244
Commentaires

Salah Abdeslam, accusé non exemplaire

Commentaires préférés des abonnés

Je suis fatigué de tout ça putain.


La seule chose qui me vient à l’esprit c’est « qui se sent morveux se mouche ».


Si on n’était pas dans un pays malade, ce pourrait être l’occasion de regarder les interpellations de l’accusé en face pour tenter de dev(...)

Le président du tribunal ne manque pas d'humour

et cela devrait être repris par les médias pour déconstruire par l'intelligence la folie du massacreur d'êtres humains


à la question "Votre profession" l'accusé répond "Combattant de l'état ... "

le présid(...)

"Il y a plein de gens qui sont en train de se reconnaître dans la figure d'Abdeslam,  (...) C'est la construction sous nos yeux d'une star de téléréalité". 


je ne sais pas si c'est vrai ni dans quelle proportion, mais ça fou les jetons !


(...)

Derniers commentaires

Merci Daniel pour ce regard... j'avoue que ces derniers jours, alors que suis de longue date contre la peine de mort, je me demandais à quoi rimait toute cette débauche de moyens, ce défilé de témoignages, alors que... il n'y a pas de doute sur la culpabilité de l'accusé, si ? Pour les co-accusés passe encore, mais pour eux on aurait pu faire plus court... ou alors j'ai raté un épisode, ce qui est tout à fait possible.


Curieux tout de même que personne n'ait été suicidé dans sa cellule, comme un certain Epstein, dont le procès aurait été des plus embarrassants... 


Je me demande vraiment si les victimes vont trouver le procès réparateur. Une analyse du pourquoi/comment on n'a pas pu empêcher cela me semblerait plus utile... 


... parce que vous croyez qu'on influence ? ! Les idées comme les plantes ne poussent que sur les terrains qui leur sont favorables… Que les journalistes prennent l'habitude de rapporter entre guillemets les propos, en pratiquant la distanciation. Sans jugement. Mais ils/elles pourraient — aussi —  apprendre à analyser les propos, linguistiquement. Les outils ne manquent pas. Qu'un moins-que-chien inverse les rôles et se revendique plus-que-chien est d'une banalité ennuyeuse. Du très banal et non pas de l'exceptionnel ... à prévoir. Relisez donc les minutes du procès de Nuremberg.... qui n'a condamné que « des innocents... » qui tremblaient même à l’idée d’être pendu. On ricane pour ne pas pleurer.

A ceux qui s'étranglent d'indignation que l'on tue des civils à Paris tout en applaudissant les  guerres coloniales passées et présentes j'ai une question :

Vous imaginiez donc que le sang des enfants arabes serait bon marché ? 

Pour des gens qui se croient d'une essence supérieure c'est manquer du plus élémentaire bon sens.

Ca me fait penser (là encore, hors sujet... pour une cause qui m'est chère) à cette évasion spectaculaire de 6 prisonniers palestiniens d'une des prisons les plus "haute-sécurité" d'Israël... après avoir creusé un tunnel à la petite cuillère... Ce matin, le correspondant de France Inter les décrivait comme des terroristes ayant tué 20 personnes et blessé plusieurs... En face, côté palestinien, ils sont célébrés comme des héros... y compris côté pro-Palestiniens comme moi... Parce que, même si l'accusation est véridique (parce que les prisons israéliennes sont remplies de prisonniers palestiniens qui n'ont rien fait, aucun chef d'accusation, aucune motivation donnée à l'emprisonnement, aucun jugement etc.), lorsqu'on regarde qui est le plus tortionnaire des deux peuples... on peut facilement, rien qu'en comptant les morts, emprisonnements, arrachages d'oliviers, destructions de maisons, décréter que c'est l'armée israélienne protégeant les colons illégaux sur ordre des dirigeants israéliens. 

