28
Commentaires

Top gun : top gay ?

Commentaires préférés des abonnés

C'est incroyable ce que la psychanalyse peut faire dire comme conneries monstrueuses! 

Que des homos aient eu du plaisir (voire aient pu être excités)  à voir de jeunes hommes à la plastique à la mode - torses nus, blousons de cuir ou et uni(...)

C'est intéressant comme point de vue mais peut-être réducteur de le limiter à l'homo-érotisme non ? Même si c'est une composante que l'on peut trouver çà et là, est-ce vraiment si prégnant tout au long du film ? Les extraits pour le prouver sont pour(...)

Non ? C'est pas vrai ?

Les représentations culturelles de milieux majoritairement masculins ont des composantes homoérotiques ? 

Pas possible ? On avait bien besoin d'une émission de presque une heure pour s'en rendre compte.


Même les milieux viril(...)

Derniers commentaires

Un angle encore une fois intéressant pour ce film que j’avais personnellement trouvé totalement inintéressant à l’époque sans doute plus assez adolescente pour la romance et hermétique au Top Gun de l’armée américaine. N’etant pas une adepte du tout du (scientologue) Tom Cruise, ses participations dans des films phares d’action ou non ces 30 dernières années méritaient qu’on s’arrête sur l’acteur et le producteur. 

« ils se regardent en chien de fusil » !  excellent :-)

L'Amérique triomphante a charié des heros mythiques comme l'on fait les grecs des demis dieux qui aujourd'hui  n'entraine plus le public pris dans un imaginaire en perte de puissance face à la crise climatique .  exercer la puissance que cela soit sur la nature ou sur la femme n'est plus d'actualité d'autres paradigmes  sont à l'œuvre  

L'essentiel de votre démonstration (du sous-texte homoérotique de Top Gun) repose sur le fait que le film montre des hommes sexusalisés. Cette idée n'est-elle pas un excellent exemple de "male gaze" ? Ces torses nus humides doivent-ils nécessairement être destinés à un public masculin ? Je n'ai pas le souvenir que l'on se soit interrogé sur le caractère lesbien d'un film comme Showgirls ou d'autres films de ce genre dans lesquels le corps des femmes est l'un des "arguments de vente". Cela dit la démonstration de Tarantino dans Sleep with me est très convaincante... :)

Je rejoins l'avis de ceux qui ont du mal à voir une intentionnalité d'attirer le public gay dans Top Gun (que certains aient ou non été séduit par une érotisation des corps masculins plus probablement destinée à plaire aux jeunes filles, ou des démonstrations d'amitié "virile"* destinées à montrer les militaires sous un bon jour). D'autant que l'armée américaine de l'époque (et jusqu'à Obama qui a finalement mis fin aux discriminations qu'elle pratiquait à leur encontre) n'était pas trop connue pour chercher à attirer ce public.


(* guillemets car Tyler Durden aurait certes du mal à reconnaitre comme tels ces êtres à l'épilation torsale parfaite :)


Sinon quant à la tendance de voir dans toute histoire d'amitié un peu poussée entre hommes des signes d'homosexualité (j'ai vu passer jusqu'à des articles décrivant comme crypto-homosexuelle la relation entre Frodon et Sam du Seigneur des Anneaux) j'y verrais plutôt une certaine forme de masculinité toxique intériorisée par des gens qui la condamnent d'habitude.


En gros celà part de l'idée que le genre masculin a pour devoir de ne pas montrer de faiblesse, et que montrer des sentiments pour des personnes qu'on n'a même pas envie de baiser en serait une (ou pour les plus misandres, celle que les hommes seraient tout bonnement incapable d'empathie, ne faisant qu'en simuler vis à vis des personnes les attirant sexuellement).

Et cela me semble en conséquence une des idées les plus absolument sexistes possibles. Et pas du tout à la page des évolutions de la définition des genres ou plus encore des orientations sexuelles (m'enfin à l'heure où "assexuel" ou "demi-sexuel" sont des identités revendiquées par de plus en plus d'hommes hétéros, ces analyses très XXème siècle ramenant tout au sexe, et allant jusqu'à mentionner "la psychanalyse", pourraient vous valoir un cancel sur Tumblr :).


