des-freres
En fait, ça commence à craindre d'être Charlie : http://www.lemonde.fr/scenes/article/2015/01/15/l-affiche-de-patrick-timsit-interdite-par-jcdecaux_4556797_1654999.html
Nathalie Saint Cricq, elle dit aussi qu'il faut "les traiter"... ça veut dire quoi ??
Loin du brandissement viriliste des grands principes abstraits, loin de la caricature donnée par les médias dominants : des témoignages concrets de prof sur leurs discussions avec les élèves après l'attentat.

Où l'on apprend que les gamins de banlieue, avant toute chose, ont peur.
Bonjour
Tout ceci vient du fait qu'un mec bien intentionné a pondu un logo 'je suis charlie" parce qu'il semblait correspondre a ce qu'il ressentait, lui. D'autres, sur les réseaux sociaux, on partagé ce point de vue. Par extension, par effet de masse, "je suis charlie" est devenu le symbole de la liberté d'expression.

Il faut reconnaitre que certaines personnes peuvent être pour la liberté d'expression sans aimer les caricatures anti-religieuses de Charlie.
Et le problème vient que ceux-là ne veulent pas cautionner la libre-pensée représentée par ces caricatures (ou du moins son expression ordurière) en proclamant "je suis Charlie'. Il faut le comprendre.

En n'étant pas Charlie, ils se rangent de fait dans le même camp de Jean-Marie Le Pen, des islamistes et des catholiques réactionnaires, alors qu'ils ne partagent pas obligatoirement non plus ces points de vue.

Et c'est là où on comprend que le marketing et les logos c'est des outils rigolos mais limités.
Si le logo avait été : "je suis pour la liberté d'expression" ou "vive la libre-pensée", les choses auraient été plus claires. Un logo "je suis contre les extrémismes" aurait fonctionné aussi.

Moi, en tant qu'athéiste et dessinateur, je suis Charlie, pleinement, et sans restriction. Et j'aime les caricatures ordurières, insultantes ignobles. J'aime Reiser, Charb, Cabu et leurs excès.
L'accablement m'accable de découvrir que ces journalistes qui n'ont jamais regardé la France dans les yeux , choisissent la violence contre les enfants , redresser certains enfants . Pauvres cloches , pauvres d'esprit de bavasseurs incontinants .

Camps de redressements , c'est ce qu'avait proposé la très sensible madame royal , - enfants encadrés par l'armée pour leur apprendre à respecter l'élite qui cause dans les médias ?

Plus ( + ) de militaires , de police , d'espions , partout . Mais quid du personnel enseignant pour l'Education Nationale ?

La dame à la radio dit : les talibans afghans condamnent les tueurs de Charlies : à quand une condamnation des massacreurs de femmes et de gamines ?

A toutes les femmes et gamines crétines qui se voilent en France et ailleurs passkecémareligion , je dirai encore et encore ma colère froide de leur acceptation du déni des droits des femmes .
Bien, bien, les médias commencent à faire virer le paquebot du médiatiquement correct et politiquement légitime. Légitime pour Sarkozy, le discours de Lattran, "le curé est au dessus de l'instituteur"? Légitime à la même époque pour l'UMP de faire supprimer la formation des futurs profs? Sûr qu'avec ces deux mesures, on allait arranger les choses. Légitime pour la gauche et les écologistes d'aller défiler avec le Hamas? un message au double effet décapant. Aucun commentaire autorisé des médias à l'époque. Ratisser l'électeur, c'est légitime, tous les coups sont permis. Aujourd'hui, 17 martyrs plus tard, 50 chefs d'Etat aidant et les pays du monde entier nous soutenant, la langue de bois ose moins se montrer et les politiques courageux osent parler. Les autres se retiennent encore d'utiliser de nouveau les "amalgames" et les haines si simples à comprendre. Mais, çà peut revenir si on laisse faire le "lobby" politico-médiatique. En ce moment çà bouge comme jamais, le lobby le met en veilleuse, mais par définition un lobby c'est patient. Lapsus de l'animateur (excellent au demeurant) sur LCP ce matin : "nous ne sommes pas là (les médias), que, pour mettre de l'huile sur le feu". En principe, ASI a du boulot pour quelque temps, le paquebot ne va pas virer comme çà. Et il faut qu'il vire, les politiques (et d'autres) ont peur des médias et les français ne connaissent leur pays et un peu de détente que par eux.
Bonjour
laure daussy n'est plus dans la liste des journalistes d'ASI, confirmation sur son twitter https://twitter.com/lauredaussy

je viens de lui envoyer un mail pour la remercier de tout son boulot ( laure . daussy @ gmail . com )

#ilnyapasqueDanielquiecritsurASI
Cette sommation à devoir "tous être Charlie" sous peine d'être poursuivis (jusque dans les chiottes), c'est proprement le début du fascisme. C'est un peu le "Heil Hitler" des temps modernes (bon ok j'exagère un peu, c'est pour faire comprendre aux mal comprenants).


Et des milllions de [s]gens[/s] moutons qui achètent Charlie Hebdo, pour un numéro spécial qui outrage des milliards de gens sur la planète, tout en poursuivant Dieudonné pour un tweet absurde (qui n'a aucun sens), qui n'insulte personne pour le coup (sauf ceux qui se sentent insultés quoi qu'on leur dise, juste par idéologie), ça me sidère de bêtise


C'est vraiment désespérant de voir les contradictions permanentes, les faux raisonnements, et les arguments fallacieux qui "justifient" les décisions politiques, sous les applaudissements du troupeau. L'être humain est vraiment trop con, ya rien à faire.
Oui, à l’écouter le soir sur France 5, ce garçon me semble vouloir être l’arbitre des élégances, aussi suis-je obligé de garder un écart face à lui, histoire de pouvoir continuer à penser par moi même.
Sinon, ouf, je n’écoute pas la radio le matin.
Sur Charlie ou pas Charlie, sans remettre en cause notre solidarité dans l'effroi, pensons aux "risques de l'union sacrée"

http://www.huffingtonpost.fr/francesco-ragazzi/je-suis-charlie-les-risques-de-l-union-sacree_b_6441660.html
France inter découvre que la génération Y (et après) ne fait pas partie de leur sphère médiatique... C'est triste de narcissisme et d'incompétence...
Les générations X découvrent que les sphères médiatiques des jeunes (pour le dire vite les réseaux sociaux) sont:
- déterritorialisés: La pensée jihadiste, en Francais, est TRES présente. Le point de vue islamiste tendance Frère Musulman paraissant souvent le point de neutralité.
- souvent a-culturé: C'est le règne de l'émotion. Il est très dur d'argumenter...
- Complètement des-investit par la pensée des lumières. Les vieux, plus de 35 ans, qui ont une idée de ce que disaient Voltaire et Rousseau, ne s'aventruent pas dans ces territoires


J'ajoute que ceux qui savent, comme Manhack, ont souvent têté directement sous la mamelle de la silicon valley la notion de "free speech", et la croyance molle qu'à la fin ce sont les sociétés libérales qui gagnent ("la fin de l'histoire" ... ). Oui J'en veux toujours à Manhack (que par ailleurs j'estime pour la qualité de son travail) et a son "je ne suis pas en guerre".

Enfin, tant que l'abcès sur le 11 Septembre ne sera pas crevé, le complotisme, ou pour le dire autrement, la remise en question permanente des points de vue officiels aura de beaux jours devant lui (je me demande même si ce n'est pas trop tard).
(oui je sais 1 -petit- débat avait été organisé ici)
Ni au moment de la chute de Dien-Bien-Phu, ni au moment du cessez le feu en Algérie il n'y eut de minute de silence pour les victimes de ces guerres dans les établissements scolaires. Je le sais parce que j'étais élève à ces moments-là. Les problèmes des adultes restaient en dehors de l'école. La seule excepton que j'ai connue ce fut lors du décès de Gérard Philippe lorsque notre prof de français nous fit écouter "Le Cid" enregistré au TNP !
Imaginez ce qui se serait passé dans les lycées et collèges de l'époque vus les antagonismes politiques d'alors !
Ensuite j'ai été instituteur et j'ai vu arriver ce que l'on appelle "l'ouverture de l'école sur la vie" que Cavanna avait très bien épinglée dans l'un de ses articles de Charlie-Hebdo, si ma mémoire est bonne, avec au moment où j'ai pris ma retraite une propagande éhontée autour de l'Europe.
Ajoutez à cela que face à l'unanimisme des adultes, très souvent un adolescent prendra un malin plaisir à s'en démarquer ou répètera bêtement ce qu'il a entendu chez lui et vous ne serez pas surpris des problèmes supplémentaires que l'on a introduits dans les collèges et lycées avec cette minute de silence totalement superflue.
http://www.ujfp.org/spip.php?article3768

la meilleure synthèse sur la question

il faut convaincre et non pas provoquer ceux avec qui l'on veut cohabiter
"avec une taquinerie sur l'ami Val"
Val votre ami ? Et celui de Didier peut être, ce type qui a dit qu'on ne pouvait pas tout dire et que du coup Didier et Stéphane dehors parceque mon amis Sarko et ma copine Carla trouvent que vraiment ca suffit ..
Non ce type n'est l'amis que de son ambition qui passe par l'écrasement de la liberté d'expression .
Le nombre de type comme lui se disant 'de gauche et libertaire' qui ne font que virer , spolier, casser les personne qui gênent leur progression, un Macron en somme.
C'est beau le consensus , çà mène à partager la même manif qu'Ali Bongo que des journalistes gabonais acccusent d'être le commanditaire de "contrats" de liquidation physique les ciblant!
Il va falloir monter un projet Ulule pour permettre à Patrick et Daniel de se retrouver au resto et débuter la fin de leur petit gueguerre.
[quote=Nathalie Saint-Cricq]Mais, pragmatique, elle a une solution. Il faudrait les repérer, et les intégrer, ou les réintégrer.

