73
Commentaires

Salaires, manips : précisons, précisons...

Commentaires préférés des abonnés

"Evidemment, il faut comprendre que notre invitée parle des stars de l'info. Des ressortissants de la catégorie Elkrief / Toussaint, que l'on vient de voir dans l'extrait. Pourquoi ne l'ai-je pas immédiatement précisé sur le plateau ?"


Parce que vous (...)

Il y a dans le complotisme de Jean-Michel Aphatie un mépris de classe qui ne dit pas son nom. L'idée implicite que ces gens-là, les gilets jaunes, seraient bien trop stupides pour pouvoir avoir par eux-mêmes une pensée politique élaborée.

Personnellement, je renverserai le problème.

Les "stars" du journalisme, ultra-riches, défendent leurs intérêt de classe, c'est assez compréhensible, au fond.

Mais c'est quoi, leur excuse, aux autres ?

Derniers commentaires

 "tandis qu'environ 45% des journalistes en activité se situent au-dessous de 4000 euros bruts mensuels. "


Je ne suis pas certain que cette information rendre service à la profession. Ce que je comprend c'est que 55% sont au-dessus. On est largement au-delà des salaires des enseignants ou des juristes par exemple pour un niveau d'étude équivalant. Et ceci sans parler des 7 650 euros qu'ils déduisent de leurs revenus imposables et des cotisations salariales et patronales cotisations prélevées sur seulement 70% du salaire brut.


Moi qui pensais que l'essentiel des articles étaient écrit par des pigistes payés au lance pierre ou par des stagiaires qui servent d'alibis aux diverses coquilles ou photoshopages.

Personne n'a le cul propre dans cette affaire ... Les journalistes (dont j'ai fait partie) bénéficient d'une niche fiscale, soit une abattement de 7650 euros sur leurs revenus +  les 10% de tous les contribuables. Par exemple, un journaliste qui perçoit 30.000 €/an déduit donc 9885€.  Dans une tranche à 14%, son impôt a diminué de 9 885 * 0.14 = 1 384 €.
Dans une tranche à 30%, son impôt a diminué de 9 885 * 30% = 2 965 €.  Pas mal ... Tous les gouvernements  gardent cette niche fiscale car la profession a un solide pouvoir de représailles.

"Aphatie et ses pareils, mesurez-vous quel mal ils font à votre, à notre métier ? L'avez-vous dit publiquement ?" Il semble que non , et d'ailleurs toute tentative de questionner ce problème parait voué à l'échec , les chiens de garde ne font pas de chaton !

Morgue, mépris,  arrogance des journalistes.


Morgue, mépris, arrogance des politiciens.


Bel exemple donné aujourd'hui par  Monsieur G. Legendre, Président du groupe LREM  qui déclare :

Dans cette crise , " nous avons été, probablement , trop intelligents, trop subtils .... "


 Peut-être, est-ce de l'humour ?  je crois  plutôt, qu'il est bon pour la rubrique ; " la noix d'honneur ", ou le "Mur du çon ".

 Pour lui, il est peut-être nécessaire de créer, une nouvelle rubrique ; " ils n'ont pas chié la honte "

Quand un salaire dépasse 6 ou 7 smic, on peut être sûr qu' un patron n'achète plus la compétence mais la servilité.

Je me souviens d'une émission ancienne sur Canal +.


Je me souviens, c'était avec Dupont-Aignan (qui est loin, très loin, d'être ma tasse de thé , mais, qui, en l'occurrence ....)


Je me souviens de la tête offusquée de Denizot


Je me souviens de la gueule exaspérée d' Aphatie


Tout çà, parce que Dupont-Aignan leur a demandé d'indiquer le montant de leur salaire.


Je me souviens de leur morgue méprisante se transformer en trouille, et en  maladie  honteuse.


Ils ressemblaient à un évêque prônant la chasteté , obligé d' avouer sa  chaude-pisse.


Je me souviens   : ils ressemblaient à des poissons pourris  dans de la porcelaine de Limoges.

