21
Commentaires

Reporters Sans Frontières, face aux censures de sites...

Ce sont neuf sites, en Russie, en Chine, au Vietnam, aux Emirats, à Cuba et ailleurs. Neuf sites de presse, ou neuf blogs, qui ont assez dérangé les gouvernements locaux pour encourir la censure. Pour leur venir en aide, Reporters Sans Frontières a décidé de leur ouvrir des "sites miroir".  Grégoire Pouget, responsable de la cellule Internet de RSF, et Christophe Deloire, secretaire général de l'organisation, détaillent les modalités et les limites de l'opération.

Derniers commentaires

Dans beaucoup de forums, critiquer la modération, voir tenter de lever une rébellion contre les modérateurs, finit toujours par le bannissement définitif, donc étant donné le faible enjeu je m'autorise à vous conseiller de ne pas insister.
Merci du conseil sandy mais je quitte @si le 18 (max) , désolé je ne peux rester, la confiance n'est plus. Je ne peux pas, c'est plus fort que moi.

Que je parte c'est pas grave, ce sont leurs méthodes stalinofascistes qui le sont.

Je ne peux le tolérer, ça m'est insupportable, je ne peux cautionner cela.

J'ai toujours détester l'hypocrisie , le mensonge, l'injustice, l'arbitraire.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
~@si décrypte mais qui est autorisé à décrypter @si ?
Vous dramatisez, ça ne sert à rien de dramatiser. Vous verrez que plus tard vous le regretterez d'avoir dramatisé à outrance quelque chose qui n'avait en fait que très peu d'importance.
Quand aux relations de confiance que vous voulez avoir avec le staff d'@si, reprenez vos esprits, la modération n'a rien avoir avec les infos qui peuvent être données sur le site, et toute façon il vaut mieux avoir un esprit critique plutôt que vouloir leur faire confiance.
C'est effarant de voir qu'il y a des endroits où la censure existe, où l'on vous condamne sans vous prévenir, sans avoir le droit d'en connaître la raison, sans avoir le droit de pouvoir se défendre, en total arbitraire .

Le stalinofascisme est toujours pavé de bonnes raisons !
Très déçu par ce 14h42. Il y avait tant à dire sur la censure d'Internet dans nos contrées d'Europe Occidentale. Ici on était quasiment dans un discours Bush-ien, avec un axe du mal Cuba-Russie-Corée-Chine, en gros.
Reporters sans frontieres. Mais le fondateur c'est Robert Menart , voilà un mec qui est bien..Si si.. un grand démocrate raciste ,juste ce qu'il faut , et pour Algerie Française en plus ,avec une guerre de retard.. reporters sans frontieres ...une réference dans le monde facho .. iln'y a pas de doute..
Heuuuuu...

Mais....

Snowden?

Le soldat Mannin ?

Assange?

Huuum Wikileaks???

A certains égards (arriérée de TVA) Médiapart !

Dieudonné !

Alain Soral

Etc...

Voyons, s'il vous plaît, arrêtez de nous présenter un axe du mal "à Pékin", "à Cuba", "en Russie" et ailleurs. Commençons par regarder les poutres chez nous avant de faire de l'hollywoodisation de la géopolitique internationale. Ce n'était pas les indiens les méchants, est-il besoin de le répéter ? Et au risque de passer pour un complotiste : quid du rôle de la CIA dans la construction et l'organisation de ces oppositions ? Quelle légitimité ? Quels objectifs poursuivies ? (Otez-moi d'un doute : la libre concurrence libre et non faussée ?)

"On entre dans une ère de propagande". Tout à fait, je ne le vous fais pas dire !
Ne pas oublier que l'indépendance financière d'un média est aussi voir plus importante que sa liberté de diffusion !

On le voit bien en France ou les "grands" médias posséder par l'oligarchie financière diffusent de "l'information" très massivement alors que financièrement ils ne devraient même plus exister !