En ce moment beaucoup ajoutent : "les désintégrer", donnant raison au Yeti quand il écrit en conclusion de sa brève sur Politis
Et quelle victoire éclatante pour les va-t-en-guerre fous furieux des deux camps.
http://www.politis.fr/Le-dernier-Charlie-Hebdo-est-une,29701.html
Je ne suis pas musulman.
Bonjour,
Je ne suis pas non plus Charlie; je suis toute personne assassinée, quelle qu'elle soit et par qui que ce soit, ici ou ailleurs. Je ne suis pas une institution, un parti, une entreprise fut-elle de presse; je suis un individu qui condamne toute violence d'où qu'elle vienne et où qu'elle aille. Je suis pour la liberté d'expression totale y compris pour les "fous de dieu" quel que soit leur dieu (on en trouve dans les trois "religions du livre"), les antisémites et autres débilités racistes et laisse à chacun le soin et l'intelligence d'analyser par lui même et se faire une idée dans la clarté du dit; je fais le pari de l'intelligence qui ne se développera jamais dans la censure, elle, toujours contre-productive.
Je n'étais pas dans la rue dimanche et ne le regrette pas. J'ai pleuré tout seul chez moi pour les victimes et pour leurs familles.
Je ne suis pas non plus dans le courant hystérique actuel en France (et ailleurs?) où l'on ne parle que de sécurité, hystérie qui peut mener au fascisme si l'on n'y prend pas garde (réécouter le discours et le ton du premier ministre à l'Assemblée: c'est effrayant).
Je cherche sur les médias de toute sorte les émissions où l'on réfléchit sur les raisons profondes de ces drames: politique intérieure française (injustice sociale, prisons et politiques sécuritaires, école, exclusions diverses, etc.), politique extérieure française (participation aux faits de guerre à travers le monde en guise de réponses aux problèmes politiques, soutien à l'Israël militaire, complicité avec les gouvernements véreux arabes et africains). J'ai du mal à trouver ces émissions!! Et pourtant, c'est en dénonçant toutes ces raisons et en en faisant de vraies causes nationales et internationales que l'on évitera le pire qui reste encore devant nous.
Ouf, ravi de relire une chronique moins sentimentale et plus "arrêt sur images".
Pas que les autres étaient inintéressantes mais elles révélaient le choc encaissé et c'est compréhensible.

Au fait, une suggestion. En admettant qu'il y a un "avant" et un "après", c'est-à-dire qu'aujourd'hui les journalistes et éditorialistes exerçant en France constatent brutalement qu'il y a un risque vital à exercer ce métier en France, ce qui ressortait très fort de votre chronique d'hier sur Lordon, je me permets une observation.

Votre profession comporte de nombreux membres qui ont une grande habitude de cette situation de risque vital, ce sont les grands reporters en Syrie, Irak, Afghanistan, au Mali (je repense aussi à l'interview depuis Jérusalem de Charles Enderlin que vous avez faites à l'occasion d'une émission récente ou à cet article d'ASI : jeunes colons).

Alors eux, ils font comment pour couvrir les conflits africains oubliés après la mort de Camille Lepage ? Pour retourner au Mali après la mort de Claude Verlon et Ghislaine Dupont ? En Syrie après la mort de Rémi Ochlik et Gilles Jacquier ? Après les prises d'otage multiples ?

Un arrêt sur images avec des grands reporters dans le but de transférer leur pratiques professionnelles dans des situations risquées à la situation actuelle en France serait intéressant.

Surtout que, en cette période en particulier, on va avoir besoin des décryptages d'ASI.
Sans forfanterie, jr trouve réjouissant que Daniel ait fait son papier sur ce dont je parlais hier et qui n'avait, c'est indiscutable, retenu qu'un attention toute minimale.

Mais dans son papier, il passe sur l'un des mots "malsains" de Nathalie Siant-Cricq.
C'est le mot "TRAITER" (dans repérer, traiter, intégrer, réintégrer)

Qu'imagine-t-elle dans traiter, des camps de rééducation aux valeurs de la République, au libéralisme, au partage des richesses...?

Le mot TRAITER à une haute valeur symbolique.

Robert, hier parlait de traiter contre les "doryphores" pas moins...
Doit-on traiter de façon psychiatrique en réintroduisant la camisole de force...à la mitonnant de Vol au-dessus d'un nid de coucou...?
Doit appliquer les méthodes orwelliennes décrites dans 1984 et décerveler..Police de la Pensée?

Pour moi, hier quand j'ai lancé mon commentaire (9h41 le 14.01.2015), j'avais l'impression qu'une NORMALISATION se profilait encore plus.
Quant à P.Cohen? pfffttt, P. Cohen!

Vite, revenons à Nos Hebdo Hara-Kiri puis Charlie-Hedo pour échapper à cette Unanimité se dessinant sur fond d'assassinat.
Daniel qui se dit Charlie post-massacre "à fond les manettes", soit.

Une analyse du dernier-numéro-à-5-millions eue été un intéressant "arrêt sur image".

A vous de jouer, on est jamais trop pour réfléchir à tête reposée aux grands mouvements médiatiques.

A tête reposée ou à fond les manettes? C'est vous qui voyez.
hé oui Daniel, meme avec toutes les pincettes que vous avez prises, meme en répétant résolument que vous etes Charlie, à partir du moment où vous êtes un tout petit petit peu critique, et un minimum nuancé et que vous osez faire apparaitre sur votre site un avis qui sort un peu de la pensée dominante (qui doit lk'etre absolument, apparemment), vous etes rangé dans la catégorie des "autres", les méchants qui ne sont pas 100% Charlie. Des cerveaux malades vraisemblablement.

Vous sentez-vous Charlie Coulibaly ce matin, Daniel ?
"je vous laisse écouter"

J'aimerais bien, mais où ?
Not' bon maître Val sans qui gna gna gna...
Mon Patou, tu sais que c'est pas bien de donner une info incomplète, quand on est un grand [s]garçon[/s]journaliste comme toi ?

Il est vrai que Val a relancé Charlie avec son ami Cabu.

Mais tu aurais dû dire que c'est aussi lui qui l'avait coulé à la fin de son "règne*"

Et dire que c'est sous son "règne*" qu'il a viré tes collègues Porte et Guillon sans que, le doigt sur la couture de pantalon, tu ne mouftes.

* Des guillemets à "règne" car, contrairement à ce que les Charliehebdophobes prétendent, Val ne contrôlait pas tout à CH.
C'est vrai, Val [s]a ressucité[/s] s'est approprié Charlie. Et pour en faire quoi?
Heu... êtes-vous au courant que Val avait quitté CH ?

Que Charb avait pris sèchement ses distances avec lui dans un édito ?

L'aviez-vous relu ?

Moi si, à l'invitation expresse de Philippe Lançon, homme de rigueur et d'intelligence. J'avais cessé à la fin de la période Val.

Je peux donc dire, non, répéter que CH n'est pas islamophobe, encore moins raciste (demandez au GISTI) mais islamistophobe.

