140
Commentaires

Soutenez-nous ! La caillasse, les pâtes et les patates

"Voilà, je viens de "lâcher la caillasse" comme disait Didier Porte. Mon addiction à Arrêt sur Images

Derniers commentaires

Hello,

Bon, ce message sera noyé au fin fond du forum, donc pas sûr que quelqu'un y réponde, mais je tente quand même, je m'interroges sur la 3ème boite concernée, Indigo Publications. On sait combien le fisc leur réclame et si ils pourront sortir l'argent sans mettre la clé sous la porte ?
@si & Mediapart ont tous deux lancé un plan de soutien auprès de leurs abonnés, mais il semble que indigo publi n'ait pas encore communiqué à ce sujet là, peut être aussi dû à la nature de leurs abonnés (plutôt des professionnels je suppose à voir leurs publis, contrairement à @si & mediapart qui ont un lectorat "militant", donc près à mettre la main à la poche).

On parle bien peu de cette 3ème plateforme.
Est-ce bien la seule autre concernée d'ailleurs ? le SPIIL a plus d'une centaine d'adhérents, il n'y en a pas d'autres qui ont suivi à l'époque ?

Merci pour les éclaircissements.
Dites, vous voulez bien arrêter avec verbe "récolter" appliqué aux dons ?
A la limite, "collecter"...
Le gouvernement peut à tout moment décider d'une amnistie qui règlerait tout.
Ah! Les chiens !
Faute de forum pour l'article "Des lanceurs d'alerte…", j'indique ici que le site Reporterre a aussi publié un article de soutien à Arrêt sur image et Mediapart.
Voilà c'est fait j'ai participé avec plaisir sur "j'aimelinfo", assez cocasse comme souligné par d'autres, hahaha !! "Je te prends d'un côté pour te redonner l'année prochaine". Une bonne occasion de ne plus manger de boeufs, vaches, cochons, couvées. :))
Daniel vous ne me rembourserez pas, Je me suis vengé de mon père, qui répétait à l'envi "la loi c'est la loi", trop saoulant, voilà comment il a engendré une rebelle. Il bossait au contentieux SNCF:)) Paix à ton âme Papa, et que vive @si.
Pris abonnement de soutien; sans remboursement ni contrepartie.
une question au passage : à quel niveau "hors série" est impacté par ce coup de Trafalgar ? (je ne suis pas allé sur le site mais sa newsletter n'y fait aucune mention ce jour...)
Une fois n'est pas coutume, et pour ce moment d'exception donc, je suis très heureux de dire que j'ai fait ce (un peu plus gros ;) ) geste de soutien à ASI... Sans contrepartie, parce que je vois pas pourquoi, même si venir prendre l'apéro m'a vraiment tenté !...... mais pour que je dise quoi ??.... !.. :D

Contribution sur le site " ulule " que je ne connais pas, mais bien sûr aussi sur "j'aime l'info" car je trouve l'idée de se faire rembourser une partie de la contribution par les impôts est absolument excellente !!...

Abonné depuis l'origine ( je n'en suis même plus sûr, c'est déjà si loin !...), j'ai eu des périodes de creux dans le suivi des articles et des émissions... ASI était déjà une des 2 ou 3 seules émissions que nous regardions à la télé, à l'époque, heureusement révolue, où cette dernière embarrassait le salon, et quand je disais que ASI devrait être déclaré d'utilité publique et l'émission diffusée obligatoirement dans les écoles !...

Donc longue vie à ASI, et encore bravo à toutes l'équipe !!!

(vraiment désolé, mais peu habitué à ce forum, je n'ai pas su comment modifier mon nom........ pas grave, je vais juste avoir des soucis avec les RG ...... LoL !!)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

SEMIR a participé.
Je sais, ça fait pas classe de se mettre en avant mais c'est pas grave, je le dis.

Si 2500 amis d'@SI font comme SEMIR, nous atteindrons les 500k€ !
Espérons qu'on les atteigne.

SEMIR ne demande rien en retour.
SEMIR ne veut aucune faveur.
SEMIR est content de sortir de la mmm....ouise @SI !
SEMIR ne souhaite pas être remboursé si @SI gagne à l'avenir.
SEMIR sera remboursé à hauteur de 66% par le fisc.