Après bon, au moins c'est rassurant quant à la "dérive woke" d'ASI : vous restez finalement plutôt très conservateurs dans votre définition des genres, n'hésitant pas à déployer un regard aussi acéré que celui d'un évangéliste américain quand il s'agit de pointer des signes suspects d'homo-érotisme. :>


Non ? C'est pas vrai ?

Les représentations culturelles de milieux majoritairement masculins ont des composantes homoérotiques ? 

Pas possible ? On avait bien besoin d'une émission de presque une heure pour s'en rendre compte.


Même les milieux virilistes ? Même l'aviation, la marine, l'armée de terre ? Les gladiateurs ?

Mince. J'ose à peine imaginer ce qui se passe chez les séminaristes ou les scouts.

Quel choc.


Vivement une nouvelle émission pour évoquer les composantes homoérotiques dans les représentations des collèges de jeunes filles, congrégations de religieuses, équipes de sport féminines, etc.

Ça va être rudement intéressant.


Ou quand une émission de papotage hétérosexuel se prend pour une émission d’analyse.

"à l'armée , nous apprenons la camaraderie!", nous apprenons surtout à tuer, et à tuer vite avant que d'être tué soi-même, l'assassinat de la journaliste d'Al Jazeera était-il l’œuvre d'un nerveux de la gâchette ou une exécution sommaire commandée? comme les massacrants corps-à-corps chevaleresques se sont interrompus avec les arbalètes, les combats d'aviation ont déserté le ciel ukrainien au profit des missiles et des drones pilotés par des joysticks bunkerisés! c'est moins glamour! reste les beaux soldats barbus, à la barbe taillée avec sophistication, alors que nos "poilus" étaient rasés de près pour que le masque à gaz soit le mieux ajusté possible! il est vrai que tout crottés au sortir de leurs tranchées, ils ne devaient pas être aussi télégéniques!

Une fois de plus, les intervenants sont top (vous l’avez ?), malgré comme à chaque fois un aspect un peu foutraque avec une distribution de la parole un peu yolo !

Les actrices senior d'Hollywood sont belles si elles sont longilignes.

Les acteurs senior sont beaux si ils sont musclés.

Le cinéma US a quand même produit des films moins stéréotypés que la filmographie de Tom Cruise.

DS : "Tom Creuse", MDR...

Pourquoi la Marine ? Parce que la Marine a ses propres aéronefs (avions de chasse, de patrouille, hélicoptères etc...) et ses propres pilotes, formés notamment aux spécificités des appontages en mer. Elle ne fait donc pas que les transporter, elle en est complètement maîtresse. Ca s'appelle l'aéronavale. La Marine est l'armée la plus technique et la plus complète.


L'Armée de Terre a aussi une composante aérienne, l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre), composée exclusivement d'hélicoptères il me semble.

Une faute sur le nom de Delphine dans le déroulé (Chevaleux au lieu de Chedaleux)

Le premier est déjâ une daube,alors le second doit être pire.

Et la scientologie dans tout ça ?

Quand on parle de Tom Cruise, elle n'est généralement pas loin...

Excellent, l'ambivalence homosexuelle diégétique du virilisme militaires US...  

C'est intéressant comme point de vue mais peut-être réducteur de le limiter à l'homo-érotisme non ? Même si c'est une composante que l'on peut trouver çà et là, est-ce vraiment si prégnant tout au long du film ? Les extraits pour le prouver sont pour certains bien trouvés, d'autres un peu tirés par les cheveux je trouve. Et si, comme le marteau qui ne voit que des clous, on voulait voir des preuves d'homo-érotisme partout ? Je ne dis pas qu'il n'y en aurait nulle part mais ce prisme quasi unique me pose question...


Pourquoi des corps sexualisés, féminins ou masculins, seraient-ils forcément des images à destination d'hommes ? L'impression que, même en tant que spectatrices, les femmes sont invisibilisées (ici femmes avec désir hétéro). L'intervenante en parle d'ailleurs, mais je trouve que l'émission en fait peu de cas, de toutes ces ados* qui adoraient Top Gun, clairement pour le casting d'aviateurs super sexy, avec plans dénudés, huilés, bien virils, etc !