(C'est marrant, je réponds aux messages que vous m'adressez mais vous, jamais aux miens. Ou alors, c'était dans une autre vie)
Justement, vous répétez, ça ne suffit pas pour me convaincre. Et, à part me répéter moi aussi, je ne vois pas ce que je pourrais encore dire. Essayons:

Val est la pire chose que soit arrivée à Charlie. Quand on s'est allié à lui pour recréer un journal, quand on a intégré pendant des années sa manière de voir, quand on a laissé virer Siné sans moufter, quand on a attendu le départ de Val pour lui dire son fait, il ne peut pas ne pas en rester quelque chose. Je n'oublie pas non plus que Malka a été l'avocat de Clearstream (CLEARSTREAM!!!) contre Robert Denis, et qu'il est toujours étroitement lié au Charlie d'après Val. Je sais que des gens très bien écrivent dans Charlie, dont un, Fabrice Nicolino, que je lis très régulièrement sur son blog et dans ses bouquins. Ça ne suffit pas pour effacer le reste.

Je ne pense pas que Charlie soit islamophobe, et il n'est certainement pas raciste, mais il a tendu à ces deux catégories haïssables de redoutables perches, et ça, c'était vraiment pas le moment, alors que toute une communauté méprisée, écrasée, paupérisée, stigmatisée tentait d'inutiles efforts pour être enfin, après trois générations, considérée avec amitié et respect comme faisant partie du peuple français. Pour moi, c'est un peu comme si un journal satirique avait ridiculisé les croyances et les rites juifs dans les années précédant la montée en charge du nazisme. Parce que nous y allons tout droit, au "choc des civilisations". Et Charlie aura été, pour ces cinglés, un fameux "compagnon de route".
L'islamisme- gauchisme est une maladie incurable.
J'ai bien peur ( locution de style) que de nombreuses couches de population en soient atteintes, de façon irrémédiable, définitive, par ce souci qu'ont certains de classification, de rangement, de boîtes, de certitudes....

La pensée joyeuse et vivante, vivifiante se heurte à la Bêtise, sorte de lumignon, faible lueur persistante,empêchant de penser.
mais c'est quoi l'islamo-gauchisme ? Je lis souvent ce néologisme sur Jssnews, Europe-israel, Fdesouche, et tous ces mouvements islamophobes et nègrophobes...!
C'est Tevanian, Gresh, Plenel.
Tevanian est l'idéologue, avec son livre "la haine de la religion"

Voici la présentation de son livre "Dévoilements : du Hijab à la Burqa" :

"Depuis près de dix ans, les cheveux des femmes musulmanes sont devenus ce qu'il est convenu d'appeler un enjeu politique majeur, et leur dévoilement fait désormais partie des priorités les plus impérieuses. C'est de ce dévoilement forcé, et de son incroyable violence, qu'il est question dans ce livre, mais pas seulement. Car ce que ne soupçonnent pas les chasseurs de hijab, de niqab ou de burqa, c'est qu'au moment même où ils s'évertuent à dévoiler les femmes musulmanes, ils accomplissent de manière beaucoup plus intégrale et obscène leur propre dévoilement. C'est un certain féminisme, un certain laïcisme, mais aussi une certaine idée de la République et de son école, et enfin une certaine idée de l'intellectuel et de sa mission, qui apparaissent, à l'occasion de ces "affaires de voiles", dans leur effrayante nudité - autoritariste, raciste, sexiste".

Voilà… ces gens là font le lit de l'islam radical.
Non.
Mais si, en fustigeant le "laïcisme", en mélangeant racisme et libre-pensée il veut faire croire que les "laïcistes" sont racistes. Waleed Al-Husseini, le Palestinien apostat et islamophobe est-il raciste, lui qui a subi la prison pour blasphème ?
Ce combat pour la vision archaïque et intégriste de l'islam, ne cherche qu'à le défendre dans sa déviance. Pourquoi ne pas militer pour le droit des femmes à exciser leurs petites filles ? Le respect des droits des minorités, a ses limites.
Quand on écoute Tarek Oubrou, l'islam ne pose pas de problème. Mais qui écoute Tarek Oubrou ? Tevanian ?

Avec des gens comme Tevanian, on arrive à ça :
Grande-Bretagne : tollé après les recommandations de bannir cochons et saucisses des livres pour enfants.

Je ne suis pas islamophobe, je suis islamistophobe. Voilà ce qu'en on dit des députés britaniques à ce sujet :
"C'est du grand n'importe quoi. Pousser les choses trop loin jette le discrédit sur tout le débat", a déclaré le député travailliste et musulman Khalid Mahmood au quotidien Daily Mail. "Il faut arrêter avec ce politiquement correct absurde", a estimé le conservateur Philip Davies.
Un porte-parole du Jewish Leadership Council, le Conseil représentatif des institutions juives de Grande-Bretagne, a fait savoir que la religion juive interdisait de consommer du porc "mais pas d'en mentionner le nom ou de représenter l'animal".
il veut faire croire que les "laïcistes" sont racistes

Ce combat pour la vision archaïque et intégriste de l'islam


Voyez, dès le départ ce n'est déjà pas cohérent : vous posez une première proposition "(il veut faire croire que les "laïcistes" sont racistes") qui peut à la rigueur se comprendre, et vous enchaînez naturellement sur une autre "(Ce combat pour la vision archaïque et intégriste de l'islam") qui n'a pourtant strictement aucun lien avec la première, et que vous inventez de toute pièce.

Souffrez qu'on puisse à la fois dénoncer l'islamophobie (ou à tout le moins, l'excès singulier de zèle envers l'islam et les amalgames cachés qui en découlent dans le débat public - je serais en effet prudent sur l'accusation tout azimut de racisme, personnellement) ET être parfaitement et radicalement opposé à l'intégrisme. Faire croire que l'un n'irait pas sans l'autre est une grossière déformation, calomnieuse qui plus est.
Je n'invente rien. Son combat pour le voile est un combat de l'islam obscurantiste, hadith à l'appui. Un autre courant ne voit pas d'obligation de se voiler, Coran à l'appui. En défendant la voie des hadiths plutôt que la voie coranique il ne défend pas l'islam moderne, mais l'obscurantisme.

Quand on aime vraiment les musulmans, on combat les intégristes qui les oppriment.
Sauf que ce n'est pas un combat pour le voile, encore moins pour l'obligation de se voiler - là encore vous extrapolez.
Et que voile = intégriste est une équation fort critiquable.
Tout dépend de quel voile vous parlez… le hijab, qui n'est devenu une obligation que depuis pas si longtemps, n'est pas l'expression directe du fondamentalisme, mais c'est la conséquence de sa montée en puissance. Regardez l'histoire et les images anciennes et vous verrez qu'il y a quarante ans les femmes musulmanes n'étaient pas voilées comme maintenant.
La vidéo de Nasser qui se fout de la gueule des frères musulmans qui voulaient voiler toutes les femmes, est très révélatrice.
Si vous niez ce changement, vous serez de mauvaise foi (c'est le cas de le dire).
J'ajoute ce témoignage d'un Algérien, l'écrivain Boualem Sansal :
"Boualem Sansal invite les musulmans à reprendre leur identité et leur dignité: «Il leur revient à eux en premier de combattre et les uns et les autres, les dictateurs et les islamistes. À ce point, la passivité est mortelle.» Il rappelle ensuite la place que doit tenir l'Islam dans la société: «Les familles, le quartier, la mosquée, l'école, les associations, les clubs […] doivent libérer l'Islam de ceux qui l'instrumentalisent. "
Mais c'est pas possible pisque tous les musulmans c'est des salauds pis faut les interdire pasque l'islam ça rend méchant.
qui n'est devenu une obligation que depuis pas si longtemps, n'est pas l'expression directe du fondamentalisme, mais c'est la conséquence de sa montée en puissance.

Ben, non.
C'est un raccourci à mon sens très problématique, qui vous fait vous adresser aux femmes voilées comme à des intégristes ou comme liées à l'intégrisme de fait.
Cela rend votre discours totalement inopérant vis-à-vis de ces femmes, et cela tend à amalgamer toute manifestation visible de l'islam à de l'intégrisme - alors que bien d'autres explications au changement que vous pointez sont à prendre en considération, surtout si on veut changer les choses.

Cette manière de diviser la société en deux camps façon Star Wars, la Force vs le Côté Obscur, me paraît être fortement critiquable sans que ce soit une adhésion à l'intégrisme - loin (très très très très loin) s'en faut.
Alors expliquez moi pourquoi la mode des hijabs correspond chronologiquement à la montée en puissance de l'islamisme ? Niez-vous cet intégrisme ? Niez vous qu'il y a plus de hijab aujourd"hui que dans les années 70 ?
Quels sont ces autres facteurs dont vous parlez qui font que le hijab soit devenu un must de la piété ?

Pourquoi voulez-vous agiter le chiffon de l'islamophobie dès que quelqu'un s'inquiète ce cette influence croissante du rigorisme ?
Si vous trouvez que l'intégrisme religieux c'est très bien puisque c'est l'expression de la liberté de chacun, alors vous devez approuver la charia, celle des Saoudiens comme celle de Daesh ou des Taliban.