@SI s'en sortira et ceux qui veulent faire tomber @SI n'y arriveront pas.

Bon je vous laisse tranquille !
Bye !

:-)))))))))))))))))))))))))))))

SEMIR !
Si vous gagnez le remboursement ne devrait pas être automatique , ceux qui en ont besoin se font rembourser , les autres vous font cadeau de cet argent.... Pour embaucher de nouveaux jeunes journalistes, pour améliorer le site , pour financer de nouvelles idées ( et pour offrir une prime à À K mon chroniqueur préféré !!! )
Moi, je dois être un peu bouché mais je comprends pas en quoi avoir refusé les aides de l'état garantit une indépendance mais réclamé à l'état une TVA réduite ne compromet pas cette même indépendance.

Elle sera belle l'indépendance, si asi ferme faute de pognon.
Si Daniel Schneidermann reconnait qu'il est injuste à l'égard de Mélenchon et qu'il est surtout dérangé par le fond du discours du candidat de gauche et non par sa forme, je veux bien prendre un abonnement de soutien.
Autrement, je ne vais pas dépenser un centime de plus pour sauver un journal de droite...

Je me permet de rajouter que le plaidoyer larmoyant quant au fait qu'il faudrait soutenir l'indépendance d'ASI est une farce d'un cynisme époustouflant. (J'en rajoute un peu, mais quand même!!)
Je n'ai encore rien donné, mais promis, d'ici un jour ou deux, dès que les clients qui on promis de me payer bientôt incessament sous peu l'auront fait, je vous soutiendrai. Je viens de recevoir un courrier de la SPA pour " sauver les animaux en danger" , tant pis je leur répondrai que mes faibles moyens seront consacrés à la sauvagarde d'une seule espèce menacée: le journaliste indépendant à moustache.. OUPS ! j'ai confondu avec mediapart! je voulais dire le journaliste indépendant à lunettes viré de France 5. Et oui, je suis tellement fauché que je n'ai qu'une seule blague pour tous les sites. Quand même ça tombe mal, c'est aussi la semaine de campagne de dons pour wikipedia... Entre oui-oui, sisi et mémé, je vais moi aussi me mettre aux nouilles. Ps: pour les patates, faites-les à la vapeur, c'est moins calorique, du coup, vous pouvez les manger avec une noix de beurre et du sel, un délice.
A noter un crowdfunding* d'Essonne-Info chez Ulule aussi, qui concerne la presse numérique locale, et qui permettrait la création de 2 postes pour 35 000 malheureux €. 51% d'objectif atteint à une semaine de l'échéance, aïe aïe aïe... Le modèle économique n'est certes pas le même, mais l'enjeu si.

* ok, financement par la foule, financement participatif
Bonsoir les gens de Arrêt sur Images,

Je suis l'un de vos abonnés depuis quelques années et je viens d'apporter une contribution (sans contrepartie) sur ulule pour répondre à votre demande de soutien.

Je l'ai fait parce que votre travail est utile et parce que les services de Bercy (ou le govt, ce qui revient au même) méritent d'être taclés dans cette affaire (qui concerne aussi Mediapart).

Pour autant, je préfèrerais que vous y alliez mollo sur les blagounettes "régime pâtes-patates".

1. Parce que c'est ce qui pend au nez de certain-es d'entre vous si Bercy tient bon.
2. Parce que ce n'est pas ce qui pend au nez de tous-tes parmi vous (moyennant quoi ceux-elles qui sont à l'abri devraient chanter moins fort...)
3. Parce que ce genre d'humour me met en rogne.

En dehors de ça, tenez bon. Vous n'avez pas tort.

Bien amicalement.
J'aimerais contribuer, mais je ne veux pas créer de compte sur Ulule, ni m'y connecter par mon compte FB. C'est bête, hein... Sans réclamer la possibilité de dons anonyme – j'imagine les cris d’orfraie des combattants de la fraude fiscale, du blanchissage d'argent et du terrorisme réunis, il devrait être possible de payer par un simple virement paypal par exemple.

Il faut reconnaître aussi que le sentiment domine de payer une amende... c'est très pénible, mais pas insurmontable bien évidemment.
Accessoirement, j'aime beaucoup l'article "Filipetti et Juncker avec nous" qui est paru dans le vite dit. On parle là aussi d'un soutien tout aussi rétroactif que la conception de la fiscalité selon ASI puisque rien n'est dit sur la possibilité de s'appliquer à soi-même le taux que l'on désire en prévision du futur statut de la presse en ligne.

