Tarnac : pourquoi le parquet considère Coupat comme un terroriste
enquête

Tarnac : pourquoi le parquet considère Coupat comme un terroriste

Réservé à nos abonné.e.s
Julien Coupat sort du bois. Le leader présumé du groupe dit de Tarnac soupçonné d’être à l’origine de sabotages sur les lignes TGV en 2008 – et par ailleurs auteur présumé de l’ouvrage L’insurrection qui vient paru en 2007 – fait l’objet d’une demande de renvoi en correctionnelle pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste". La perspective d’un procès ainsi que les récentes lois liées au terrorisme ont poussé Coupat à s’exprimer sur France Inter et dans L’Obs qui publiera mercredi un long entretien. Mais que lui est-il reproché au juste ?

"Ce qui se joue depuis quelques mois me paraît justifier qu’on sorte du bois". Interrogé hier dans la matinée par Léa Salamé de France Inter, qui a attendu ce matin pour diffuser l’entretien, mais également par Aude Lancelin de L’Obs, Julien Coupat sort de sa réserve à l’heure où un renvoi en correctionnelle a été requis par le parquet le 7 mai à son encontre et celle de ses complices présumés dans l'affaire Tarnac – affaire à laquelle nous avons consacré un copieux dossier. Cette demande devra être validée par la juge d’instruction Jeanne Duyé d’ici cet automne. Cette s...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.