153
Commentaires

Sarkozy Hollande : et s'il n'y avait pas vraiment de match ?

C'est tout de même un jeu avec de drôles de règles, cette campagne.

Derniers commentaires

C'est la fable d'un pays où le peuple des rats élit toujours des chats (petit film d'animation illustrant le discours de 1944 d'un homme politique canadien):
http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=Fu2k_IbQ1zw
Toujours d'actualité !
Tout est dans le titre :

courbedirecte.blogspot.com/2012/03/strategie-sarkozienne.html
un petit site sympatoche sur sarko : http://lavraietimeline.fr/
Z'ont de la chance les Russes : avec W.Poutine pas de surprise : il a trouvé le truc pour être élu à vie :deux mandats, je passe le relai à mon pote Medvedev et je reprends les rênes ...

Le petit teigneux doit être jaloux : je l'entends d'ici :"la France pays de cons bouffé par les démocrates !"

En ce qui concerne les élections dans ce pays , il semblerait tout de même que le petit teigneux s'effondre .

Pas seulement à cause de son bilan calamiteux mais simplement parce que sa personnalité apparaît de plus en plus au grand jour .

Ce type aime les coups fourrés, les dossiers , les menaces etc dans l'ombre .

Mais sur le plan humain, politique il est nul .

C'est d'ailleurs pour ça qu'il a retardé le plus les moments de la confrontation , préférant laisser agir ses second couteaux pour pratiquer l'enfumage .

Sa réflexion , sa culture est d'une pauvreté inouïe...

Mais franchement ce n'est une surprise pour personne : seule la proximité des milieux d'argent l'intéresse . Pour le reste il s'est toujours planqué derrière les recettes néolibérales, de Busch à qui il a piqué sa campagne et surtout derrière A. Merkel , la chancelière allemande très droitiste , néolibérale et sectaire .

Je ne suis pas optimiste pour la suite . Certes il y a de grandes chances pour que le petit teigneux soit dégagé tant l'exaspération est grande . Son offensive en faveur du peuple fait un grand flop . Mais franchement c'était une gageure de vouloir nous faire croire que le peuple français était sa préoccupation . Il n'a toujours eu pour lui que le mépris d'un aristocrate .
Non ce qui m'inquiète c'est l'état de notre pays quand il faudra faire l'inventaire : les comptes publics, les dettes, les déficits , les bilans réels des banques qui nous tiennent à la gorge comme représentantes des marchés financiers .....

Car nous sommes tributaire du fonctionnement de l'Europe . Cette Europe complétement dévoyée avec ses traités , non démocratique et au service de la finance et de la rente .

Nous n'avons aucune chance de nous en sortir avec l'euro qui est un obstacle à la reprise économique , à la réduction du chômage et de la précarité .
Nous voyons que nos endettements qui avoisinent les deux mille milliards d'euros ne sont pas réductibles , que nous ne faisons qu'emprunter pour rembourser les anciens emprunts et quoi que l'on fasse , m^me une rigueur absolue appliquée à 80 % de la population , ne réduit rien .

Nous nous enfonçons dans le néolibéralisme , casseur du secteur public , dérégulant ,privatisant nos actifs résiduels . Toujours au profit des minorités possédantes et devenues totalement parasites , puisque les sommes prélevées ne vont jamais à l'économie réelle , mais à l'économie spéculative qui trouve refuge in fine dans les paradis fiscaux .

Voilà donc : je suis inquiet .

Mais du coté de la population un souffle nouveau , que je pensais éteint fait son apparition . Des forces s'organisent .....F. Hollande ne m'apparaît pas si mauvais , les électeurs l'écoutent . Pareil avec JL Mélenchon : lui aussi fait des analyses intéressantes ...Ah si ces frères ennemis pouvaient enterrer la hache de guerre et fumer le calumet de la paix en se mettant d'accord sur un certain nombre de choses ....

Car face au pouvoir totalitaire de l'argent il n'y a que des millions de gens déterminés et agissant dans le même sens qui peuvent inverser le processus destructeur de société amorcé depuis 15 ou 25 ans .

