41
Commentaires

"Touche pas à ma quincaillerie !"

"Don't touch my junk !" ("Ne touche pas mes bijoux de famille", ou "à ma quincaillerie" selon les traductions). John Tyner, refuse une palpation de l'entrejambe à l'aéroport de San Diego. Il est interpellé, et son voyage est annulé. Tyner a enregistré l'incident avec son téléphone et devient le symbole de la résistance de certains passagers américains aux nouvelles méthodes fouilles trés précises, mises en place par l'agence fédérale Transportation Security Administration (TSA)

Derniers commentaires

Un article de The Nation qui suggère une manipulation politique derrière la vidéo de Tyner :

http://www.thenation.com/article/156647/tsastroturf-washington-lobbyists-and-koch-funded-libertarians-behind-tsa-scandal

Très critiqué pour son manque de preuves :

http://www.thenation.com/article/156679/response-glenn-greenwald

http://twitter.com/#!/jayrosen_nyu
"mes deux boules contenaient chacune davantage que ça"

ha bon...
J'ai vécu une expérience amusante récemment. Je voulais ramener de Los Angeles deux "boules de neige" en guise de souvenirs ; vous savez, ces trucs affreux de mamies - mais j'ai un fils de six ans qui en est très friand. Je n'avais pas de bagages en soute ; je voulais donc les emporter avec moi, en cabine. Mais on n'a pas le droit d'emmener en cabine une dose de liquide supérieure à 100 ml ; apparemment, mes deux boules contenaient chacune davantage que ça, et le type du scanner a vite repéré les "engins suspects" sur son écran. Là où ça devient illogique, c'est qu'un douanier les a sorties de mon sac, m'a signifié la fameuse interdiction, est allé les jeter à la poubelle et m'a laissé partir sans autre forme de procès. Or, de deux choses l'une, soit le liquide contenu dans ces boules est supposé dangereux, et donc il faut le manier avec prudence, l'analyser, et bien sûr m'arrêter pour me questionner sur mes intentions. Soit, puisqu'ils m'ont laissé gagner l'avion sans encombres, ils considèrent, ce qui est vrai, que je ne suis pas un terroriste... et donc doivent me laisser voyager avec mes deux inoffensives boules de neige.
C'est marant que ce soit un pur produit de l'American Way of Life, le jeune blanc self made man, qui va chasser en famille, bref, le genre de gars qui si on suit le cliché, va soutenir la politique répressive américaine "anti terroriste", se retrouve dans la peau du résistant au système, du grain de sable ... y a plus de valeurs moi je dis.
Bon, XKCD obligatoire ici:
http://xkcd.com/651/

Ce sera vraiment marrant quand tous les hommes d'affaires (utilisateurs des fameuses classes qui maximisent le profit sur un vol)
devront laisser leurs batteries dans la soute...

Avec une pensee pour les ingenieurs travaillant sur l'installation du reseau dans les avions...

You can't arrest me if I prove your rules inconsistent!
"pays pourtant très parano à ce sujet."

trés parano au sujet du "cul" ...ça oui!!
Merci de ce panorama très intéressant sur ce qui semble un détail... mais assez significatif.

Pour ma part je suis toujours très impressionné par la vivacité de la démocratie et des médias américains : sur un sujet si sensible des points de vue opposés sont présentés et argumentés...

La sécurité c'est bien beau mais ça commence à être un tant soit peu intrusif, peut être peu efficace et liberticide.

Enfin moi, là c'est très personnel, ça me décourage réellement de prendre l'avion (pas pris depuis 5 ans, je ne supporte plus cet arsenal de contrôles, ça me stresse ; j'ai l'impression de voyager avec une cargaison de potentiels terroristes momentanément désarmés voire d'être moi-même une personne très suspecte qui s'ignore...),

Faudra-t-il bientôt un certificat de bonnes moeurs délivré par l'Etat pour prendre l'avion? et un de son employeur aussi tant qu'on y est...?

Je suis content de voir que la rébellion part des USA, pays pourtant très parano à ce sujet.
Merci à Gilles Klein pour cette sélection médiatique concernant ce merveilleux grain de sable nommé "citoyen John Tyner".
J'ai cependant un problème avec la première vidéo, ça donne le bon son, mais l'image défile en accéléré.
Une remarque sur la traduction du titre "Few passengers touchy" : "Few" signifie "peu de" et pas du tout "quelques", ce qui change radicalement le sens du titre de l'article et le point de vue a priori défendu dans l'article : peu de passagers s'élèveraient contre les fouilles au corps (et non pas quelques passagers) !
J'espère que tout le monde a remarqué le calme des employés de la sécurité... on n'est pas à roissy ou à orly hein ^^
Une bonne source d'aggrégation au sujet de la TSA:

