84
Commentaires

Tariq Ramadan : Le Monde et Mediapart enterrent la thèse du "double discours"

"Double discours" : depuis le début de la médiatisation de Tariq Ramadan en France, au début des années 90, l'accusation d'adapter son discours à son public - progressiste avec les auditoires laïcs, fondamentaliste avec les auditoires musulmans - lui colle à la peau. Mais cette fois, Le Monde, qui lui consacre un grand portrait, et Mediapart, qui publie une enquête en cinq volets sur l'islamologue suisse, écartent tous les deux cette thèse. Caroline Fourest, qui a le plus largement porté cette accusation contre Ramadan, maintient. Et la polémiste renvoie vers ses enquêtes de 2004 et 2009, avec extraits sonores de cours destinés aux musulmans réalisés par Ramadan (que ni Le Monde ni Mediapart n'évoquent).

Derniers commentaires

Pourquoi Ramadan fait-il peur ? Pour répondre à cette question, pour comprendre toute la polémique liée à sa demande de la nationalité française, il convient de lire le roman de Michel Houellebecq : Soumission. Une anticipation saisissante, loin du conservatisme béas des bobos, tout y est sur l'avenir de Ramadan dans la société française ! Ramadan se présente à la nationalité française comme il pourra se présenter à un mandat politique sur notre territoire (maire d'une grande ville, élection présidentielle). Il veut à la fois politiser la communauté musulmane, il le dit lui-même, et communautariser la politique française. C'est ce qui nous attend si ces idiots du ministère lui donne ce qu'il souhaite.
ça s'rait chouette si ramadan devenait français ! je pourrais le detester sans être raciste !
Pas Schindler ni Otis, Tariq !

Monsieur Ramadan l'expliquera, encore et encore comme il le voudra, son impardonnable liste de 2003.

Digne de Vichy, il y dénonçait, pèle-mêle, des journalistes et des intellectuels (historiens, philosophes) français.

Leur point commun : être juif.

Ce type est intelligent et donc d'autant plus redoutable.

PS Dans sa liste, il glissa Pierre-André Taguieff, nullement juif, la poilade, qu'il parvint à justifier ... repoilade !
Je veux bien être "une raciste post-coloniale". Cela s'ajoute à la longue suite de qualificatifs divers et contradictoires dont j'ai bénéficié tout ma vie.
Pour Tariq Ramadam,je suis étonné qu'il ne semble exister, comme objet d'admiration, ou sujet à polémique, que depuis une douzaine d'années. Où étaient donc nos grands intellectuels (!) pendant les années 90? Il était tout-à-fait fréquentable, dans de grands colloques progressistes, par certains qui le vomissent le plus aujourd'hui. Double discours, grand écart? Pour ma part, j'ai toujours dit "extrêmement dangereux". (volées de bois verts)

Mona, cela m'étonne de vous. Il est à craindre alors que cela ait échappé à beaucoup.
Un très beau texte de Djemila Benhabib, répondant à l'atterrante initiative d'étudiant(e)s de Science Po.
Tiens, c’est Arrêt sur écrits à présent ?

Ouf, j’ai lu les deux sources d’articles et effectivement, mais je n’avais pas besoin de décryptage, ce gars est conservateur... dans l’air du temps quoi.
Oh la vache. Qu'est ce qui est le pire ? Être dénigré par Fourest et Sarkozy ou être réhabilité par Le Monde et Mediapart ?


Cela fait penser aux fameux réquisitoires de Deproges: "Donc l'accusé est coupable mais son avocat vous en convaincra mieux que moi"
Que pense Macron de Tariq Ramadan ?
Que pense Tariq Ramadan de Macron ?

Et moi-même, je ne me sens pas très bien.
Ramadan demande la nationalité française et exhorte les musulmans de Fance à aller voter.
On peut supposer une logique de stratégie politique?...
On a une idée du nombre de musulmans en France?
(Juste pour savoir si je dois préparer ma fille au port du voile)
Le papier de Vincent Coqaz me fait le même effet que celui de médiapart et je n'ai pas lu celui du Monde.