Reprendre la main, ne pas succomber à la stratégie du choc ....
La même semaine,les Restos du coeur annoncent 900000 bénéficiaires dont des tas d'enfants......et madame Rosso-Machin vient pleurnicher à l'antenne. Taxer de 75% les revenus au -delà du million d'euros est une véritable spoliation.......Mises côte à côte,ces deux infos disent tout de cette droite égoïste,répugnante même.
"Depuis de Gaulle en 1965, ce qui ne nous rajeunit pas, aucun sortant n'a jamais gagné la présidentielle" : en même temps, ça n'est arrivé qu'une fois qu'un sortant perde :) le terme "jamais" est du coup un peu trop affirmatif :)
je cite Daniel : " Depuis de Gaulle en 1965, ce qui ne nous rajeunit pas, aucun sortant n'a jamais gagné la présidentielle (Giscard a perdu, Mitterrand et Chirac ont été réélus après des cohabitations) "
un peu excessif, non ? Giscard a perdu. Point. De Gaulle sortant, réélu. Pompidou mort en cours de mandat n'a pas eu à affronter une seconde fois le suffrage universel.... Si on voulait pousser un peu, on pourrait presque considérer que Giscard 74 était le "sortant" des années pompidoliennes... Puis, comme dit plus haut, en 1981, Giscard et son accordéon sont sortis.
Mitterrand et Chirac furent réélus suite aux cohabitations certes, mais sortants réélus quand même...
alors, quelle conclusion ? Et bien, Il y a eu trop peu de cas pour en tirer une !
juste une petite chose à rajouter, dans les autres élections, en particulier pour les municipales, l'avantage au sortant est une réalité. Pourquoi ? la peur du changement sans doute, la difficulté à imaginer un autre "crédible" dans les fonctions de l'élu... Nos amis de l'UMP, en particulier les têtes pensantes : Copé, Bertrand, Morano jouent beaucoup là-dessus.
Dans la série, c'est bon à savoir:

http://blogs.mediapart.fr/blog/vieilledame/210212/revenus-de-melenchon

Joli patrimoine pour le candidat du peuple....
Qui a un crédit immobilier, à sa banque! Comme quoi, les banques et le crédit ça peut servir!!
Quand on voit à quel point tout le paysage médiatique est confisqué pour ces deux comédiens, on se demande pourquoi le pays accepte de se faire ainsi prendre pour débile:

Sarkhollandisation des médias :

Sarkozy 164 heures de TV-Radio - Hollande 142 heures

Le pur lavage de cerveaux... pour ne RIEN dire de ce qui concerne la vraie vie des gens.


Pour comparaison: Bayrou 45 heures, Mélenchon 27,5 heures, Joly 24,5 heures
.
Comment tout un pays peut-il accepter de telles arnaques sans RIEN dire, en courbant l'échine?

Je vis dans un pays où cela ne serait jamais accepté. Ni d'ailleurs dans tout le Nord de l'Europe.
.
Mais ils ont des médias dignes de ce nom. La France arrive derrière le Mali et le Niger pour la liberté d'expression.
.
Et aussi la meilleure éducation du monde... ceci entraînant peut-être cela.
Je ne supporte plus du tout le PARTI PRIS et la PRISE A PARTIE constantes sur tout ce qui bouge de la part de Mr Schneidermann, Dédé la science (infuse) ! Il voit le vice partout .... Freud, au secours !

Quand je pense que non seulement j'ai renouvelé mon abonnement pour 2012 mais QU'EN PLUS, j'ai donné quelques sous de... soutient !!!!
Si j'apprécie les journaux qui montrent la REALITÉ, je n'apprécie guère les rabat-joie maladifs chroniques.
Petit détail qui a peut être son importance dans la psychologie du personnage Sarkozy, est la quasi disparition de contradicteurs, souvent nécessité d'avoir sa carte UMP, et la mise en quarantaine d'un quartier, voir d'une ville entière par le préfet, pour les gens autour de lui à chacun de ses déplacements en France ces dernières années.

