82
Commentaires

Sous le slashing, le meubling

Commentaires préférés des abonnés

J'ai relevé l'exemple contraire de personne ayant un boulot ou plusieurs et n'en faisant aucun: député-maire... 

Autre exemple : confier à la Préfecture le soin de compter  les manifestants

Merci pour cette enquête éclairante. Et qui me rappelle le sourire ravi de G. Bush en entendant d'un de ces concitoyens qu'il avait deux boulots : " ça, c'est américain "! On en connait aussi qui seraient bien contents si on pouvait repasser aux douz(...)

Derniers commentaires

En Californie on appelle juste ca travailler. tragique ? sans aucun doute. 

Bah... chez moi, dans la ruralité profonde, on appelle ça la polyactivité et ça fait des siècles que ça existe.

Il parait que pour faire une bonne révolution, il faut que le peule et l'aristocratie s'allient.


Certainement pas pour les mêmes raisons, mais on a tout de même:

- macdo / baby-sitter

- prof / cours du soir

- caissier / technicien de surface plane

- journaliste / ménage

- politique / escroc

- riche / rentier


Ce n'est pas un bug du système capitaliste, ceci est une révolution.

et les assocations et partis dont la meme , dire FN est tres haut , vite votez Isplapette, hop un sondage pour convaincre que se sera vrai apres le vote .. c'est beau comme la fI a été balayé; par la peur des bobos du parytage et la jalousie que JLM est eu raiosn avant eux, les journalistes se prennent pour des genis..  et pourtant toutes nos idees sont dans la revolte, c'est bien qu'il y a eu un manque d'information des journaux. Ou pour les ecolos, "au secours les abeilles meurent ", le pipo du siecle, deja les abeilles domestiques sont un petit polenisateur et en plus elles ne disparaissent pas, mais les cons d'apiculteur qui veulent en faire metier, tuent leur ruches en les nourrissant mal, en les faisant voyager , en les changant d'environnement, ce qui les tue, par les maladies rencontrée sur les differents terrains, qd elles bougeaient pas , la ruche n'avait qu'une zone d'infuence, et pour finir en Chine y'a pleins d'abeilles , aucune disparition, mais ces cons sont tellement proces qualité, qu'il polenisent eux meme les arbres (et dans un petit endroit de Chine), pour que les especes ne se malangent pas ... Voila du pipo a la pelle les bobos. Heureusement qu'on est la& nous les prolo GJ pour verifier. Et ont tue les animaux normalement en France, ont les abat pas, mais croire qu'on aime une bete qu'on tue est tres bobo, il fallait cree une industrie de la viance et on aobligé les eleveurs a passer par des abatoir, enfants mon grand pere tueait la basse cours, et le boucher venait tuer mouton, porc, veau a la ferme, mais c'etait pas process , alors ont a creer des abatoirs, arrete de vous plaindre de la culture que vopus avez plebicité, moi j'aimais et les autres enfants aussi, aller voir tuer les lapins, poulet .. le passage vie mort, interpelle les enfants, et ont mangaient tous les betes, et mon gra,nd pere ne les tuait pas avec amour, mais avec decence, c'etait pas un pervers, assomer une bete avant de la tuer est normale, mais demander a des gens de ne faire que ca de leur journée est indecends, mais ca derangeaient pas les bobos, que des prolos tuent toute la journee, au lieu de laisser les paysans le faire, avec seulement leur basse court et avec  le boucher. 

READ ALL ABOUT IT

Dernière nouvelle !!!!


On vient d'inventer le fil à couper le beurre... plusieurs décennies après son invention sous Margaret Thatcher, on prend conscience du problème dans le Journal Le Monde


Imaginez que :

explosion du nombre d'autoentrepreneurs =  explosion de la précarité


De qui se moque-t-on ? 

Combien d'experts nous ont vanté ce système

Si je m'écoutais, j'irai taguer les murs de leur maison, de leur ministère avec quelques mots choisis chez Bérurier

J'ai vu cette émission qui ne se contentait d'assurer la promotion du double emploi comme un facteur d'épanouissement. 


Dans les raisons qui poussaient les travailleurs à adopter cette solution, il y avait aussi la nécessité de compléter un revenu insuffisant. 


On y dénonçait certains pièges. Par exemple, le chauffeur de camion salarié plus ou moins encouragé à acheter son propre camion et à travailler pour son ex-employeur n'ayant donc qu'un seul client. Très dangereux. 


De plus, on y évoquait le statut d'auto-entrepreneur qui à mon sens présente un grand intérêt. 

