39
Commentaires

Tarnac : pourquoi le parquet considère Coupat comme un terroriste

Julien Coupat sort du bois. Le leader présumé du groupe dit de Tarnac soupçonné d’être à l’origine de sabotages sur les lignes TGV en 2008 – et par ailleurs auteur présumé de l’ouvrage L’insurrection qui vient paru en 2007 – fait l’objet d’une demande de renvoi en correctionnelle pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste". La perspective d’un procès ainsi que les récentes lois liées au terrorisme ont poussé Coupat à s’exprimer sur France Inter et dans L’Obs qui publiera mercredi un long entretien. Mais que lui est-il reproché au juste ?

Derniers commentaires

Le vite dit sur les faux innocents d'Outreau explique peut-être l'attitude du parquet dans cette affaire : incapacité pour l'institution de douter d'un travail de 8 ans. C'est compréhensible mais c'est inquiétant.
Pourquoi se poser des questions puisque Mme Alliot Marie avait les réponses il y a 8 ans et que toute la presse opinait?. Elle était ministre et fine politique,son appréciation sur la situation en Tunisie est un chef d'oeuvre qui reste dans toutes les mémoires! Donc Coupat est coupable et d'ailleurs son avocat Luis Rego va vous le démontrer...
Il y a un truc qui me chiffonne là-dedans : mettre un crochet sur une caténaire, c'est dangereux de quelle façon exactement ?
C'est à dire, est-ce que c'est susceptible d'envoyer un TGV dans le décor (auquel cas on comprendrait que les juges soient passablement secoués, mais je pense qu'on en aurait entendu parler), ou est-ce que c'est juste susceptible de mettre la ligne en dérangement et de bloquer le train ?

Et pourquoi cette fixette sur le train (de la même façon, Erri de Luca se fait passablement ennuyer parce qu'il a parlé de "saboter" les travaux d'un éventuel Lyon-Turin, le malheureux), qui fait très 19ème à une époque où les flux se passent bien plus abondamment par la route et l'air ?
D'abord Coupat, ça sonne comme coupable. Heureusement que l'on ne coupe plus.

Ensuite, Coupat, c'est un associal qui vit n'importe où avec n'importe qui en faisant n'importe quoi. Il sera jamais permier ministre.

Enfin, il faut assurer la sécurité des français,(mais que des français, coucou les sous-matins de Marine) et permettre à la mère de famille de la Creuse qui emmene ses enfants à l'école en voiture parce que l'école du patelin a fermé, lui permettre disais-je, d'aller en paix parce que le TGV circule librement et sans risque.
Je frémis à l'idée que ce Coupat aurait pu attenter au bien être de cette mère de famille méritante.
Je me félicite, ça ne coûte rien, qu'un juge courageux ait décidé de traîner ce Coupat en correctionnelle.

Je ne signe pas. Par courage et dévouement.
Dans l'interview de France Inter Léa Salamé parle de personnes "qui se sont faites dessoudées" en parlant des victimes de Coulibaly et des Kouachi.
Elle est classe la Dame.
Imaginons 5 secondes que ce soit Coupat qui est utiliser cette formule ...
Bonjour
A lire les motifs retenus pour les accusations de terrorisme, ceux qui ont assassiné Rémy Fraisse sont bien plus que des terroristes.
L'un des arguments du parquet contre Coupat, et le doute sur sa valeur sont résumés ici :
"Coupat et son ex-compagne Gabrielle Hallez se trouvent chez la mère de cette dernière à 70 kilomètres du sabotage. Si les deux accusés avouent avoir passé un week-end sur place et s’être promenés dans les environs, ils nient avoir pris part aux dégradations de Vigny."

Un événement récent présente la même caractéristique (mais avec des présomptions bien plus fortes), sans que le parquet (et la gendarmerie auparavant) aient jugé bon de mener une enquête sérieuse.

