205
Commentaires

Sarkozistan, naissance d'un livre

Plus de mille commandes en quelques heures (et en plein discours de l'Homme Fort) !

Derniers commentaires

Le Temps de Genève a placé sur la première page de son site un lien vers le livre.
Bonne année à l'équipe d'ASI!
Détail technique de consommateur via Amazon (ou d'autres sites) : payer par Paypal, c'est simple, rapide, pratique.
Si je peux payer par paypal, mon adresse, mon nom sont déjà entrés. Je n'ai pas besoin de retaper mon numéro de Carte Bleue.
Ca permet la commande en trois clics.
Voilà, c'est dit.
Bon, je repose ma question, qui a son importance, je pense :

Combien d'acheteurs uniques ?

(Tiens, du côté de Kouchner, j'en profite pour faire remarquer que l'envoyé spécial ne nomme pas Total, et se contente de "groupe pétrolier" - je n'ai pas le bouquin sous les yeux. Un quelconque risque juridique ?)
Je ne pense pas que je commanderai le livre, mais je dis 1000 fois bravo pour arriver à exploser les quotas de vente en court-circuitant les systèmes habituels de promo (talk show débiles notamment) ! En gros ce que vous expliquez dans votre interview sur France-Info !
Au sujet du contenu du livre
Je viens de le terminer. Franchement, à part la douzaine de bonnes caricatures inédites... ce n'est qu'une redite des affaires en cours: Bettencourt, Karachi, Pulvar, Hirsch..... bref! un résumé de tout ce que l'on a lu ces temps derniers au sujet de ces embrouilles.
Un martien débarquant aujourd'hui au Sarkozistan s'en délecterait sûrement, mais le lecteur assidu de ASI, Mediapart, Obs, Libé.....lui, connaît déjà tout ça!
Je croyais que le site voyou de l'Asistan ne faisait pas de pub...
Mon cerveau disponible sature.

Et sinon, à la part la sortie de cette merveille éditoriale, comme disait Louis XVI : rien...
Les têtes de chapitres me font penser au Prince de Machiavel. Bravo pour votre livre, j'en ai 4 à distribuer.
Joyeux Noël à toute l'équipe
Bonjour Daniel,

Je sais que vous étes très attentif aux symboles.

Je peux comprendre le nom de cet état voyou par rapport au nom de son président.
Néanmoins, pour éviter tout amalgame culturel il serait bien, je pense, de voir certains représentants du sarkosistan avec des couronnes, des bicornes ou en haut d'une tour d'un chateau.

Car pour moi l'effet de cour, le pouvoir unique et les dysnaties politiques peuvent être représentés sans turbans.

Je trouve que la communauté arabe et musulmane pourrait se sentir stigmatiser si d'autres caricatures ne sortent pas et absence de variété m'empeche d'en commander pour des amis d'origine maghrebine.

Qu'en pensez vous?
Cordialement
Ca y est j'ai enfin reçu les quatre exemplaires que j'avais commandés, je n'en ai lû qu'un pour l'instant...AH ah ah
J' aime bien et je vais pouvoir en offrir 3 et faire circuler le quatrième.
13000 exemplaires vendus en un mois, ça commence à faire pas mal de monnaie tout ça. qu'allez-vous faire de tout cet argent
honêtement gagné?
Voici quelques idées:
Acheter des actions Loréal.
Tout boire.
Aider à la réelection de Sarkozy pour pouvoir écrire plein de chroniques sur le Sarkozistan et vendre plein d'autres bouquins.
Acheter des mouveaux décors pour vos émissions.
Partager les bénéfices avec les @sinautes
Racheter le Figaro
Acheter des jeux à gratter....
À noter un article élogieux de Pierre Assouline sur son blog du Monde:

http://passouline.blog.lemonde.fr/2010/12/21/souvenirs-effares-dun-huron-retour-du-sarkozistan/#xtor=RSS-3208

Qui précise notamment ceci:

"Mais ce qui est nouveau, c’est qu’un auteur ayant pignon sur rue (son site revendique 30 000 abonnés), qui a déjà publié une dizaine de livres chez des éditeurs à réputation (Belfond, Fayard, Robert Laffont, Denoël, Stock, Albin Michel) se soit résolu à se passer d’eux. Il leur avait bien porté son manuscrit en octobre, mais comme nul ne pouvait le publier avant la fin de l’année ainsi qu’il le souhaitait, il s’est tourné avec un autre mode de diffusion. "

En fait, vous n'aimez pas "trop" les arbres; seulement quand les délais de publication vous ramènent à la "magie" d'internet, Daniel :-)
http://passouline.blog.lemonde.fr/2010/12/21/souvenirs-effares-dun-huron-retour-du-sarkozistan/
Salut à ASI !

J'ai bien reçu votre livre. il est très joli. Je m'attendais à une couverture en carton, et du papier recyclé.
Dîtes-donc, c'est quoi ce format mini-pouce ?
Économie de papier OU
Hommage à la taille du Président ?
Mystère :)

Cordialement,
Alexandre
Bonjour,
Certains d'entre vous s'inquiètent de ne pas encore avoir reçu le livres qu'ils ont commandé, il y a déjà plusieurs jours.
Nous avions indiqué la semaine passée que nous aurions rattrapé notre retard le vendredi 10 décembre. Il se trouve que la neige (je vous assure que c'est vrai!) nous a empêché d'être livré à temps d'enveloppes, ce qui nous a fait perdre un jour précieux (autour de 1000 commandes traitées par jour).
Pour être précis je vous indique:
- qu'à ce jour (le 14 décembre) l'ensemble des commandes reçues jusqu'au 7 décembre ont été expédiées.
- les commandes reçues jusqu'au dimanche 19 décembre inclus vous parviendront avant le 24 décembre.

