149
Commentaires

"Radio France, c'est être là où les autres radios ne sont pas"

Où va Radio France après plus de quinze jours de grève, deux semaines qui contraignent les auditeurs de France Inter, France Info, France Culture, France Musique, Mouv’, sans oublier France Bleu, à jongler entre les pubs des stations privées ou… à l’abstinence ? Et dans la situation actuelle, qui est responsable ? Les directions laxistes ou incompétentes ? L’Etat qui s’en fiche ? Les salariés cramponnés à leurs avantages acquis ? Questions posées à nos trois invités : Lionel Thompson, journaliste co-producteur d’Interception sur France Inter, Marie-Hélène Fraïssé, productrice de l’émission Tout un monde sur France Culture et Nicolas Bedin, journaliste de France Bleu Berry.

Derniers commentaires

Pom pom pom pom...Les médias parlent aux médias.
Je vous trouve un peu méchants dans votre vite-dit sur Patrick Cohen. En plus il est drôle. Les deux affaires ne se valent pas. Franchement.... ?
Le Conseil Constitutionnel a parlé : les travaux commandés par le Commandeur en Chef de Radio France sont justes et raisonnables .

Le Bureau est à la hauteur du Chef , Le Chef protège les privilèges d'une élite que le Bas Peuple , le Peuple d'En-Bas , n'est pas dans la capacité intellectuelle de comprendre .

On ne discute pas le bien-fondé de dépenses qui permet au Cerveau Disponible du Chef de fontionner .

Le ricanement du p'tit-qui-fait-plus-peur sur les grèves qui ne servent à rien est largement enterré .
La grève de près d'un mois est nul et non avenu , la chappe du silence pèse très lourd sur nos épaules et sur des syndicats ... ( non , rien .)
Coucou la rédaction !

Douze jours après l'émission, ne serait-il pas opportun de voir à nouveau où en est la situation ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Quand on voit un coup d'état comme le truc où on prend possession de la radiotélévision, et où on se met à tuer en passant au dessus de la justice, on a déjà les deux dernières émissions d'@si pour nourrir une vague intuition.
Si on ajoute qu'un coup d'état contribue à ce qu'il se crée une classe de privilégiés qui bénéficient des biens et services du pays en priorité, instaure qu'on ne se soucie pas du sort des plus pauvres et qu'on devient le refuge d'escrocs du monde qui jouissent des infrastructures attrayantes, on finit par se réveillé en sursaut en se sentant un peu oppressé dans ce pays qui est le notre.
Y'a un problème strucuturel avec la redevance.
C'est un impots injuste. Car non-progressif. Si Radio France coute 26 € à chaque français, c'est 26 € pour un chômeur de longue durée avec enfants et 26 € pour Lilliane Bettencourt. ... relativement, c'est pas tout à fait les même 26 €.

Donc,
On pourrait peut-être abolir la redevance, et financer ce service public, comme on finance les autres (Santé, Education ...) avec les impôts normaux = progressif. (Ça suppose aussi que Lilian Bettencourt paye ses impots, donc une chasse à l'évasion)

Mais bref,
On pourrait même imaginer que Radio France continue de couter 26 € à notre chômeur longue durée avec enfants, et beaucoup plus pour mamie Liliane. Donc au final, on a plus de fianancement, on peu se passer totalement de la pub, et augmenter le personel d'entretient et le pigiste de France Bleu Gard-Lozerre. Qui, à son tour, sortira du minimum salarial, et paiera un peu plus que les 26 € ... etc ...

?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

" Je pense que les mentalités sont en train de changer, et qu'il va y avoir une mobilisation de tous pour les services publiques. "

J' admire votre optimisme.