Ca serait bien que ASI, habituellement d'une pertinence et d'une analyse très juste, conserve ces qualités lorsqu'il s'agit de faire sa propre autocritique. Parce que là, à vous lire, on pourrait croire que Junker et Filipetti vous soutiennent dans vos démarches illégales. Mais c'est pas tout à fait ça, le jeu démocratique.
Daniel bonjour,

Pour une fois, je me permets de vous interpeller directement.
Abonnée de la première heure, je conserve les mails des 26/09/2007, 07/01/2008 (1er gazette) et 08/01/2008 (ouverture du site)
Loin de moi l'idée de vous faire la morale , juste de vous refiler deux tuyaux pour une prochaine fois , si une question se pose vis à vis du code des impots.
1/ Le rescrit fiscal, qui vous permet d'obtenir une réponse sur un point pour lequel l'administration n'a pas tranché.
C'est quoi ? C'est ça !

2/ la mention express permet d'éviter les intérets de retard lorsque vous défendez une position face à l'administration des impôts.
c'est quoi ? C'est ça !.

Ne lâchez rien pour autant sur ce dossier ,
mais demandez des comptes à votre expert comptable (ou conseiller juridique) tout de même .
Vous (La société Loubiana) êtes mal!
J'ai demandé et expliqué à "mon ministre des finances" ce matin alors qu'elle se faisait une beauté dans la salle de bain la situatyion que faisait subir le méchant fisque à ASI. ASI outragé ASI brisé ASI martyrisé mais ASI libéré lui ai je dis, si nous apportions notre modeste contibution. Sa réponse fut sans équivoque et spontanée "OUI il faut y aller... bien sûr" elle est classe quelques fois ma comère je trouve.
Non mais! nous n'allons pas nous laisser choire au désespoire sans gloire. Petite main de secrétaire de ce miniscule foyer fiscale j'ai donc fais mon devoir avec légèreté. Nous allons gagner et faire entendre que la liberté de la presse indépendante avait encore ses mots à dires (en fait je supporterai mal qu'ASI n'existe plus).
Bien amicalement à toute l'équipe et particulièrement à Didier Porte à qui j'ai serré la paluche sur mon île préférée en Bretagne cet été
Bonjour,

Je n'ai pas trouvé de compteur sur JAIME LINFO meme en me connectant à mon compte.

Queulqu'un peut-il m'en dire plus ?

Bonne journée,

Cyril.
Extrait de la bible de l'administration fiscale : le BOFIP
Il y est indiqué que si vous avez prévenu l'administration les motifs pour lesquels vous vous accordiez un taux préférentiel, vous n'êtes pas redevable d'intérêts de retard :


2. Application des dispositions relatives à la « mention expresse »

50

L'intérêt de retard n'est pas applicable lorsque le contribuable fait connaître, par une indication expresse portée sur la déclaration ou l'acte, ou dans une note annexée, les motifs de droit ou de fait qui le conduisent à ne pas mentionner en totalité ou en partie, certains éléments d’imposition, ou à leur donner une qualification qui entraînerait, si elle était fondée, une taxation atténuée, ou à faire état de déductions qui sont ultérieurement reconnues injustifiées.
a. Champ d’application

60

La non application des intérêts de retard applicable en raison d’une « mention expresse » est susceptible de concerner toutes les déclarations ou actes comportant l’indication d’éléments à retenir pour l’assiette ou la liquidation de l’impôt, quelle que soit l’imposition en cause.
b. Conditions d'application

70

Pour être dispensé du paiement de l’intérêt de retard, le contribuable doit avoir porté une mention expresse dans le corps même de la déclaration ou de l’acte ou dans une note annexée à ces documents.

Dans le cas où un contribuable a adressé à l’administration une demande de renseignements qui est restée sans réponse au moment où il doit prendre position dans une déclaration ou dans un acte, il est admis que la copie de la demande qu’il joint à la déclaration ou à l’acte soit considérée comme valant mention expresse.

Dès lors que sa situation est évoquée dans cette demande de manière complète et sincère et que sa prise de position est sérieusement motivée, une telle démarche vaut mention expresse au sens de l'article 1727 du CGI et les rehaussements éventuels ne seront donc assortis d'aucune pénalité.