La simplicité de création, l'information, l'accompagnement, le suivi, la formation continue... assurés par les chambres de commerce ou de métiers permettent à des personnes de se lancer et de réussir  alors que sans cette aide, elles n'auraient même pas oser en rêver. 


Je suis auto-entrepreneuse donc je sais de quoi je parle ; c'est au moins vrai pour la Chambre des Métiers de Vannes.


Par contre n'était pas évoquée une réalité assez cruelle : cinq ans après leur création moins d'une auto-entreprise sur quatre est encore en activité. 


Par ailleurs, je remarque que suivant nos centres d'intérêts et nos convictions on ne tire pas les mêmes conclusions d'une même émission. 


DS,  plutôt défenseur de la veuve et de l'orphelin, a été interpellé par le côté manipulateur de l'émission. 


Je l'ai perçu aussi mais c'est mon côté "lève toi et marche" qui a pris le dessus.  (attention je n'ai pas dit" traverse la rue").


Je remarque aussi que mes interventions sur ce site provoquent parfois une certaine animosité. 

Récemment Libération incitait ses lecteurs à commenter un article en disant quelque chose comme "construisez et nourrissez le débat". J'ai bien aimé parce qu'il m'a semblé, qu'implicitement, on invitait les lecteurs à accepter des avis contraires et à en discuter aimablement.



Mon fils, qui était hier soir à une soirée du Centre Wallonie-Bruxelles de Paris (IVe arr.), m'a envoyé le lien d'un des courts-métrages présentés : Kapitalistis (accès payant, 1€, mais le 1er du mois est dans quelques jours :)

Si le Matinaute n'avait pas cité ses sources d'inspiration, j'aurais pu parier que l'idée de sa chronique lui était venue de ce film, aussi drôle que clairvoyant.

Sous - Le slashing c'est l'épanouissement - la novlangue creuse son sillon. La formule s'ajoute à d'autres, non-dites mais souvent suggérées, qui ne dérangent presque plus, comme par exemple - La concurrence c'est la prospérité - Le libéralisme c'est la liberté -

Que des entreprises étayent leur services avec des sondages me parait pas déconnant.

Qu'elles relayent ces données dans une communication de presse sans filtre, c'est un travail de daube des journalistes. 


C'est pas nouveau, il y a des entreprises de "relation de presse" dont le métier consiste précisément a faire circuler une info commerciale brute sans filtre dans n'importe quelle publication. Du grand n'importe quoi.


Ca ne me choquerait pas en revanche d'avoir une communication de presse circonstanciée, filtrée, re-rédigée et critique sur la base du sondage privé par contre. C'est probablement a la portée de chaque journaliste, mais le bénéfice financier est probablement nul (je doute que l'entreprise accepte de publier un résultat qui ne soit pas parfaitement "aligné" avec son activité).


Dommage finalement, car ces sondages ont été réalisés par des entreprises de sondage qui n'ont probablement pas fait un mauvais travail, et qui éclairent des aspects qu'on n'est pas près de voir dans des statistiques officielles "neutres"...

Ces histoires d’occuper deux jobs ou plusieurs à la fois me ramènent immanquablement au souvenir d’une émission de télévision vue autrefois, j’étais tout juste ado. Il s’agit d’Aujourd’hui Madame, que ma mère regardait, il ira même sur le plateau témoigner sur la condition d’étudiant d’un de ses fils. C’était une spéciale Pologne. Il s’y disait que beaucoup de travailleurs occupaient deux emplois afin d’avoir une rémunération permettant un pouvoir d’achat honnête. Aujourd’hui, lorsqu’on explique qu’il faut dans nos pays libéraux multiplier les emplois pour vivre pas trop mal, je sais que la situation économique s’est dégradée, étant à présent au niveau des pays anciennement de l’Est.

Sinon, les premières pages, j’en débute la lecture, du livre de Grégoire Chamayou, La société ingouvernable, renseignent très bien sur ce qui est à l’oeuvre avec ces sondages et enquêtes bidons...

Excellent paplard ça fait du bien !

Ce matin sur France Culture, Guillaume Goubet ( de La Croix... et la bannière pour le coup !  ) déclarait ( sans rire ) que depuis le mouvement des gilets jaunes les seuls morts étaient dus aux barrages et qu'aucun décès ne pouvait être imputé à la police ! 


Et disait-il en gros " que n'aurait-on dit si cela avait été le cas ? On aurait fait un symbole de ce (ces) mort(s) tel Rémi Fraisse "


Petite pensée pour la famille de Mme REDOUANE de Marseille


Je ne sais pas comment on peu qualifier ce genre d'édito : Bushit' Chronicle pour rester dans les anglissisme


Dans le mensuel -créé par moi-même- "Tricot & Alpinisme" **, un article très fouillé, de longue à laine, avait posé son piolet sur ces emplois multi-tâches de la honte.