Même le service public d'éducation ne mobilise pas les parents d'élèves comme il le faudrait pour exiger que ce service ait la qualité qu'il doit avoir.
Bonjour. Le problème, à mon sens, est que Radio France partage la doxa de l'heure avec ses "concurrents". Comment comprendre que l'on se mette en grève avec une ligne éditoriale qui soutient les politiques d'austérité, notamment anti services publics? Il est facile de préconiser l'austérité pour les autres. Quand la faux touche les idiots qui se croyaient à l'abri, alors tout devient insupportable! Je fais confiance aux "grandes plumes", qui se recaseront sans problème. Ils sont le système. Que les autres réfléchissent. M. Galley est l'instrument hic et nunc de l'idéologie véhiculée par les laquais de service du système public. Aucun d'entre eux (les grandes plumes) ne risque son job. Quant aux autres, ça coince. moralité (si il en existe une): on ne se réveille pas uniquement quand on est individuellement concerné. Quelle sottise! Cela, une vison en retrait du quotidien, ouverte aux querelles créées par des enjeux de pouvoir et et le souci du bien commun, se nomme une conscience politique. Mais qu'est-ce donc que cette triste et ennuyeuse bête en notre triste monde? En l'état actuel, ce service public ne vaut pas d'être défendu. Que la connerie néolibérale fasse donc son ouvrage. Nos grévistes méritent largement le sort qui ler est promis. Cordialement.
Ce conflit dur et très suivi par les salariés me fait penser à celui que j'ai vécu de l'intérieur au Centre Pompidou en 2009 : trois semaines de grève (pour rien), la plus longue de son histoire, quand a déboulé la RGPP du gouvernement Sarkozy pour tout le secteur Culture, comme test.

On voit donc bien que les changements de majorité ne changent rien à l'objectif de réduction des effectifs et des aides de l'état, au "degressage" de tout ce qui ressemble à du secteur public et la recherche de plus en plus systématique pour les structures publiques - dont la vocation est d'être un service avant d'être une machine à sous - de fonds propresavec bénéfices si possible : location de salles, mécénats, événements privés, etc.

Ces manoeuvres et les discours qui les accompagnent tentent de nous faire oublier que la culture comme l'éducation n'a pas comme vocation première à gagner de l'argent, mais à en dépenser en créant d'autres richesses moins fiduciaires, plus intellectuelles et émotionnelles, conviviales, construire une culture commune pour le bien de tous, et l'avenir des jeunes générations, de notre pays.

Un beau gâchis en tout cas que cette grève de 2009 au CP, et je ne souhaite pas la même conclusion à ce mouvement de Radio France qui semble fort et populaire. J'ajouterai que les syndicats majoritaires à l'époque n'ont pas facilité les choses, au contraire ! La CGT-culture a joyeusement trahi les salariés après avoir galvanisé les foules, promis une propagation nationale du mouvement, pour finir par récupérer ses billes à mi parcours. La CFDT et FO (le plus radical) ont été impuissants à imposer un service public de qualité, cohérent, avec une offre culturelle diversifiée et pertinente et pas consensuelle telles les belles expos Picasso, Magritte ou Dali privilégiées pour faire fonctionner le tiroir-caisse. Où sont les miroirs artistiques et critiques où la société de 2015 peut de se reconnaître, comme les grandes expos socio-cul des années 70/80 que "beaubourg" avait le courage de produire ??

Un sens de la responsbilité, de l'engagement perdu pour les visiteurs mais aussi pour les employés toutes catégories confondues, à l'avantage des plans de carriere pour les énarques et pistonnés politiquement et des réformes qui n'en finissent jamais. Jamais assez d'économie, pour au final y perdre tous son âme...
Dommage que vous n'ayez pas invité de représentant du mouvement "De l'air à France Inter"
http://francechinafoundation.org/young-leaders-2014/?lang=fr

Mathieu Gallet, membre de la branche France-Chine des " Young Leaders".
J'ai entendu " qu'il n'y avait pas de publicité sur France Inter, que des messages d'intérêt public"

C'est une mauvaise blague! Et la maudite MATMUT ? Et les 2 imbéciles? C'est pour rire?

