61
Commentaires

Radio : pauvres clowns...

Commentaires préférés des abonnés

Il restera toujours des clowns sur nos antennes : Mabrouk, Salamé, Demorand. .. Le problème, c'est qu'ils ne font pas rire. 

Comme quoi la cancel culture n’est pas du côté où tous les perroquets de droite le prétendent …


Même les rois avaient compris que le rôle de l’humour était de laisser une soupape de sécurité et un exutoire en laissant les bouffons critiquer leur règne(...)

Merci pour la chronique. France Inter (L. Bloch) qui n'en peut plus de s'autoproclamer radio de l'intelligence, qui tire ses auditeurs vers le haut, et qui dégage une humoriste qui tirait ses auditeurs vers le haut, no comment...

Voir aussi l'arrivée (...)

Derniers commentaires

Dans un article récent vous commentez une reprise en main du 7 -9 de France Inter   ,une droitisation  qui était  rampante  on va dire. .Pourquoi considérez vous que Polony soit de "droite " voire "extrême droite " ? Cordialement

Est-ce que vraiment, un humoriste qui travaille sur une chaine de l'oligarchie, risque de faire trembler le système? Celui-là ou l'anarchiste-fonctionnarisé Guillaume Meurice font partie du système et comme dans toutes les cours, qu'elles soient royales ou baronnales, le déplaisant part en disgrâce.

Je ne plains pas ceux qui, étant au cœur d'un système se font renier par celui-ci, aussi le sort des amuseurs des puissants me laisse froid: les rémunérations fort généreuses (qu'ils ne pensent jamais à dénoncer) lui permettront de tenir quelques temps, un peu comme le sieur Gaccio, "gauchiste" qui aura bien profité de quelques 7000€ d'indemnisation mensuelle de chômage (cf. Thinkerview) qui le mèneront tranquillement à l'âge de la retraite, et lui permettront de tirer à boulets rouges sur les "profiteurs"...

Moi je me demande combien de temps Bertrand usclat, de Broute, va tenir avant de se faire dégager.

C’est presque du 1er degré son truc.

Ce n'était souvent plus de l'humour, mais une chronique engagée, ça se défend, mais il faut alors la placer ailleurs ...

Au revoir, Nicole.   Aux larmes, citoyens!...

Dans l'affaire, celui qui s'affirme de plus en plus pour un clown, c'est celui qui vire tout le monde.

C'est un peu HS mais il y a un projet de RIP pour l'hôpital, les 185 parlementaires requis ont signé et le projet doit être validé par le conseil constitutionnel. Restera ensuite à atteindre le nombre requis de signatures. On verra si les médias en parlent plus que pour celui d'ADP.


https://www.notrehopital.org/la-proposition-de-loi

Les humoristes c'est comme le mercurochrome, ça soigne la blessure en s'étalant autour


mais tout est une histoire de proportion

une entaille de canif n'a rien à voir avec une estafilade de sabre

une piqure de moustique avec une douche de shrapnell


les temps they are a changin


Man goes to doctor. Says he's depressed.  Says life seems harsh and cruel. Says he feels all alone in a threatening world what lies ahead is  vague and uncertain. Doctor says "treatment is simple. Great clown Pagliacci is in town tonight. Go and see him. That should pick you up." Man bursts into tears. Says "but, doctor ... ...I am Pagliacci."


J'espère que personne ne proposera , pour la remplacer, les noms de Marlène Schiappa ou d'Agnès Pannier-Runacher?


Certes, certains  peuvent penser que ce sont de vraies comiques, mais tout de même pas très drôles....

vous inquietez pas; la relève arrive avec Polony; Devecchio et j'en passe. visiblement ne pas avoir des discours d'extreme-droite quotidiens sur une radio c'est intolérable (bon ils ont aussi mis Duflot les mardi pairs du coup "c'est le pluralisme")

C'est donc le moment de relire ou de revoir "le nom de la rose", qui démontre que de tous temps, le rire est l'ennemi des connards sectaires de tous poils.

pour moi mercredi = Nicole Ferroni, un vrai moment de parole;

merci Nicole

Suggerez à Nicole Ferroni de faire un billet hebdo (ou plus fréquent) encore dans les nouveaux webmedias...

Blast ou LeMedia seront peut-être ravis de l'accueillir!

A la place de Guillaume Meurice, je mettrais mon CV à jour...

Apparemment, la chasse à toute forme de critique est ouverte dans les médias. Il n'y aurait pas une élection qui se rapproche ou un truc comme ça ?