Le choix pour Sarkozy d'être "la voix du peuple", pour être l'antithèse de ce qu'il a été, comblant le vide qui pourrait le faire réélire, le remet dans "l'arène", la vie "de tous les jours", et son tempérament, dans l'illusion de sa grandiloquence tant encensée, n'arrive pas à la prestance d'un chef d'Etat, se comportant comme un p'tit chef de bande face à la contradiction nécessaire à la démocratie, et à toute forme de débat.

En gros un beau paquet de gens est outré par son comportement, et la filtration médiatique des déplacements du président/candidat, et des gens autour, est de plus en plus difficile à gérer pour les préfets, et celui de Bayonne qui se serait fait traiter de "connard" avec peut-être des conséquences à son avenir, ne m'étonnerait pas, à moins que l'image de martyr ne plaise sur le moment à Sarkozy.

Mmm, moui, un candidat à la présidence peut surement utiliser moins de moyens publiques (gendarmes and co) qu'un président de la République, encore un filtre qui s'étiole...
Si j'ai bien compris M.Schneidermann, (mais à la relecture je n'en suis pas sur) le nabot est cramé par son bilan. Il n'y a donc plus de match. Mais s'il n'y a plus de match, il n'y a plus de vote utile! Et s'il n'y a plus de vote utile, on peut enfin se lacher,et voter sans remords pour le plus cultivé , le plus charismatique, le mieux apte à remoucher les nihilistes d'opérette qui hantent ce site, le plus fin dialecticien, le plus sympa des papys, le plus gentil des méchants avec les journalistes, le plus anti social-libéral, le plus marrant, le moins démago, le plus élitiste des populistes, le plus réfractaire à mon culte de la personnalité, bref: Méluche 1er, mon lider maximo! A bas les autres! et sursum corda!
une question: depuis quand siffle-t-on les chefs d'état en France?
Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu ce type de séquences avant Sarko.
Aux US, je me souviens de la scène de la voiture qui conduisait Bush Jr au moment de sa réélection contestée sous les sifflets.
On a assisté à ce type de scènes dans bien d'autres pays depuis mais je me demande où cela a commencé et ce qui a changé dans nos sociétés pour que cela se produise.
A moins que cela n'existe depuis longtemps déjà?
le débat politique est réducteur.
pourtant l'enjeu des présidentielle est de taille.Nous comptons sur hollande pour ne pas répéter les même discours et ouvrir sur l'europe les banques la formation professionnelle enfin de l'innovation de l'audace les français attendent des politiques des créatifs des audacieux l'utopie ferait bien d'arriver au pouvoir on s'ennuie!!!
Mort de Gérard Rinaldi, des Charlots. Qu’il ne faut pas réduire à leurs films de maverde. Ah les Charlots interdits, "Le Grand Vicaire", ou "Ah viens", duo avec une certaine Debbie Stookett, mieux connue comme Nicole Croisille…

Et cette chanson d’une totale actualité : Merci patron. Si on voulait punir toutes les ordures qui poussent leurs salariés au suicide, il faudrait les séquestrer 24 heures du Mans, heu, durant, et leur faire écouter cette chanson en boucle.

Ou ça :