Misère!
il n' y a pas que le stations périphériques ! allez écouter rfi qui depuis longtemps pour moi a remplacé avantageusement radio france et autres ! de la culture, de la musique, des informations qui ne sont pas celles des chaines de radio ou télé permanentes ! un régal !
Rendez-nous Les Lundis de l'Histoire et Place de la Toile!
Je suis très déçu que pour parler de la grève de Radio France, ASI choisisse d'inviter deux journalistes et une productrice, sachant que le syndicat des journalistes est le seul syndicat à ne pas avoir appelé à la grève (il a commencé avec deux semaines de retard pour être exact). Où sont les techniciens ? Où sont les personnels de sécurité ? Où sont les personnels d'entretien ? Où sont les musiciens ?
On discute,on discute,nous les @sinautes,mais on n'agit pas.Qui pourrait répondre à ma question posée hier et restée sans réponse:"Que peut faire un(e)simple auditrice(teur)qui veut soutenir ce mouvement?"?

La Cours des Comptes veut réduire le nombre de musiciens etc...et se fout de voir des gens finir au chômage.

Qui veut bien répondre à ma question?Quoi comme action?:une lettre?un mail?,une pétition?une manif?un rassemblement?un siting?je ne sais quoi d'autre.Les personnes présentes sur le plateau ne peuvent-elles proposer des actions à leurs auditeurs?
Amis auditeurs,

Tous les liens utiles :

La radio du MeilleurDesOndes

https://soundcloud.com/lemeilleur-desondes


Le Blog du MeilleurDesOndes

http://lemeilleurdesondes.blogspot.fr


La page Facebook

https://www.facebook.com/LMDOndes

Le compte Twitter

https://twitter.com/LMDOndes

La pétition d'auditeurs

http://www.convergencedesluttes.fr/petitions/index.php?petition=45

La caisse de grève

https://payname.fr/c/Caisse-de-greve-Radio-France

ou par chèque à l'ordre de CCE Radio France - Dons?Adressé par voie postale à l'adresse suivante :?CCE Radio France?116 avenue du Président Kennedy?75220 Paris Cedex 16

Pour écrire à Mathieu Gallet

mathieu.gallet@radiofrance.com
Merci pour tous ces liens.

"le meilleur des ondes" est vraiment une belle initiative, et on y entend des choses intéressantes.

Suggestion : ceux des @sinautes qui se sentent solidaires de ce mouvement pourraient utilement voter pour le message ci-dessus afin de le faire remonter en tête de gondole.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

felix d. , je n'ai aucune info à ce sujet, je serai donc bien incapable de vous répondre.

Je ne suis pas particulièrement impliquée dans ce mouvement. J'essaie de le comprendre, et ces liens m'apportent un éclairage différent, donc ils m'intéressent.
Mais je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit de faire ( ou donner !) quoi que ce soit. Ni à dissuader non plus, d'ailleurs.
Je lis, j'écoute, j'essaie de me faire une opinion.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

" ça se soigne" ... ou pas.
La prudence permet aussi parfois d'échapper à pas mal de choses, s'en défaire entièrement serait une prise de risque certaine.

Jeudi ( 9 avril) j'espère que les "Radio-France" auront les meilleures places dans la manif'. Et qu'il y aura du monde.
Merci et je vote pour


+1000
Une petite remarque à propos d'un passage de l'intervention de Marie-Hélène Fraissé sur le statut d'intermittent.
Il y a eu, et il y a certainement toujours des abus venant des employeurs, mais en tant qu'intermittents nous sommes souvent mieux payés que les "intégrés" (+ 20 %) et nous bénéficions du chômage les jours où nous ne travaillons pas : c'est le prix de notre hyper flexibilité et de la non progression de carrière. Vous le dites vous-même Madame Fraissé, en début de carrière, vous étiez très contente de votre sort, on vous a proposé un poste fixe (certes avec baisse de salaire, mais avec la sécurité de l'emploi et la perspective de progression de carrière). Vous avez refusé, c'est votre choix, et maintenant, vous vous retournez contre votre employeur, parce que vous voulez le beurre, et l'argent du beurre. Je suis toujours agacée par ces comportements, parce qu'ils contribuent à décrédibiliser le statut d'intermittent. Vous allez sûrement gagner (comme beaucoup de ceux qui font des procès à Radio France et à France Télévision), et au final, ce sera très injuste par rapport à ceux qui ont fait toute leur carrière comme salariés, et par rapport au contribuable (car ne l'oublions pas, il s'agit d'argent public).
Je suis intermittente (et dans le métier que j'exerce actuellement, pas de possibilité de trouver un poste en fixe) : pour avoir été auparavant salariée puis chef d'entreprise, j'en mesure les avantages et les inconvénients, et à mes collègues qui ont tendance à n'en voir que les inconvénients, je rappelle inlassablement les avantages (qui sont en proportion...).
Lorie

