197
Commentaires

Riches, la chasse est ouverte

Et si la pétition des méga-riches

Derniers commentaires

Communiqué de presse du Front de Gauche du 18/08/2011

"Je me réjouis de voir progresser l'idée de la taxation des riches. Je rappelle qu'elle est la clef de la solution de ce qu'il est convenu d'appeler la crise de la dette publique.

Je rappelle les propositions constantes du Front de Gauche pour le partage des richesses depuis 2 ans :

- salaire maximum : pas de salaire supérieur à 20 fois le salaire le plus bas dans chaque entreprise. Ce plafonnement permettrait d'entrainer un cercle vertueux d'augmentation des bas salaires.

- revenu maximum : taxation progressive des revenus jusqu'à 100 % à partir de 30 000 euros mensuels

- taxation des revenus du capital comme les revenus du travail : ce rééquilibrage rapporterait 100 milliards d'euros de ressources puisque les revenus du travail sont aujourd'hui taxés en moyenne à 42 % et les revenus du capital à 18 %."
[quote=1876 il pleut comme vache qui pisse [sur ce forum], v. pisser; id. une vache n'y retrouverait pas son veau (Lar. 19e)]

Pas étonnant, c'est un fil sur la chasse... d'Ô.
Suis-je la seule à me demander si les vite-dits ne seraient pas au moins aussi intéressants à discuter pour ne pas dire plus, que certains contenus payants ?

J'avais envie d'écrire en grandes lettres, en gras et en rouge, mais je n'ose pas ;-))
[large]Pierre Charon vient d'être exclu de l'UMP ![/large]
Je sais, c'est un peu hors-sujet, mais je tenais à être le premier, sur ce forum, à répercuter ce véritable coup de tonnerre
Et pendant ce temps-là, La Pen polluait la Seine en y faisant jeter par ses militants, des liasses de billets de 500 €.
OK, il s'agissait de faux billets. Aussi bidons que le programme politique de son parti. Mais ce "coup d'éclat médiatique" avait tout de même attiré "une meute de journalistes", selon les termes de l'article de Libé.fr. Dont le journaliste était sur place. Avec tous ces chiens à la recherche du moindre os à ronger....
[quote=DMorlay]" une gauche décomplexée qui réhabilite l'impôt [...] Curieusement, on ne la voit pas arriver." Myopie ? Distraction ?

ouai, ou ce matin pas envie de se faire allumer pour mélenchonisme agravé...
"En quelques semaines, une bonne partie de l'UMP est passée (verbalement) chez ATTAC."

Ca en dit long sur la crédibilité des "solutions" d'ATTAC et de leur fiction du "bon capitalisme".
" une gauche décomplexée qui réhabilite l'impôt [...] Curieusement, on ne la voit pas arriver."

Myopie ? Distraction ? Daniel y'a un problème si tu ne vois pas que le Front de Gauche est sur la ligne de la réduction déficit non pas par la contraction des dépenses mais par l'augmentation des recettes. Augmentation de la progressivité de l'impôt sur le revenu ; suppression des niches fiscales à destination "des riches" ; imposition des revenus du capital au même niveau que les revenus du travail ; respect de l'im^pot sur les sociétés par les grosses entreprises qui aujourd'hui y échappent.
Oui je sais, le programme du Front de Gauche ne sortira qu'à la Fête de l'Huma et tu n'as certainement pas le temps d'écouter les interviews de Mélenchon ni de visionner en ligne les ateliers du Remue Méninges à Grenoble.
Mais si c'est cela, il ne faut pas dire " Curieusement, on ne la voit pas arriver." mais " par manque de curiosité, je ne la vois pas arriver"
Là DS, je pense que vous rêvez si vous pensez que les digues se sont ouvertes.

Il s'agit là d'un simple trou dans la digue qu'un courageux petit homme peut boucher du doigt, comme dans la légende hollandaise. :-)))).

Que la com veuille tendre à le faire penser, peut-être. C'est même une tactique habituelle de nos néo-cons ultra libéraux.