http://www.youtube.com/watch?v=wqo2V3QnMzs&feature=fvwrel

Super Annie, éloignez vos chères têtes blondes ! Patapé, ou alors avec un yG !
Oh oui DS, continuez à être rabat-joie et donnez le filon aux autres rédactions !
Quel est ce commentaire débile de la part de Schneiderman ? Dire que Sarkozy a marqué des points en parlant d' "épuration" c'est insupportable. Ah! C'est beau de se vouloir un esprit libre mais à ce degré ça laisse pantois. A.A.
L'élection présidentielle sous la Vème République est un match médiatique entre personnalités politiques des partis dominants. Certes, mais honnêtement, qui en doutait? On n'a pas dit grand-chose une fois qu'on a dit ça; la campagne présidentielle est toujours un combat d'annonces et de communication.
La vraie question est de savoir quelle grille de lecture est la plus pertinente. Dire qu'il n'y a pas vraiment de match parce que le président sortant a toujours perdu l'élection donc Sarkozy va perdre, c'est aussi peu justifié a priori que de dire qu'il n'y a pas vraiment de match parce qu'à l'exception de Mitterrand la gauche a toujours perdu contre la droite aux présidentielles, donc Sarko va gagner...
En revanche, ce qu'il faut analyser, c'est laquelle de ces perspectives les médias mettent en avant - et les stratégies de communication des partis pour imposer les perspectives qui les avantagent. Car c'est bien cela qui va déterminer l'issue des élections - exactement comme Obama, aux Etats-Unis, a été élu grâce à l'hégémonie prise par la question économique dans la campagne, ce qui n'était pas du tout évident au départ.
Et peut-être aussi avec l'appui des mêmes financiers et lobbys qui arrosent l'autre camp...mais c'est aux USA, une chose pareille est impossible en France...
Merci monsieur Schneidermann pour ces belles photos du Parc des Princes. Le match se jouera-t-il dans la luzerne? Sarkozy reste un vrai pollutique. Il a des tics et il pollue le débat politique. Avec Nathalie cause toujours Mauricette c'est à qui sortira le plus de dialectique jésuitique. Ce n'est que paroles, paroles.
C'est en fait depuis 1981 qu'aucune majorité en place n'a gagné sur son BILAN une élection nationale majeure (législative ou présidentielle).
Cela est assez unique en Europe. Par ex. Thatcher ou Kohl étaient restés plus de 10 ans au pouvoir, en gagnant des élections intermédiaires (Kohl 16 ans même !).
On m'objectera 2007 mais en 2007, Sarkozy a bâti une bonne partie de son succès violemment contre Chirac l'immobile, l'incapable, etc...

Question très intéressante pour nos penseurs (Todd ?):
pourquoi cette colère française récurrente (et unique en Europe) contre ses gouvernants ? Et cela depuis la fin des 30 Glorieuses.
Monsieur Schneidermann, savez-vous que la présidentielle ne se limite pas au match en tre deux candidats, aussi haut dans les sondages soient-ils ? Et si vous alliez faire un tour vers les autres partis, FDG, République Solidaire, le parti de Jacques Cheminade, FN, Modem, Debout la République ? Vous pourriez vous enquérir de leurs propositions pour changer la France. Ce serait démocratique.
Prends ça dans ta tronche !
Ça t'apprendra à confondre Emmanuel Carrère avec les évadés fiscaux de ton comité de soutien.
Pas vraiment de match???!!!
Daniel, je crois que soit vous détenez des précieuses infos que j'ignore, soit vous êtes en train de prendre vos souhaits pour des faits...

Voyons: "tous les sortants ont perdu à cause de leur bilan eco". Soit, mais ce déterminisme historique peut être brisé par changement des paramétrés du système (cf théorie des catastrophes qui n'a jamais si bien porté son nom).

Quel changement? On pourrait dire la crise. Peut être, mais plus important à mes yeux est la particularité de ce candidat sortant qui impose une autre campagne. JAMAIS on a fait face à l'ensemble des caractéristiques de ce personnage: cynisme à toute épreuve, démagogie sans vergogne, l'ignorance élevée au rang de valeur social, zéro respect des autres (n'importe quel autre), technique de affrontement social des classes populaires entre elles, idem des corps intermédiaires (diviser pour régner)...

Tout cela ne déteint pas seulement sur la campagne électorale, cela a déjà fortement abimé pendant cinq ans le corps social. Anesthésiant les gens.

Pourquoi tant d’iniquités sont possibles chez nous aujourd'hui? Pensez aux exclus, accusés d'en être les responsables de leur exclusion. Dans cette rubrique il y a une perle : l’équation chômeur=assisté qui n'est presque jamais contestée (j'ai entendu seulement une fois Benoit Hamon expliquer que les chômeurs sont beneficiaires d'une assurance directement relié aux cotisations qu'ils ont payé). Pensez à la destruction des libertés individuelles (fichier des gens honnêtes!), pensez au délit de solidarité...