Votre discours est semblable a celui des occidentaux qui se sentent coupables du colonialisme de leurs ancêtres et qui considèrent que l'islamisme n'est que la conséquence du racisme colonial, que c'est donc de leur faute. Tout cela me rappelle cette vieille posture judéo-chrétienne de la repentance et du péché originel à expier.

Tevanian est un imposteur, et le titre de son livre "la haine de la religion" est mensonger, puisqu'il n'y parle pratiquement que de la haine de l'islam.
Je suis étonné de lire ces mentions de "l’élite blanche" ou la "majorité blanche", expressions bien entendu péjoratives sous sa plume… N'est-ce pas une forme de racisme chez l'apôtre de l'anti-racisme ?

Le complexe de culpabilité est-il si grand qu'il faille non seulement embrasser les cultures des autres mais aussi, dans le même temps, dénigrer la notre, sa laïcité, son esprit des lumières, en l'imaginant comme une force forcément oppressive envers ces pauvres croyants, qui eux par contre ne feraient pas de prosélytisme ?
Voté !
Té, un article qui va au fond des choses ....Le musulman modéré c'est comme le bon nègre ! Je doute qu'elle plaise tant que ça a ceux qui veulent à tout prix brouiller les français entre eux les bons et les méchants....
Vote Rimbus too!

Pleine d'elle va aller avec frère Tariq cet ap´ a Bobigny pour raconter a tous a quel point en Feance il n'y a que des méchants islamophobes.
Nomeho, ça choque perdonne ça? Mettre une nippa dans une synagogue est une atteinte a la laïcité pour certains forum euros, mais que l'Associe en chef ici aille fricoter avec les Frères Musulmans, ça laisse de marbre?
Et les financements de Mediapart, vous pouvez pas faire ASI au lieu de présupposer d'autres financements?
Ceux de pleine d'elle sont vraiment gratinés et existants.
J'approuve certains de vos messages Rimbus, je crois que c'est vous qui avez traduit le mieux sur le forum mon sentiment à chaud sur les événements. Mais on doit se méfier de ses réactions épidermiques, et avec le recul, il me semble que vos réflexions, souvent bien senties, dénotent une certaine arrogance: les problèmes qui sont discutés ici, graves et complexes, devraient inciter à un peu de modestie quand on prétend les analyser sérieusement (ou même simplement donner son avis). Cette arrogance vous pousse à la faute, comme c'est le cas dans ce post. Je vous interroge vous (et pas les forumeurs dieudo-soraliens à qui je ne saurais quoi dire, par exemple) parce que je me suis reconnu dans certains de vos posts et que celui-ci me gêne.

Si vous trouvez que l'intégrisme religieux c'est très bien puisque c'est l'expression de la liberté de chacun, alors vous devez approuver la charia, celle des Saoudiens comme celle de Daesh ou des Taliban.

Là vous tombez dans l'amalgame, la posture guerrière, l'irrationnel (où est-ce que Djac Baweur a défendu l'intégrisme ?), l'insulte. Je le dis d'autant plus volontiers que je me suis souvent trouvé en désaccord avec D.Baweur.

Votre discours est semblable a celui des occidentaux qui se sentent coupables du colonialisme de leurs ancêtres et qui considèrent que l'islamisme n'est que la conséquence du racisme colonial, que c'est donc de leur faute.

L'anti-occidendatalisme tiers-mondiste et anti-impérialiste forcené m'exaspère, parce qu'il est une posture de principe abstrait, qui ignore généralement toute nuance, et entretient le concept de choc des civilisations qu'il condamne pourtant quand il est défendu par le camp d'en face. En revanche, que les occidentaux se sentent coupables de leur histoire n'est pas forcément une mauvaise chose. La culpabilité peut être l'aiguillon qui vous empêche d'oublier vos erreurs et vous encourage à tout faire pour ne pas les commettre de nouveau (pardon pour la niaiserie sulpicienne). C'est la grandeur d'une nation de savoir reconnaître ses crimes et la France a des progrès à faire dans ce domaine. Ce n'est pas parce qu'elle n'est pas la seule dans ce cas, (et à cet égard, c'est sans doute encore pire aujourd'hui dans les pays anciennement colonisés qui utilisent sans vergogne l'histoire à des fins propagandistes alors que les peuples crèvent, littéralement ou métaphoriquement), qu'on doit s'exonérer de tout examen critique.

Je suis étonné de lire ces mentions de "l’élite blanche" ou la "majorité blanche", expressions bien entendu péjoratives sous sa plume… N'est-ce pas une forme de racisme chez l'apôtre de l'anti-racisme

Dire qu'une élite blanche (j'ajouterais masculine et bourgeoise), non représentative de la diversité du peuple, concentre les pouvoirs et les modes de représentation et que c'est un problème, ce n'est pas raciste, c'est juste vrai. (Je ne sais pas si Tévanian utilisait l'expression dans ce sens)

Cela dit, je ne défends pas Tévanian, je le trouve même dangereux, nuisible. Il a contribué avec d'autres, de droite ou de gauche, à assigner arabes et fils d'immigrés de culture musulmane à leur religion, comme si leur principal problème aujourd'hui était l'expression de leur croyance... Et ça marche: l'islam est en train de devenir leur seule revendication, leur seul souci. Les discriminations à l'embauche, à l'orientation scolaire, la ghettoïsation des quartiers, l'homogénéité des élites, la fin d'un idéal de métissage, tout ça n'est plus porté que par quelques valeureuses associations, peut-être un brin désemparées de constater que la lutte contre l'"islamophobie" est devenue le "touche pas à mon pote" du nouveau siècle: un leurre fédérateur, qui ne règle rien.
[quote=sterling archer] Cela dit, je ne défends pas Tévanian, je le trouve même dangereux, nuisible. Il a contribué avec d'autres, de droite ou de gauche, à assigner arabes et fils d'immigrés de culture musulmane à leur religion, comme si leur principal problème aujourd'hui était l'expression de leur croyance..

. Et ça marche: l'islam est en train de devenir leur seule revendication, leur seul souci. Les discriminations à l'embauche, à l'orientation scolaire, la ghettoïsation des quartiers, l'homogénéité des élites, la fin d'un idéal de métissage, tout ça n'est plus porté que par quelques valeureuses associations, peut-être un brin désemparées de constater que la lutte contre l'"islamophobie" est devenue le "touche pas à mon pote" du nouveau siècle: un leurre fédérateur, qui ne règle rien.

Une prophétie auto-réalisatrice, on appelle celà non ? Merci c'est bien dit en tout cas...
"Votre discours est semblable a celui des occidentaux qui se sentent coupables du colonialisme de leurs ancêtres et qui considèrent que l'islamisme n'est que la conséquence du racisme colonial, que c'est donc de leur faute."

Vous avez raison de me reprendre, d'autant plus que je pense effectivement que la CIA a sa part de responsabilité dans la montée de l'islamisme, comme un instrument de lutte contre le socialisme, avant que celui-ci ne lui échappe.

Je voulais surtout pointer, et je me suis très mal exprimé, le fait que le discours de repentance des islamo-gauchistes en France avait pour effet de tout admettre des minorités, comme si elles-même ne pouvaient pas avoir des pratiques condamnables (je reprends l'exemple de l'excision).

Je rebondis sur le concept de choc des civilisations que vous évoquez pour rappeler que selon l'idéologue des frères musulmans Sayyid Qutb, il faut détruire les civilisations capitalistes et socialistes pour imposer la civilisation musulmane et sa charia. Ce message est bien entendu par les groupes armés islamistes dont on voudrait nous faire croire qu'ils n'ont rien à voir avec la religion musulmane.

Après, vous pouvez me trouver arrogant, c'est peut-être le cas… je suis comme je suis et la perfection n'est pas de ce monde, hélas.
Vous avez raison de me reprendre

Je voulais surtout pointer, et je me suis très mal exprimé

Si certains/certaines ici pouvaient prendre modèle....
On est tous assez arrogants quand il s'agit de défendre des idées, des principes... Dans le climat actuel, (peut-être sous tous les climats, je sais pas) je pense qu'il faut être modéré. C'est pas très sexy, la "modération" dans les débats, surtout quand on a envie de gueuler, mais je suis à peu près sûr que c'est plus constructif et pour aujourd'hui en tout cas, j'assume totalement la mièvrerie du propos:-)
Et merci pour votre réponse.
Et ça marche: l'islam est en train de devenir leur seule revendication, leur seul souci. Les discriminations à l'embauche, à l'orientation scolaire, la ghettoïsation des quartiers, l'homogénéité des élites, la fin d'un idéal de métissage...