Voici un classement des emplois multi-tâches par % sur une échelle 20 personnes consultées:

-Caissier le jour, gardien de prison la nuit

-Jeune-fille au pair le jour, prostitué homme la nuit.

-Jardinier le matin, journaliste de LCI l'après-midi, chroniqueur BFM le soir


** Hélas "Tricot & Alpinisme" a fait faillite. 

Beaucoup de nos lecteurs ayant voulu conjuguer ces deux activités.

Et de funérailles en funérailles, nos caisses furent vidées. 

On aurait du choisir "Reporter le jour et Pompes Funèbres la nuit", il n'y a pas de morte saison!!!



Incidemment, ça alimente aussi  un peu le chroniquing  ;)



(mais merci pour la belle collection d'exemples, édifiants!)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Le slashing, c'est déjà beau en Anglais, mais alors en Français... ça schlingue


Daniel Schneidermann vous êtes en retard : on en est au multi-slashing

Vaut mieux avoir une bonne appli Agenda

En espérant que les multi-slasheurs sont aussi des micro-entrepreneurs


L'étude de Horoquartz n'a t ele pas été commanditée à son tour par la Darès 

"[Article mis à jour le 25 janvier 2019 à 12h22] Au quatrième trimestre 2018, la France s'est allégée de 38 200 demandeurs d'emploi de catégorie A, d'après un rapport de la Direction de l'animation, de la recherche, des études et des statistiques (Dares) "


Et le télétravail, vous connaissez ? Eh bien c'est la solution proposée ce matin par France Info pour résoudre les problèmes de neige. Attention, pour prétendre au télétravail, avertissez bien votre patron que le mot ne veut pas dire télévision, précise l'expert de France Info 

car l'employé est par essence un resquilleur, un tricheur et surtout un futur chômeur


Mais je profite pour dénoncer ici les nouveaux contrats abusifs, ceux qui justement empêchent même de faire du slashing (je propose "saucissonnage") : une entreprise propose à un jeune débutant un contrat à mi-temps car subventionné mais en exigeant de cet employé qu'il soit disponible, et cela de 8 à 20 heures car il faut de la flexibilité


Pourquoi ne pas réinstaurer de suite l'esclavage ? 

Allo, non mais, t'es Zola etc


Combien on comprend les larmes de Gérard Filoche


J'ai connu (ya une quinzaine d'années)  quelqu'un dont le boulot consistait à coordonner ces campagnes de presse. Du coup, j'avais compris pourquoi, d'un coup, tel ou tel thème se répercutait, comme l'écho, de presse écrite en télé en passant par les radios. Et ça m'avait rendue moins perméable. 


Ceci dit, c'est difficile de résister, car ton entourage se fait le relais des médias (ils ont dit que...) pour te persuader que tu devrais boire sans soif, que tu es en train de te déshydrater gravement sans t'en apercevoir. D'ailleurs, on continue de harceler les "vieux". Au lieu de leur servir plus souvent des potages qu'ils avaleraient avec plaisir.


Tiens, ça fait longtemps qu'ils nous ont plus reparlé des souffrances de la ménopause. Zont plus rien à vendre, ou bien...?

J'ai relevé l'exemple contraire de personne ayant un boulot ou plusieurs et n'en faisant aucun: député-maire... 

Et après certains journalistes s'étonnent de l'inimité du peuple jaune à leur encontre.

Même combat avec l'article sur la chronique de C à vous.

En français, , slashing, c'est comment ?


Sordide est bien français mais devrait être manipulé avec plus de retenue. J'aime pas.

Merci pour cette enquête éclairante. Et qui me rappelle le sourire ravi de G. Bush en entendant d'un de ces concitoyens qu'il avait deux boulots : " ça, c'est américain "! On en connait aussi qui seraient bien contents si on pouvait repasser aux douze heurs par jour, payées 8. Un moyen impeccable pour rendre "nos entreprises compétitives".

Je note également que le sondage en question provient d'Opinion Way. Institut très connu pour sa rigueur et son indépendance... Pour reprendre un bon mot d'Henri Jeanson (je crois) : des sondages à parcourir d'un derrière distrait.

Chronique quelque peu surprenante. Mais excellente chronique néanmoins.


Rien de bien incroyable en vérité, mais un peu de rappel des faits est toujours le bienvenu.

Autre exemple : confier à la Préfecture le soin de compter  les manifestants

Bonjour,


C'est Frantz Durupt, et non Vincent. Et c'est certainement un des meilleurs journalistes de Libé.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.