Mais il est exact qu'ils devraient se méfier : la Grèce et l'Espagne, qui sont les premières victimes de la crise, n'ont pas la réputation d'avoir dans leur population beaucoup de foudres de protestation, n'oublions pas qu'il y a encore quarante ans, ils étaient encore sous dictature.
Et pourtant, ça castagne dur, et ça met en exergue un problème très embêtant pour les possédants : c'est que le front anti-libéral ne passe pas par la gauche institutionnelle : ce qu'ils ont en face d'eux, c'est une gauche très gauchisante, éparpillée, peu facile à contrôler, qui a passé vingt ans à s'adapter au discours idéologique ultra-libéral, et qui détient toutes les clés de leur discours. Dans la mythologie zapatiste, le sous-commandant Marcos et sa minable poignée de guerilleros marxisants universitaires usés doivent retourner dans leurs montagnes pour réfléchir afin d'expliquer aux membres des peuples mayas qui ont accepté de les écouter ce qu'est la révolution, Puis le moment est venu où ce sont les hommes de la ville qui changent leur discours et doivent s'adapter à la vie et aux besoins des paysans. Ainsi la parole passe dans la société et se diffuse partout.

Depuis dix ans, les altermondialistes ressassaient que les riches encaissent quoi qu'il advienne, et les pauvres récoltent les miettes, et devront se laisser tondre s'il y a un problème. Or, c'est exactement ce qui se passe actuellement, sous nos yeux.

Et ça se vérifie encore et encore.

Tout ce mouvement et ce discours sont prêts et à l'affût. Ils exploseront à la figure des dominants dès que les conditions seront favorables..
Le principe éthologique des dominants, c'est qu'ils ne s'adaptent jamais aux dominés, ils sont persuadés que les autres doivent s'adapter parce qu'ils sont des imbéciles. Il suffit de leur faire croire que....

On verra......
Riches, la chasse est ouverte et elle n'est pas prête de se refermer... tant mieux. En ce dixième anniversaire du 11/09, si nous admettons désormais qu'une petite bande de connards incultes peut s'attaquer à la plus grande puissance militaire de façon artisanale, nous oublions toutefois plus souvent, que la culture et le savoir ne sont plus autant l'apanage des fortunés, loin de là, pour ne pas dire, au contraire, voire l'affaire de la Princesse de Clèves et son revers, celle de la Rolex.

Ces derniers n'ont donc plus rien pour se protéger des Rakolnikovs, intellectuels précaires, qui pullulent à l'échelle mondiale dans leur ombre du fait de leur égoïsme. Les hauts-murs, les digicodes, les gardes du corps ne font pas le poids, lorsque savoir et détermination sont au rendez-vous contre vous.

Vous n'avez même plus la force de la parole.

Tremblez ou payez l'impôt.
Mais ne comptez pas sur la clémence.

yG
Longs soupirs de lassitude.

on attend, en face, une gauche décomplexée, qui réhabilite l'impôt, et affiche effrontément son intention de trouver l'argent où il est: dans les poches des riches. Curieusement, on ne la voit pas arriver.


Sauf chez Montebourg et Mélenchon... C'est quand même presque 10% de l'opinion :)
François Hollande en parle de façon très amusante dans ses meetings.
Ah bon, on ne voit pas de gauche décomplexée qui oserait faire les poches des riches ? Mélenchon serait de droite ? On nous cache tout.
Si vous pensez au PS pour tondre la bestiole, vous vous égarez,, la bestiole c'est eux (le Siècle, les apparts place des Vosges...)
Ben tiens, quelqu'un évoquait le blog d'Olivier Berruyer dans le forum hier; sa série d'articles sur la distribution des revenus (et bientôt sur celle du patrimoine) pourrait difficilement tomber plus à propos : http://www.les-crises.fr/inegalites-revenus-france-1/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+les-crises-fr+%28Les-Crises.fr%29
20833 euros mensuels,et,d'après Sarkozy vous faites partie des classes moyennes!!!!! En dessous de quel montant fixe-t-il la classe "Pauvre" Ce serait interessant d'avoir la réponse.Où est-il ?Réveillons -le et renseignons-le sur le SMIG,le RSA,le niveau de vie de la majorité des étudiants ou des personnes âgées.etc.
Par la même occasion,rappelons à la bande des 16 riches qui sont "disposés" à être taxés exceptionnellement que leur morgue est indécente...pour tous ceux qui paient des impôts de gré ou de force.Pour le coup,les classes moyennes-elles-sont taxées.Et lourdement.
Il semble que le pouvoir aurait bien besoin de cours de rattrapage en matière fiscale.
Le problème est très ancien... Déjà Flip-le-Bel a mis la main dans les poches de culotte des Templiers... Louis XI ne s'est pas gêné... Robespierre a tout gâché... Tiens, à propos de Louis XI (qui sut faire "rendre gorge" aux riches Lyonnais - des Ritals de l'émigration), avez-vous remarqué que de passage en la ville de la soie, en 1476, il se prit deux maîtresses pour se tenir chaud : la Gigonne et la Passe-Fillon (sic! vous pouvez vérifier). C'était pas DSK et son irrumatio... dans la bouche d'une "négresse".
Mais Daniel, le "micro-trottoir des députés UMP" a bien eu lieu, hier soir, au jité de la 2 :