Après 15 ans de polémique nous avons enfin tranché Ramadan ne pratique pas le double discours mais... " le grand écart."

Des enquêtes fleuves qui passent les trois quart du temps à peser et sous-peser les soupçons et les reproches. L'analyse des stratégies des amitiés des collusions.

Dans le fond rien à redire à ce que j'ai lu tout est factuellement vrai. Les défauts, les compromissions, l'égo un peu surdimensionné du personnage est évident mais ce sont des reproches que l'on pourrait accoler à la quasi totalité des "intellectuels" médiatiques.

Ce qui m'escagasse c'est l'absence de condamnation formelle et définitive de ce deux poids deux mesures qui consiste à appliquer ce genre de traitement médiatique hyper sceptique et hypercritique à cet homme parce qu'il est arabe et pour cette unique raison!!!!!!!

La comparaison avec l'accueil bienveillant réservé par les cercles médiatiques et politiques à d'autres intellectuels qui prêtent le flanc aux même accusations mais qui ne sont pas arabes devrait un jour j'espère pouvoir être faîtes? Faudra attendre le grand remplacement pour être traité comme autre chose que de la merde dans ce pays ben mince ça va être long.

Inviter Ramadan sur un plateau de télé ou dans les colonnes d'un journal sans passer par le compte rendu de l'enquête de moralité est perçu comme une légitimation une compromission pour n'importe quel journaliste pourquoi?
(ce qu'ASI ne s'est jamais risqué à faire pourtant on a eu Elisabet Levy, Finkielkraut Phillippot). Interviewer n'importe quel conservateur non arabe n'a pas la même implication je ne comprend pas comment on peu se contenter de faire une enquête de moralité sur Ramadan sans se prononcer sur le caractère scandaleux et raciste de ce traitement de faveur.

Je ressent le cas Ramadan comme l'expression d'un profond racisme post colonial totalement inconscient et refoulé dans la société française.

Associée à la loi de 2004 sur le voile, à la non réponse apportée aux émeutes de 2005, la diabolisation inique de Tariq Ramadan est un rendez vous manqué qui a eu des conséquences profondes et irrémédiables.
Réclamer des piscines séparées pour les femmes, aujourd'hui cela fait un peu obscurantiste !

Mais n'oublions pas que jusqu'en 1972 les femmes n'avaient pas le droit de concourir pour Polytechnique et que ce n'est qu'en 1976 que la mixité a vraiment été généralisée dans l'enseignement.

Alors, soyons un petit peu moins donneurs de leçons en matière de "Lumières".

D'autant qu'il nous reste encore quelques progrès à faire en matière d'écarts de salaires hommes/femmes, par exemple.

Et je ne parle pas des toilettes d'autoroute dont la démixité permettrait à ces dames de perdre un peu moins de temps les jours de grand départ !

Cela dit, le double discours et/ou le "grand écart" doivent être dénoncés... sans diabolisation inutile.
Dans certains cas, la mixité n'est pas un progrès. Des féministes réclament parfois une séparation des hommes dans certains lieux publics, et ce n'est pas par bigotisme. (cf. d'ailleurs les cercles de discussion à Nuit debout).
À Téhéran, il existe des rames de métro où ne peuvent entrer que les femmes. Et d'autres mixtes, où quand une femme y entre, c'est généralement en compagnie d'un homme (mari, ami, frère, etc.). Pourquoi une telle ségrégation ? Parce que, lorsqu'elles étaient entourées d'hommes, les femmes subissaient des attouchements sexuels…
À São Paulo, où le métro est entièrement mixte comme en Europe, des féministes réclament des rames séparées pour la même raison : elles en ont marre des pervers qui profitent des heures de pointe pour se frotter à elles.