En revanche, une demande adressée au service local afin qu'il lui confirme la situation de non assujetti à la TVA dont se prévaut le redevable en qualité d'association sans but lucratif, sans précision pouvant justifier le non assujettissement à la TVA, n'est pas de nature à faire échec à l'application de l’intérêt de retard (cf. CE, arrêt du 11 juin 1982, n° 22881)

Bien entendu, cette interprétation souple ne saurait être détournée de son objet et être abusivement utilisée pour échapper indûment à l'impôt. Elle ne saurait donc être utilement invoquée dans les cas, par exemple, d'une demande d'application d'un régime manifestement contraire aux textes ou pour laquelle le contribuable aurait déjà reçu une réponse de l'administration.

Enfin, cette mesure ne concerne pas les contribuables qui entendent se prévaloir des dispositions de l'article L64 B du LPF et qui devront se conformer aux prescriptions du BOI-SJ-RES-10-20-20-80.

En outre, le contribuable doit avoir indiqué les motifs de droit ou de fait pour lesquels il estime les éléments en cause non imposables ou déductibles.

Par motifs de droit ou de fait, il y a lieu d'entendre un énoncé des raisons pour lesquelles le contribuable a cru pouvoir retenir la position dont il fait état ou la solution dont il demande le bénéfice.

Pour que ces motifs puissent être admis, ils ne doivent présenter aucune équivoque et doivent mettre l’administration en mesure d'apprécier s'il est possible d'admettre les explications du contribuable ou s'il convient au contraire de rectifier la situation litigieuse.

Ne peuvent constituer une mention expresse ouvrant droit à dispense de l’intérêt de retard :

- le simple renvoi à une disposition législative ou réglementaire ;

- la mention d'éléments chiffrés non assortie d'explications destinées à appeler l'attention du service.
Solidaire du site que j'aime. Ce n'est pas le moment des critiques...
Bonjour, évidemment que je vous soutiens. Mais étant moi aussi au régime pâtes et patates depuis un bout de temps (ce que j'essaye d'épargner à mes enfants), je me faisais violence quand l'envie de me réabonner me titillait.
Aussi, je me suis réabonné en fonction de mes moyens. J'essayerai de faire mieux l'année prochaine.

Olivier.
"C'est pas juste, mais c'est comme ça"

1789, on embastille : C'est pas juste, mais c'est comme ça
1848, on affame : C'est pas juste, mais c'est comme ça
1968, on étouffe : C'est pas juste, mais c'est comme ça
2015,on abrutit, on expulse, on fout au chômage, à la rue, on tue aux frontières : C'est pas juste, mais c'est comme ça


j'adore les trentenaires!!!
Gardez le sens de la mesure! Un peu de respect pour les morts bordel.
Merci de lire en contexte : on parle de la matière juridique ici, justement pas de philosophie, d'histoire, de morale ou de je ne sais quoi.
Vous imaginez si chaque contribuable victime d'une injustice (réelle ou supposée ?!) pouvait s'auto appliquer ses propres règles ?
L'état de droit fonctionne comme ça. Et quand on est pas content, on change la loi grâce à la démocratie, ce qui a finit par arriver parce que justement le taux de TVA est bien passé à 2,1%.
Mais ent attendant, se faire justice soi même, ben voilà, en tant que juriste trentenaire vieux con, ben désolé mais non.
Juristes, policiers, militaires, ça a toujours un côté "bon petit soldat" de l'ordre établi (ce qui certes se comprend vu qu'ils ont en bavé à ingurgiter toutes ces règles dans leur longue formation).

Mais désolé pour vous, le débat relève ici -in fine- de la liberté de la presse et se trouve donc être on ne peut plus politique. Epargnez-nous votre rappel un tantinet arrogant aux règles de "l'Etat de droit" que nous savons bafouées ou contournées tous les jours, que nous savons aussi le fruit de compromis bancals entre forces sociales et politiques.