Je vous rappelle que vous pouvez nous signaler tout problème par mail à livraison@lepublieur.com
Ne nous écrivez pas pour nous remercier d'avoir reçu le livre ou nous dire qu'il est génial! Cela encombre considérablement notre boîte et complique notre tâche! Merci à tous de votre compréhension.
Le Publieur.
Je n'ai toujours pas reçu mon exemplaire (commandé le 23/11). C'est normal ?
Crise au Sarkozistan, est envoyé à ses acheteurs à partir d'aujourd'hui http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=9803
ah ben non, je l'ai reçu hier
Pourquoi l'équipe d'@si a choisi comme éditeur en ligne lepublieur.com qui édite des ouvrages faisant l'apologie des OGM :
OGM: pas de quoi avoir peur! de Philippe Joudrier.
Après la lecture de cet ouvrage, on ne pourra plus entendre avec la même indulgence les discours de ceux qui pourfendent les OGM au nom d’une idéologie naturaliste, ou qui invoquent le principe de précaution pour masquer leur conservatisme ou leur ignorance.
Cet éminent défenseur des OGM est proche de grandes multinationales de l'agroalimentaire et des semences telles Monsanto n°1 mondial des OGM.
Merci à l'équipe d'@asi pour une réponse
enfin un succès de la police !!
une prise importante de drogue et d'argent en banlieue parisienne : 10 kg de cocaine et 170 000 €

.....à Neuilly sur seine.
il est vraiment urgent de karcheriser la banlieue

tandis qu'à Grenoble ......
Quand donc recevrai-je ce livre que j'ai commandé le 17 Novembre dernier ?
Dénoncer l'idéologie de l'autre, c'est aussi dénoncer les intellectuels. Une fois de plus, référence est faite à l'extrême droite ou plus exactement au mouvement populiste. L'une des plus fortes caractéristiques du populisme, l'un de ses atouts majeurs, est sa vision totalement réductrice du monde. A peuple simple, logique simple. Peu de couleurs. Pas de demi-teintes. Le raisonnement populiste est par essence manichéen. L'introspection, la remise en cause personnelle, le sentiment de culpabilité ne sont pas de mise. Le nouveau populo-sarkozysme ne veut pas s'embarrasser des subtilités de l'intelligentsia, empêtrée dans ses concepts fumeux et ses mots compliqués. Pour autant il ne se coupe pas totalement du monde intellectuel, loin de là. Paradoxalement il y cherche toujours des alliés. Lorsque Alain Finkielkraut, dans un entretien au quotidien Haaretz en date du 17 novembre 2005, déclarait que la crise des banlieues était " une révolte à caractère ethnico-religieux ", affirmait que " la plupart de ces jeunes sont des Noirs ou des Arabes avec une identité musulmane " et soutenait que " l'antiracisme sera au XXIe siècle ce qu'a été le communisme au XXe siècle ", il n'avait pas de plus fidèle supporter que Nicolas Sarkozy. " M. Alain Finkielkraut, proclamait celui-ci le 4 décembre 2005, est un intellectuel qui fait honneur à l'intelligence française et s'il y a tant de personnes qui le critiquent, c'est peut-être parce qu'il dit des choses justes… Lui ne se croit pas obligé de défendre cette pensée unique qui n'a eu comme seul résultat que de porter le Front national à 24 %. Voilà le seul résultat de tous ces bien-pensants qui vivent dans un salon entre le café de Flore et le boulevard Saint?Germain, et qui s'étonnent que la France leur ressemble si peu. "
Agir plutôt que penser : dans sa fascination de l'action, le sarkozysme véhicule une dénonciation de toutes les idéologies. Là est peut-être le pire des dangers. Car cette attitude attaque la pensée elle-même. Le temps est fait pour travailler. Travailler plus et penser moins. Cesser de bâtir des systèmes qui ne servent à rien. Nicolas Sarkozy le revendique haut et fort. " Le "sarkozysme", dit-il, n'existe pas comme doctrine ni peut-être sur le plan des idées : je ne suis pas un théoricien, je ne suis pas un idéologue, oh ! je ne suis pas un intellectuel : je suis quelqu'un de concret " (TF1, 20 juin 2007). Mais c'est son ministre des Finances, Christine Lagarde, qui le formule de la façon la plus franche qui soit. Devant l'Assemblée nationale en juillet 2007, lors du vote de la loi TEPA, elle s'exclame : " Cessons d'opposer les riches et les pauvres comme si la société était irrémédiablement divisée en deux clans. Cette loi est destinée à tous ceux qui travaillent, quels que soient leurs revenus. Que de détours pour dire une chose au fond si simple : il faut que le travail paye. Mais c'est une vieille habitude nationale : la France est un pays qui pense. Il n'y a guère une idéologie dont nous n'avons fait la théorie. Nous possédons dans nos bibliothèques de quoi discuter pour les siècles à venir. C'est pourquoi j'aimerais vous dire : assez pensé maintenant, retroussons nos manches. "


Serge Portelli, Le sarkozysme sans Sarkozy, Chapitre I - « L'idéologie Idéologie ? », Grasset, 2009
Acheter le livre ? Ne pas l'acheter ? Avec ma femme, on se tâtait.
C'est elle qui a appris sa parution, en passant par hasard sur le site.
"Schneidermann vient de sortir un bouquin", elle m'a dit.
"Un nouveau David Serge ?", j'ai demandé.
"Non, elle a répondu, "ça a l'air un truc satirique avec des personnages qu'on dirait Iznogoud" (des fois, je me demande comment elle a obtenu sa licence de lettres modernes, mais c'est un autre sujet.)
"Je vois", j'ai percuté après avoir jeté un coup d'oeil à mon tour. "Il recycle ses chroniques matinales sur le Sarkozistan. Du neuf avec du vieux, on appelle ça."
"Wow ! Dix zorros (je parviens toujours pas à me débarrasser de ma korkosite aiguë) hors frais de port pour ce truc redondant ! Y s'emmerde pas", j'ai ajouté. "Tu vas voir que dans pas longtemps, il va nous proposer les produits dérivés, style figurines de Talonnettes en maharadjah et de Carlita en rani, porte-clefs aux armes du Sarkozistan, bols et mugs aux effigies de Fillon et de Juppé enturbannés... à commander sur le site "La boutique d'@si"."
"On l'achète pas, alors ?", elle a insisté.
"Tu sais", j'ai argumenté, "rayon bouquins écrits par des icônes des médias, avec "Télé : l'implosion" de Morandini et "Scènes de la vie de Province" de Paul Amar, on a déjà bien donné. Et puis, j'aimerais assez que tu m'offres "Refuge pour temps d'orage" de Carolis, pour Noël.
"Tu as raison", elle a reconnu. "Avec tous les frais qui nous attendent en cette période de fêtes, il faut bien faire des choix."
Désolé.
Bon, promis apres je lache l'affaire.
mais juste, voilà ce que cet épisode d'auto promo me rappelle ... ;-)
Lâchons Daniel le pauvre, c'est vrai qu'après avoir posté hier plutôt dans la catégorie "aimable", autocongratulécheunes :-)), je me suis dit, 5000 exemplaires pour 27000 abonnés, ben c'est peu finalement, alors Daniel continuillez. :-))

Vais me faire tuer pas les moinçaimables. ((
Je suis dans l'obligation d'avouer que j'en ai un peu marre de la pseudo-transparence, à savoir la transparence sur des sujets (a mes yeux evidemment) de moindre importance : la mort des libraires plutot que la raréfaction de la ligne jaune...
Quand aurons-nous une explication sur la regrettable (a mes yeux toujours) raréfaction de Guy Birenbaum ???
Euh, je viens de recevoir, comme la totalité des abonnés je suppose (moins ceux qui ont déjà acheté le livre ?), une nouvelle Gazette @si.
Je me dis "Chouette !", une Ligne J@une, un D@ns le texte...