La mixité engendre aussi des problèmes. Dans un monde idéal où tous les hommes respecteraient les femmes, on pourrait sans doute généraliser la mixte à tous les espaces publics. En attendant, il faut savoir choisir le moindre mal.
Mettre sur le même plan la position inférieure de la femme dans la culture et la religion musulmanes et on ne sait quel vague problème de mixité de toilettes sur les autoroutes est quand même un peu violent. Comparer la soumission juridique totale de la femme arabe, dans la plupart des pays, et l'accès des femmes à Polytechnique en 1972 ou les différences de de salaires aussi. Une femme occidentale ne pourrait accepter de vivre comme les femmes saoudites, par exemple, en dehors de quelques converties au cerveau lavé.
Mettre sur le même plan la position inférieure de la femme dans la culture et la religion musulmanes et on ne sait quel vague problème de mixité de toilettes sur les autoroutes est quand même un peu violent. Comparer la soumission juridique totale de la femme arabe, dans la plupart des pays, et l'accès des femmes à Polytechnique en 1972 ou les différences de de salaires aussi. Une femme occidentale ne pourrait accepter de vivre comme les femmes saoudites, par exemple, en dehors de quelques converties au cerveau lavé.

Un homme occidental il accepterai de faire la prière 5 fois par jour? de ne pas manger de porc? de ne pas boire d'alcool? de jeûner un mois dans l'année?

Ben je crois que non.

Ou comment un féminisme de pacotille sert de prétexte à une pensée culturaliste des plus classique... Libérer les femmes musulmane la vielle excuse impérialiste qui remonte à la colonisation de l'Algérie.

Pendant ce temps la l'Arabie Saoudite reçoit la légion d'honneur et les armes se vendent comme des ptis pains.

Hypocrites!
Un homme occidental il accepterai de faire la prière 5 fois par jour? de ne pas manger de porc? de ne pas boire d'alcool? de jeûner un mois dans l'année?


Ben il y en a certains, il en a même qui acceptent de ne pas baiser de toute leur vie..

--
Il en a même qui acceptent de ne pas baiser de toute leur vie..


Parlez-en à Barbarin.
Je ne parlais pas vraiment des curés, boire de l'alcool est quand même un de leurs fonds de commerce.

--

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Un homme occidental il accepterai de faire la prière 5 fois par jour? de ne pas manger de porc? de ne pas boire d'alcool? de jeûner un mois dans l'année "

Heu oui et alors ? C'est grave docteur ?
Irrécupérable, même...
gamma
Quand il a fait ses prières, ses ablutions, quand il n'a pas mangé de porc mais s'est repu de mouton, pas bu d'alcool mais bouffé du quat toute la journée, il est libre de son corps, de ses actes, lui. On a l'impression que la notion de liberté, et surtout celle des femmes, vous est étrangère, alors qu'ailleurs, vous m'accusez d'être comme "les esclaves américains qui défendaient leur joug". Un peu de rigueur camarade!
Sincèrement, les yeux dans les yeux et en toute franchise, je vous trouve pathétique et à contre-emploi dans la posture du détenteur de la lucidité et de la rigueur.
Extrait de Islam et liberté selon cheikh Qaradawi :

"L’islam a confirmé le principe de la liberté. Le chef des croyants, Umar ibn al khattâb a lancé son mot célèbre : « Depuis quand asservissez-vous les gens, alors que leurs mères les ont mis au monde libres ! » ‘Ali a dit dans un testament : « ne sois pas l’esclave d’un autre. Dieu t’a créé libre. »Le principe est que les hommes, par la sagesse de Dieu,sont libres et ont droit à la liberté. Ils ne sont point des esclaves.
A une période où les gens étaient asservis intellectuellement, politiquement, socialement, religieusement et économiquement, l’islam vint confirmer la liberté de penser, de parler, de critiquer et surtout, la liberté religieuse et la liberté de croyance. Il n’a jamais contraint qui que ce soit à se convertir.
(...)
Certes, l’islam a confirmé ce principe, mais il l’a soumis à certaines conditions pour que la religion ne devienne pas un jouet entre les mains des hommes. Certains n’ont-ils pas dit: (...) Croyez tôt dans la matinée et abjurez en fin de matinée ! (...) L’islam, qui ne contraint personne à l’adopter, refuse l’apostasie.