Toutes ces avanies sont possibles parce-que il n'y a pas de réaction social en masse contre elles.
Cette réaction est empêchée par l'individualisme qui a gagne notre société.
Dans toutes les sociétés et par tous les temps il y a eu des individus qui ne regardaient que leur confort personnel, mais cette généralisation du désintérêt de l'individu pour le social, est organisée.

La méthode est basée sur la panique et l’épuisement. C'est à quoi on a été soumis pendant cinq ans.

La panique sert en général à anéantir les couches les moins éduquées de la société.
L’épuisement s’occupe des autres.
Pensez à toutes les structures (lourdes a gérer) qui promeuvent la ségregation et qui sont apparues dans les divers corps professionnels : a l’école primaire, avec les évaluations à répétition, organisés avant que le programme à évaluer soit fini (plus les réductions de postes!), à l’hôpital, avec la technique de rentabilité, à la police, avec l'objectif chiffré, dans la recherche avec le financement par projet, qui oblige les chercheurs à gaspiller du temps de recherche (et beaucoup) pour rédiger des appels d'offre divers et variés qui s’étalent le long de l’année.
On pourrait prolonger la liste à toutes les professions qui ont un rôle social important.

Ce n'est pas aux @sinautes qu'il faut expliquer le rôle impardonnable de la presse de masse (surtout radio et télé) dans l'aboutissement de cette technique de panique et épuisement.
Mais puisqu'on est "pacsé avec Mediapart, regardez cet article.

http://blogs.mediapart.fr/blog/frederick-stambach/010312/nicolas-sarkozy-lanesthesiste-cynique

Il est lumineux. J'avais rate l'entretien de Sarkozy (en fait j'essaye de m’épargner) mais on y voit le personnage déployant tout son talent.
Et il en a à revendre. Les journalistes, qui se prennent pour quelqu'un, sont absolument impuisants face à tant de culot.
Sarko est un moulin à paroles et les journalistes n'osent pas l'interrompre. Quand ils osent finalement, ils se font remettre à l'ordre avec un mensonge éhonté, par exemple dans l’épisode des l'ancienne ânerie de Hollande qui avait déclaré qu'on est riche lorsqu'on gagner 4000€ (Sarko insistait sur le fait qu'il avait dit 3000€) qui n'avait pas beaucoup d'importance mais tout était à l'avenant.

Je ne continue pas l'analyse qui est excellemment développé par le blogueur Frederick Stambach et que je me permet de recommander.

A cause de tout ceci, non, je ne pense pas qu'il n'y aura pas de match.
Pire je crois qu'il est une erreur tactique que de diffuser cette idée. Il y aura un mach, sale, d'une bêtise insupportable qu'il faudra rectifier sans se mettre dans la boue jusqu'au cou à chaque fois.

Non, ce n'est pas plié. Là ou Daniel a raison est sur le point que les médias ont tout leur intérêt dans le cirque qui s'annonce (le plus bête le mieux). Cela se vend bien, coûte peu d'effort à réaliser et permet aux éditorialistes "star" du système de continuer à exister.

Il faudra énormément de patience, de pédagogie, du sang froid et du talent. Et malgré cela on n'est pas sur de ne pas perdre...(il ne faut pas oublier le clairvoyant: "ment, ment encore, il restera toujours quelque chose" que notre président et sa bande appliquent si bien).

