10
Commentaires

Secret des sources : la police convoque "StreetPress"

Convocation d'une journaliste (ex-policière), menaces de "fouiller son passé", réquisition judiciaire : la police et le parquet de Paris "tentent par tous les moyens" d'identifier la source policière d'un article de "StreetPress". Le média dénonce un "harcèlement inadmissible".

Commentaires préférés des abonnés

La milice de Macron et de Darmanin n'a plus de limites. On tabasse les manifestants , on moleste les journalistes indépendants , on s'attaque aux secrets des sources. Documenter sur les ripoux dans la police devient dangereux.

Ce régime autoritaire es(...)

Et les flics de venir se plaindre qu'ils manquent de moyens pour assurer la sécurité...  !


C'est à croire que ce n'est pas leur priorité mais plutôt d'ennuyer la population.


Qu'ils commencent à laisser en paix celles et ceux qui dénoncent les scan(...)

Par contre pour les pandora papers il y 600 noms francais: DSK , Aymeric Chauprade (FN), Sylvain Maillard (LREM), Nicolas Perruchot (UMP) et le fils d'alexandre Djouhri (Sarkozy, Villepin.  Pour l'instant on a pas entendu parler de perquisition,(...)

Derniers commentaires

Si street presse donne sa source on ne saura plus rien de ce qu'il se passe dans la maison poulagua , les sources se tariront , en plein changement climatique , quelle image , non mais quelle image donne t on de la police  ? 

Après un poulet ça reste un poulet , la poulette serait différente ? A voir!

Par contre pour les pandora papers il y 600 noms francais: DSK , Aymeric Chauprade (FN), Sylvain Maillard (LREM), Nicolas Perruchot (UMP) et le fils d'alexandre Djouhri (Sarkozy, Villepin.  Pour l'instant on a pas entendu parler de perquisition, convocation ni garde à vue et encore moins de mise en examen.


pas besoin de faire des menaces les sources sont données dans wikipedia à la rubrique "notes et references"

L'énervement du commissaire vient peut être du fait qu'entre policiers, ils se soutiennent envers et contre tout (untel qui tabasse gratuitement un migrant, un autre qui abat sans somation un jeune de quartier et l'autre qui a des sympathies nazi etc). Alors qu'un ancien flic ne les aide pas, ça les fait criser. Ils prennent ça comme une trahison.

«vous comprenez qu'on ne peut pas avoir des ripoux chez nous, qu'on aimerait avoir une police propre»

?????? Décidément il y a des comiques dans la police.


En fait c'est juste un prétexte pour pourrir la vie d'un média qui a publié des enquêtes sur des cas de violences policières.

Le combat acharné d'une journaliste pour protéger sa source relève l'honneur de la profession.


Même si en l'espèce je n'ai qu'animosité pour cette source ripou... qui doit bien flipper - bien fait pour sa pomme ajouterais-je, le cas échéant.

La milice de Macron et de Darmanin n'a plus de limites. On tabasse les manifestants , on moleste les journalistes indépendants , on s'attaque aux secrets des sources. Documenter sur les ripoux dans la police devient dangereux.

Ce régime autoritaire est en roue libre.

Les fachos déjà chez eux dans certains médias et la police sont à nos portes.

"Le fascisme commence avec des fous . Ça se réalise avec des salauds , et ça continue à cause des cons"

Montherlant


Et les flics de venir se plaindre qu'ils manquent de moyens pour assurer la sécurité...  !


C'est à croire que ce n'est pas leur priorité mais plutôt d'ennuyer la population.


Qu'ils commencent à laisser en paix celles et ceux qui dénoncent les scandales ; ce que la police est censée poursuivre d'elle-même. 


L'atteinte inadmissible et illégale à la liberté de la presse et à la liberté d'expression par la police - ce sont des droits fondamentaux qu'elle a 'obligation de respecter et d'en garantir l'efficacité - montre qu'il la faut dissoudre.


Elle ne remplit pas sa mission ni le procureur chargé de veiller à ce que la police respecte la loi.


Comment s'étonner du succès de Z avec de tels zèbres ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.