http://www.reddit.com/r/OperationGrabAss/

Une troupe de redditors ont lancés du coup le mouvement suivant http://flywithdignity.org/
J'ai pris récemment l'avion pour me rendre en Espagne. Tous les passagers sont traités comme des térroristes potentiels par de simples vigiles qui n'ont aucune légitimité pour fouiller vos affaires et contrôler votre identité. Les fouilles corporelles sont strictement réglementées par le code de procédure pénale et seuls les officiers de police judiciaire sont habilités,par la loi, à les effectuer. Malheureusement personne ne se révolte. Or le droit interdit une telle intrusion dans l'intimité de la personne. Le problème c'est que lorsque vous vous vous y opposez, vous ratez votre avion. Il faudrait résister collectivement de manière à empêcher le décollage des avions. Avec un peu de manque à gagner, je pense que les aéroports sous la pression des compagnies, deviendraient plus respectueux des libertés publiques.
John Tyner a eu droit à une interview et un portrait dans le plus grand quotidien californien, le Los Angeles Times du 19 novembre 2010, ce qui n'est pas étonnant: San Diego où s'est déroulé le fameux incident est proche de Los Angeles. Tyner y est présenté comme un garçon poli et calme, élevé dans une école privée religieuse. Il se dit indépendant des partis, ni proche des démocrates d'Obama, ni partisan populiste ultra-républicain du mouvement Tea party, un simple citoyen. Tyner ajoute qu'il a simplement réagi sous l'effet de la surprise face à une situation à laquelle il ne s'attendait pas.

Je suis surpris par le caractère préparé de ce petit clash. La plupart des gens à l'aéroport ont surtout envie que les contrôles se terminent au plus vite pour pouvoir embarquer tranquillement, et sont prêts à passer à travers la porte de détection sans rien dire. J'ignorais même qu'à San diego c'était un scanner corporel, il me semblait qu'il s'agissait juste d'un détecteur de métaux. Alors refuser d'obtempérer et allumer son téléphone pour filmer l'altercation qui va forcément s'ensuivre, c'est au mieux une très heureuse intuition. A aucun moment cette personne, quelles que soient ses intentions, ne pouvait s'imaginer que ça se passerait bien s'il refusait de se faire fouiller.
Ce qui ne change rien au côté ridicule des controles renforcés des aéroports...
c'est scandaleux, et je vous annonce que bientôt vous devrez vous soumettre à un prélèvement ADN si vous voulez prendre l'avion.
je vous annonce aussi que le FNAEG a dépassé le millions de fiches en 2009, qu'il va être consultable par d'autre pays d'Europe et que le fichage va être financé par les assurances, puis aussi que les gênes prélevés sont codants, réveillez vous avant qu'il ne soit trop tard.

Crème de canard
”Le moteur de la résistance , c’est l’indignation. Je vous conseille à tous d’avoir votre motif d’indignation”.
Stéphane Hessel.
@le fiscaliste Je suis simplement abonné à quelques grands journaux étrangers (européens et américains)
Pensez vous une seul seconde que des terroristes vont être arrêté par ce genre de mesure de sécurité. Tout comme les "mules" qui transporte de la cocaïne par ingestion, le terroriste pourrait employer cette méthode pour faire sauter un avion. Quelles sont les parades aujourd'hui contre se risque potentiel.... aucune. Bien d'autre méthodes pour nous nuire existe sans qu'un moyen de control approprié existe. Toutes ces mesures ont deux butes ; réduire les capacités de nuisances d'un apprenti terroriste et surtout rassurer le client euh pardon le passager. Maintenant remettons les choses dans leur contexte. Un touriste francais en partance pour new york a 1000 fois plus de chance de mourir écrasé par une voiture sur broadway que dans l'explosion d'un avion. Il serait temps de relativiser.
J'apprécie particulièrement les chroniques de M. Klein et je n'en connais aucune autre donnant un tel panorama de la presse internationale.

Question : Mais comment fait il ?

Abonné à 700 journaux ou tout cela est disponible sur le net ?

Bref : je pense que la majorité des voyageurs se contient lors de ces humiliantes fouilles au corps dans les aéroports...mais il y a des limites à ne pas dépasser je pense.

En tout état de cause, un homme déterminé et bien préparé ne sera pas intercepté par palpation ou grâce à des rayons X...tellement évident!
BEN je trouve qu'il a raison, d'autant plus qu'il faisait un voyage intra-USA, et qu'il allait chasser ; j'espère que cela ne viendra pas en France, et heureusement, on peut encore prendre la voiture, les bus, les trains et les bateaux, sans avoir à enlever sa ceinture ou ses chaussures.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.