Dans ce pays centralisé où l'Etat use et abuse régulièrement de son monopole de la "violence légitime", ne soyons pas naïf ou plus "royaliste que le roi" : les conquêtes ou résistances politiques et sociales ont été régulièrement le fruit d'infractions à la "Loi"... On est en France, pas en Scandinavie ou en Allemagne.
Ah ouais, quels salauds ces juristes qui viennent te rappeler que quand on enfreint la loi, y'a des conséquences. Alors qu'on pourrait tous se tenir la main et se faire des bisous. C'est tellement mieux, un monde dans laquelle quand on estime quand une loi est injuste, et ben on l'applique pas.

Par exemple, je pourrais décider demain de ne plus payer mes impôts, parce que j'aime pas la politique fiscale du gouvernement ou que j'ai envie de faire passer un message. Ou tiens, allez, je conduis bien, donc je suis pas dangereux en roulant à 150 sur l'autoroute ; si en plus j'envoie un mail à ma gendarmerie en disant "Monsieur l'agent, je pense qu'il y a pas de problème à ce que je roule à 150 cette année", et que je me prends un PV quand même malgré cette information de l'autorité, quelle honte !

Tout ceci est vraiment trop injuste. On devrait tous pouvoir faire ce qu'on veut, quand on veut. Et clairement, c'est comme ça que les sociétés et les lois évolueront dans le bon sens.

Ah ouais, quels salauds ces juristes qui viennent te rappeler que quand on enfreint la loi, y'a des conséquences. Alors qu'on pourrait tous se tenir la main et se faire des bisous. C'est tellement mieux, un monde dans laquelle quand on estime quand une loi est injuste, et ben on l'applique pas.



Tout ceci est vraiment trop injuste. On devrait tous pouvoir faire ce qu'on veut, quand on veut. Et clairement, c'est comme ça que les sociétés et les lois évolueront dans le bon sens.


C'est tellement bon, l'ultra libéralité de la pensée ultra légaliste. Vous avez tellement raison. Personne n'a d'ailleurs jamais compris pourquoi les peuples parfois aspiraient à la liberté, ni les révolutions, les avancées sociales. Une chemise déchirée et un monde ultra libéral s'écroule.

Personne ne comprendrait que l'Etat ramène la TVA des sites de presse en ligne à 2,1%, cédant sans aucun doute à la pression de contestataire que tout impose de mâter. Et pourtant, voilà qui est advenu. Personne d'autre que de dangereux activistes ne saurait mettre en cause une administration qui ne répond pas aux demandes et qui applique ensuite brutalement une loi devenue obsolète, depuis mise à jour.

Eh oui, c'est incroyable ! Les "idéologues" du progrès ont gagné, la presse par le canal internet fait aujourd'hui partie de la réalité, il n'aura fallu que 7 ans pour que l'administration fiscale mette en oeuvre cette immense avancée intellectuelle et pragmatique. En attendant, que ceux qui ont lutté pour que soit reconnue cette égalité (assez relative) de traitement entre presse écrite et numérique soient brûlés en place publique.

Et surtout, que personne jamais ne tienne compte du fait que des foules entières n'en peuvent plus de l'hypocrisie criminelle des certains légalistes, des dénis monstrueux de la prétendue justice, de la lutte des classes qui n'existerait plus mais qui explique l'engorgement des tribunaux qui poursuivent le pelé, le galeux. Qui croit encore à la Justice, dans nos pays ? Vous ? Moi certainement pas.
Les dirigeants d'ASI ont ils mis la décision de jouer avec le feu de la TVA réduite au référendum ? Et nous demander de payer les pots cassés apres coup en se posant en victime du système ?

Ont ils démandé d'avance aux abonnés de payer un taux plein sur une base volontaire, sachant ce qui allait se produire, l'argent etant sécurisé pour payer un probable redressement fiscal ?

La Défense de la liberté de la presse et la bonne gestion ne sont pas contradictoires. L'impression que ça me donne c'est que derriere cette affaire on nous fait un petit coup de story telling, cocasse pour un site qui décrypte les coups de com.
Ajoutons que le coup de la déduction fiscale à 66% est un pied de nez au fisc, mais un pied de nez assez honteux à tous les Français qui ne sont pas abonnés à Asi, qui ne savent même pas que ce site existe, qui éventuellement ne sont pas d'accord avec son idéologie, et qui vont payer les errements de la gestion de DS (n'oublions pas qu'il s'agit de sa société). En tant que citoyen, je ne trouve pas ça drôle du tout. Je serais vraiment étonné que Bercy ne réagisse pas.Ça viendra sans doute quand Asi devra déclarer ces sommes au fisc ou que les dites de crowfunding demanderont les certificats.
Si j'ai paru arrogant, je m'en excuse... En Italie, en Grèce, dans les pays de culture latine y compris en France, il y a un rapport culturel à la loi qui est différent des pays du Nord.