Donc, logiquement, certains vont m'accuser d'antisémitisme... parce que je soutiens de "dangereux criminels", (je précise toutefois que Gideon Levy, éditorialiste israélien d'Harretz a écrit un article polémique qui soutient un peu la même thèse que moi... et qu'il est menacé par beaucoup de ses concitoyens).

Donc, oui, il est possible, voire probable que des gens qui font partie des "humiliés" par la grande démocratie française sur beaucoup de plans, reçoivent positivement les reproches d'Abdeslam... (ce qui ne veut pas dire qu'ils en deviennent des djihadistes d'ailleurs... tout comme moi qui suis allergique à tout discours religieux et fanatique). 

Et ceci nous met une couche de divisions en plus sur toutes les couches de notre société à plusieurs vitesses...

il n'y a rien à attendre d'Abdeslam. il est djihadiste jusqu'au plus profond de ses os, et il ne manquera pas une seule occasion de balancer des saloperies sur les victimes ou autres.

il faut simplement espérer qu'il passe le restant de ses jours en prison et qu'il ne sorte jamais.

C'est un problème tout sauf simple. Et je tremble un peu en écrivant cette phrase mais la chronologie commande : Si je ne m'abuse, nous avons commencé à frapper l'EI et consort en Syrie en Aout 2015. Dans leur perspective, le premier coup fut donné par l'Etat français et les image de Palmyre pillée ne changent rien à l'affaire. Que je sache, Palmyre n'était plus sous souveraineté française depuis 1946. 


Alors il a beau jeu de dire qu'il a défendu, avec ses moyens et ses méthodes (dégueulasses), son Etat (islamique) d'élection dont il se considérait, et était considéré, comme un ressortissant et un soldat. 


Au fond on n'a jamais tranché. Soit nous sommes en guerre, et ils relève du droit de la guerre (qui a dire qu'il a violé et jus in bellum et est un criminel de guerre), soit c'est un criminel de droit commun mais alors qu'on ne parle pas de guerre... Bref, ce sont les contradiction de notre position qui nous sautent à la figure.

Pour éviter que les flics ne trafique les PV , il faut se taire en GAV , et si la partie est perdue , chez le juge d'instruction pareil de manière a éviter qu'ils se mettent a l'abris en n'abordant que ce qui les intéressent et occultent le reste .Dans le cas présent le président est pris a contre pied et ne sait pas ce qui va sortir de la bouche du terroriste .Du coup il lui reste de couper le micro , c'est sur que la défense en prend un coup et la crédibilité aussi !Y'a beaucoup de chose a changer dans la machine répressive ! Regardez ce qui c'est passé pendant la guerre de 40 contre les résistants , lors des procès , ah la justice ...D'ailleurs après l'attentat de Nice , on a entendu une seule fois le père d'une des victimes , faut dire que son discours s'en prenait directement a nos dirigeants et a leurs guerres ...

Problème technique : suis-je la seule à ne pas pouvoir accéder à la page de la liste des commentaires. Ce n’est pas normal, on n’est pas des chiens...

Ecoeuré, écœurant :


ce type n'a toujours pas compris la portée des ses actes destructeurs de vies. 


Un pauvre couillon infantile. 


Ne venez pas me parler de colonisation ou autres excuses à ses actes débiles.


Merci.

J’ai vérifié car j’avais un doute, mais le procès de l’attentat de Nice débutera en septembre 2022.

On va enchaîner...

Déjà que je suis très critique de la médiatisation du procès des attentats du 13 novembre 2015, je ne sais pas trop comment on sera tous à la fin...

La réponse au colonialisme européen c'est le nationalisme  par l’intégrisme religieux.

Perso, je vais attendre la fin du procès avant de me fabriquer un avis sur le procès, sa médiatisation et ses conclusions.  Oui, il va falloir patienter encore et longtemps. Mais pendant ce temps là, je vais peut-être pouvoir apercevoir l'intérieur du crâne d'Abdelsalam, et me poser plein de questions philosophiques, que je vais méditer jusqu'à la fin du procès.  D'ici là, je vais m'éviter tout jugement à l'emporte-pièce. Ce qui m'intéresse, c'est comprendre ce que nous sommes, nous, les humains.