Ben non, c'est un démarchage, une occasion de remettre une couche sur le livre, son succès, etc.

Croyez-bien que je me réjouis de son succès, et que j'applaudis à l'initiative, qui fait résonner plein de choses personnelles.
J'attends perso d'avoir un peu d'sous pour m'en offrir un, pour m'associer à la réussite de l'aventure-livre.

Mais, comment dire...
Là.
Y'en a marre d'être sollicité à tout bout de champ, via chroniques, mail, bandeau, etc. !
J'aimerais bien savoir combien parmi les abonnés ne sont plus au courant !
Je pense que tout le monde est prévenu, faut arrêter, vous allez finir par être contre-productif...

À moins qu'il y ait des enjeux financiers à boucler, un minimum à atteindre, etc.
Dans ce cas-là, excusez-moi, mais il faut un autre discours que celui de la pub à outrance.

Bon, je retourne à autre chose...
Help, j' aimerais bien feuilleter le premier chapitre, mais c est du flash, et ça ne marche pas sur mon ipad.
Je suis étonné que personne à ASI n'ait trouvé que cette histoire de "Sarkozistan" fleurait bon le mépris à l'égard des pays en "stan" et une logique similaire à celle de "l'homme africain" qui ne serait pas "entré dans l'Histoire"...
Euh... ça commence à piquer un peu les yeux ce nouveau bandeau clignotant sur la page d'accueil et le vite-dit..
Il y a quelqu'un qui disait judicieusement qu'@si est censé être un site sans pub (je n'ai pas retrouvé le post). La gazette, le neufquinze... je crois que ça suffit non ? (Plus facebook apparemment) Laissons faire le bouche à oreille.
Je râle suffisamment contre les panneaux JC Decaux et Clear Chanel qui poussent comme des champignons autour de chez moi (sous ma fenêtre plus exactement).
Et puis j'aime pas trop me sentir consommatrice ciblée mobilisée dans un effet de masse (On pourra toujours se dire "consomacteurs" pour se rassurer. Haha, qu'est-ce qu'il est énervant ce mot). Ayant acheté le bouquin, c'est l'effet que ça me fait de voir la pub.
Et je comprends que vous soyez fier d'avoir 3000 souscriptions mais c'est pas vraiment un bon argument de vente je trouve. (Depuis quand le nombre d'acheteur fait la qualité de l'oeuvre?!)

voilà,

no logo, zut à la fin.
Oui, si on pouvait freiner l'autopromo, je serais pas contre aussi.
D'autant qu'on a depuis hier (il me semble) sur la page d'accueil, un incongru pavé pour un questionnaire en ligne pour l'OBSWEB...
Un sondage, en gros, quoi...
Oui, alors, là, bon...
(Je cherche un moyen diplomatique, avec un poil de second degré, de l'ironie et un paquet de clins d'oeil pour dire que je suis excedé....
Pas trouvé.)

[large]C'EST QUOI CETTE PAGE D'ACCUEIL ???? ON EST BIEN ENCORE SUR ASI ????[/large]

Euh, on la sent bien, là, la moutarde qui monte au nez ?
On avait dit un site indépendant, sans pub ni autre forme de pollution.
Pourrait-on avoir quelques explications sur la présence de ce truc ?
Il fut un temps, certainement lointain, où l'on évoquait un site libre de toute publicité (meme, et surtout, auto-promo), où les lecteurs auraient droit de cité, seraient informés de l'évolution du site, et consultés en cas de grande décision...
Là, non, pas d'explication ? En tout cas, pas de consultation ? La loi est votée, promulguée et appliquée dans un étrange calendrier : @si est ouvert à des sondages, des bandeaux de pub, etc.
O Capitaine, mon capitaine, là il va falloir descendre dans la soute et venir nous éclairer un peu je pense. Je m'étais inscrit pour une croisière sous le drapeau rebelle, révolutionnaire des pirates sans foi ni loi, et j'entends autour de moi comme d'étrange bruits de tambours... Qu'est-ce que c'est que cette galère, Capitaine ?
pour moi c'est pas de la pub, c'est du militantisme.
"Découvrez le tout premier livre d'@si" "Commandez dès maintenant le tout premier livre d'arretsurimages.net", "Participez à la grande enquete de l'université Paul Verlaine de Metz sur les lecteurs de sites d'information OBSWEB, observatoire du webjournalisme".
Moi, le militantisme, je l'aime argumenté (je n'ai pas dit argumentaire), développé et coonvaincant.
Pis j'aime pas qu'on me donne des ordres.
Ça serait plus joli avec un "s'il vous plait".
"Les internautes, consommateurs d'informations
Belle entrée en matière. Consommateurs, vous-memes! Certes, je suis un consommateur, et meme un sommateur tout court, mais pas que. Un Monsieur, Madame, c'est peut-etre un poil ringard mais ça ne me met pas en rogne d'entrée de jeu. Mais bon, je suis sans doute un peu agacé moi, en ce moment... Irritable pour un rien, tiens !

Merci de vous intéresser à notre travail.
Je ne connais pas ce travail. Pouvez-vous me le présenter ?
Nous souhaitons, à travers cette enquête, mieux appréhender les pratiques des internautes consommateurs d'informations.
Déjà, me paneliser en tant que consommateur d'informations, je trouve ça un poil orienté comme vocabulaire. Mais je suis un poil parano
Répondre à ces quelques questions ne devrait vous prendre que quelques minutes
S'il vous plait ? De quoi parlent ces questions ? Qui commande cette étude ? Qui celà interesse-t-il ? Qui répond ? Quels sites observez-vous ? Y a-t-il eu des refus de la part de sites ?
Les enseignants chercheurs de l’Obsweb, Université Paul Verlaine de Metz
Non, désormais on dit Université Autonome Financée Par Partenariat avec .... (compléter par les entreprises partenaires. Mais lesquelles ?)"

Crème, ne me dis pas que tu cautionnes ce millitantisme-là !
C'est nous qui cherchons le stop à votre susceptibilité.
Bon, je ne parle pas du livre, je comprends la nécessité de le promouvoir, puisqu'il y a peu de chances que d'autres moyens lui soient offerts.