Si les tueurs et leurs admirateurs avaient reçu un minimum d'éducation politique, c'est le MEDEF, les agences immobilières, les videurs de night-club (et Zemmour) qu'ils auraient dû flinguer. Non, bien sûr. Leurs manipulateurs à barbe et babouches n'ont aucun intérêt à ce que la pauvreté et le rejet baisse dans les quartiers. Point commun avec Valls, qui ne parle que de répression. Leurs manipulateurs à barbe et babouches sont fiancés par les pays du Golfe, pays avec lesquels la Hollando-Macrono-Vallsie est au mieux côté business
fiancés religieusement ?

;-)
Si c'est pas un beau lapsus que j'ai fait, je veux bien manger ma barbe !

(Blanche, les gosses m'apppelent Père Noël, pas Père Daesh)
Alors expliquez moi pourquoi la mode des hijabs correspond chronologiquement à la montée en puissance de l'islamisme ?

Et hop, vous commencez par confondre causalité et corrélation.
Ça part mal.
Je vous ai dit qu'il y avait en effet changement graduel dans la pratique de l'islam en général. En déduire que c'est l'intégrisme qui est à la base de tout est simplement erroné. Les mêmes causes, multi-factorielles, qui traversent l'ensemble du monde arabe-musulman, peuvent provoquer chez les uns le port du voile, chez les autres de l'intégrisme. Ce n'est pas parce que l'intégrisme monte que le port du voile apparaît, ce sont des phénomènes concomitants en tant que réponses différentes aux mêmes causes.

Vos histoires de posture judéo-chrétienne, je vous les laisse - vous êtes encore en train de sortir des choses gratuitement du chapeau. Faut-il que vous soyez à ce point obsédé par la religion...

Il ne s'agit pas de complexe de culpabilité, simplement de savoir comment on s'y prend pour que la société française se pacifie. La manière dont vous vous y prenez ne sait que mener à l'affrontement en Bons et Méchants.
Si je suis obsédé par la religion c'est que je ne supporte pas les massacres commis par ceux qui l'interprètent mal. Et je suis convaincu que nos modes de pensées sont modelés par une tradition de 1500 ans de monothéisme biblique.

Ensuite, je répète que ceux qui préconisent de mettre le hijab se réfèrent aux hadiths, ce sont les traditionalistes, alors que les réformateurs s'attachent au seul Coran, et leur interprétation est qu'il ne préconise rien de tel.

Il me semble donc fondé de dire que le port du hijab est un comportement traditionaliste, et ne pas le porter c'est être pour un islam plus moderne.

Ensuite, permettez moi d'être athéiste et si je suis obsédé par la religion c'est aussi parce que des individus comme Tevanian écrivent des livres qui cherchent à stigmatiser mes convictions, en faisant un amalgame entre le racisme et la libre pensée..
"Traditionaliste", pourquoi pas. Ce n'est déjà plus "extrémiste", encore moins "djihadiste", voyez...

Et donc vous voilà "stigmatisé" : vous devriez donc comprendre parfaitement le ressenti de beaucoup de musulmans actuellement - donc éviter de faire à autrui ce que vous n'aimez pas qu'on vous fasse.
Vous savez, le traditionaliste désigne la cible et l'extrémiste l'exécute, c'est des choses qui arrivent.
Quand aux termes "stigmatisé" et "amalgame", il y avait une certaine ironie de ma part à les utiliser (ils sont en gras pour cette raison)… je laisse la posture de la victime aux religieux.
Vous savez, le traditionaliste désigne la cible et l'extrémiste l'exécute

Encore une affirmation bien gratuite...
Les femmes voilées auraient voulus la mort des dessinateurs de Charlie ? Vraiment ?

(oui, j'avais vu l'ironie merci, apparemment vous n'avez pas vu la mienne...)
Bon allez, je crois qu'on ferait mieux d'arrêter là… on ne discute plus d'idées et on rentre dans l'affrontement de personnes. De toute façon on a détaillé nos arguments, vous êtes pour Tevanian, moi contre… n'ajoutons pas de la polémique à la polémique.
Vous avez raison. Ceci dit je n'entrais sincèrement pas dans l'affrontement de personne, ans le commentaire juste au-dessus : je restais sur le même point de mon argumentaire. Rien de personnel, donc.
(rien que pour vous embêter, mais c'est pourtant vrai : je ne suis pas pour Tevanian...)
Confidence pour confidence, le hijab ne me dérange pas non plus, il ne me viendrait pas à l'idée de demander à quelqu'un de l'enlever.
Si, l'idée discutée était précisément là.

Dans la façon dont, sur un fil, tu stigmatises "l'islam" en bloc, puis, sur un autre, te réfères aux musulmans (non athées) qui combattent l'intégrisme, puis dans la façon dont tu fais du port du voile la marque univoque d'une oppression unilatérale (les victimes qu'il faut "libérer" dans leur quotidien en leur en interdisant le port quelles qu'en soient les significations pour elles ou les conséquences au quotidien), puis dans la façon dont tu fais du port du voile la marque univoque de l'adhésion au totalitarisme islamique (dont les auteurs de Charlie sont les victimes).

La question de Djac te force à détricoter ces postures que tu sembles ne jamais confronter les unes aux autres, tout en sautant de l'une à l'autre en fonction des besoins rhétoriques.
rimbus ,

Je ne peux que vous conseillez de continuer vos lectures sans saucissonner vos découpages historiques.

Vous dîtes : "Alors expliquez moi pourquoi la mode des hijabs correspond chronologiquement à la montée en puissance de l'islamisme ?"

Vous dîtes encore : " Regardez l'histoire et les images anciennes et vous verrez qu'il y a quarante ans les femmes musulmanes n'étaient pas voilées comme maintenant.
La vidéo de Nasser qui se fout de la gueule des frères musulmans qui voulaient voiler toutes les femmes, est très révélatrice. "


Vous affirmez que Les femmes ne portaient pas le voile, qu'il s'agit d'un phénomène très récent ? Je crains que votre hypothèse soit obsolète et périmée (retour au vieil orientalisme). D'ailleurs, en évoquant l'orientalisme, regardez les peintures des femmes à ce sujet.

Permettez-moi de vous conseiller de lire les recherches universitaires sur le féminisme arabe et le féminisme islamique dans le monde arabe qui remonte au 19ème siècle.
Voyez vous même les photographies des femmes de l'époque.

C'est comme si vous niez la réalité du couvre-chef des femmes européennes. A l'époque médiévale d'ailleurs, le voile, le foulard ou le capuche de manteau servaient de couvre-chef pour les femmes médiévales en Europe. Puis par coquetterie, on y ajoute des diadèmes par exemple. Pour commencer, lisez la notice "couvre-chef" de Wikipédia, puis vous irez approfondir vos recherches si vous souhaitez contester.

Pour revenir à l'exemple de Nasser, il faut savoir que le monde arabe du 19-20ème a connu de profonds changements socio-culturels, chaque régions, pays avaient leurs costumes/vêtements traditionnels.
Puisque vous faites référence à l'Egypte, voyez la photographie wikipédienne de Hudâ Sha'rawî (Houda Charaoui 1879-1947). Elle portait le/un voile.
D'ailleurs, au Maghreb, la mode est au Haïk. L'Algérie étant, pendant une centaine d'année un département français, l'administration française a donc accepté le Haïk sur son territoire.

Bon, tout cela pour dire qu'en vous lisant, je me suis dis que vous apprécierez (surement j'en suis sûr) ces modestes pistes de lectures.

Enfin, rien ne sert de forcer/contraindre une personne/un peuple à suivre et appliquer bêtement des principes idéologiques. Cela ne dure pas dans le temps, laissez les hommes et les femmes s'appropriaient ces principes, s'ils sont consentant. Autrement, c'est du fanatisme (avec moi ou contre moi).

Des algériens avaient défendu la France pendant la guerre d'Algérie car certains "croyaient" aux valeurs républicaines françaises, voyez ce que sont devenus les Harkis.

Il ne faut pas s'étonner que des gens fasse "un doigt d'honneur".
Vous n'avez pas tort, et l'argument du colonialisme peut être avancé, avec une "occidentalisation" de l'ancien empire Ottoman. Je ne le nie pas, mais pour moi le retour au hijab, comme retour à la religion, ou au valeurs traditionnelles, coïncide tout de même avec la fin des expériences laïques arabe, et le remplacement des idées de Michel Aflaq par celles de Sayyid Qutb; le remplacement du rêve progressiste d'un nationalisme arabe laïque baasiste par le rêve conservateur d'un califat islamique de Rabat à Islamabad. C'est l'impression que j'ai.