On considère normal de ne pas appliquer la règle car on est dans une situation particulière. On s'estime à tort (ou à raison comme c'est le cas ici) victime d'une injustice, ou plus simplement parce qu'on connait bien le policier, le juge, ou l'agent des impots, alors on met à sa sauce la législation. C'est mon cousin, vas-y je te la fais sauter ta prune.

Pardon de ne pas souscrire. D'un coté ASI dénonce ces abus à longueur d'année, les petits arrangements entre amis, les renvois d'ascenceurs, tout ce qu'il faut combattre pour donner un peu plus de transparence à notre société. De l'autre il s'auto applique à tort un taux de TVA et se pose en victime après.

Des pressions politiques sur ce dossier ? je veux bien un croire. Un problème de liberté de la presse à défendre ? C'est certain. Asi n'a pas été traité correctement et a finalement obtenu gain de cause, preuve du bien fondé de la position.

Pourquoi ne pas reconnaitre, et même se prévaloir, d'avoir enfreint la loi dans un acte de résistance citoyenne en vue de protéger la liberté de la presse ?

Parceque la posture de la victime qui ne savait pas, franchement... un peu de responsabilité.
Il me semble justement que l'idée d'effreindre la loi dans le but de faire modifier la législation a été évoquée par Daniel Schneidermann ainsi que par Edwy Plenel pour Mediapart.

C'est drôle quand même de ne pas imaginer que la résistance puisse venir de groupes ou d'entités collectives (ou au nom de celles-ci).
- JohnGaltdu59 le fait de manière encore plus caricaturale.

Au fait, les "Bonnets rouges", c'était quoi ? Rappelez-moi le résultat de leurs "pacifiques" et "légales" "manifestations" ?
Si Daniel Schneidermann avait bien calculé son coup... il aurait fait payer un abonnement avec le taux plein (donc plus cher pour nous lecteurs), aurait mis la différence avec le taux auto-appliqué dans une tirelire bien au chaud, et aujourd'hui il n'aurait aucun mal à payer.

Plus facile à dire qu'à faire je veux bien vous l'accorder.

Personnellement je pense que toute manifestation doit rentrer dans un cadre légal... tout pêter à la mode des bonnets rouge ça marche avec un gouvernement faible politiquement. Vous imaginez les bonnets rouges avec Tatcher ? ces violences, toutes collectives qu'elles étaient, n'en étaient pas moins illégales elles aussi.

Le mouvement Occupy, les Podemos en Espagne : je ne crois pas qu'ils aient enfreint de lois (hormis peut être celle de se rassembler sur une place sans autorisation mais là on chipote)... Et pourtant ils ont bien réussi à changer le monde ! Gandhi a bien réussi aussi sans enfreindre la moindre loi.
Je comprends votre point de vue mais nous divergeons :
je pense hélas que le mode de fonctionnement combiné de la société et de l'Etat en France se vit de façon violente et conflictuelle, que la recherche du consensus ou du compromis n'est pas dans la culture politique et sociale française, et cela au moins depuis la dérive puis la fin de l'Ancien Régime (XVII-XVIIIe siècle).
Des raisons possibles en vrac :
Arrogance des élites administratives, entreprenariales, politiques..., Etat tout-puissant..., modes rigides de pensée, certitudes cartésiennes, obsessions universalistes au détriment du réel, ambiance récurrente de guerres civiles larvées, etc. etc. etc.
Pardon mais Gandhi était pour la désobeissance civile. Donc il encourageait vivement à enfreindre la loi (Il refusait notamment de se soumettre aux lois racistes.), mais pacifiquement

Exactement le contraire de ce que vous dites, ya mieux comme exemple.
Ah ba j'ai du me planter alors...

Mon propos était de dire qu'on peut toujours trouver un moyen de faire progresser sa cause sans nécessairement rentrer dans l'illégalité. Justement pour éviter que la cause devienne un prétexte à des actions illégales.