Ferroni était la seule humoriste de la Matinale (avec Morel, toutefois) qui obligeait à réfléchir, sans céder à la facilité. Merci à elle, et dommage, une fois de plus, pour une différence qui ne sert pas l'intelligence. Mais on sait depuis un bout de temps que des citoyens qui réfléchissent gênent les puissants.

Bein moi je suis pour qu'elle reste à l'antenne, en tant que chroniqueuse pas drôle : en tant qu'éditorialiste officielle quoi ! Quand on l'écoute, comme le dise les présentateurs du journal comique de blast ( https://www.blast-info.fr/articles/2021/le-journal-15-blanquer-penurie-retraites-topU0YiCRjeWEO-fcJ4p_Q ):  "si vous réfléchissez bien, vous n'êtes pas plus mal informés qu'ailleurs."

A la rentrée, au moins il y aura du pluralisme rafraichissant sur France inter et ce avec nos impôts : Devecchio droite extrême du Figaro, Polony chef de Marianne, Un journaliste du Point et un peu de vert Duflot... Cela va être sympath... France info.. écoutez la différence ...

Nos élites n'aiment pas le rire, pas celui du peuple en tous cas. Parce que ce dernier est le plus souvent à leurs dépens alors que le leur est aux dépens de celles et ceux qu'elles exploitent et écrasent.

Alors quoi ? Alors elles exploitent les (faux) clowns qui se moquent des pauvres et écrasent les autres. Parce que exploiter et écraser, c'est tout ce qu'elles savent faire en dernière analyse.


Mais est-ce un si bon calcul ? Parce que, quand on fait disparaitre ce dernier exutoire, est-ce qu'on ne pousse pas les gens à remplacer l'humour par les fourches ?

A moins bien sûr que ça ne soit aussi ça, l'idée : pousser le peuple dans ses derniers retranchements, l'obliger à utiliser la seule arme qui va bientôt lui rester (la violence) afin de pouvoir s'ériger en victime et de réprimer la conscience tranquille ?

Quand le rire se tait, on n'entend plus que le chuintement des lames qui s'aiguisent et le claquement des armes qui se chargent.

Bouffon valet triste ou clown énervé mais drôle, chacun choisira sa liberté de pensée ou pas.


La bollo attitude déteint, un comble, sur une radio PUBLIQUE.


Tristement triste, la Police de la Pensée est appelée à régner ...


Et Hop dans la toile !


PS Ce qui fait rire le bollo : le pouvoir de son argent.



Comme quoi la cancel culture n’est pas du côté où tous les perroquets de droite le prétendent …


Même les rois avaient compris que le rôle de l’humour était de laisser une soupape de sécurité et un exutoire en laissant les bouffons critiquer leur règne (de façon acerbe mais toujours avec un certain respect).


Quand même l’humour le plus innocent fâche les rois, c’est qu’on est cuit juste à point pour que ça pète 👌

Il restera toujours des clowns sur nos antennes : Mabrouk, Salamé, Demorand. .. Le problème, c'est qu'ils ne font pas rire. 

"Ce n'est pas le contenu, mais la façon de le défendre qui posait problème." Nicole Ferroni n'a pas été virée, mais je ne vois pas trop la différence.


Moi ça me pose problème que Nicole Ferroni ne soit plus sur France inter, elle était la seule chroniqueuse/émission de cette chaine que j'écoutais fidèlement. Une des rares qui me semblait vraiment libre.


Je remets ici deux de ses chroniques que j'ai particulièrement appréciées, avec des morceaux de nuance et de poésie dedans : 

sur les préjugés : https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-nicole-ferroni/le-billet-de-nicole-ferroni-02-decembre-2020


sur les câlins (après le 1er confinement) : https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-nicole-ferroni/le-billet-de-nicole-ferroni-10-juin-2020

Ce qui fait rire Bolloré ? 


C'est un dividende augmenté de 50 %  !

Merci pour la chronique. France Inter (L. Bloch) qui n'en peut plus de s'autoproclamer radio de l'intelligence, qui tire ses auditeurs vers le haut, et qui dégage une humoriste qui tirait ses auditeurs vers le haut, no comment...

Voir aussi l'arrivée de 3 chroniqueurs de droite à 7h20 en alternance(+ une exception alibi) à la rentrée, et la fin de l'émission de Kathleen Evin, trésor radiophonique, juste parce qu'elle est trop vieille. Pfff.

Ben on sait ça depuis l'antiquité , travailler pour le diable ça comporte des risques . Il use toutes les résistances , il faut être d'une souplesse morale a toute épreuve pour travailler pour lui .Le mieux c'est de ne pas en avoir !

J'avais beaucoup de mal avec le style Ferroni, sans avoir rien à redire sur le fond. Mais ça restait un délice comparé aux purges de Sophia Aram.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.