Quand aux collègues de Daniel Schneidermann qui ont mécompris cette remarque sur les salaires, c'est qu'ils ne sont pas à leur place, question entendement, ou qu'ils se prennent tous pour des Abadie ou Pujadas

Je reposte ici le commentaire posté ailleurs à quelques mots près :


Qu'importe qui est le porteur de pancarte

il y a à FR3 "une erreur humaine"  qui sévit


Qu'importe le porteur de la pancarte

le message reste tout de même celui que beaucoup de Gilets Jaunes veulent faire passer

et faut pousser la propaganda bien loin pour commettre de telles erreurs humaines


Je dois dire que j'ai trouvé admirable la constance des radios et télés pour faire passer le message suivant :

Police surmenée, pause

Attentat de Strasbourg, pause

Macron gentil concède, pause

Démobilisation, démobilisation, pause

Peur des violences, pause


In zikorn, in memoriam : l'ami de beaucoup de jeunes et moins jeunes Strasbourgeois Bartek


D  accord avec l article , on sait très bien que seules les têtes de gondole des médias touchent de tels salaires et bénéficient en plus d une niche fiscale de 7500 euros .Comment voulez vous qu ils comprennent le populo ? dont ils se foutent royalement et qu ils ne vont pas mordre la main qui les nourrit 

triste époque où , l'évidence doit être expliquée !

que de temps perdu à s' aligner sur leur bêtise !


Recevant des tweeds via mon mail, je me suis, une fois de plus, bien marré, hélas. 


Daniel Schneidermann expliquait la phrase -incompréhensible hors de son contexte- et une dame, journaliste de son état &  énervée, lui répondait en mode tweed:

Les salaires des journalistes, c'est pas clair, et bien si c'était évident pour lui, cela ne l'était pas pour le citoyen lambda. (de mémoire)

Again, le tout malgré les explications de Daniel Schneidermann.


(Lambda Delon ??? Heinh ?!)


Je me suis permis de m’immiscer et de tweeder à la dame: 

Pire sourd que celui qui ne veut entendre. "Le sourd a entendu le muet dire à l'aveugle: regarde regarde comme le boiteux court"

On savait que les vedettes touchaient des sommes indécentes. On ignorait à quel point tant de journalistes (de bases ?) croyaient leur lectorat assez con pour croire que tous touchaient de tels montants.

Donc 55% gagnent plus de 4000 euros brut. Et 45% moins de 4000... Il est à combien le smic net ? 1184 euros et le salaire médiant ? Et on est pauvre à combien ? Je ne vois pas très bien l'intérêt de votre article ? Enfin, vous êtes plus intelligent que moi. La caste des journalistes se défend, comme la caste des policiers. Vous êtes les victimes du mauvais peuple crasseux. La suppression de l'Isf c'est la faute des pauvres qui travaillent pas, le misérable smic la faute des sans papiers et la réforme nécessaire de laïcité c'est la faute des français pas vraiment français qui ne portent un prénom du calendrier et la remise en cause de l'identité nationale la faute des gilets jaunes qui s'habillent comme des poussins au lieu de porter l'uniforme. Comme dit Plenel : <<Seuls nos lecteurs peuvent nous acheter>> Vive l'argent

Personnellement, je renverserai le problème.

Les "stars" du journalisme, ultra-riches, défendent leurs intérêt de classe, c'est assez compréhensible, au fond.

Mais c'est quoi, leur excuse, aux autres ?

Et la niche fiscale des journalistes ? C'est un gros mot ?

M. Schneidermann,


Concernant le salaire des journalistes,  sauf erreur de ma part, il me semble que vous avez additionné les tranches 2500-3000 et 3000-4000 euros/mois mentionnées dans le tweet cité en source (ce qui fait effectivement ~45% à moins de 4000 euros). Cependant, l'addition des chiffres cités dans le tweet nous donne ~78%. On peut donc estimer qu'environ 20% sont payés moins de 2500 euros.


Il semble donc qu'environ 65% des journalistes (en CDI) soient payés moins de 4000 euros brut par mois (encore une fois, sauf erreur de ma part), ce qui me paraît plus réaliste.