Leur définition du riche ? :

"Ben c'est subjectif (les deux interrogés ont employé ce mot), cela dépend de là où on est... Il y a des endroits où on est riche, et d'autres où on est pauvre"...

Et en fait, le riche, "c'est celui qui gagne plus que vous"...

Et de toute façon, c'est du pipeau. Cette contribution "exceptionnelle", elle porte pour le moment sur les sommes "au delà de 500 000 euros".
500 000 euros, attention, par part...

Traduction :

3% des revenus ou des sommes au-delà du seuil ?

Si le foyer déclare plus d'un million, il sera donc taxé à 3%, mais uniquement pour les revenus perçus au-delà de ce seuil. Exemple : pour un million et dix mille euros déclarés, la contribution sera de 3 % de 10.000 euros, soit 300 euros.


Le lien est là.

Moi, ce que je me demande, c'est pourquoi la "gauche", enfin, quoi, les "socialistes" ne l'expliquent pas aux pékins lambda de manière aussi simple ? Pourquoi les économistes, même "atterrés" ne l'écrivent pas de cette manière ?

Le peuple est con, certes. Mais enfin, pas partout, hein.

En Islande par exemple...

Et puis, enfin une bonne nouvelle : Siné mensuel sort aujourd'hui...
... continuons de faire comme si le PS était "la Gauche". Et continuons d’accréditer l'idée que ces gens, du PS, ne sont pas autre chose que des faire-valoir, des parasites. C'est pas sympa. C'est même faire le jeu de l'idéologie dominante. Mais ça évite de donner l'impression d'être décalé par rapport au reste de la production médiatique. :-(

Hier, j'ai lu des gens qui attendaient le PS sur je ne sais plus quel front... genre avoir une idée originale sur les déficits, ou les tramways... mais ça fait des siècles que ces gens ne font que "parasiter", en prenant une idée de gauche par-ci par-là hors enjeux majeurs (licence globale, abrogation d'Hadopi...)... histoire de faire croire qu'ils sont dans le coup... mais ils ne font que parasiter... rendre inaudibles ceux qui répondent aux enjeux majeurs...

D'ailleurs dans le style, les écolos sont pas mal. Qu'est-ce qu'ils imitent bien les socialistes... Ceux qui sont au Parlement Européen par exemple.

Le PS ne sera JAMAIS de gauche. Il ne sortira JAMAIS la France du FMI, comme certains pays du Sud l'ont déjà fait pour des résultats TRèS positifs. Il ne sortira JAMAIS la France du Traité de Lisbonne (souvenons-nous du Congrès de février 2008...). Etc.
Et alors?
Et alors rien, il a raison.
Oui, et alors ?
Alors quoi?
Quoi, "alors quoi" ?
Qui ça?
Gnnnn ?
Et, donc ?
Je n'ai pas bien vu où.
Et alors ?
De quoi-ce s'agisse-t-il ?
Ha non, ha non, il fallait répondre "alors quoi", t'as perdu, t'es éliminé.
Qui, moi ?
Toi, t'as pas l'extension de gemp...