L’islam invite à observer l’univers et à méditer. (...) Dans chaque signe que dieu a placé sur le chemin de l’homme, celui-ci trouve un éloge de la liberté. L’islam mène une campagne contre ceux qui s’appuient sur le doute et les chimères.
(...) L’islam conseille de faire appel à la raison et à la reflexion et lance un défi aux gens:{Apportez votre preuve si vous êtes véridiques} (II,111). Il s’appuie sur la raison pour atteindre la raison. (...) C’est grâce à cette liberté de penser qu’on rencontre, à travers l’histoire de l’islam, des savants qui s’opposent, qui dénoncent les erreurs d’autres savants, ou leur répondent, sans qu ‘aucun d’eux ne soit gagné par la gêne. On trouve dans le même livre le rationaliste et le sunnite.
(...)
L’islam a aussi affirmé la liberté de parole et de critique, surtout quand elle est nécessaire à la communauté et concerne la morale et les bons comportements. Dire ce qui est vrai sans tenir compte des reproches,conseiller ce qui est bien et déconseiller ce qui ne l’est pas, appeler au bien, dire à celui qui accompli une bonne action : « Tu as bien fait », et à celui qui a accompli une mauvaise action : « Tu as mal fait », devient alors une obligation pour le musulman, s’il ne se trouve personne d’autre pour le faire, ou si son silence a des conséquences fâcheuses pour la communauté.
(...)
Contrôler les faits et gestes des gens, les brider jusqu’à ce qu’ils ne puissent parler qu’après avoir demandé la permission et ne croient plus que les déclarations officielles, tout cela ne fait pas partie de l’islam. Ce qu’a dit Pharaon à ses sorciers : {Vous l’avez cru avant que je ne vous y autorise} (XX, 71) ne fait pas partie de l’islam.

L’islam est venu, non seulement pour autoriser les gens à penser, mais pour leur ordonner de le faire. Il leur a permis de choisir librement leur croyance et de la défendre,même avec les armes. Il a exigé des musulmans de protéger, avec l’épée, la liberté de croire, pour qu’il n’y ait pas d’injustice et de troubles.
(...)
Si dépraver son âme, sa morale, sa conscience, son adoration, sa famille, relève de la liberté, alors l’islam ne la reconnaît pas. Mais il maintient sur leurs bases, étaie et protège les libertés nécessaires à la vie paisible en société,la liberté de penser, de croire et de pratiquer sa religion, de disposer de soi sans que cela nuise aux autres, la liberté de propriété selon les conditions légales, sans dommage causé ni subi…
(...)
Ces règles sont indispensables à l’intérêt général, c’est-à-dire à l’intérêt de la société. Dans toutes les religions, il ya ces règles.

Source : « Fatwâ Contemporaines » de Yusuf Al-Qaradawi – Edition Maison d’Ennour – Page 697
"
Faab doit être bombardé Imam en chef d'ASI. Même si son Islam est plus cornélien que racinien.
On a l'impression que la notion de liberté, et surtout celle des femmes, vous est étrangère, alors qu'ailleurs, vous m'accusez d'être comme "les esclaves américains qui défendaient leur joug". Un peu de rigueur camarade!

Non je me plaint de l'utilisation détournée , paternaliste et infantilisante de l'oppression des femmes dans un but inavoué qui est la lutte contre la religion musulmane.