'Oui nous journalistes, voyons, pensons et parlons d'où nous sommes : hommes ou femmes, blancs ou non blancs, riches ou pauvres, salariés d'un média privé, public, ou...indépendant. Vieux constat.' quoi ? vous rigolez ?? un journaliste est BLANC, MALE, RICHE , et meme s'il est femme noir et pauvre, elle n'est pas sur les plateaux,  au meme niveau que les impuissants, blanc, male et riche. Sans deconner oser ecrire qu'il y a de la diversité dans les medias , faut nous prendre pour des quiches, meme ici ou sont les journaliste avec des parents prolo ? . vous voulez un Media ou il y a des jeunes et meme des femmes et meme noirs, regardez donc LE Media .. c'est la seule chaine alternative avec de la diversité, mais pas culturel, ils sortent aussi de meme ecoles. 

"tandis qu'environ 45% des journalistes en activité se situent au-dessous de 4000 euros bruts mensuels. "

4000 euros soit 3200 euros en net selon le site salaire-brut-en-net.fr

Donc 55% des journalistes toucheraient au-dessus de 4000 euros brut?

Journalistes salarié.e.s je suppose, les pigistes représenteraient quels pourcentages des journalistes?

Peuvent-ils prétendre atteindre ces niveaux de rémunération?

Merci.

comment osez vous ' (lesquels, à ce stade, notons-le, sont au moins autant victimes de violences policières, que d'agressions de Gilets jaunes)." vous y etes sur le terrain ? combien de journaleux ont perdu un oeil , une main ? Tout le monde n'ets pas Gaspard Glantz, comment osez vous, j'en suis malade , quand en plus ils ne demandent, ces pourris, que si on est d'accord pour les violences des #benalla , comme si ont etait flics, meme Remy Busine en est là, ecoeurant . Stopper vos parallelle qui sont faux, les journalistes nous meprise et nous utilise pour vivre, et dire merci .. au lieu de mepriser votre materiel . 

Ah, qu’il les bon de les voir tous flipper, les détenteurs de la bonne parole, mis à nus jour après jour par leur propre, leur insondable incompétence.


Incompétence collective bien plus qu’individuelle par ailleurs. Un régal !

"Evidemment, il faut comprendre que notre invitée parle des stars de l'info. Des ressortissants de la catégorie Elkrief / Toussaint, que l'on vient de voir dans l'extrait. Pourquoi ne l'ai-je pas immédiatement précisé sur le plateau ?"


Parce que vous n'avez pas imaginé (et moi non plus, c'était évident pour moi) une telle combinaison d'ignorance, de mauvaise foi et de manipulation. Et si ce sont les journalistes de base qui se font interpeller sur les ronds points, c'est tout simplement parce que les autres sont inaccessibles


J'ai cessé de m'énerver contre les pauvres gens qui me harcèlent de publicité au téléphone: je leur réponds désormais fermement, rapidement et très poliment, je sais bien qu'ils ne sont pour rien dans les nuisances qu'ils provoquent. Idem aux guichets, aux services divers accessibles seulement après une kyrielle de "tapez un tapez deux, tapez trois". Si je proteste, j'ajoute toujours "je sais bien que vous n'y êtes pour rien".


C'est le même mécanisme qui pousse certains à stigmatiser le jeune au RSA de l'appart d'à côté... et d'autres à dépuiller la petite vieille qui vient de toucher sa pension: ils sont plus accessibles.

Il y a dans le complotisme de Jean-Michel Aphatie un mépris de classe qui ne dit pas son nom. L'idée implicite que ces gens-là, les gilets jaunes, seraient bien trop stupides pour pouvoir avoir par eux-mêmes une pensée politique élaborée.

Jean Michel Apathie " serait devenue, sur les réseaux sociaux, le symbole conspué d'un journalisme " assis " au mieux : inoffensif et inutile ;   au pire : complice du pouvoir " ....

Aphatie (et non Apathie)

Aphlatie peut s'écrire aussi.

Et même Aphlatieque

En fait, çà ne devrait pas s'écrire, du tout ( sauf , peut-être dans un avis de mise à la retraite définitive )

Aph(l)ati(e)que suppose une retraite définitive...

Pour se positionner dans la répartition des salaires en France, toujours intéressant d'utiliser l'outil de l'Observatoire des inégalités : https://www.inegalites.fr/Salaire-etes-vous-riche-ou-pauvre

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.