Essayons, quand-même...
Monsieur Schneidermann : Ce n'est PAS un match!
Quand on glisse un lien il serait bon de lire le vite dit auquel il renvoie, M. le chroniqueur : incohérence totale est-il écrit, or la brève précise bien en conclusion que Hollande parle de taux moyen et non de taux marginal !
Tout le jeu de la droite UMPiste, après un sondage CSA était de clamer haut et fort, tel Joffre "On le grignote", la fameuse inversion des courbes entre le sortant et le candidat des primaires citoyennes était pour demain. Si malgré son agitation vibrionnaire, un sondage dit que l'écart se recreuse, c'est à l'évidence un échec.
Opposer Fouquet's, Paloma, Rolex, vacances de pique-assiettes, etc. au bilan, c'est opposer la partie au tout, car la prériode bling-bling fait partie du bilan que le sortant, comme en témoigne sa fausse repentance balbutiée chez le, ô combien !, pugnace Pujadas, voudrait bien que l'on efface de son ardoise !
Avec les incidents de Bayonne, loin de reprendre la main, par leurs réactions totalement disproportionnées et mensongères, le sortant et ses sbires permettent à Hollande, en métinge à Lyon, de prendre de la hauteur par rapport à ces criailleries.
Allez Daniel, et vous tous, on va faire une pause et voir ce qui se passe ailleurs qu'entre Hollande et le Nabot!!!d'accord? merci
Vous nous faites suer avec votre bipartisme ! Si ça vous amuse de voir deux politiciens réduire à néant le débat public en s'envoyant des petites phrases à la tête par médias interposés, moi ça ne m'amuse pas dutout, parce que c'est de notre avenir qu'il s'agit à l'issue de cette élection ... Ce n'est pas ça pour moi la politique !

Les médias nous refont le même coup qu'en 2005, ils confisquent le débat public pour faire la propagande de la pensée unique et cette fois avec l'aval du CSA. Et ça me désole que @si se prête à cette entreprise de destruction de la démocratie.

Vous croyez pas que ya plus important que ça ?

Vous voulez mériter la dénomination de média alternatif ??? Alors boycottez tout ce qui est relatif à Hollande et Sarkozy et donnez la parole à tous les autres candidats !!!!! Donnez la parole aux citoyens !
Bonjour
J'ai entendu hier que (bien que je ne crois pas aux sondages) les 2 choyés du second tour ne réunissaient chacun pas plus de 14% de fervents supporter. La différence provient de gens qui faute de mieux pour eux (et tambouriné par les médias) votent plus contre le machin que contre flamby.
En fait donc les 2 poulains ne font pas mieux que les "petits candidats" sauf qu'ils récoltent le vote défouloir parce qu'on parle beaucoup d'eux.
La machine a faire des élections merdiques est bien intrinsèque à la Vème république et à ce mode d'élection du président/roi.
Il est temps de changer tout ça.
C'est marrant, si un article du Figaro titrait sur la semaine catastrophique de Hollande, on aurait vite fait de lire ici que c'est logique, collusion entre le propriétaire du journal et le candidat du camp opposé etc etc...

Et là, pas de lien entre le fait que ça paraisse dans le Monde et que , je cite (http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#13308)
[quote=@SI]"Une chose est certaine : le déjeuner aura été agréable et passé entre personnes de bonnes familles. Reste à savoir si ce sont les contribuables corréziens ou les militants socialistes qui ont réglé l’addition !" En fait, la réponse est simple : selon Le Parisien, c'est l'actionnaire du Monde, et ancien directeur d'Yves Saint-Laurent, Pierre Bergé qui a organisé la rencontre. Etant par ailleurs propriétaire du restaurant, il est plus que probable qu'il a invité les convives [BHL et Hollande].