Et à l'attention de Mr Djac [s]Bav[/s] Baweur (scuse, une delaunite impromptue), c'est exactement de quoice j'ai répondu avec-t-il que pour-je.
Franchement, c'est un forum sérieux ici. Y'en a marre de vos petits jeux. C'est d'un gamin.

Toi, t'as pas l'extension de gemp...


Y z'auraient appelé leur machin autrement que Safari, on aurait PU discuter.
non, lui.

('tain, les gars, vous êtes mûrs pour le deuxième épisode du feuilleton sur la révolution fiscale, ça fait pas un pli)
Quoi lui ?

(ça y est, bravo, vous avez dissipé anne-sophie, maintenant. dans cinq minutes ça va s'étendre à tout le reste de l'équipe, tout le site va être ramené à votre niveau. le thème de la prochaine émission sera "hein, quoi ?" avec deux sociologues et un économiste qui se demanderont "lui qui où ?" et "où quoi ?" pendant 85 minutes. et les abonnés qui demanderont légitimement à se faire rembourser recevront juste "qui ça ?" en réponse.

si ça continue jusqu'en 2012, je vous raconte pas la gueule des bulletins de vote...)
Quels bulletins de vote ?
Y a quoi en 2012?
Attendez, les gars, stop, là, je suis vraiment perdu, est-ce qu'on pourrait pas reprendre tout depuis le début, calmement ?
Oui, ben au moins ça ferait une émission sérieuse sur un sujet sérieux.
Hein, quoi ?!
Une émission? Où ça?
Pour quoi, sur quoi, ça fait pas quoi ?
'tain, j'comprends rein.
Un Nurofen, donnez-moi un Nurofen
- Tiens, voilà.
- Ah, merci.
- Il n'y a pas [large]DE QUOI ![/large]
Quoi ? Coâ, Coâ ?

ça part en couille, je vous dis, ça part en couille, c'est plus possib' ces forums
[sub]Résister à poster... résister... c'est trop dur...[/sub]
Gemp, c'est toi ?
la vache comme il résiste !

(je sens qu'il va craquer)
la vache comme il résiste !

Comme elle résiste - une vache, c'est un nom féminin, anne-sophie.