Je ne pense pas que la vidéo de Nasser soit truquée, et qu'on doive la tenir comme négligeable. Elle reflète l'état d'esprit de l'époque. Bien entendu, je tiens compte aussi de la différence entre les populations urbaines éduquées, plus sensibles à la modernité européenne et les populations rurales, chez ces dernières il n'y a pas eu la même évolution. Le haïk dont vous parlez n'est pas une généralité, et certaines tribus berbères n'en on pas l'usage. Convenez que quand on parle de hijab aujourd'hui, cela n'a rien à voir avec la coiffe traditionnelle d'un territoire de terre d'islam. Tareq Oubrou le prend comme une simple mode vestimentaire, mais une mode qui affirme tout de même une appartenance à une communauté culturelle et religieuse, pour celles qui le porte sur les terres d'émigration (ce qui ne me dérange pas, je tiens à le rappeler).

Mon sentiment tient aussi au témoignage direct de marocains de mes connaissances, et de la vision de leurs albums de photo.
Il me semble que le nationalisme (arabe/ottoman/turc/juif/européen) a fait son temps. Il s'est usé en Orient et au Maghreb comme il s'est en Europe. Je trouve que le soucis dans votre argumentaire (où vous apportez un peu plus de nuances) c'est que plusieurs phénomènes sociaux se télescopent et n'ont rien en commun. Le Liban ou la Syrie du fin 19ème/début 20ème partage peu de chose avec le Maghreb de la même époque.
Ces 2 siècles sont des siècles de grandes effervescences sociaux, politiques et religieux (Jeunes Tunisiens, Jeunes Algériens, Jeunes Ottomans, Attaturk, le nationalisme arabe, sans oublier les importants mouvements religieux (réformistes et/traditionnels), le syndicalisme maghrébin, le féminisme arabe et/ou islamique... Tout ça a participé à influencer la pensée maghrébine et orientale.

Le hijab aujourd'hui est le même que celui que porte Huda Charaoui avant 1947, certaines ont des envies de coquetteries (des habits occidentaux mélangés avec la "tradition").
Il faudrait voir les termes arabe utilisés et jeter un œil dans les dictionnaires sémantiques arabes médiévaux. Il y a matière à trouver des choses intéressantes.

Mais les raccourcis comme vous avez dit précédemment est inutile, à mon avis et relève plus de l'idéologie que d'une approche sociologique.
Des "renouveaux" ou des "retours à la religion" il y en a eut à la pelle depuis des siècles en général et dans le monde arabo-musulman en particulier. Tenez, regardez les Almoravides ou les Almohades en al-Andalus.
D'ailleurs, les Almoravides (dynastie berbère) étaient voilés.

Il serait vain et improductif de séparer tribus berbères des tribus arabes, voire auj' des Berbères et des Arabes.
"Il serait vain et improductif de séparer tribus berbères des tribus arabes, voire auj' des Berbères et des Arabes".
Votre réflexion me fait penser aux kabyles de Tizi-ouzou qui ont leur point de vue singulier, indépendantiste et laïc (voire même blasphématoire, je pense aux mangeurs publics pendant le Ramadan).

Il y a des libre-penseurs dans le monde musulman, et leur modernité peut leur coûter cher. Je suis résolument de leur côté, comme un croyant est du côté de celui qui partage ses convictions…
comme un croyant est du côté de celui qui partage ses convictions…

ah bon?
Quant au harkis, je partage votre indignation. Encore un joli coup du général de Gaulle, qui a renvoyé ses soldats se faire massacrer en Algérie en 62, au lieu de les accueillir dans leur pays, celui pour lequel ils s'étaient battu.
D'ailleurs je connais un peu l'histoire des harkis, puisque le Bachaga Boualem résidait à Arles, où j'habite (village de Mas Thibert). Peu de gens savent qu'il a été vice-président de l'Assemblée Nationale de 1958 à 62.
Ah les harkis, quel triste destin.... là encore des nuances à faire puisque ils avaient des intentions aussi différentes les unes des autres (un peu comme les résistants français ou les collabos en 40-45).
Idem, je connais des gens proches qui ont vécu à Rivesaltes !!!!!! et même St Maurice l'Ardoise....

Compliqué je vous l'dis...
Je viens de relire le délire pro-religieux de Mona Cholet (la papesse de l'islamo-gauchiste) et ce passage exprime parfaitement l'incohérence des islamo-gauchistes :

"Par ailleurs, les religions ne tombent pas du ciel : quand elles sont misogynes et homophobes, c’est parce que leurs adeptes se servent d’elles pour exprimer et justifier une misogynie et une homophobie qu’ils pourraient tout aussi bien exprimer et justifier sous une forme non religieuse."

Comment interpréter cette perle ? Si les religions ne tombent pas du ciel, c'est donc que c'est une invention humaine ? Mais puisque ce qui est mauvais dans la religion, c'est l'homme qui l'y a mis, ce n'est pas la religion qui est mauvaise, mais l'homme…

Mais quel raisonnement éblouissant !

Et bien sûr, dans ce délire pro-religieux, on ne mentionne jamais, ni les taliban, ni les shebabs, ni daesh, ni boko haram etc. La religion est bonne (même si elle ne tombe pas du ciel) mais l'homme est mauvais (depuis le péché originel d'Adam, sans doute)…
"Par ailleurs, les religions ne tombent pas du ciel : quand elles sont misogynes et homophobes, c’est parce que leurs adeptes se servent d’elles pour exprimer et justifier une misogynie et une homophobie qu’ils pourraient tout aussi bien exprimer et justifier sous une forme non religieuse."

La madame oublie, entre autres, que la religion catholique part d'une légende : ce pauvre Adam niqué par cette salope de menteuse d'Eve, salope, menteuse et naive d'avoir cru le vilain serpent (et voilà pour les misogynes). C'est le premier truc que j'ai appris au catéchisme (en termes certes plus contournés)

Que la légende de Sodome (dans votre gueule, les pédés) et Gomorhhe (dans vos gueules, les gouines) remonte à la Bible.

Alors venir nous vendre misogynie et homophobie comme des réactions de raccroc postérieures à l'invention des monothéismes, poupouf !

Pas besoin de religions pour être misogyne et homophobe, certes. Mais elles donnent un terrible argument d'autorité à ces actes.
Mais quel raisonnement éblouissant !

Évidemment, redessiné par vous, il paraît plutôt caricatural.
Sauf que... Mona Chollet n'a jamais dit que la religion est bonne, ou que la religion est mauvaise : ça c'est de vous. Elle n'est absolument pas pro-religion, au passage (une nouvelle fois, votre conception : si on n'est pas contre, c'est qu'on est pour), elle s'est même exprimé là-dessus très clairement ailleurs.
Elle n'a pas non plus dit que l'homme est mauvais - c'est également de vous.

Pourquoi sans cesse ces raisonnement que vous faites en plaquant sur le discours des autres vos propres concepts unifiés et homogènes s'opposant binairement ?
Bon/Mauvais, LA religion, L'homme. Forcément, si vous lisez les arguments d'autrui en les calquant de force sous vos propres grandes catégories globalisantes, c'est certain que lesdits arguments semblent avoir peu de sens : mais est-ce la faute aux arguments en question, ou à vos catégories et votre relecture ?
Les @sinautes ont le lien, qu'ils se fassent leur propre idée.
La comparaison entre la phrase que vous citez et votre interprétation suffit déjà amplement...
Quand on lit l'article, on se rend surtout compte que le souci de l'éditeur, dans ses recommandations aux auteurs était de publier des livres exportables sans modification dans de nombreux pays...
Ou comment habiller de "laicité" ou "respect de l'autre" ce qui n'est rien d'autre qu'un clientélisme qui ne vole pas très haut.

"nos produits sont vendus dans près de 200 pays" et "à cet égard nous encourageons certains de nos auteurs de matériel pédagogique à prendre en compte les différences et sensibilités culturelles".

C'est vrai quoi, si on ne peut pas mondialiser la litté jeunesse et /ou l'éducation aussi, où allons-nous ?

Pffff.....
Certes, c'est de l'autocensure, ce qui nous guette tous avec des mecs comme Tevanian, justement, toujours prompt à jeter l'insulte infamante entre toute, le racisme.

Mais ce que je trouve intéressant, c'est la réaction du député musulman, qui lui a la liberté de pouvoir parler sans être traité de raciste. Idem pour le maire musulman de Rotterdam qui a dit a ses corréligionnaires que s'ils n'aimaient pas la liberté aux Pays-bas, ils pouvaient partir. Heureusement qu'il y a les musulmans pour dire la vérité.
Tatata, c'est pas des bons musulmans !
Et oui, celui qui ne fait sa prière que le vendredi est moins pieux que celui n'oublie pas de la faire 5 fois par jour. Donc plus on va vers une lecture littérale des textes religieux, meilleur croyant on est.
Les médias qui ont choisi de promouvoir Tariq Ramadan* plutôt qu'Abdennour Bidar et autres penseurs musulmans pas islamistes ont une part de responsabilité dans la manichéisation du débat.