Je ne m'étriperai donc avec aucun Asinaute sur ce sujet qui est trop "lourd" pour souffrir des effets d'opinion hâtive.

Bien à vous tous.    

Salah Abdeslam est un militant politique, d'une cause détestable, horrible, aliénante, qui se sert du tribunal comme d'une tribune. Ce n'est pas cela qui est choquant. Les militants politiques du monde entier, de gauche comme de droite, se sont toujours servis des tribunaux et des procès à des fins de propagande. Seuls ceux qui croient à la fiction démocratique d'une justice indépendante peuvent s'en étonner. Le procès, au delà de la personnalité de l'accusé, ne peut pas être exemplaire, car la justice n'est pas exemplaire. Car oui, il y a un contexte de passé colonial, d'interventions occidentales continuelles qui sont le contexte de la barbarie islamiste. Globalement, la justice est une justice de classe qui protège l'ordre social existant, c'est à dire la domination de la bourgeoisie capitaliste sur la société. Le procès d'Abdeslam n'échappe pas à ce déterminant fondamental.

Personnellement, je ne comprends pas trop le raisonnement.


A part salopard de première, je ne vois pas trop comment qualifier Abdeslam.


Il se plaint de ses conditions de détention. Certes, mais il a commis des crimes, et si les prisons étaient des hôtels à Dubaï, ça se saurait. 

Une situation historique a fait que le pays d'où il vient a été colonisé, et qu'il a été opprimé en tant qu'immigré.

On ne peut pas en disconvenir. Mais beaucoup d'autres dans son cas ont monté les échelons pour arriver à un bon niveau social. 

Abdeslam était un délinquant en Belgique, et pas un opposant politique ni dans une ONG qui œuvrait contre le sort réservé aux immigrés.

C'est simplement quelqu'un qui est passé de petite frappe au grand banditisme violent, et il s'est servi du jihadisme pour cela, comme beaucoup d'assassins jihadistes.

Aujourd'hui, il voudrait faire pleurer les foules comme un Carlos Ghosn qui a volé des millions.


On serait vraiment bêtes de marcher dans cette combine ignoble : justifier des abominations par d'autres abominations, comme si nous étions de vagues clans de singes qui tapent dans le tas et réfléchissent ensuite.


Abdeslam est une sorte de psychopathe, tout ce qu'il dit est nul et non avenu, l'emploi de la violence, surtout au nom d'un dieu que personne n'a jamais vu, et dont il se rêve comme le bras armé, le disqualifie d'entrée.


Penser que des petits jeunes des banlieues défavorisées vont marcher là-dedans, c'est assez osé.

Il y a des cons partout, mais autant...

Tribunal tribune, tribun même racine. Les mots feutrés des tribunaux offrent parfois des tribunes vociférantes à ds personnes s'estimant tribun ou à des supporteurs vociférants dont le cerveau est rangé dans la rubrique  slogans...

Je continue à penser que nous vivons une époque formidable.

J'ai encore deux fleurs à mes citrouilles rouge vif d'estampes sans "japonniseries."


Le drame c'est qu'il aura fallu six ans pour organiser ça. Je ne comprends pas comment on peut accepter de tels délais. On va me dire que c'est le temps nécessaire pour bien faire le travail ? Je répondrai que j'ai l'expérience de procédures sur des sujets simples qui appelaient une résolution rapide et ont pris deux, trois ans et plus. Il faut déjà 6 mois pour ne serait-ce que nommer un expert judiciaire. Alors oui, si on compare six ans à trois pour un sujet simple ça semble rapide. Mais quand même...