En revanche, pour ce pavé renvoyant à un sondage, je suis quand même vachement étonné.
Aucune contextualisation, ni pourquoi, ni comment.

Que le questionnaire soit encore plus flou chez OBSWEB, c'est leur problème.

Mais que @si, friand du Chez Nous pour nous présenter un tas de choses (et c'est tant mieux), ne vienne même pas nous faire un petit signe en nous expliquant de quoi il s'agit, ben, quand on a été habitué à lire "no pub, pas de pub", on peut être quand même être surpris, non ?

Un lien vers un sondage ? Sur @si ? Vous ne voyez pas comme une contradiction ?
Non parce qu'apparaissait clairement qu'il s'agissait d'un étude universitaire et non d'un sondage.
Faites le vous verrez.
Ceci étant dit je ne l'aurais pas vu et je n'aurai pas répondu si vous n'en aviez
pas parlé ci-dessus, car la page d'accueil je ne m'arrête pas franchement dessus.
Il faut fouiller partout sur @si :-) Dans un premier temps j'ai été surpise avec ce logo, c'est bien pour ça que je suis allée y voir de plus près, voir mon blabla ci-dessous. C'est bon d'être curieux, avant de crier, nonmé.
Oui, oui.
Moi, je vois un truc comme ça, je fouille partout, et ailleurs que sur @si.

Donc pour info, j'étais allé au bout du sondage, il suffit de laisser les questions "sans réponse".
Quelques infos à la fin pour cibler la personne qui répond, eh hop une étude de panels inversée.

Donc un classement des réponses a posteriori, en fonction des catégories, et non pas une analyse "sérieuse" auprès d'un choix ciblé de personnes en fonction de leur âge, de leur profession et de leur habitat.
Si tant est qu'un sondage soit sérieux.
Eh bien, désolé, pour moi la caution universitaire n'y est pas.

D'abord, il faut aller voir Obsweb, observatoire du nouveau journalisme...
Et leur page Présentation, ainsi que celle parlant du Projet.

Le lien direct vers le questionnaire, pour ceux que ça intéresse, est , puisque le pavé a disparu de la page d'accueil d'@si.

On voit sur le site que Bakchich, Rue89, Owni, Marianne2, etc, sont partenaires.
Mais pas @si ?
Chez Rue 89, partenaire donc, on trouve ça : http://www.rue89.com/making-of/2010/11/16/comment-lit-on-linformation-en-ligne-le-questionnaire-dobsweb-176219
Qui a le mérite d'expliquer (même succinctement) de quoi il s'agit.

Sur @si, queud'...

Mais si vous trouvez normal de répondre à [s]un sondage, une étude par panels, un questionnaire[/s] une étude universitaire sans trop vous poser de questions, pas de problème.

Pas là pour vous juger, juste pour m'interroger sur ce qui s'est passé avec ce pavé, qu'est-ce que ça recouvrait, la non-présentation par @si du "truc", un peu comme si on comptait sur un réflexe pavlovien du type "si c'est sur @si, c'est que c'est bien".

Bon, pas grave, de toute façon ?
"Le projet Obsweb a pour ambition de créer un réseau de recherche pluridisciplinaire (communication, gestion, informatique) avec une dimension internationale francophone (Belgique, Suisse, Canada) afin d’étudier conjointement l’évolution du secteur de la presse face à aux défis et opportunités de la mise en ligne."
Quitte à pluridisciplinariser la chose, quel rapport entre la gestion et la presse en ligne ? La sociologie, les lettres, l'économie, la philosophie, la géographie, l'histoire, tout un tas d'autres choses qui ne me viennent pas tout de suite à l'esprit, mais la gestion (associée à la comm' et à l'informatique)

"Concrètement, il s’agit de mettre en place un observatoire du webjournalisme ayant vocation chaque année à : produire une série de données d’enquête (entretiens, questionnaires, étude par panels) ;? rassembler et analyser les modèles de pratiques et d’équilibre économiques (veille scientifique)" :

Ce type d'études et d'enquetes à vocation d'équilibre économique peuvent-elles avoir d'autre intéret que celui, économique, des propriétaires des sites, des actionnaires, des annonceurs et des subventions d'état à ces sites ? Le lecteur, là dedans, il est où ? Consommateur d'information et c'est tout.

"conserver des traces d’une partie de la production d’information numérique afin de constituer une banque de données pérenne (archivage de sites et indexation de leurs contenus), mémoire pour l’avenir des processus fluctuants en cours."

Là, ça pourrait etre intéressant, ou dangereux... au choix, selon l'optique dans laquelle ceci est pratiqué. Bibliothèque d'Alexandrie ou Big Brother ? Ni l'un ni l'autre sans doute, mais les deux à la fois peut-etre...

Je me plante peut-etre, sans doute... C'est juste que je ne sais pas, et que je n'aime pas ne pas etre informé, sur un site d'informations !
tu crois qu'à terme l'université veut vendre les données récoltées? pour se financer à cause des lois d'autonomie des universités?
il est vrai que c'est possible, et de toutes façons si c'est pas le cas ici, à terme ça arrivera forcément, c'est un des effets pervers de l'autonomie des universités (si on est un libéral optimiste) ou le but principal de la réforme des universités (si on est un gauchiste pessimiste ).
Mais en l'espèce, ici la question c'est plutôt de savoir si @si fait cette pub gratuitement ou si l'université rémunère @si pour cette pub.
Euh .... Oui, j'ai fouillé moizaussi ailleurs que sur @si .... C'est vrai qu'une explication avec ce pavé aurait pu faire l'objet d'une chronique. cheunous. Mais comme @si ne participe pas à l'enquête .....


Merci pour les liens Sleepless, je les avais déjà lus...... avant.

Puisque ça pourrait être grave, je croise les doigts maintenant. :-((
Salut bysonne,

Je n'imaginais pas que tu avais signé sans regarder quoi que ce soit :)
N'oublions pas que le reproche que je fais est en direction d'@si, et non pas des personnes qui ont répondu en connaissance de cause.

Mais comme @si ne participe pas à l'enquête .....