* J'ai toujours pensé que si le beau Tariq avait le physique de l'abbé Pierre et non celui d'une gravure de mode, il aurait moins de succès
C'est dommage de s'en prendre à son physique alors que c'est sa pensée qui nous intéresse.
La question que je me pose, c'est de quelle manière il a repris les idées de son père, Saïd Ramadan.

Voilà qui peut nous éclairer : "avec Sayyid Qutb et Muhammad al-Ghazali, Said Ramadan faisait partie du groupe isolationniste des Frères Musulmans, qui était contre le tournant modéré de Hassan al-Houdaibi. C’est à l’activité de Ramadan qu’est due l’implantation de la confrérie en Europe. Sa premier escale était en Suisse ou il fonda le « Centre Islamique de Genève ». De là son chemin le mène en Allemagne ou il aide à fonder le centre Islamique de Munich, d’où sort l’IGD. Ce sera le point de départ pour la présence de la confrérie en Europe, surtout en France et en Grande Bretagne. Ce même Said Ramadan était en 1962 un des initiateurs de la création de la « Rabitat al-Alam al-Islami » (Muslim World Leage, MWL), une organisation transnationale, soit-disant non-étatique entretenue par l’Arabie Saoudite. Ses membres étaient des wahhabites, des néo-wahhabites, des salafistes et des néo-salafistes comme sont appelés les Frères Musulmans. Dans son groupe au sein de la Ligue se trouvait entre autre Sayyid Abul Ala Mawdoudi, un des théoriciens les plus importants des Frères Musulmans et fondateur de la Jamaat i-Islam pakistanaise, qui était le premier fondamentaliste sunnite après les théologiens Iraniens à concevoir une soit-disant « démocratie islamique » qui pourtant montre beaucoup de moments plutôt absolutistes."

Il y a une réelle volonté des Frères Musulmans d'avoir une action prosélyte et de se développer en Europe, en utilisant l'arme démocratique à leur profit (d'où la rupture idéologique avec les wahhabistes saoudiens partisans d'une monarchie absolutiste).
C'est dommage de s'en prendre à son physique alors que c'est sa pensée qui nous intéresse.

Ce n'était qu'une blague. Vous savez, l'humour, la politesse du désespoir, tout ça...

Il y a une réelle volonté des Frères Musulmans d'avoir une action prosélyte et de se développer en Europe, en utilisant l'arme démocratique à leur profit.

Exactement, c'est ce qui rend encore plus dangereux TR et complaisants ses relais islamistophiles.

J'ai toujours dit que TR la chauve-souris de la fable, c'est le volie mais chic, la lapidation mais avec des pierres rondes.

Ne lâchez rien, vous êtes plus calé et plus calme que moi sur ce forum.
nous encourageons certains de nos auteurs de matériel pédagogique à prendre en compte les différences et sensibilités culturelles.

Et si certains de nos auteurs ne veulent pas se plier à nos encouragements, nous les encourageons à prendre la la porte.

Business d'abord !
Il paraît pourtant évident que ceux qui veulent que les femmes dissimulent leurs cheveux, leurs visages ou leurs corps derrière du tissu font plus pour elles que ceux qui voudraient qu'elles puissent marcher fièrement la tête haute dans la rue.
Et que ceux qui pensent qu'elles ont peut-être parfois, individuellement, leur mot à dire sur leurs propres motivations, choix, enjeux, et perceptions de la chose, sont des vrrrrrais salauds.
Les vrrrrais salauds sont ceux qui essaient de faire croire que ceux qui se battent pour l'émancipation sont les salauds. Comme dans le texte ci-dessus.
L'émancipation de force : le bonheur.
entre deux bonheurs ?
Un de vos habituels gif animés, à défaut d'être original, vous éviterait le ridicule.
Poil à la clavicule.
Aaah, voila enfin un argument imparable !
Tiens ? Monsieur ad hominem qui parle d'argument ?
(poil aux dents)
Signifier à des interlocuteurs qu'en cautionnant les extrémistes, ils mettent la démocratie en péril, ce sont des attaques ad hominem ?
"Un de vos habituels gif animés, à défaut d'être original, vous éviterait le ridicule."

Et dire qu'on "cautionne les extrêmistes", ce n'est pas un argument, c'est une imbecillité. Doublée d'une diffamation.
Ah d'accord. Donc, ne plus faire référence à vos dérobades.

Tévanian, qui est à l'origine de ces échanges et que vous soutenez, est un ennemi déclaré de la laïcité, et un défenseur acharné de l'islam radical.
Mais bien entendu, je diffame.
Pardon mais la démocratie française et ses services spéciaux qui connaissent les assassins ou les contrôlent jusqu'au moment ou bizarre "ils échappent" à leurs chefs, il y a quand même un gros problème, depuis l'affaire Merah d'ailleurs :

terroristes sous influences ou indics ?? Je ne crois pas a une réelle démocratie mais a un semblant de démocratie. Ou alors que pour une petite minorité oligarchique...

sinon que tevanian soit un islamiste radicale, connaissant votre penchant pour Caroline Fourest permettez que je vois ce qui est dit ailleurs. Sil il est payé ou financé par le qatar l'arabie saoudite, ou d'autres pays arabes très amis comme vous le savez et services spéciaux en effet il faut voir..!...
Le voilage de force : le bonheur.
Cf message d'IT.
J'avais lu.

La capacité à certains gens de gauche de se faire les adjoints de l'intégrisme, et cela au nom (indiscutable) du respect de la liberté des femmes, me troue le cul
Donc, voile = djihadistes. D'où musulmans = djihadistes.
Permettez qu'on critique.
Relisez le texte de Tévanian, qui ne se limite pas au voile.

Vos équations, je n'en veux pas.

Le voile n'est pas un signe d'adhésion au djihadisme, mais un signe d'asservissment aux hommes.

Je vois régulièrement des femmes voilées plus ou moins longuement, et plutôt de plus en plus longuement. Parfois elles poussent une poussette. Quand c'est l'été, le mâle qui les surveille est lui en tee-shirt, short et tongs. Et, été comme hiver, il ne touche jamais à la poussette.

Bien sûr que certains mâles de souche ne pousseraient pas non plus la poussette. Mais aucune loi française n'oblige une femme à se voiler
Le voile est la manière la plus simple et la plus radicale pour une meuf de capter son keum.
Relisez-mieux : il n'y est question que du voile, et de l'état d'esprit de ceux qui en font un point de fixation.
Je me cite, car vous semblez ne pas avoir compris :

Le voile n'est pas un signe d'adhésion au djihadisme, mais un signe d'asservissment aux hommes.
J'ai 2 copains musulmans....leurs femmes se voilent(pas intégralement)....ils ne sont pas d'accord et s'engueulent pour ça......
Doivent -ils leur mettre une dérouillée (en bons musulmans ) pour les rendre heureuses?
Et si tout n'était pas aussi simple?
L'anecdote de vos copains me fait penser aux poissons volants : ça existe, mais ce n'est pas la majorité du genre
bis....Et si tout n'était pas aussi simple?
Bien sûr que rien n'est simple, bien sûr que des femmes se voilent de leur plein gré.

Sauf que ça ressemble fort à l'intériorisation de la répression. Une femme quise voile ne le fait pas comme ça, elle obéit à l'injonction, directe ou indirecte, d'un prédicateur (qui lui, comme les mâles propritaires dont je parle plus haut, se garde bien d'être voilé)

Et on ne va pas parler de la polygamie (pratiquée même en France) par des gens pourqui la polyandrie (l'adultère féminin, si vous préférez) est frappée de mort.

Les vrrrrais salauds sont ceux qui essaient de faire croire que ceux qui se battent pour l'émancipation sont les salauds. Comme dans le texte ci-dessus.


L'émancipation de quel pouvoir ?

Tu n'émancipes personne en lui imposant ton propre diktat, en la faisant obéir de force à tes propres ordres. Ce n'est que dans ta tête qu'agit libre une personne qui, contrainte, agit contre son gré comme-agirait-selon-toi-une-personne-libre. Libre de faire le choix que tu imposes.

A l'inverse, les crétins symétriques qui imposent le voile à une dame qui n'en veut pas, ont le sentiment de "l'émanciper" de la contrainte sociale de ne pas porter le voile.