Bref ils sont tout simplement achetés et soutenus à perte pour diffuser massivement de la propagande oligarchique !
Mes chers amis,
encore une preuve de la barbarie qui sévit dans certains pays islamistes, comme l'Arabie saoudite, ou le Qatar, que la France et l'Europe en général, coupons les liens avec ces dictatures islamistes, pourvoyeurs de fonds pour le terrorisme !

Mes amis, militez !
Ca aurait été bien de faire une mise au point sur Cuba: les deux intervenants de RSF semblent suggérer que Cuba censure son Internet en le rendant hors de prix pour l'usager moyen.

De ce que je comprend, c'est l'embargo US qui rend l'Internet coûteux à Cuba. L'interconnexion de l'ile reste faible, même si elle a pu bénéficier d'un mieux récemment avec la fibre optique la reliant au Vénézuéla.
Pourquoi Manach ne présente-t-il pas "Reporters sans frontière"?
Par principe, c'est "tout bon comme du pain blanc"? Parce que c'est "sans frontière"?
On se demande vraiment...
Qui paye? Qui sont-ils? S'en prennent-ils à tout le monde avec la même énergie?

Faut que JM Manach arrête d'être reçu par l'ambassade US en pensant que ça n'influence pas son jugement, ses connections et son travail. Enfin c'est peut-être vrai: a fond pro-US avant, il peut difficilement être plus pro-US en sortant.
Ohlala, mais il n'y a pas du tout assez de commentaire sur cette émission. Je me propose d'y remédier.

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2015/03/18/dieudonne-m-bala-m-bala-condamne-a-deux-mois-de-prison-avec-sursis_4596071_3236.html

Pas en Arabie Saoudite, pas en Chine, mais ici, en France, deux mois de prisons (avec sursis, certes) pour un tweet (je le précise car être condamné pour un tweet est excplicitement présenté comme insupportable dans cette émission) d'un dirigeant d'un média notable qui explique "déranger" en disant "des vérités".

C'est bien triste qu'on ne puisse pas faire grand chose pour les meurs des ces exotiques contrées lointaines, par contre en France tout est possible, puisque c'est une démocratie et que, tous net citoyens, il nous appartient de faire vivre le débat et entendre notre soif de contre pouvoirs, d'état de droit et de liberté d'expression! Ce que je vous propose de faire pas plus loin qu'en réponse à ce post. "slash discuss", comme disent les initiés.
J'apprécie beaucoup ce genre d'émission.

C'est très informatif, précis, on ne s'embarrasse pas de fioritures.

Très bien.

Pour ce qui est du dernier sujet, très vite abordé, au sujet des nouvelles dispositions contre le terrorisme avec des procédures plus qu'allégées, je pense aussi qu'il va falloir être vigilants.
Mais ce genre de loi est surtout mauvais signe dans ce qu'elle dit de l'état des forces de surveillance du terrorisme.
Je le vois dans le cadre de mon boulot : l'état dégraisse, il y a de moins en moins de personnel pour contrôler, et de plus en plus de sujets à surveiller, avec le développement de l'informatique, toute fraude devient beaucoup plus facile.

La tentation est grande, et surtout contre des délinquants et des terroristes, de supprimer les procédures, ou d'obtenir des renseignements à la hussarde, à la limite du licite, pour ensuite rattraper les procédures après coup. Ce n'est pas bon signe, parce que les procédures contre les vrais délinquants deviennent fragiles, qu'elles peuvent être facilement contestées, et que ça crée des situations où tout le monde peut abuser de son pouvoir. Par exemple, les fichiers de délinquants donnent lieu à des dérives diverses.
C'est un gros problème de l'administration en général aujourd'hui.
Je pense qu'il vaudrait mieux réorganiser et former mieux les intervenants.
Mais ça demanderait à nos ministres et nos gouvernants d'avoir du plomb dans la tête, et ça, c'est un peu trop leur demander...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.