Dans la nuit du 19 au 20 septembre 2014 le centre des impôts de Morlaix est incendié par des "auteurs non identifiés" bien qu'ils fussent venus en tracteurs (donc légumiers du coin).
Le leader de la FNSEA (et des bonnets rouges déjà auteurs de nombreuses dégradations de biens publics, dont les portiques écotaxes), Thierry Méret possède son exploitation agricole à moins de 10 km du lieu de l'incendie. Interviewé peu de temps après les faits, il déclare : « Je tire un coup de chapeau à ceux qui ont osé faire ce qu'ils ont fait », « Il faut relativiser » ces incendies, « il n'y a pas eu mort d'homme, c'est une forme de témoignage pour dire : 'écoutez nous' » .

Julien Coupat qui se trouve à 70 km du lieu des dégradations de Vitry et ne fait pas de commentaires élogieux sur ceux qui ont commis cet acte est poursuivi.
Méret qui habite juste à côté, qui s'est déjà signalé par des actions violentes, et qui tient ces propos de "apologie d'un acte terroriste" (depuis un enfant de 8 ans a été poursuivi pour ce motif pour bien moins que ça) n'est pas inquiété, même pour ces propos : pire il en est absous par la maire UMP de Morlaix qui, interrogée la même nuit, déclare comprendre son exaspération (sur France 3, elle disait les choses avec plus de légéreté que dans les propos rapportés par Le monde : "on connaît Méret, c'est une grande gueule, ses propos ne doivent pas être pris au pied de la lettre") !
article Le Monde
Il a fallu attendre de 4 mars 2015 pour que 6 légumiers (mais pas Méret) soient mis en examen, mais laissés en liberté car "Du côté des forces de l'ordre, on redoute des « opérations commando » menées par les légumiers,en réaction aux interpellations"
artcle Ouest France
Je crains que Julien Coupat et ses comparses ne soient pas sortis de leur cauchemar. Jeanne Duyé, la juge qui doit décider de la tenue du procès ou non, est une faussaire patentée. Elle a plusieurs affaires aux fesses. Elle a falsifié un dossier d'instruction, avec la complicité d'un autre délinquant nommé Richard Deydier, officier de police judiciaire, condamné pour des faits similaires en 2006. Il y a un problème démocratique fondamental avec la justice et la police.
Terroriste aujourd'hui est un mot qui recouvre tellement de délits, de petits forfaits ... , qu'il n'a plus grande signification. L'insurrection, nous l'attendons toujours. 2007, bon sang, déjà 8 ans ..... et toujours nos pieds dans les charentaises.
Cépabô de suspendre des crochets aux caténaires, et surtout c'est dangereux. Et je me demande quand même si Coupat et ses copines ne l'ont pas effectivement fait, malgré leurs dénégations...
D'ailleurs, ça s'est arrêté après leur arrestation, non ?
Tout cela ne valait sans doute pas toutes ces histoires, ce tohu-bohu, comme si c'était une énorme catastrophe....

Et on a fini par dire n'importe quoi, du moment que ça mousse;
Parmi les choses hilarantes et celles qui le sont moins,on peut évoquer :
- Mark Kennedy, le flic anglais infiltré (et provocateur) dont le rôle dans cette affaire a entraîné un scandale en Grande-Bretagne, en Allemagne, jusqu'en Islande ... mais pas en France. Merci les journalistes. Et les députés.
- les manipulations politico-policières,
- la mise en place d'écoutes illégales,
- le fait que l'incrimination "terroriste" est justifiée par l'écriture supposée d'un ouvrage (en vente libre), alors que ni l'éditeur, ni les distributeurs ne sont inquiétés. Ils sont pourtant au moins complices dans la logique du parquet,
- ...
- et aussi (dans la catégorie "hilarantes") la prose de Michel Onfray.

Georges W. Bush disait "Qui n'est pas avec moi est contre moi".
Aujourd'hui, Hollande et Valls ont modernisé : "Qui n'est pas avec moi est terroriste".
Voir aussi le blog que Laurent Borredon a consacré récemment au sujet : http://tarnac.blog.lemonde.fr/2014/06/10/episode-1-des-anarcho-autonomes-si-discrets-quon-ne-voit-queux/

Le récit des nombreuses gaffes policières dans ce dossier est hilarant (enfin, pour un lecteur extérieur du moins).
"pour but ultime de renverser l’Etat"

Je ne savais pas que c'était un crime.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.