En effet,

VACHE, subst. fém. et adj.
Étymol. et Hist. I. A. 1. Ca 1130 « femelle reproductrice de l'espèce bovine » (Lois de Guillaume le Conquérant, éd. J. E. Matzke, p. 6,5); ca 1290 vake laitiere, v. laitier; 1606 au fig. vaches a laict (Du Villars, Mém., II, an 1551 ds Gdf. Compl.); d'où a) loc. ?) xve s. pleurer comme une vache (Le Grant garde derriere, X, 3 ds IGLF); 1610 manger de la vache enragée (Béroalde de Verville, Le Moyen de parvenir, éd. H. Moreau et A. Tournon, p. 186); 1640 parler François comme une Vache Espagnolle (Oudin Curiositez); id. sorcier comme une vache, v. sorcier [cf. 1736, Marivaux, Le Télémaque travesti, p. 344: il n'y a point d'autres sorciers au monde que les vaches espagnoles]; 1690 quand chacun se mesle de son mestier, les vaches sont bien gardees (Fur.); 1833 aller comme un tablier à une vache (Vidal, Delmart, Caserne, p. 250); 1876 il pleut comme vache qui pisse, v. pisser; id. une vache n'y retrouverait pas son veau (Lar. 19e); ?) 1690 allusion biblique (Fur.: le songe de Joseph fut la vision de sept vaches grasses, et de sept vaches maigres); 1897 connaître les sept vaches maigres et les sept vaches grasses (France, Mannequin, p. 236); b) 1534 poil de vache « couleur rousse » (Rabelais, Gargantua, XI, éd. R. Calder, p. 83); 1694 roux comme une vache, roux de vache (Ac.); c) 1548 plancher des vaches, v. plancher; 1902 montagne à vache (Écho des Alpes, no 1, p. 38 ds Quem. DDL t. 27); d'où 1928 à vache « ridiculement facile (en parlant d'une course en montagne) » (La Montagne, no 212, mai, p. 166, ibid.); d) ?) bot. 1557 blé de vache (L'Escluse d'apr. Roll. Flore t. 8, p. 161); 1732 herbe aux vaches (Nouv. maison rustique t. 1, p. 309); 1801 chou-vache (Annales de l'agriculture fr., IX, p. 96 ds Quem. DDL t. 21); 1840 arbre-vache (A. Joanne et Old Nick, trad.: Cooley, Hist. gén. des voy., p. 225, ibid., t. 15); ?) zool. 1558 vache de mer (L. Joubert, trad. de G. Rondelet, Histoire entière des poissons d'apr. FEW t. 14, p. 102a); 1615 vache marine (A. de Montchrestien, Traicté Œconomie politique, p. 325); 2. a) 1285 « cuir fait avec la peau de la vache » (Rutebeuf, Les Plaies du monde ds Œuvres, éd. E. Faral et J. Bastin, t. 1, p. 380, 72: vint paire de sollers de vache); b) 1781 « panier revêtu de cuir, qu'on plaçait sur les voitures de voyage » (Carmontelle, L'Uniforme de campagne, in Recueil gén. des proverbes dramatiques, VI, p. 250 ds Quem. DDL t. 25); 3. empl. techn. a) 1491 vacque « sorte de grue » (Compte des fortifications, 16e Somme de mises, Arch. Tournai ds Gdf.); 1590 « nom d'une pièce du canon » (Brantôme, Cap. fr., 144 [éd. 1666] ds La Curne); 1690 terme d'imprimeur « cordes qui arrêtent le train de la presse » (Fur.); 1751 terme de chasse vache artificielle « machine de la forme d'une vache qui sert à la chasse aux perdrix » (Dict. universel d'agriculture et de jardinage d'apr. FEW t. 14, p. 102b); 1872 terme de métall. « branloire d'un soufflet » (Littré); d'où 1878 tirer la vache (Rigaud, Dict. jargon paris., p. 340); 1933 « déchet provenant d'un morceau de bois » (Lar. 20e); b) 1859 terme de mar. joues ou demi-joues de vache « demi-caisses de poulies » (Bonn.-Paris); id. nœuds de vache « nœud plat que l'on utilise pour réunir deux filins qui doivent être facilement dénoués » (ibid.); 1867 côtes de vache « travaux que l'on place sous les entretoises pour faciliter le hourdis du plancher » (Ch. Garnier, Monit. univ., 10 août, p. 1093, 2e col. ds Littré); 1881 corne de vache « voussure employée pour évaser l'ouverture d'un tunnel ou d'une arche de pont » (Chabat); 4. a) 1589 terme de danse ru de vache (Tabourot, Orchesographie, fo 46c ds Gdf., s.v. ru); b) 1694 terme de manège ruer en vache (Ac.); 5. 1605 vache à colas « protestant » (L'Estoile, Journal, éd. A. Martin, sept., p. 172). B. 1. a) 1619 « femme grasse et laide » (Claude d'Esternod, L'Espadon satyrique, p. 73); b) 1866 « femme ou fille de mauvaises mœurs » (Delvau, p. 391); 2. a) 1690 « personne lâche, fainéante, poltronne » (Fur.); b) 1866 « homme sans courage, avachi » (Delvau, p. 391); 1877 faire la vache « paresser » (Zola, Assommoir, p. 489); 3. 1844 « agent de police » mort aux vaches (Documents litt., II, 203 d'apr. Sain. Sources Arg. t. 2, p. 464); 4. 1891 exclam. la vache (Méténier, Lutte pour amour, p. 187); 5. 1900 « personne méchante » (Mirbeau, Journal femme ch., p. 90); 1901 agir en vache (Bruant, p. 312). II. Empl. adj. 1. 1866 « mou, sans consistance » (Flaub., Corresp., p. 231); d'où 1887 faire vache « faire chaud » (Hogier-Grison, Monde où l'on vole, p. 296); 2. 1880 « méchant, sévère » (d'apr. Esn. 1966); 1881 (Méténier, op. cit., p. 92); 3. 1925 « admirable » (Arts d'apr. Esn. 1966). Du lat. vacca « vache ». Pour l'orig. de I A 5 c vache à colas, on se réfère habituellement à l'anecdote rapportée par L'Estoile dans son Journal, loc. cit., selon laquelle les Huguenots avaient tué et mangé une vache d'un nommé Colas Panier, égarée dans un temple protestant; ce qui donna naissance à la Chanson de Colas, et au sobriquet vache à Colas que catholiques et protestants s'appliquèrent mutuellement, mais qui, en définitive qualifia ces derniers (v. Littré, s.v. vache; FEW t. 7, p. 111, s.v. Nicolaus). La loc. parler comme une vache espagnole est peut-être favorisée par le bétacisme gasc. et esp. (b et v sont prononcés v entre voy. et b à l'init. après cons.) d'où corruption de basque* (du lat. vasco): le fait que les Basques se partagent entre l'Espagne et la France et la présence à Paris au xviie s. de valets basques aurait entraîné la loc. parler français comme un ou une Basque espagnol(e) (v. Littré, s.v. vache; FEW t. 14, p. 105, note 4; K. Baldinger, Influence de la langue sur la pensée ds R. Ling. rom. t. 37, p. 251).
Enfin de la vraie culture. ;-))
T'appelle ça culture ?
Un copié-collé bourré de fautes ?
Regarde, il manque des lettres à la plupart des mots.
Emmerdeur, euse, subst.,attest. 1866 (Goncourt, Journal, p. 263); du rad. de emmerder, étymol. 3, suff. -eur.*. ? Fréq. abs. littér. : 14.
Ben voilà, exactement ce que je disais, il manque la définition, maintenant...
PFfffff...
La définition tu sais où tu peux te la ...bref
Où ça ?
Qui est une grosse vache?
Qui, moi?
Oui. Djac t'a traité de grosse vache. J'ignore pourquoi, il est bizarre ces temps-ci. Mais la question est:

Pourquoi?
La question est :

Finalement, il est coupable ou innocent ?
Oui, où ça ?
Va au fond de ta pensée.
Dans ton cul.
Tout simplement.
Pourquoi compliquer les choses.
Tout ça pour ça!
Pourquoi?
Raaaaan, Mireiiiiiiillle, raaaaaaaaaaaan, l'oooooot' là, procès, tout ça, Mireeeeeeeeeiiiilllllllllllllllllleeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuh, procès, raaaaaaaaan, tout ça !
.
Ha haaa !
Ça te la coupe, hein ?
Non, j'ai simplement décidé d'aller à l'essentiel te concernant.
Oui, mais avec "taureau" ça le faisait moins.
La vache et le taureau ça le fait très bien, révise un peu ton histoire naturelle mon gars.
Ah non, ah non, excuse-moi, mais l'exemple célèbre, c'est le bœuf et l'âne.
Nan c'est le coq et l'âne.
La poire et le fromage, ça a un rapport, ou c'est encore un fake ?
Conspirationniste, va.
Hé, doucement les insultes, là, sinon moi je fais un procès je fais tout péter, attention !
C'est l'oeuf et la poule ! Ils arrêtent pas. Ca fait des coqs partout.
Je préfère Titi et Grosminet
Quoi ?
Titi et Grosminet sont ensemble ?
Habinmerde !
Tiens, on a perdu anne-sophie...
qui ?
C'est bin gentil toussa, qui c'est qui fait à manger ?
Averell, c'est toi ?
J'ai t?uj?urs ?it que le template ?du forum était tr?p friable.

F?c
C'est le concours de celui qui sera le plus à droite ?
A votre place j'aurais honte !

-->[]
Où ça?
Qu'est-ce que tu dis?
V'là qu'y s'parle tout seul, maintenant, l'autre, là.
J'appelle de SAMU Allo ...
J'appelle de SAMU Allo

Ah bon, faut qu'on vienne te chercher, y t'ont déjà emmenée ?
Y l'ont déjà emmenée? Ah bon?
Naan, mais sérieusement, les mecs, quoi, deux minutes, bon, alors, on pourrait se recadrer un peu, quand même, je veux dire, sérieusement, quoi, bon, alors, franchement, sans déconner, si on revenait aux vrais sujets, je sais pas moi, bon, DSK il est coupable ou pas, finalement ?
Non, non j'voulais dire deux samus.