Ben oui, c'est ce qui est bizarre.
Ça donne l'impression que le pavé avait été posé là histoire que des gens viennent d'@si pour dire que c'est leur site préféré, que leur journaliste préféré fait partie de la rédac', etc.
Bref, que @si, non partenaire, n'en soit pas moins présent dans les résultats.
^_^
Je pense que les journaliste d'@si, ont rempli le questionnaire,
donc, je l'ai fait aussi sans état d'âme.
Ya pas à casser "4 pattes à un canard" ( le questionnaire )
parano vous êtes, et un chouïa chiant !
gamma
Etant donné le nombre de fois ou les journalistes ou chroniqueurs d'ASI découvrent les décisions du capitaine en même temps que nous, je ne suis pas sur que l'apparition de ce sondage soit si concerté que ça.
C'est cette nuance subtile entre parano et vigilant que j'aimerais distinguer. Et je ne dois pas etre le seul ici :
Attaquer des moulins à vent, comme l'Obsweb ou Aphatie... Ou laisser prudemment tourner les grands moulinets, comme ceux de Sarkozy. Où situer la frontière ?
Si vous avez un éclairage à ce sujet, je suis preneur.
Je ne sais pas si les journalistes d'@si ont rempli le questionnaire, ni meme s'ils ont été informés de son existence, donc je me garderai bien de le penser à leur place, ni d'en déduire que je dois en conséquence le faire ou non. Effectivement, ce questionnaire ne semble pas casser 4 pattes à un canard, mais chez un canard ce ne sont pas les pattes qui comptent mais le bec. Et le bec, à force de donner des coups dans tous les sens finit par recevoir son lot de "Pan".
Et puis c'est des étudiants lorrains qui font l'étude. Cela compte aussi!
????
Parce qu'ils sont lorrains, ils seraient plus dignes de confiances que des berrichons ? Ou moins ?
Ou c'est parce qu'ils sont étudiants ?
Quelle quiche celui là ...
Je disais juste ça en passant, avec mes (gros) sabots...

Crème, ne me dis pas que tu cautionnes ce millitantisme-là !


en fait j'avais pas vu la pub obsweb je parlais du bandeau pour le bouquin sur le sarkozistan quand j'ai parlé de militantisme.
là pour obsweb c'est vrai que c'est pas du militantisme.
Par contre c'est un travail universitaire quand on regarde superficiellement en tout cas, et si c'est un travail universitaire, il ne génère pas de profit mais plutôt des résultats intéressants pour une recherche quelconque , c'est donc pas tout à fait de la pub.
Bon si on creuse ptet on verra autre chose mais superficiellement on peut avoir confiance je trouve. Je suis peut-être naïf mais moi, université ça me rassure :)

Crème de canard
”Le moteur de la résistance , c’est l’indignation. Je vous conseille à tous d’avoir votre motif d’indignation”.
Stéphane Hessel.
”Le moteur de la résistance , c’est l’indignation. Je vous conseille à tous d’avoir votre motif d’indignation”.
Stéphane Hessel

Belle maxime... et justement (ceci ne s'adresse pas forcément à vous Fred... pas de soucis), à force de prendre fait et cause contre TOUT et n'importe quoi, on ne s'indigne plus vraiment contre rien... trop de temps passé à faire subir les derniers outrages aux mouches pour se positionner VRAIMENT sur des sujets qui valent le coup de mobiliser de l'énergie et de l'indignation. Hessel dit bien : VOTRE motif d'indignation. Il a raison. Flinguer tout ce qui bouge sur le site comme voit souvent faire ici, c'est épuisant, c'est trop "pluriel" pour avoir un quelconque impact.

"Le parfaite raison fuit tout extrémité
Et veut que l'on soit sage avec sobriété.
(...)
Et c'est une folie à nulle autre seconde
De vouloir se mêler de corriger le monde.
J'observe comme vous cent choses tous les jours
Qui pourraient mieux aller, prenant un autre cours.
Mais, quoiqu'à chaque pas je puisse voir paraître,
En courroux comme vous on ne me voit point être."...

Le Misanthrope - Molière.

Se "révolter" perpétuellement contre tout et n'importe quoi, c'est n'avoir plus de voix distincte, lisible, digne d'intérêt sur quoi que ce soit.

Se "révolter" perpétuellement contre tout et n'importe quoi, c'est n'avoir plus de voix distincte, lisible, digne d'intérêt sur quoi que ce soit.


c'est pas faux ça :)
Obsweb s'en va, Obsweb s'en revient, et toujours pas d'explications...
Je ne suis pas encore tombé sur Paul Verlaine de Metz, qui, extérieur au site, est une autre question. Mais pour le livre, est-ce que vraiment cette "auto-promotion", dans le principe, est très différent des bandeaux renvoyant aux différentes chroniques ou émissions ? Le fait que ce livre soit une production @si par @si presque pour @si n'en fait-elle pas autre chose qu'un sponsoring ?

Je pensais que le principal problème de la pub tenait aux pressions et obligations potentielles. Est-ce que Daniel Schneidermann paye Daniel Schneidermann pour mettre de la pub pour Daniel Schneidermann chez Daniel Schneidermann ? Est-ce que Daniel Schneidermann peut du coup faire pression sur Daniel Schneidermann pour interdire à Daniel Schneidermann de critiquer Daniel Schneidermann ?

Si la question peut se poser pour un roman de Schneidermann sans rapport avec le site, reformulons celle-là avec "@si". Est-ce que @si paye @si pour, etc...
D'ailleurs une fois lu, il sera rigoureusement interdit aux @sinautes de critiquer négativement le
livre sous peine de bannissement...non mais!!!
@ Il cherchait le stop : Tout à fait d'accord cette enquête est bien mal présentée, et la mention de consommateur de l'info me dérange. C'est quoi consommer ? Comment on fait pour consommer de l'info ? On la lit pis après, on en lit d'autre et puis on oublie ? Pour moi l'info, est une forme de connaissance et donc pas un "produit de consommation". C'est comme consommer de la culture, de l'éducation. Ça n'a pas de sens. Sauf si on considère qu'il y a consommation dès lors qu'il y a paiement. Ce qui, en plus, n'est pas le cas de tout les sites d'info. Bref.
Je boycotte tant que j'aurais pas plus d'info sur le pourquoi et le pourqui et sur la définition d'un consommateur d'info.

@IT : je crois qu'il y a une différence. Quand les bandeaux renvoient aux émissions, cela renvoie vers des choses qui sont comprises dans l'abonnement. Là c'est clairement de la promotion pour un ouvrage. Je ne sais pas si je suis claire...
En tout cas ils ont changé le message cet après-midi. Ça clignote toujours mais c'est moins "pubard". (Je rappelle celui de ce matin : "Déjà 3000 ouvrages commandés, Et vous ?". Je trouvais ça plus dérangeant, comme si l'effet de masse, plus que le contenu, devait nous incité à acheter l'ouvrage...
Le problème de la pub n'est pas simplement pour moi celui des diverses pressions que cela peu impliqué. Comme je l'ai dit plus haut je suis aussi dérangée par tout type d'affichage publicitaire qui nous polluent énormément visuellement, qui s'insinue dans notre quotidien de manière plus ou moins subliminales (et qui polluent tout cours dans le cas des panneaux publicitaires).
Ca fait longtemps que je n'ai pas lu No Logo. Je vais m'y replonger je crois.