PF
Bonjour,
Cher DS, pourriez vous enquêter la dessus?
http://www.youtube.com/watch?v=JZZTRVOKfVw&feature=youtu.be
la 1er vidéo a été supprimé (mais je l'ai remis en ligne.... hihihi)
sur l’émissaire secret de holland chez les artistes.
Car si c'est vrai c'est de la bombe.......
cordialement
J'ai également vu ce matin en gros titre "Sondages : série noire pour Sarkozy" sur LeMonde.fr . Je me suis dis chouette, Sarko a du perdre 5 points, minimum..!
Ben non, c'est juste un malheureux tout petit point en moins, qui arrive après une hausse précédente, donc ça ne veut strictement rien dire. C'est vraiment un article qui au contraire montre que les gens ne changent que peu voir pas du tout leur opinion en fonction des différents "buzz" de la semaine montés en épingle dans nos journaux... 8-/
les présidants perdaznts que vous citez l'on été sur leur bilan; je pense, malgré tout, qu'à celà s'joute, pour N. SARKOSY, sa pugnacité à diviser et non rassemmbler et sa hargne contre qui ne pense pas comme lui. De Gaulle et Giscrad, que l'on soit d'accord ou pas pour ce qu'ils ont représenter, n'ont jamais eu un tel comportement (ou alors en coulisse, loin du public, ou alors les journalistes de ces époques ne nous ont pas bien informés?
[quote=Daniel Schneidermann]Autrement dit, selon Leparmentier, il suffit de sortir de son chapeau une proposition fracassante, indépendamment de toute considération sur son efficacité ou sa faisabilité, et au prix d'une incohérence totale avec ses discours passés, pour remporter la manche de la semaine.
L'"incohérence" devra être expressément assumée faute de quoi il faudrait sérieusement s'interroger. Ce que, du reste, suffit déjà à imposer le déjeuner avec BHL, même si l'on se dit que l'Élysée pourrait "valoir" un tel repas, concocté et, fort probablement, payé par Pierre Bergé. Quand on va s'assoir à la table d'une telle éminence financière et médiatique de la politique pour s'entretenir avec une autre éminence de même - ou supérieur - calibre, il faut pouvoir n'y pas laisser son écot en termes, là aussi, de "cohérence". Ce dont il sera bon de nous assurer. Car même si l'on ne mettra, de toutes façons, pas en question son vote pour autant, on ne le fera pas aveuglément.
Ouais, peut-être qu'on va en venir à un moment à de vrais débats, mais avec Sarko qui hystérise tout, c'est peu probable.

En tout cas, Sarko n'a pas pu s'en empêcher, il a perdu ses nerfs. Son changement qui avait l'air de si bien marcher, ce calme présidentiel qu'il avait fini par nous faire passer pour une posture présidentielle, a craqué, et il est redevenu le voyou de la république qu'on connaissait...

Epuration ! On imagine tout-à-fait le débonnaire Hollande pratiquer une épuration.... A la rigueur, mettre Courroye à Marseille et Guaino à la retraite. Rêvons qu'il mette l'idéologue Lamy au placard, et qu''il mette Montebourg à l'OMC.... Bon ! Je sais, c'est de la science-fiction.... De toutes façons, ce n'est pas lui qui décide....

Dernièrement, j'étais atterrée par l'offensive néo-libérale qui se déclenchait dans le cadre de la crise de l'euro et des dettes souveraines européennes, selon les préceptes de la stratégie du choc.

Et il a suffi d'un autre choc, que Hollande parle des 75% sur l'Impôt sur le Revenu, pour que tout le discours libéral se délitte et se mette à ramer.
Chez Calvi, hier soir, les économistes néo-libéraux ont dû répéter tout le long de l'émission à quel point c'était inutile et que ça ne servirait qu'à faire fuir les "élites", ils avaient l'air de vouloir s'en persuader eux-mêmes. Le seul tenant anti-libéral déroulait son credo, tranquillement, soutenu par Calvi qui il y a un an encore n'aurait même pas discuté de cette évidence libérale.
Il est vrai qu'imaginer nos PDG pantouflards du CAC 40 aller en GB est carrément risible.
Ils s'empresseront de retourner dans la fonction publique pour peser sur cette décision.

Même Seux ce matin à France Inter avait du mal à trouver ses mots.
Et quand Carrère a dit qu'il payait ses impôts en France quel que soit le président, alors qu'on s'était servi de son nom comme exemple, ça a été la débandade.