Peut être que la réussite de Mandela était un meilleur exemple ? Apres tout c'est démocratiquement qu'il a été élu et qu'il a fait changer le système ?

Par contre , le débat se complique vraiment quand on parle de lois elles même manifestement contraires aux grands principes généraux (par exemple, le principe selon lequel les hommes sont égaux en droit). C'est le cas des lois racistes que vous citez.

Mais c'est un autre sujet et on conviendra que ASi n'est pas exactement dans cette situation, hein ?
Euh, avant d'être élu, Mandela luttait dans la légalité, vous croyez?
Ce que je disais : quand des lois comme les lois d'apartheid sont contraires à un principe général supérieur (comme ceux des droits de l'homme en général), les enfreindre est une chose différente je pense. Bon ensuite je suis pas constitutionnaliste.

Ceci étant je suis convaincu que Mandela payait ses impots.
Vous êtes sérieusement en train de comparer la lutte pour un taux de TVA réduit à Gandhi et Mandela ?
Sans rire ? On en est là ?
Euh, pardon, nous sommes d'accord, mais ce n'est pas moi qui ai amené ces exemples.
Meeeeuh non c'était une grosse blague cette histoire de Mandela qui paye ou pas ses impots :)

Je dis rien de compliqué : asi a tenté un coup de poker avec ce taux de tva et ça a foiré dans les grandes largeurs. Faut assumer un peu ce coup de poker voila tout...quant à ceux qui trouve qu'ASI s'est mis dans une situation de désobéisance civile, apres lecture de l'article consacré à ce sujet sur Wikipedia j'ai bien peur que ce n'était pas tout à fait le cas.

Je pense que yavait d'autres moyens que s'auto appliquer ce taux de tva pour plaider la cause du taux réduit. C'était bien une prise de risque forte. Aujourd'hui , pourquoi ne pas le reconnaître au lieu de jouer les victimes ?

Ensuite la discussion dérive si, en général, c'est légitime ou non d'appliquer une loi injuste mais c'est un débat bien plus large

Relax :)
Le reconnaître, le reconnaître... C'est pas ça qui apportera les sous pour payer...
Non, il y avait deux textes contradictoires: la loi qui accorde un taux réduit à la presse, et la loi qui affirmait ( et a été modifiée depuis) que tous les services intenet était taxés au taux plein. Ces deux textes dataient d'avant l'appartion de la presse en ligne et ne mentionnaient dinc pas celle-ci. Ce n'est donc pas un cas de désobéissance civile mais de désaccord sur un point de droit, que la justice n'a d'ailleurs pas encore tranché.
En Italie, en Grèce, dans les pays de culture latine y compris en France, il y a un rapport culturel à la loi qui est différent des pays du Nord.

Heu... rappelez moi quel pays européen a dans les premiers trouvé que la tête de son roi était mieux placée au bas d'un billot que sur ses épaules ?

-
L'Angleterre.
Bonjour le forum,

Abonné à ASI depuis un bail... ancien fan de l'émission sur la 5 que je regardais volontairement bien qu'étant un ado et peut être pas dans le public visé (yavait pas Secret Story à l'époque ! le niveau baisse)... Bon j'ai 31 ans et je fais mon vieux con, voilà, désolé....

J'adore ASI et je reste abonné. Mais non je ne participe pas aux dons pour l'affaire du taux de TVA et non je n'ai pas volontairement repayé mon abonnement suite à l'affaire du Crédit Mutuel.

Car je fais partie des voix discordantes qui trouvent qu'être un bon journaliste c'est le principal, mais être un bon gestionnaire c'est aussi indispensable. Et ça commence à bien faire les histoires.

Vous aviez le nombre d'abonnés. Multipliés par le prix annuel de l'abonnement ça vous fait une rentrée en cash théorique dans vos comptes, à comparer avec ce qui rentre réellement en banque. Cette vérification, toute simple, n'a tout simplement pas été faite car l'énormité de la "fraude" aurait été découverte tout de suite.

Ne pas se rendre compte que l'argent ne rentre pas dans les caisses c'est une faute professionnelle, c'est de l'incurie. Faute partagée entre la banque qui devait vous rendre un service contractuel, qu'elle n'a pas tenu il est vrai, et par l'expert comptable... Mais confiance n'exclut pas le contrôle. C'est fini l'ambiance start up, c'est sérieux maintenant, faut plus se contenter de dire "l'intendance suivra", "ce qui est important c'est la qualité des articles", on parle de pognon quand même.

