31
Commentaires

Sondage bidon : l'IFOP et Le Figaro récidivent avec la justice

On ne change pas une équipe qui gagne. Après les bons sondages pour le gouvernement sur les retraites et la sécurité, Le Figaro et l'IFOP se sont attaqués à la justice ce lundi 14 février. Figurez-vous que 62% des Français veulent sanctionner les juges ! Et Le Figaro d'en déduire que l'opinion soutient "fortement l'exigence d'une responsabilité accrue des magistrats défendue par Nicolas Sarkozy". Quelle surprise ! La semaine dernière, c'était l'inverse : les "deux tiers des Français soutiennent les magistrats" d'après un sondage BVA pour 20 minutes.

Derniers commentaires

J'ai voté pour l'article après avoir lu trois lignes. J'ai envie de dénoncer les méthodes des sondages, mais je ne veux plus en entendre parler ; ils sont tous plus crétins les uns que les autres.

C'est un vrai sacerdoce votre métier, à Arrêts sur Images. Des fois j'ai l'impression que je pourrais payer mon abonnement uniquement pour que vous lisiez ces conneries à ma place, et pour que vous meniez des combats que je n'ai pas la force de mener.
Je cherchais une nouvelle blague stupide à faire sur ce forum, quand je suis tombé sur ce qui suit, et j'ai compris qu'il est inutile que je me fatigue :

Sondages: Strauss-Kahn monte et baisse à la fois
Le directeur du FMI gagne 3 points de popularité selon l'Ifop, mais en perd 7 selon Ipsos
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110215.OBS8071/sondages-strauss-kahn-monte-et-baisse-a-la-fois.html
Multirécidiviste de l' "approximation volontairement entretenue", le Figaro est une fois de plus pris en flag en train de mentir sans vergogne.
Super papier. Et quel art de la litote ;)
D'ailleurs à ce niveau d'entubage, j'irais jusqu'à dire, en des termes moins diplomatiques, que le Figaro ne fait pas que "flirter avec la manip grossière", non, à ce niveau-là, il emploie carrément des méthodes de voyou.
On peut faire dire aux chiffres pas mal de trucs différents, mais pas tout et n'importe quoi. Ici, il y a volonté délibérée de tromper le lecteur. Et donc ce n'est plus juste d'une "interprétation idiote" qu'il s'agit mais bel et bien d'un MENSONGE, un de plus, éhonté, et en toute connaissance de cause.

Quelle peine pour un "journal" qui désinforme sciemment ?
Qui en informera les lecteurs du Figaro ? Les mêmes médias qui remplissent leurs infos de sondages du Figaro ?
Il paraît qu'il y a encore quelques journalistes dignes de ce nom au Figaro. Ces journalises-dignes-de-ce-nom, s'ils existent, cautionnent-ils ces agissements ?
Merci, super papier.
La manipulation est assez hallucinante.
Il ne faut pas croire sur parole les articles approximatifs du Monde : la proposition de loi adoptée par les sénateurs ne prévoit pas la publication des données brutes, ni même des critères de redressement, mais la communication des critères de redressement à la commission des sondages. Il est pourtant facile de vérifier : le texte est en ligne, et pour une fois il est assez court et parfaitement lisible : http://www.senat.fr/petite-loi-ameli/2010-2011/277.html
Ayant des réflexes quelque peu pavloviens :

- lorsqu'on me dit "Figaro", je pense Dassaut, donc pro Sarko.
- lorsqu'on me dit "IFOP" , je pense Parisot, donc pro Sarko.

Alors lorsqu'on me parle d'un sondage IFOP commandé par le Figaro dont le résultat abonde dans le sens de notre bien aimé président ...

C'est un peu binaire comme raisonnement j'en conviens mais ça fonctionne plutôt bien.
Pour ceux qui sont intéressés par l'analyse en profondeur des sondages d'opinion, il faut lire les articles de ce site :
http://www.observatoire-des-sondages.org/
et lire l'excellent livre de Patrick Lehingue, Subunda. Coups de sonde dans l’océan des sondages, éditions du Croquant.
Je propose la question de sondage suivante: "Est-ce le Soleil qui tourne autour de la Terre?" La réponse étant oui, les commentaires journalistiques seront intéressants à suivre. (Qui veut le financer, mon sondage?)
"En revanche aucun amendement n'est prévu contre les interprétations idiotes de questions ambiguës."

