24
Commentaires

Tiens, un nouveau scandale sexuel dans la campagne américaine

Derniers commentaires

Il n'y a pas si longtemps et sur ce même site, madame Levy fustigeait, dans un papier lourd comme un pavé dans une marre vide, les réactions des médias vis à vis du fameux, fumeux SMS de Nicolas Sarkozy... En quoi cette information est-elle plus intéressante ?! Journalisme à deux vitesses ?! En marche arrière même... A quand le même papier pour défendre bec et ongles, vernis peut être, le candidat américain...
Déjà ça soulagera un peu la Terre.
En attendant en France le prochain remaniement..
.. présidentiel.
Alors leurs histoires persos...
Un max d'infos [en] ici :http://publishing2.com/2008/02/25/how-link-journalism-could-have-transformed-the-new-york-times-reporting-on-mccain-ethics/
A. The short answer is that the news department of The Times and the editorial page are totally separate operations that do not consult or coordinate when it comes to news coverage and endorsements or other expressions of editorial opinion. We in the newsroom did not speak to anyone at the editorial page about the story we were working on about Senator McCain.

c'est la nouvelle tendance en matière de com :
une partie de l'équipe du journal est séparée de la ligne éditoriale . Cela permet aux journaux dits"sérieux" d'aller racoler sur d'autres plate-bandes puis de démentir. genre presse papier dont le site web est indépendant......
affirmer puis démentir , brouiller les cartes, quand ça vient d'un homme politique, on s'y attend, mais quand ça vient de journaux en quête de nouveaux marchés, ça n'aide pas à les rendre plus crédibles, si on y ajoute la connivence avec le pouvoir, leur suivisme, cela nous donne l'impression qu'ils sont carrément complices des décisions à venir et qui se prendront contre l'avis de la majorité du peuple . ( ah....mini traité quand tu me tiens.....)

mentez mentez , il en restera toujours quelque chose : si en plus ce sont des dollars......
Cette histoire de Maccain et de savoir où il a trempé sa frite est évidemment sans intérêt par rapport à ce que l' on fait supporter à l'humanité en ce moment.

Messieurs les journalistes, posez les vraies questions , même si vous n'avez pas la réponse , on s'en fout, mais au moins posez les
A mes yeux, le fait que le NY Times "endorse" Mccain équivaut à appeller les démocrates à voter pour lui...

Par ailleurs, séparation ou pas, entre éditorial et news, comme le dit Stevenson dans le commentaire que vous citez, tout le monde au New York Time et ailleurs savait qu'une équipe du New York Times travaillait sur McCain; candidat que le NYT avait choisi de soutenir... La situation me semble donc délicate te paradoxale..

On n'a pas fini d'en entendre parler au sein du NYT
Thank you very much ...
@ lift123

Quelle que soit la séparation que vous évoquez, les éditoriaux engagent le journal. Il est donc évident qu'on aurait pu penser que le New York Times allait sortir cette enquête commencée fin novembre avant de prendre position pour McCain fin janvier.

Le fait de sortir cette enquête qui insinue que McCain qui se présente comme Mr Propre a été sous l'influence des lobbies quand il était président de la commission du Commerce au Sénat américain étonne un peu. Soit on n'a rien à lui reprocher, et il est logique qu'on appelle les démocrates à voter pour lui, soit on on le trouve pas très propre et alors on le dit.

Je vais aux Etats-Unis depuis 30 ans, j'y ai vécu une partie de l'année jusqu'à l'an dernier, je lis le New York Times tous les jours, et je suis vraiment étonné de l'incohérence de la direction du journal dans cette affaire dont elle ne sort pas grandie, à mon grand regret.

Les lecteurs du journal (quelle que soit leur sympathie politique) ont donc été surpris lorsque le NYT a publié mercredi 20 février sur son site, et jeudi 21 février dans la version papier du journal une longue enquête sur le passé de McCain....


en fait il y a une séparation très stricte au NY Times entre la partie qui s'occupe des éditoriaux (qui a choisi McCain et Hillary) et celle qui s'occupe des news (qui a sortit l'affaire que vous evoquez)
En france, on a un président "bling bling", aux usa, c'est le pdt "zip zip" (le bruit de la braguette...)


(oui, je sors)


unbloguedeplus.over-blog.com
Bravo pour cette chronique sur les médias étrangers, je n'en ai entendu parler nulle part ailleurs.
Ne vous inquitétez pas, nous aussi nous allons avoir droit à notre scandale de plumard.
Il parait même qu' en France un hebdo réputé pour son sérieux se lance sur le marché...
Vidéo en Etats-unien... C'est pas très joli à prononcer comme mot. Pourquoi pas américain, tout simplement ?
Certes, vous aller répondre qu'un américain, c'est un habitant du continent. Oui, mais un étatsunien, ça peut de même être un citoyen de Etats-Unis du Mexique...

"Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" disait Allais...
" L'enquête a été longue et difficile " .... L'enquête ? sur les subprimes ? , les services de santé ? , la corruption ? , la violence des Etats-Unis en Irak ? la c... de Bush ?

Que nenni : sur les galipettes d' un candidat à la présidence ...
Et pour les Etats-Unis , ce n'est même pas un fumigène , mais un vrai débat politique ...
Ah, le puritanisme américain !
En tant qu'européenne, c'est le fait qu'il croie que Poutine est le chancelier Allemand qui me froisse un peu !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.