Sur ce, jm'en va r'garder l'émission de ce soir.
La réaction est peut-être excessive concernant @si, mais je trouve que ça reviens un peu sur le principe du site.
Je ne suis pas complètement convaincu. Ces logos ont toujours été le support des annonces et nouvelles @sistanaises, et la publication de ce livre est un petit évènement qui mérite bien un peu de youhouflash sur le site. En particulier au vu de l'enthousiasme que génèrent le livre et les chroniques du sarkozistan chez nombre d'abonnés. Qu'en l'occurence il s'agisse d'un addenda payant est un détail. Même lorsque le Charlie, hebdo "sans pub", annonce un hors série (voire même un Charb ou un Siné), je n'y vois pas vraiment de transgression de principe. D'une certaine façon, le bandeau Sarkozistan me fait le même effet que les bandeaux poussant à l'abonnement, au réabonnement, ou à l'offre d'abonnements.

Et cela vient de la part d'un abonné qui 1) n'est pas fan de ces chroniques, 2) n'a pas particulièrement l'intention d'acheter ce livre-là ("3000 ouvrages commandés, et vous?" bin moi pas, non. mais tant mieux pour ces 3000), 3) considère effectivement la publicité comme une importante plaie de nos sociétés.

S'il faut pinailler, je serais plus d'avis de persifler sur le petit jeu "trouvez notre slogan et notre logo sarkozistanais". Pas pour l'appel à contribution en soi, mais pour sa présentation "ludique" que je trouve, là, d'une rhétorique un tout petit peu douteuse. Et qui m'agace à chaque fois que je la croise dans tel ou tel contexte commercial, sur le mode hyper-généreux hyper-sympa "jouez au jeu super que nous vous offrons, et qui consiste à nous envoyer vos meilleures idées".
J'ai toujours trouvé totalement inadmissible la pub pour les dossiers du Canard
en page 1 de l'hebdomadaire, alors qu'ils ne contiennent que des articles parus dans
le journal.
Au Canard aussi ils ne pensent qu'a se faire de la thune à coups de [s]pop-up[/s] pubs,
tous des marketeurs capitalistes innommables.

Je regrette le bon vieux temps de la Pravda qui ne contenait aucun piège pour le lecteur
qui pouvait ainsi rester concentré [s]comme dans un camp[/s] sur l'information et la vérité...
mais ça c'était le bon vieux temps...avant Internet et toutes ses dérives aboutissant
immanquablement sur le paiement sécurisé...
Mouais...
Allez, on va dire que c'était drole.
Le bouqin aurait été présenté, comme un HS du Canard ou d'un Charlie (du temps où Charlie était lisible, comme ses HS, c'est dire si ça date), au détour d'une chronique, balancé dans une librairie, je me serais précipité dessus.
Ce qui me choque c'est moins la présence de ce bandeau (ça y'est, je suis en train de me faire infiltrer par l'acceptation) que son contenu. Il y a eu des bandeaux pour des contenus, et pour des annonces sur les évolutions du site (@si sur Android... Porte arrive sur @si, @si sur I-Phone.... ). Il s'agit d'une information, mise un peu en spectacle avec des jolies zimages qui bougent, mais une information sur la vie du site.
Là, on vend et on vend mal (je n'ai pas envie d'acheter le bouquin, pourtant j'adore les chroniques du Sarkozistan). On vend par la masse, on vend par l'image que le produit est censé conférer à son acquéreur (vous serez un vrai rebelle millitant si vous achetez le bouquin, un mouton umpiste sinon... Je carricature, le slogan aurait été celui-là, j'aurais sans doute apprecié une telle auto-dérision).
Oui, ce n'est pas la porte ouverte à un sponsoring ou au controle d'@si par le méchant Grankapital... Mais c'est de la mauvaise réclame, qui contredit par son message tout ce que contient ce site d'analyse, de recul, d'argumentation, d'humour et de resistance. Je ne me suis pas abonné à @si pour m'acheter une image de moi-meme (enfin je crois, je commence à avoir des doutes docteur), ni parce qu'il y avait plein de gens qui s'y abonnaient...
Sinon, la Pravda, c'est vrai que c'était pas mal. Les pubs y étaient très droles. ("On s'éclate à Tchernobyl" reste ma préférée).
Je suis d'accord avec IT, bien qu'effectivement il y ait une toute petite différence entre la vente de ce livre, et le contenu du site dont nous nous sommes déjà acquittés, , mais ce livre est en grande partie déjà contenu sur le site, donc .... c'est pour faire connaître le site, rien de plus, j'imagine que DS ne fera pas de bénéfice personnel sur les ventes. Si le nombre de livres vendus n'apparait plus, c'est qu'hier soir j'ai fait exploser le compteur en achetant 1000 exemplaires. Il faut réimprimer maintenant ..... . :-))


Quant à l'enquête de l'Université de Metz, j'ai rempli le questionnaire hier soir après mes emplettes, rien n'est commercial a priori, c'est une enquête qui porte sur nos lectures de journaux d'infos papiers, et lectures de sites d'infos Internet, radios, télévisions, nos préférences entre gratuits et payants, nos classements, préférences journaux, meilleurs journalistes, sans propositions préalables. C'est assez vite fait et anonyme, par de nom ni d'adresse mail à donner. Donc éventuellement de la promotion pour le site, si nous répondons bien @si @si, Scheidermann meilleur journaliste :-))

Si quelqu'un pense que Besson se tapit derrière cette enquête, je me suis peut-être fait avoir -((

Edit pour fôt.
Je viens de répondre, elle est très bien faite cette étude. Et les questions sont posées
poliment et on est remercié à la fin!
J'avoue...
J'ai cliqué !
Sans doute guidé par le vieil adage stupide selon lequel il ne faut "pas mourir idiot", quitte à vivre en imbécile.
Mon orgueil tout gonflé de métamorphoser le "consommateur d'informations" en "consommateur2.0 d'informations2.0", c'est à dire un pigeon certes, mais un pigeon d'investigation messieurs-dames ! Qui allait trouver dans le recoin de la question ostensiblement innocente la preuve du gigantesque complot médiatico-capitalistico-oligarchique dont la révélation aurait précipité le monde internautique dans une révolution de magnitude maximale sur l'échelle du buzz.
Bon, et alors ?
Ben alors tout un tas de questions bidons, à faire passer un sondage IPSOS pour de la sociologie véritable.
Qu'on z'englobe la presse papier dans un même torchon (Le Canard, Le Monde, Libé, L'Huma, Le Figaro, Minute, L'Equipe, meme combat ?) les web-journaux (tous pareils, sans doute ?) , la télé (M6 ou Arte?), la radio (Rire et Chansons ou France-Culture?)... Quel intérêt ?
Si je trouve fiable les infos de la presse papier ? Ben euh... Ça dépend du journal, du journaliste, de l'article, de mon humeur, de mon intérêt à la question, de mes connaissances dans le domaine....