Pour ça, il faut le vote des lecteurs.
Si vous voulez vous rendre compte de l'opinion d'un " journaliste" du Figaro au sujet des juges et autres auxiliaires de justice , regardez cette émission de c'est dans l'air de mercredi 9 février, Un certain Ivan Rioufol, sûr de lui, droit dans ses bottes, fait la leçon à ces juges laxistes et corporatistes !

Il y a des claques qui se perdent !

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1641

C'est le même qui avait reproché à une JAF (juge aux affaires familiales)d'être coupée du monde !!
Bonjour

Par ailleurs, à ce que je sache, le dénommé Meilhon ne peut pas être qualifié de récidiviste, car ce pour quoi il a été condamné il y a 11 ans est un viol collectif à l'aide d'un manche à balais d'un adolescent pédophile en guise de "punition".
Certes ce genre de violence gratuite n'est pas plus acceptable, mais ça n'a rien à voir avec le viol d'une jeune fille correspondant à ce qui est présenté comme une faute de récidive.
Par ce que dans cette affaire, on entend machin (oui on peut le dire) ou truc raconter chacun la petite histoire qui l'arrange mais le Figaro, comme les autres, préfère nous sonder sur n'importe quoi au lieu de présenter les faits réels.
Une question suggérée pour les lecteurs du Figaro:
Souhaitez-vous que s'exerce aussi une répression sans faille contre la délinquance en col blanc et les magouilles bien connues des possédants pour éviter les impôts ?
La réponse pourrait se situer à1,2%.
Mais le Figaro ne fera jamais de mal à ceux qui le nourrissent.
Excellent papier, vraiment. Et la chute vient à point nommer.

http://anthropia.blogg.org
Manipulés ou pas, les réponses des français aux questions sans ambiguïté sont effrayantes. Jamais assez dure, la justice, sauf quand on est soi-même enfourché ou qu'on vient en promenade par l'erreur et qu'on ne trouve plus que même trois jours en prison, c'est peu.

Sans être de la radicalité de Maître Lévy qui est meilleur que moi, je suis aussi atterré par l'épaisseur de ces murs que sont les os de nos crânes à l'enfer de l'autre.

Et s'il y a des victimes et que leur douleur est immense, il devient presque aisé, à la lecture de ces appétits infinis de répression, de comprendre pourquoi il y en a tant et que ça saigne et saignera longtemps.
N'oublions pas les amis de la PQR (dans ma région l'Union) qui titraient hier en grooos : les français favorables à des sanctions contre les juges : le DIVORCE ! Avec plusieurs pages sur les turpitudes passées du corps magistral qui (c'est à savoir, s'octroie parfois des fell**ions dans le cabinet du juge !)
La campagne de soutien à Celui-qui-a-toujours-raison-que-vous-savez a été parfaitement orchestrée.
Et, évidemment, ça n'a rien à voir le même jour où l'on apprend que DSK ne sent pas bon le Saint Albray ! (Chercherait-il à kasher ses origines pour tromper le peuple ?)
"Les personnes interrogées sont 62 % à réclamer des sanctions à l'encontre des juges qui commettent des erreurs d'appréciation aux conséquences dramatiques, comme la sous-estimation du danger de récidive d'un condamné"

Le journaliste qui a écrit ça ne mérite pas sa carte de presse ; à un tel niveau de manipulation, cela en devient effarant... :-S
J'ai mis la main sur des sondages exclusifs... Les Français sont :

- Favorables à la peine de mort (65%) Pas moi.

- Favorables à Sarkozy (53%), même s'ils font semblant que non maintenant. Pas moi.

- Favorables à DSK (55%) Pas moi.

- Favorables à l'alourdissement des impôts (sur les autres) (99%) Pas moi.

- Favorables au maintien d'une fonction publique pléthorique (70%, dont 100% des fonctionnaires) Pas moi.

- Favorables à la semaine des quatre jeudis et aux vacances toute l'année (96%) Pas moi.