Je suis féministe et je ne conteste aucunement le fait que certains pays et certaines cultures soit sexistes paternalistes et place les femmes sous un joug particulièrement odieux, que leur conditions soit pire qu'en France en terme de liberté individuelles c'est une évidence.
La pratique rigoriste et intégriste d'une religion est pleine de contraintes pour la société en général et les femmes en particulier. Je suis agnostique, individualiste et considère personnellement que l'intégrisme, le dogmatisme, le fanatisme dans quel domaine que ce soit ( religion, football, mode, politique) sont aliénant par définition.

Je ne conteste pas qu'il y ait parfois corrélation avec la pratique de l'islam et enfermement des femmes mais corrélation n'est pas causalité.
Je me garderai bien d'en faire un facteur déterminant il suffit de s'intéresser au sort des femmes sans arrière pensées culturalistes pour se rendre compte que dans le monde Hindou et dans de nombreuses société traditionnelles ( les femmes à Port Moresby personne ne propose de les liberer) les violences sexistes ont de beaux restes.

Je suis révolté par la campagne médiatique continue qui s'abat sur les français musulmans minoritaires et marginalisés au bout de quatre génération.

Une campagne bizarrement taiseuse sur le promoteur n°1 de cet islam qui n'est pas Tariq Ramadan (tricard en Arabie Saoudite, en Iran et en Egypte) mais notre grand partenaire commercial et militaire. J'ai eu l'occasion de le dire mais je le répète dans mon autre pays le Rwanda les écoles coraniques les niqab et les mosquées intégristes sont toutes financées par les monarchies du golfe et en premier lieu l'Arabie Saoudite à quoi rime cette guerre civilisationnelle lancée par tout ces hypocrites qui fulminent contre des gamines françaises qu'on interroge jamais sans s'intéresser aux déterminants géopolitiques qui crée les conditions de ces évolutions.

Lâchez la grappe au français et françaises des banlieues qui sont dans un revival mystique parce que la société dans laquelle ils vivent n'a aucun sens si ces gens n'étaient pas considérés comme exogènes par les ptit bourgeois de gauche paternaliste qui n'ont jamais connu la discrimination et le racisme.

Ces fils et filles d'immigrés avec qui j'ai grandi sont devenus des bigots un peu ridicules (comme tous les bigots) mais on peu encore vivre ensemble si le processus de mise à l'écart que les anti ramadans primaires proposent s'enraye.

Vous êtes contre l'apartheid social mais vous concourrez tous et toutes à le créer en pronnant l'entre soi communautaire laïque charlie que vous considérez comme universel mais putain sortez de votre trou la France est diverse il faut arrêter de faire comme si on était tous Charlie ça n'est pas le cas le peuple est con changeons le peuple?

Je connais les deux mondes et personnellement je peux m'adapter aux deux mais que des détenteurs d'un capital culturel qui les place en position plus que favorable dans la hiérachie sociale passent leur temps à chier sur les rares arabes médiatiques qui ne soient pas des marionnettes télécommandées par le pouvoir ( Fadela, Rachida, Najat, Myriam) m'est insupportable.
Pour un français noir ou arabe le seul moyen de se faire une place dans les hautes sphères et d'être aux antipodes des évolutions des quartiers d'être tout sauf représentatif quand un intellectuel émerge et qu'il ne correspond pas à ce profil il aura le droit au mur de l'apartheid médiatique et institutionnel.

Que des gens de droite conservateur anti mariage pour tous et des gens de gauche soit disant progressistes fraternisent dans le ramadan bashing sur les plateaux de télé a quelque chose de révoltant pour un mec islam friendly comme moi.
Le jour ou un type comme Finkielkraut ou un meuf comme Fourest ( qui s'apprecient et se respectent) aura droit aux même interview humiliantes et stigmatisantes que Ramadan je croirai en en vos discours sur l'égalité d'ici la permettez moi de me marrer!!