Il y a tout de même une question qui m'a semblé être (peut-être malgré elle) une vrai bonne question :
Citez trois noms de web-journalistes.
J'ai essayé. Pas si facile !
Tiens, au sein d'@si : Vous en connaissez des web-journalistes ? Judith Bernard, Anne-Sophie Jacques, Alain Korkos, Rafik Djoumi... Journalistes ou pas journalistes, chroniqueurs ? Qu'est-ce qui définit un journaliste, est-ce que je peux considérer comme journaliste quiconque correspond à ma définition du journalisme (et tous ceux cités correspondent) ou dois-je utiliser une définition canonique (c'est que je ne voudrais pas avoir une mauvaise note, non plus, au cas où je ferais une erreur)...
Mais je ne la connais pas moi, la définition canonique, je n'ai pas fait d'école de journalisme, moi, je suis "consommateur d'informations".
C'est lié à la possession d'une carte de presse, à un diplôme de journaliste ? Dois-je aller faire une descente au siège d'@si pour un contrôle des papiers ? Qui a sa carte, ici, montrez voir !
Bon, essayons Sebastien Rochat, Dan Israel, Gilles Klein... Ils doivent bien être journalistes, eux ? Ah bon, pourquoi ? Bah, ils écrivent dans la zone bleue, celle des articles et des dossiers... Et ça les rendrait plus journalistes que ceux de la zone rose ?
Et Laure Daussy, de la zone orange, et tous ceux dont on ne sait pas de quelle couleur ils sont parce qu'ils oublient de signer de leur nom ?
Quels critères, comment savoir ? Qu'est-ce que c'est qu'un journaliste ? C'est bien ou c'est pas bien ? Dois-je mesurer la journalistitude selon une échelle Beuve-Meryenne ou selon une échelle Mélanchonnesque (qui exclurait tout le monde ici pour cause de non-larbinisme notoire) ?
Pourquoi pas Sherlock'Com tant qu'on y est... Ah parce que lui c'est un pseudo (Ah bon ?) et alors, si ça se trouve, "Il cherchait le stop" ce n'est peut-etre pas mon nom, ça ne m'empêche pas d'exister...
Bon, coupons court et simple : Daniel Schneidermann, là, je suis sur de ne pas me planter ! C'est du journaliste patenté ça madame ! Journaliste papier + Journaliste télé + Journaliste web, et même Journaliste de Livres-en-Librairie et de Livres-Pas-En-Librairie, plus journaliste que lui tu meurs...
Ben oui mais, journaliste je veux bien, mais web-journaliste ?
Parce que quand il a appris à être journaliste, tout petit déjà, DS n'imaginait sans doute pas être un jour l'un des pionniers de l'information webesque (il n'y a aucune ironie dans ma phrase, là je fayotte en toute sincérité). Il ne s'est pas dit : Quand je serai grand, j'écrirai des trucs qui s'afficheront sur les écrans de tout plein de gens en meme temps qui pourront en plus me répondre en écrivant d'autres trucs parfois intéressants, parfois droles, parfois les deux, parfois ni l'un ni l'autre...
Daniel est un journaliste tout court. Papier, Télé, Web, ça ne le définit pas beaucoup plus que la chemise qu'il porte aujourd'hui...
Est-ce que je dois faire une distinction entre mon cuivro-plombier, mon zingo-plombier et mon PVC-plombier ?
Bref, tout ceci ne m'aura appris qu'une seule chose : Je ne sais pas ce qu'est un journaliste, encore moins un web-journaliste.
Tout ce que je sais, c'est qu'aucune de ces deux dénominations ne m'évoque David Pujadas.
Les chroniques du Sarkozistan ne correspondent pas à ce que j'attends d'Arrêt sur images. J'attends de ce site que l'on me livre des faits sur le monde des médias. Daniel Schneidermann revendique dans ces chroniques d'"appeler un chat un chat" mais c'est tout le contraire qui se produit: sa vision est hyperbolique; le simple fait de nommer l'Etat français Sarkosystan signale que l'on bascule dans l'imaginaire au service d'une vision critique. Je regrette que DS se complaise à la facilité de l'"Etat voyou", voie qu'a déjà empruntée Marianne. Ces chroniques décrédibilisent le travail journalistique du site.
Je veux bien une dédicace.

popopopo, c'est rien du tout, rechercher parmi les 3000 qui c'est poisson en bidouillant y'a moyen, et puis vous mettez "à poisson", les gens d'asi signent, et vous dessinez un mouton pour ma collection, et puis c'est marre. ok?
Je reste étonner du peu de commentaire qui suit cette annonce. Et pourtant, comme le signal le joli bandeau sur la page d'accueil, le seuil des 3000 exemplaires n'a pas fait long feu ! Étrange...peut être que les abonnés n'ont pas été capable de passer sur le forum, trop d'émotions.

Pour ma part, je n'ai pas encore franchi le pas, mais je sens bien que mes forces s’épuisent. Entre le plaisir de découvrir les récits du Sarkozistan et celui de posséder un livre tamponné Arrêt sur image, il me sera difficile de résister. C'est une bonne idée ce livre, même s'il est critiquable - on peut ne pas aimer le style -, c'est une bonne expérience pour le site. Evidemment, je me vois déjà avec des dizaines, des centaines, voire des milliers de livres estampillés @si dans ma bibliothèque, reprenant les chroniques, mais aussi les différents dossiers traités (par écrit et dans les émissions). Livres, où les médias seront critiqués objectivement (démontrer le danger de l'information cosmétique, etc) en s'appuyant sur les nombreux cas réels rapportés quotidiennement par l'équipe. Quel travail...