Le PS ne sera JAMAIS de gauche. Il ne sortira JAMAIS la France du FMI, comme certains pays du Sud l'ont déjà fait pour des résultats TRèS positifs. Il ne sortira JAMAIS la France du Traité de Lisbonne (souvenons-nous du Congrès de février 2008...). Etc.


Cordes, cordes, qui veut des cordes ?
J'ai tout un lot à vendre.
Bon le PS n'est pas de gauche, les écolos ne valent pas mieux...
Ceci dit, cher anonyme, expliquez-nous de quel droit (divin ? science infuse ?...) vous vous croyez autorisé à décerner des "brevets de gauche" (et à insulter "ces gens, du PS")
Il est sûr qu'avec des "gens" comme vous la droite, Sarko en tête, serait peinarde !
ET alors suggerait la conclusion..... Alors,l'UMP c'est mieux???????
Ha bon ?
L'UMP c'est mieux ?
Ah ouais ? L'UMP c'est mieux ?
Bah, si Djac le dit, ça doit être vrai.
Donc, l'UMP, c'est mieux.
Ha mais ne me mettez pas ainsi sur un piédestal, vous allez me gêner : c'est émilie qui dit que puisque on critique le PS, c'est que l'UMP c'est mieux.
Donc, l'UMP c'est mieux.
Je ne fais qu'être convaincu par un raisonnement imparable, c'est tout. Restons modeste.
Particulièrement en forme aujourd'hui, Djac:-)))
En forme de quoi ?

Waaahaahahaa, non mais quel talent !
Vous avez raison.Nous assistons à leur pantomine dérisoire...Pourtant j'ai cru lire plus haut que les socialistes et les écolos ne valaient pas tripette. Bon,salut :un petit tour dans la forêt s'avère nécessaire...
Sinon, un petit mot sur la taxe Tobin ?
Tobin or not Tobin, c'est là toute la question...
« Je n'aime pas les communistes parce qu'ils sont communistes; je n'aime pas les socialistes parce qu'ils ne sont pas socialistes; et je n'aime pas les miens parce qu'ils aiment trop l'argent. » Charles de Gaulle

Non, non, rien a changé
Je persiste : affirmer que le PS veut changer quelque chose au système tel qu'il est, même rien qu'en France, c'est au mieux être crédule, au pire, être un nuisible.

L'histoire récente est confite de preuves de ce que j'affirme. De février 2008 à mai 2005, de la politique de DSK dans le ministère Jospin, aux derniers propos de Hollande dans le Monde au sujet de la constitutionnalisation de la supériorité de l'accord d'entreprise par rapport à la loi... Ces gens, là, qui sont érigés en hérauts de la gauche par la télévision et les journaux subventionnés par les grands capitalistes (tous en pertes depuis 20 ans, tous encore présents et encore désignés comme "de gauche", de Libé au Nouvel Obs'... là aussi, que de faux semblants...)... bref, ces hérauts de la gauche se contredisent d'un mois à l'autre, inventent un programme qui contredit allègrement ce que les militants rédigent en commission et en congrès... et malgré cela, on trouve encore des "gens" comme vous pour croire qu'en les défendant, on lutte contre la "droite"...

*Vous* êtes l'ennemi objectif de tout progrès social, avec vos croyances et vos discours erronés.
la constitutionnalisation de la supériorité de l'accord d'entreprise par rapport à la loi

Ah oui, elle m'était sortie de l'esprit, celle là:
voilà un projet parfaitement réactionnaire qui conviendrait tout à fait au Medef.
N'habitant qu'à une petite centaine de kilomètres de Genève, je sais ce qu'il me reste à faire.
Pas question de me laisser racketter par ce gouvernement d'idéologues bolchéviques !
Bonjour Daniel
"on attend, en face, une gauche décomplexée, qui réhabilite l'impôt, et affiche effrontément son intention de trouver l'argent où il est: dans les poches des riches"
vous n'écoutez pas toutes les gauches. Ca fait longtemps qu'une autre gauche (en dehors du PS) en parle mais on disait qu'ils étaient archaïques et des hommes du passé !!!
Ecoutez autre chose que le bourrage de crâne que nos médias nous distillent à l'aide de micro-trottoirs et de sondages orientés.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.