Leurs grand frères sont tombés dans la délinquance et la drogue j'ai grandi dans une cité et j'ai eu la chance de voir autre chose parce que j'étais l'un des seuls mâles de mon quartier à avoir eu le bac et à être parti dans une ville universitaire quand je retourne dans ma cité 20 ans après je vois des gamins beaucoup plus pratiquants que ma génération .
Mais ma génération est un immense repoussoir !! Elle s'est faite écrabouiller par les mirages de la société française (argent facile, drogue dure, sport et musique comme moyen d'émancipation mon oeil ce faux modèle est rejeté ils n'en veulent plus et vous leur proposer de faire des caricatures de Mahomet et des chartes de la laïcité pour donner du sens à leur vie? ).

Prenez vous en aux princes qui viennent faire leur amplettes dans les beaux quartiers, qui construisent des châteaux rococos et achètent des club de foot.
"La soumission juridique totale de la femme arabe, dans la plupart des pays"

Lesquels ? Ridicule.
Le fait qu'au passage entre les années 60 et 70 quelques gros cons bien rosâtres insultaient ma mère qui conduisait en portant des pantalons ne doit surtout pas nous pousser à l'autocensure face aux gros cons d'aujourd'hui. Ceux qui couinent contre la mixité dans les piscines par exemple. Celui là même en l'ocurrence. Si ?

Ou alors, que dire du violeur en série ? Après-tout, à l'âge de pierre, (en Europe même ! Haha !) le rapport consenti n'était peut-être pas la norme...

Que dire de l'esclavagiste ?

Du meurtrier sur un coup de sang ?

...
"Mots-clés : Besma Lahouri, Caroline Fourest, Edwy Plenel, Le Monde, Mathieu Magnaudeix, Mediapart, Raphaëlle Bacqué, Tariq Ramadan"

Normalement, juste avec Fourest et Plenel, on peut tabler sur un petit 150 com'
Avec Bacquet et Le Monde, tu m'en rajoutes une bonne cinquantaine..
Maintenant si tu me mets un supplément Ramadan, on va tutoyer les 300.
Tranquillou.

Tout ça pour dire, qu'au bout d'un moment, le débat entre le prédicateur de Hammam, et la sociologue de piscaille, ça finit par me fatiquer velu. Mais bon, y a aussi des jeunes sur @si. Allez-y les gars: étripez-vous en paix.
Si je comprends bien, il ne faut pas le rejeter parce qu'il brouille le débat ; il faut le rejeter, une fois ses idées bien comprises (at last!), parce qu'elles créent le débat.
Tariq Ramadan, n'a pas de double discours,.
Nos attentes déçues donnent, elles, l'impression d'un double discours, là où il y a clarté et constance.

On s'attend d'un oriental bien occidentalisé qu'il expliquât la laïcité aux musulmans,
qu'il leur fît comprendre pourquoi on peut insulter leur prophète impunément, et pas un homosexuel.

Il est clair que le pays tel qu'il fonctionne ne lui convient pas, et qu'il voudrait le réformer.
Il postule que l'Islam n'est pas compatible avec notre laïcité, et qu'il faut adapter celle-ci.

D'autres que lui veulent conformer la France à un modèle incompatible avec nos valeurs profondes sociales, économiques et politiques.

Lui il veut changer notre rapport à la religion.

C'est fou le nombre de gens à qui la France ne convient pas.
La figure de Tariq Ramadan est fascinante, car elle se situe au confluent de la foi religieuse, d'une part , et de la culture philosophique qui en est l'antidote explosif ( oui j'ose) d'autre part. Le rejet de Ramadan est un rejet des deux, et s'auto-détruit donc collatéralement. Il y a dans l'Islam une grande pensée, celle qui a su reconnaître la Grèce, la seule qui pourra éradiquer l'horreur.

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Offre spéciale
3 mois pour 3 € puis 5 € par mois

ou 50 € par an (avec 3 mois offerts la première année)

Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.