Certes le réalisateur est un homme qui érotise des hommes, mais imaginons, pour parler du contenu-même, qu'il ait été réalisé par une femme : se poserait-on autant la question du double-discours gay du film ? Ou aurait-on suggéré que la réalisatrice était plutôt dominatrice s'il faut rester dans les stéréotypes ?
Ou inversement imaginons un film – bon faut imaginer ! mais – avec des aviatrices d'élite, bras dessus bras dessous, hyper sensuelles, filmées par un réalisateur : aurait-on envisagé une trame subtile en filigrane sur leur homosexualité tout au long du film ? et à destination d'un public lesbien ? ou les aurait-on considérées, ces scènes, simplement à destination des hommes puisque l'imagerie érotique en général, y compris lesbienne, serait naturellement faite pour les hommes, et le male gaze obligatoire ?


Vu l'esthétique publicitaire que vous évoquez, on peut aussi se poser la question d'un marché à conquérir pour l'industrie hollywoodienne : celui des spectatrices ? à l'instar des pub de cigarettes par ex. qui étaient d'abord réservées aux hommes puis ciblées femmes pour vendre toujours plus (même si les imageries publicitaires sont différentes car conçues pour des produits différents, la cigarette pour une consommation 'active', les films d'action pour une consommation 'passive', mais l'idée resterait de conquérir un "marché féminin").

Peut-être qu'à cette époque, donc, le désir hétéro féminin était simplement pris en compte ? Ce qui semble moins le cas aujourd'hui.



En tous cas, pour en revenir au discours de fond, il semble surtout celui d'une domination viriliste. L'ambiguïté homosexuelle pourrait même plutôt renforcer cette idée. On peut penser à Despentes qui le suggère avec tellement d'humour dans King Kong Theorie en fin de chapitre Salut les Filles ! D'ailleurs dans Top Gun, même le personnage de Charlie, tout en haut de l'échelle au début, toute dominatrice qu'elle paraisse, est finalement très vite dominée, sous le charme du vrai héros, un homme, "un vrai", bien testostéroné et, bien sûr, blanc et américain...




*Pour l'anecdote : bien qu'étant de sexe féminin et hétérosexuelles, les potes qui adoraient ce film parlaient plutôt de l'action, super entraînante, que de romance : pas encore hétéronormées sûrement !

Ce n'est pas Ridley Scott le réalisateur mais son frère. 

C'est incroyable ce que la psychanalyse peut faire dire comme conneries monstrueuses! 

Que des homos aient eu du plaisir (voire aient pu être excités)  à voir de jeunes hommes à la plastique à la mode - torses nus, blousons de cuir ou et uniforme - nous pouvons en convenir! 

Mais il s'agit d'une vision extérieure qui n'appartient pas au film. 


Ce film reste un film de propagande à la gloire de l'armée américaine. 

Après son échec au Vietnam - dont il faut rappeler que  les millions d'hectares que cette armée a détruits au napalm et les 2 millions de morts côté vietnamien qu'elle a causées et qui font de cette armée une criminelle de guerre et une criminelle contre l'humanité,  jamais jugée ; aussi les USA avaient bien besoin de se la raconter avec un film publicitaire, comme le western a été le genre cinématographique au service de la propagande cherchantt à masquer le génocide des Amérindiens!

Oui c’est une grosse merde militaro-impérialiste. Et rien d'autre!

Sa remise au goût du jour - notamment avec ce second opus - participe tout simplement de la défense des valeurs masculinistes actuellement bien bousculées (encore insuffisamment à mon goût). 

Et vous y participez, peut-être inconsciemment (j'appelle la psychanalyse à votre secours, sachant qu'elle ne vous sauvera de rien!). 


N'y a-t-il rien de plus intéressant au cinéma que cette actualité là?

Avant de voir l'émission: avez-vous lu l'article spoiler de l'Odieux Connard sur le film?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.