Tous les gens qui "libèrent" les autres en les forçant à un comportement qui, d'après eux, devrait être un choix spontané, et qui n'ont rien (mais alors rien) à foutre de la volonté propre de la personne en question, ne sont que des imposteurs de "l'émancipation". Des petits ayatollahs égocentriques qui n'imposent leurs modèles que pour eux-mêmes, en prétendant le faire pour d'autres.
A l'inverse, les crétins symétriques qui imposent le voile à une dame qui n'en veut pas, ont le sentiment de "l'émanciper" de la contrainte sociale de ne pas porter le voile.

"l'émanciper de la contrainte sociale de ne pas porter le voile", sans déconner merci, il y a quelques jours que je n'avais pas eu l'occasion de rire autant !
ça me rappelle cette candidate du NPA voilée, il y a quelques années, sur laquelle tout le monde a glosé et que personne n'est allé interviewer.

J'aurais bien voulu connaître les opinions d'une femme voilée d'extrême gauche, moi, pourtant.

PS : je dis des bêtises, à la vérification, la candidate, Ilham Moussaïd, a bien été interviewée par des médias. Mais pas tant que ça, et pas trop sur le fonds.
Le NPA s'en est pris plain la gueule et à juste titre pour cette histoire.
Et moi je vous dis:
"Foutez la paix aux femmes, on se dénude si on veut, on porte des pantalons si on veut, des minijupes si on veut, et si on veut on se voile de la tête aux pieds. Que des mecs, barbus ou tondus ou chevelus arrêtent de nous dire comment il faut ou ne faut pas faire ceci ou cela quand on est une femme"
on se dénude si on veut, on porte des pantalons si on veut, des minijupes si on veut, et si on veut on se voile de la tête aux pieds.

Le problème c'est que se dénuder, porter des pantalons, des minijupes, peut se faire un jour et le lendemain le contraire. Ainsi moi j'aime bien le noir, je peux en porter un jour mais le lendemain ce sera du blanc, le surlendemain du bleu etc.

Alors que pour les dames en noir, noir c'est noir*

* Ça vaut aussi pour les bonnes soeurs tradis, les curés tradis, les loubavitchs etc. Le noir est la couluer de l'intégrisme. Et de la mort.
Mais attendez là c'est quand même pas à vous de décider non ? vous montez au créneau là comme si vous étiez investi d'une mission de décider ce qui est bon "pour l'autre" sans lui demander son avis, et comprendre sa culture ?

Moi ça me défrise tant que je pense réellement que vous êtes islamophobe en vous masquant derrière le combat contre l'intégrisme islamiste ou le droit au blasphème contre les seuls musulmans, ou la caricature mais à géométrie variable .

Allez y parlez des femmes loubavitch comme le fait C. H sur les SEULS musulmans ou là on ne voit QUE des intégristes pour ne pas voir qu'il y en a aussi chez les autres aussi graves et cruels..Bouddhisme tout aussi raciste, et anti-femmes.

.Bref une petite news dont nos médias et C.H ne parlera pas sur un caricaturiste français interdit de territoire en Israel : Interdit de séjour et de caricatures !!

Je souhaiterais tant que vous soyez honnête et nous dire enfin que votre fixation sur les vêtements féminins des arabo-musulmans cache mal votre intolérance manifeste pour "eux " seulement les autres vous laissant de glace ...
Je répète :

Ça vaut aussi pour les bonnes soeurs tradis, les curés tradis, les loubavitchs etc. Le noir est la couleur de l'intégrisme. Et de la mort.
"Ça vaut aussi pour les bonnes soeurs tradis, les curés tradis, les loubavitchs etc. Le noir est la couleur de l'intégrisme. Et de la mort."

Non pour la plupart du temps se sont UNIQUEMENT les musulmanes qui vous font poster et les autres c'est vraiment en minimum syndical..pour la forme.et quand à l'appréciation de la couleur c'est une question de culture le noir ne veut pas dire "la mort " sur toute la planète, c'est très euro-centré ou ethno centré européen que vous imposez cette vision, que le noir veut forcément dire la mort ce qui n'est vrai qu'en EUROPE !

En Chine c'est le blanc et aussi en Afrique des couleurs de deuil sont autre que noir, .Arrêtons de nous prendre pour le centre du monde, nous sommes tout petit à côté de bien d'autres pays.

C'est ça votre gros défaut vous pensez avoir le droit de donner des leçons à toute la planète sur tous les sujets et surtout comme C. H décider à la place des "autres" ce qui est bon, valable ou intelligent de faire ou écrire, rire et penser..C'est du colonialisme pur et de l'agression culturelle du droit du plus fort à inculquer aux inférieurs leur vision de la réalité ! ...
ça me fait mal mais je suis en partiellement d'accord avec vous sur l'eurocentrisme, on a tendance à croire que nos valeurs sont partagés à travers le monde mais que ceux qui n'ont pas les mêmes valeurs (la laïcité, la liberté d'expression, l'égalité homme/femme, la non discrimination des homosexuels) ne veuillent pas nous imposer les leurs. En france, ceux qui ne sont pas d'accord avec ces valeurs peuvent les critiquer mais dans le cadre de la loi.
En france, ceux qui ne sont pas d'accord avec ces valeurs peuvent les critiquer mais dans le cadre de la loi.

Merci.

Le noir est la couleur du deuil et de la mort en Europe, et c'est en Europe que nous vivons.

Et si quelq'un peut m'expliquer que le noir a été choisi par Daesh, les loubas, les curés tradis pour faire joli, festif, tout ça, je suis preneur.
Le noir est la couleur du deuil et de la mort en Europe, et c'est en Europe que nous vivons.
pardon là mais c'était le fait communément admis or de nos jours le noir n'est plus vraiment la couleur du deuil.

Même en étant européen ont n'est plus obligé de porter du noir en cas de deuil ou d'enterrements sauf dans nos petits village ou cela se fait encore. Vous ma faites pensez à ceux qui disent ceci mais je paraphase la France du "deuil en noir" quittez là !

Si les citoyens d'origine chinois, viet-namiens ont d'autres couleurs alors que dites vous ? Mais quel âge avez vous là ? J'ai l'impression pénible que certains voudraient vivre en France comme au siècle passé, quand la france était de souche comme on dit et avec peu de personnes de couleurs ou de religions différentes.
.
Et je suis pourtant laique et pour la loi 1905 mais certains ici sont plus intégristes que la loi elle même ....Cela me rappelle ce qu'a dit petit citron vert, la laiciété elle aussi est intégriste ... pardon à elle si je retranscris pas tout a fait mais ça m'a fait tilt là ..(merci)

Je rajoute instrumentalisée par Fourest, Ramadan, Cholet, chalgoumi,Tevanian, Bhl, les intellectuels dit arabes de service, et les personnalités qu'on nous oblige (sic !) a voir sur la TV comme si c'était un combat de boxes ou chacun est censé se projeter sur ou le boxeur de son choix..

On est pris médiatiquement en otages par des leaders d'opinion présentant des faces binaires pour mieux nous faire avaler le fameux concept fumeux du clash des civilisations.. Je renvoies tout ces éditocrâtes dos à dos, car ils sont tous les deux faces d'une même médaille....

Fourest, C.H Ramadan, Cholet Zemmour, Bhl, Finkie, pseudo-spécialistes de l'islam, journalistes neurologues connus proche du Crif, ont confisqué la laicité dans le seul but de jouer avec les citoyens français pour qu'ils se battent entre eux au lieu de les laisser s'unir contre cette oligarchie parasite, qui fait vivre ces prêtres du grand savoir censeurs, et menteurs payés par nos impôts...
http://www.liberation.fr/culture/2015/01/16/timbuktu-deprogramme-par-un-maire-ump-pour-apologie-du-terrorisme_1181930

Comme quoi connerie et trouillophilie vont bien ensemble.

Ce maire n'est pas n'importe qui : c'est le type qui, il y a quelques années, a préconisé d'empêcher les mères non-desouche de parler à leurs enfants en langue maternelle (c'est le mot juste, en l'occurence). Belle ordure.

http://www.antidelation.lautre.net/-Le-rapport-Benisti-
http://www.liberation.fr/societe/2015/01/14/le-feminisme-radical-a-cree-les-pretres-pedophiles_1179886

Autre con grandiose.

La photo qui illustre l'article est vacharde : ce cacardinal ressemble à une drag-queen.
L'abus de religion rend con...
Mais combien de cons sans religion ? C'est bien au nom sacrée des Lumière et de la Civilisation que les Ferry, Mollet, Mitterrand, De Gaulle, etc ont colonisés et génocidé l'Afrique, Asie du sud-est, non ? Il faudrait revoir votre histoire..

Faire croire que les laics sont des saints face aux croyants cons, votre vision BINAIRE des faits conclue à une insuffisance de convergences de la vue focale...