Les journalistes ont leur part de responsabilité, à croc comme ils sont au buzz et à la petite phrase aui dégagera de  l´émotion. On en revient à l´émission précédente avec Bruno Dumont. Quant au juge, il lui suffit de couper le micro à cet ernégumène qui veut se donner des airs importants et de le remettre à sa place. Cet accusé n´est qu´une toute petite partie de ce procès. L´essentiel c´est de donner la parole aux victimes c´est ce que j´attends des journalistes pendant ces 9 mois.

Bah oui les médias ont faim... Faut la nourrir cette bête là, l'entretenir, lui donner de l'actu fraiche, faut tenir éveiller l'auditeur dans le ronron permanent de la news, de l'insolite, du provoquant, du nouveau, de l'insupportable, de l'indigent... Le covid est bientôt terminé, qu'à cela ne tienne... Passons à autre chose désormais le procès des attentas. Ha ça c'est du grand spectacle, là y'a du show.... Ce qu'il y a de chouette avec le show médiatique de l'actu. c'est qu'il est sans fin, comme l'eau qui coule, il déverse son flot permanent, inaltérable, discontinu et toujours en pensant bien faire!!

ce procès sera, et est déjà,  pour  une partie de la gauche une superbe occasion de se ridiculiser .

"Il fallait y penser avant"


Êtes vous vraiment sûr qu'ils n'y ont pas pensé ?


précisions pas rapport à mon 1er message de ce jour :


Brenton Tarrant affirme avoir consulté Anders Breivik (qui a entre temps officiellement changé de nom, et s’appelle désormais Fjotolf Hansen) et avoir obtenu son approbation avant de commettre les attentats de Christchurch en 2019 


oui, ça fou les jetons !

J'entends les inquiétudes, mais c'est quoi l'alternative top géniale, là ? 


Un procès "pas exemplaire" ? "Pas démocratique" ? C'est quoi "ne pas bomber le torse" (comme je le lis dans un commentaire plus bas), faire un procès bâclé avec des procédures abusives ? Ou interdit à la presse ? Ou interdit au public, mais avec seulement les retours de la presse pour les rendre encore plus évènementielles ?


J'ai quand même l'impression qu'à ce stade on est pas loin de se fouetter pour le plaisir de se fouetter : s'il est  impossible à quiconque de proposer une meilleure solution alternative, ça n'a pas beaucoup de sens de taper sur ce procès.

Si le président de la cour peut couper le micro de l'accusé, c'est  peut-être que la justice a pensé à cette possibilité avant le procès ?






 


Le président du tribunal ne manque pas d'humour

et cela devrait être repris par les médias pour déconstruire par l'intelligence la folie du massacreur d'êtres humains


à la question "Votre profession" l'accusé répond "Combattant de l'état ... "

le président s'étonne en regardant les documents devant lui en disant à peu près cela : "Moi je lis Intérimaire"


Quant à la diffusion publique de ce procès, elle ne sert qu'à la société du spectacle comme aux USA

Finalement, la diffusion publique est un peu le retour petit à petit à l'exécution en Place de Grèves ou au gibet de Tyburn

Je suis fatigué de tout ça putain.


La seule chose qui me vient à l’esprit c’est « qui se sent morveux se mouche ».


Si on n’était pas dans un pays malade, ce pourrait être l’occasion de regarder les interpellations de l’accusé en face pour tenter de devenir meilleur.


Mais non, on espérait sûrement bomber le torse en mode « regardez comme on est une belle démocratie exemplaire », alors qu’on a le cul sale de 5 siècles de colonisation et de maltraitance des populations, y compris métropolitaines.


On n’a pas le cul sorti des ronces.

"Il y a plein de gens qui sont en train de se reconnaître dans la figure d'Abdeslam,  (...) C'est la construction sous nos yeux d'une star de téléréalité". 


je ne sais pas si c'est vrai ni dans quelle proportion, mais ça fou les jetons !


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.