"Touche pas à ma quincaillerie !"
article

"Touche pas à ma quincaillerie !"

Comment John Tyner a lancé le débat sur la sécurité dans les aéroports US

Réservé à nos abonné.e.s
"Don't touch my junk !" ("Ne touche pas mes bijoux de famille", ou "à ma quincaillerie" selon les traductions). John Tyner, refuse une palpation de l'entrejambe à l'aéroport de San Diego. Il est interpellé, et son voyage est annulé. Tyner a enregistré l'incident avec son téléphone et devient le symbole de la résistance de certains passagers américains aux nouvelles méthodes fouilles trés précises, mises en place par l'agence fédérale Transportation Security Administration (TSA)

Tyner, un développeur informatique âgé de 31 ans, se rend à Lindberg Field, l'aéroport de San Diego le 13 novembre, pour aller à la chasse dans le Dakota avec son beau-père et son beau-frère. Il refuse d'entrer dans la cabine du scanner corps entier (un des 300 modèles de ce type aux USA), et déclenche le système d'enregistrement de son téléphone mobile, anticipant les soucis qui vont suivre. Lorsque l'agent veut palper son entre-jambe, Tyner prononce la fameuse phrase. Ayant refusé la fouille par un agent fédéral, il ne peut embarquer, et on lui donne l'ordre de quitter l'aéroport. Entouré par des agents de la TS...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.