J'espère que le succès sera au rendez-vous :)
Je suis assez satisfait qu'@si s'exporte au delà du web, j'ai dans mon entourage beaucoup plus de lecteurs papier que de lecteurs web et j'espère que les exemplaires qu'ils trouveront sous le sapin leur donneront envie de s'informer autrement.

Cette initiative étant lancée, j'espère qu'elle se déclinera en autres livres (même des petits formats, ça me changera des pavés de 600 pages).

Je me souviens notamment d'une chronique de judith sur l'analyse d'un journal télévisé (vous savez, le caddie de la ménagère) pour laquelle j'aurais aimé un arrêt sur journaux télévisés, et sur les "journalistes" qui les présentent.

Dans la série de livres "Millenium", Blomkvist s'en prend à plusieurs reprises à ses confrères journalistes économiques, et j'avais bien aimé ces passages. Il est à mon avis urgent de permettre à des lecteurs de se rendre compte à quel point le journalisme est en péril dans notre pays, et notamment dans les grands médias.

Rune
J'aime avec modération ces chroniques sur le Sarkozistan, mais d'un autre côté j'aime beaucoup l'idée que @si publie des livres en dehors des circuits habituels (surtout pour un livre politique). J'ai donc commandé mon exemplaire afin que l'expérience puisse continuer :) Très bonne initiative !
Dites, par hasard, vous n'auriez pas utilisé LaTeX pour mettre en page votre bouquin ?
Et si vous alliez à Bibliothèque Medicis? Le présentateur serait content de voir son portrait.
plus de 1000? Vous pouvez en rajouter 4 que je viens de commander.
Un noël littéraire en perspective avec les 6 exemplaires d'"Indignez-vous" de Hessel que j'ai déjà acheté
Je n'ai jamais été fan des chroniques du Sarkozistan, dont je trouve qu'elles s'épuisent faute de plus de qualités littéraires ou de renouvellement des procédés. Il me semble toujours voir y pointer plus d'implication de l'auteur que ne serait souhaitable pour atteindre les rendre aussi agréables que Les Lettres Persanes.
Bref, un peu pesant pour moi, et j'ai du mal à comprendre ce cirque alors que bien d'autres chroniques mériteraient cette publicité. Du coup, je trouve que vous en faites un peu beaucoup, avec tous ces cocoricos,même s'il est très probable le livre marchera bien.
Pourquoi tourner autour du pot sur l'auteur du livre, dans la préface ? je ne pense pas que ce soit une oeuvre collective, c'est du DS à 100 % non ? du coup la préface sonne un peu "Alain Delon" ...
Vous savez il existe bon nombre de jeunes entreprises dynamiques qui vendent plein de trucs via internet, sans passer par de grands media, sans passer par l'achat d'encarts publicitaires. Je pense à l'entreprise Ankama, gros pôle roubaisien (350/400 employés) de jeux video/dessin-animé/édition/et même, tv sur leur site. Du coup on ne parle pas de leur succès (sauf pour le décrier sur envoyé spécial) mais c'est pourtant une des plus grosses boîtes de france dans le domaine, qui ne délocalise pas d'ailleurs.

Pardonnez moi cette pub gratuite pour cette entreprise mais c'est pour illustrer qu'on peut tout à fait réussir comme jamais sans pub ni grands media.

Tout ça pour dire que j'ai toute confiance sur la diffusion et la vente de votre livre, internet est tout à fait adéquat pour la vente :)
je suis aussi pour la vente en version electronique, c'est fort pratique!

Merci infiniment pour tout vos efforts!
Melody
Est-ce que l’Elysée s’affole ou s’étiole ? C’est la question qui tue pour tous ceux qui prétendent que le Président a perdu sa stature et son statut ? Qu’il a eu droit à toutes les balles perdues du dehors comme du dedans avec une prime au passage : une chute sans précédent dans les sondages ! Sur toutes les chaînes ce sont les mêmes questions qui s’enchainent : La fifille à Delors ou la fifille à Le Pen ne risquent – elles pas de profiter de cette aubaine ? Vont-elles remonter sur la balance et peser sur l’avenir des français qui risquent de perdre leur nationalité ? Rien n’est moins sûr parce que les temps sont durs pour tous les dirigeants, qu’ils soient gentils ou méchants! Quant à la marge de manœuvre des prétendants, elle est plus que jamais réduite aux caprices du vent ! Y a plus rien à faire : à part, expédier les affaires courantes ou créer de nouveaux expédients pour noyer le poisson qui n’arrive plus à survivre dans le bocal de l’Etat nation. Pour toute future gouvernance il n’y aura pas de bain de jouvence parce que le monde a trop vieilli et les hommes n’ont plus la moindre envie de se battre pour une cause déjà perdue !

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20du%20Palais
Je crois qu'il y a eu un précédent qui a eu beaucoup de succes et devait je crois s'appeler Lettres Persanes.
[quote=ds]Comme on est résolument modernes, on a aussi ouvert une page Facebook, sur laquelle les reporters amateurs au Sarkozistan pourront gagner des livres gratuits, et un compte Twitter, qui vous donnera régulièrement les dernières nouvelles affligeantes du petit Etat voyou.

Pour être résolument moderne, il faudrait proposer une version en epub sans drm. Votre cas est idéal puisque vous vous auto-éditez. Économiquement c'est très intéressant pour tout le monde (lecteurs / auteurs). Et puis, puisque vous vous réclamez du monde numérique...
Si vous avez du soucis pour générez les fichiers, je peux vous prêter main forte.
J'oubliai :
Attention - à partir d'aujourd'hui, que ce soit pour DS ou pour toutes les personnes de son équipe, planquez vos portables, copiez vos données partout (sur cd, en dématérialisé sur des sites offshores), commencez à assurer votre matériel, car bientôt tout ça sera volé par les sbires, les officines officieuses dans l'ombre, commandés par des émincences grises sous les ordres de l'homme fort du Sarkozistan !
Pas tenté personnellement, par ces textes en particulier, mais si vous faites ça avec les chroniques de Judith, de Rafik ou de Sherlok, je suis preneur !
Principale évidence: pas moyen de vendre un livre, si on ne passe pas chez Ruquier, ou au Grand journal.
Eh bien, on va essayer de prouver le contraire.

Aha. Et si Ruquier ou Denisot vous invitent (ce qui n'est pas à exclure si le succès se confirme et étonne), qu'advient-il de l'expérience ? Maintenue, ou interrompue pour la/les cause/s ?
Direct j'achète !!!!!!!!! Je fais suivre le lien à d'autres personnes de mon entourage.

Bravo à vous Daniel pour cette idée lumineuse (et à toute l'équipe bien évidemment)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.