Concernant l'affaire du taux de TVA, avoir raison sur le fond on est tous d'accord, c'est l'essentiel. Mais manque de bol, ça ne marche pas comme ça selon les règles fiscales. C'est pas juste, mais c'est comme ça. Et oui, vous aviez raison sur le fond. Mais non, interpréter la loi à sa sauce c'est prendre un risque considérable sur la forme.Vous aviez sciement adopté ce qu'on appelle dans le jargon une position "aggressive" sur le plan fiscal, en avertir le fisc ne change rien à l'affaire. N'en déplaise, mais l'affaire du taux de TVA, c'est votre décision.

La loi, ça n'a rien à voir avec la morale, ce n'est pas de l"équité non plus, c'est une matière régie par des règles, des procédures, que l'on doit appliquer strictement.... et c'est très souvent injuste à la fin. Le droit n'a rien à voir avec la justice ni avec la morale : c'est la première heure de la première leçon de la première année des études de droit. Juridiquement et fiscalement, les décisions rendues par le tribunal en votre défaveur sont parfaitement justifiées.

Moi, ce que j'aurais aimé, c'est qu' ASI dise : oui, nous aussi on a été négligents dans le contrôle de notre banque. Oui, nous aussi on a pris des risques avec le taux de TVA et ça n'a pas marché comme on aurait voulu (et comme ça aurait du). Et bien, on assume aujourd'hui ces risques. On fait appel au public, mais on reconnait qu'on aurait peut être pu faire différemment.

Bref, qu'ASI se remette en question, surtout que vous avez parfois ce petit coté redresseur de tort que j'endosse aujourd'hui, et j'en suis désolé. (en même temps, hein, je vous suis parce que vous redressez les torts, notez bien...)

Je préconise de changer de banque, de changer d'expert comptable, et de changer de conseiller juridique.
A bientôt sur asi,
signé ; un asinaute rigoureux vieux con :)
A quand le compteur Ulule+J'aime l'info en bannière du site :) ?
si vous gagnez , ne nous remboursez pas , profitez en pour vous développer.
Quel est le montant qu'un abonné aurait eu à payer depuis la création du site, si une tva à 19.6% ou 20.6% avait été appliquée ?
Juste pour voir si ma caillasse lâchée est comparable à ce montant........
L'oeil se Soulcié (notez le petit message sous la signature)
Faisant partie des "voies discordantes" que je vous remercie d'écouter, je pense que vous devriez éviter d'aller sur le terrain de la victimisation paranoïaque en évoquant, même au conditionnel " la tentation de museler par l'argent une presse indépendante incontrôlable". Vous avez pris un risque, les conséquences étaient inexorables ...

Quand je lis l'argumentaire de Médiapart ( Plenel dans son articles, Bonnet dans le forum ), je dois vous dire que la crédibilité de ce site est descendue en dessous de la mer à mes yeux.

Citation François Bonnet:

" ...ce qui nous fait dire combien ces contrôles, lancés fin 2013, étaient politiques, et liés à l'agenda de l'affaire Cahuzac que nous avions révélée quelques mois plus tôt.

C'est bien une partie de la haute administration de Bercy, liée pour certains à Cahuzac, pour d'autres à Sarkozy, qui a cru trouver là l'occasion de nous faire rendre gorge."


La loose totale, pas mieux que Soral.
Les patates et les pâtes, c'est bon pour la santé. Profitons de cette occasion pour réduire votre consommation de viande rouge et de charcuterie !
On est content de ce bon démarrage pour vous et pour l'équipe, cher Daniel.
A ceux qui n'ont pas encore lâché a caillasse, je dis : "Est-ce que vous imaginez le monde sans Arrêt sur images?"
Ben moi, je suis passée par j'aime l'info,, j'ai préféré faire le choix qu'une (petite) part de mes impôts vous soit directement attribuée et acquise.
Je pensais que c'était un peu tendu de mettre 200.000 euros d'un coup sur Ulule (vu que si le but n'est pas atteint, vous n'avez rien).

Mais apparement c'est bien parti...
Les journaux genre le monde, avec une version papier et une version web, ils payent quelle tva?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.