Cela n'enlève rien au pouvoir de nuisance néo-libéral des autorités européennes, mais la brèche est ouverte définitivement....
Ma " petite phrase préférée de la semaine sarkoziste" c'est celle qu'il prononce face à une agricultrice qui trouve que ses revenus sont vraiment modestes : " je n'ai pas 40 ha de terre, moi"

C'est aussi violent que " casse-toi, pauvre con !"
En tout cas les annonces fracassantes et clivantes de Sarkozy et d'Hollande ainsi que leurs attaques l'un contre l'autre, ont au moins un avantage pour eux 2: siffoner les voix du ventre. La progression de Bayrou est stoppé. Ils sont déjà dans une campagne de deuxième tour.

Le traitement médiatique du "chaleureux accueil" de Sarkozy à Bayonne est édifiant: TF1 dit que les acclamations de Sarkozy pendant qu'il était dans le bar était du même niveau que les huées; France 2 coupe carrément 90% du volume sonore des huées; aucune de ces 2 chaînes n'emploie le mot "réfugié" pour qualifier le repli de Sarkozy dans le bar.
Ce qui me dégoute dans tout ça c'est qu'on se croirait déjà au deuxième tour de cette présidentielle ; J'ai eu beau écarquiller mes yeux et ouvrir toutes grandes mes oreilles cette semaine, je n'ai vu et entendu que Sarko Hollande et Lepen !

Ah si... quand même.. à trois reprises sur France Inter j'ai entendu, noyée dans une masse d'infos :" Mélenchon grimpe dans les sondages" mais pas un chiffre, pas un mot, pas une explication !

Attendez les 18 mars à la Bastille, journalistes de mes deux, vous ne pourrez plus esquiver une réalité qui s'impose peu à peu !

j'ai la rage : Sarko un jour, Cellière le lendemain... c'est au-delà de ce que je peux supporter !
Puisque vous avez écoute Inter ce matin, vous n’avez pas pu manquer la chronique délicatement venimeuse (comme d’hab’) de François Morel.

Où il explique que sa radio préférée a couillemollisé grave, en traitant Nicolas le Bayonné en Président et pas en candidat, disons en invité habituel : présence des valhess, heu, valets de l’Elysée à une heure inhabituelle pour ces noctambules, revue de presse reculée et raccourcie et pas de chronique « humoristique » de Ben, lequel de toutes façons est habituellement incolore inodore et sans saveur.

Oui mais voilà, Morel distille son venin sans une once de cacaboudin dedans ! Donc, invirable…

Quoique, si Nicolas est réélu…


Ecouté hier soir C dans l'air, où un économiste explique que le coup des 75% rapporterait bien moins que le rabotage des niches fiscales. Sait pas ce que c'est que de capter les voix des électeurs,celui-là...
En réalité, aucun Président de la République détenant la majorité à l'Assemblée nationale n'a été réélu sous la Vème République.
Le général De Gaulle en 1965 n'est pas "réélu" puisque c'est la première élection au suffrage universel direct, en 1958 il est désigné par un collège électoral comparable à celui qui élit les sénateurs.
Mouais, que Sarko perde parce qu'aucun président sortant n'a été réélu depuis De Gaulle, ça peut être une explication..
Mais franchement, il est nul. Point final.

ll est tellement NUL que sa guerre de Libye donne un résultat catastrophique !!!
Une horreur que certains co...rds de ce forum soutenaient.

Pourquoi les médias ne disent pas que "les combattants de la liberté" du CNT profanent des cimetières chrétiens en Libye ??!!
Ces cimetières que Kadhafi respectait lui... On remarque même des stèles juives profanées !

Voila ce que Sarko a défendu !!! C'est dégueulasse de s'en prendre à des morts d'où qu'ils viennent.

Libye – Après les meurtres et la charia, sans oublier le racisme contre les Noirs africains, le CNT s’en prend aux chrétiens… morts. Merci qui ? BHL et Sarko bien sûre !!

SEMIR
Oui... c'est vraiment champ de luzerne, ce matin, cette chronique. Influence du Salon de l'Agricole ? Je vote pas...
Des patates on passe à la luzerne, aucune constance cher Daniel... ;-)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.