- Favorables à une augmentation massive des salaires (99,9%) MOI AUSSI ! Je rappelle à cet égard que Mai 68 a permis une hausse de 35%... Vous voyez les gars, quand on se bouge on obtient des choses : demandez aux Tunisiens et aux Égyptiens !

- Favorables au beau temps sans impôt sécheresse (99,627% Sondage ultra précis certifié IFOP sans OGM) MOI AUSSI !


- Opposés aux emmerdements (105%, quelques sans papiers se sont glissés dans le panel) MOI AUSSI !

Et alors ! Simple et honteuse manipulation de la démocratie, trafic d'influence et filouterie avérée...

Seul Thierry Desjardin sauve le Figaro Dans son Blog comme le révèle l'excellent Guy Birenbaum depuis son épicerie fine...
N'empêche ça marche asi, ce matin quand j'ai entendu l'histoire du sondage du figaro et des fuites partielle du rapport, ça bien semblé louche.
Qui peut vouloir ne pas sanctionner un juge qui aurait commis une faute entraînant une erreur judiciaire ?
Et pourtant un tiers des sondés se sont démarqués de la question piège en forme de lapalissade. Ce qui ressemble à un pied de nez à l'institut de sondage...
Car d'autres questions du même tonneau auraient aussi obtenu des scores ultra majoritaires :
Faut-il libérer une personne incarcérée pour outrage, une fois sa peine terminée ?
Le Président ne doit-il pas faire respecter les décisions de justice au lieu de les dénigrer (ce qui est interdit par la loi) ?
Le Président commet-il une faute quand il accuse sans preuve ?
Faut-il le sanctionner quand il commet une faute ?

En revanche, si on veut provoquer un court-circuit dans le cerveau du sondé, il suffit de lui demander :
Quand il réclame le transfert de Florence Cassez, le Président se range-t-il :
du côté des victimes ?
ou des délinquants ?
Ah les sondages. Et sinon, remplir les pages des journaux d'articles expliquant "aux français" pourquoi les manifs, au lieu de leur demander quel est leur avis ?
Il est tout aussi difficile de faire le lien entre la question posée et la polémique qui oppose Sarkozy et les juges que de le faire entre les sondages du Figaro de l’an 2011 et Les mangeurs de ricotta de Vincenzo Campi de 1580. Sauf si l’on prend les mangeurs de ricotta pour le sondés, sauf si l’on veut leur faire dire ce qu’ils n’ont jamais voulu dire, sauf si l’on arrange légèrement un article du site du Figaro qui, au lieu d’être titré « Les artistes se jouent de notre regard », devient « Les sondeurs se jouent de notre opinion ». Ainsi, au fil des arrangements nous obtenons :

De prime abord, on pourrait croire que cette nouvelle exposition intitulée « Une sondage peut en cacher un autre » se contente d'accumuler les calembours visuels. Une suite de purs jeux d'optique ou d'ombres pour étonner les petits et les grands. Certes, on s'émerveille devant ces tours de prestidigitateurs, virtuoses truqueurs soucieux de plaire en déroutant notre œil.

Mais du sondage à la ricotta, il n’y a vraiment pas de quoi en faire tout un fromage.
Juste pour enculer les mouches deux zgondes histoire de dire, moi j'écris ambiguës ( orthographe traditionnelle) plutôt qu ' ambigües (orthographe réformée) comme vous.

Question: qu'apporte donc la réforme de l'orthographe en 1990 sur ce cas précis, à juste déplacer le tréma d'une voyelle sur l'autre? C'est complètement con non? Si quelqu'un a une explication nette, et pas ambigue...merci. Et pardon pour le hors-sujet.

Éphémérides, le blog qui n'encule les mouches que pour faire avancer la science.
Avez-vous lu cet article du Monde.fr : le Sénat vote à l'unanimité pour une moralisation des sondages contre l'avis du gouvernement !
c'est comme pour le sondage qui donne une majorité de français à ne pas vouloir la démission de MAM... Ce résultat est pour le moins étonnant, quelqu'un aurait-il des infos ?
"62% des Français veulent sanctionner les juges ..."
Euh ... pouvez-vous nous préciser : les juges français ou les juges mexicains?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.