Reposez vous cette question au prochaine election legislative et presidentiel


La crise des politiques culturel, tout comme la crise des services publique, mais aussi la crise financiaire, ont un peu les meme origine ideologique et pragmatique.

Ce n'est pas a l'echelle de radio france que cela se passe. Il faut bien comprendre que c'est les premieres bataille d'un combat contre la politique culturel : statut d'intermittent attaqué de toute part : sur le budjet, mais aussi sur le droit du travail ( cela permet d'empiller des cdd de maniere eternel) .

Vous pensez bien que le rapport de la court des comptes, vu la maniere tres vagues et larges dont il est ecrit, peut etre appliquer a toute entreprise culturel d'etat .

En gros desengagé vous, utilisé le sponsoring et la pub, rationalisé, et devenez comme un fabriquant de brosse a chiotte. Une ligne de montage, avec la division du travail, un grand boss qui dirige tout, et surtout des comptables qui audit tout via l'ERP (programmes informatiques reliant comptabilité, logistique, ventes etc , permettant une comptabilité analytique)

En gros comme dans le reste de l'economie, c'est le reigne des comptables et de la finance, sur la strategie, la politique et finalement l'homme lui meme
Qui vous dit que je ne fais pas cette analyse de la société?Ce n'est pas une raison pour ne pas agir.J'ai signé la pétition ,vais écrire à M.Gallet,irai peut-être à la manif si mon emploi du temps très chargé ces temps-ci me le permet.Voilà c'est tout!Ce n'est pas grand chose mais c'est mieux que rien.
Je peux pas dire le contraire, j’espère que beaucoup suivront votre exemple . C'est important de mettre sa petite pierre a l’édifice. L'ocean est fait de goutes d'eau ;)
Merci pour la goutte d'eau,mais je ne suis pas très canari,je préfère les actions collectives.N'appartenant pas à la radio,je ne peux aller plus loin que ce que j'ai dit précédemment.Le problème des luttes d'aujourd'hui c'est qu'elles ont lieu sur des points précis sans se regrouper,chacune ignorant l'autre et faisant le jeu du pouvoir.Sans solidarité les uns avec les autres nous ne ferons rien,mais par contre,nous nous ferons manger la laine sur le dos.Nous sommes à l'heure de l'appauvrissement des petits,de l'enrichissement des gros.A quand la vraie révolte?
La dessus on est assez d'accord Lorie,

J'ai l'intuition qu' il faut arriver a se rassemblez sur des combats mais tout en acceptant qu'on ne soit pas des supporter d'une equipe de foot: uniforme avec des opinions completement pareils, et sans bon sens. C'est a mon avis ce qui coince un peu pour arriver a cette revolte. Que les gens "normaux" et les intellectuels arrive a choisir des groupes de luttes sans avoir l'impression d'etre des anarchistes de gauche ou des mecs d'extreme droite .

Podemos est un exemple de cristallisation de revolte et de bon sens

En tout cas je pense que la revolte soit par les urnes soit par le rue n'est pas trop trop loin.

Il suffit d'un nouveau Krach financier , et ca arrivera . :)
C'est effectivement une offensive de plus sur un champ de bataille idéologique : moins d'éducation, de culture, de mémoire, d'histoire, d'analyse longue, de reflexion et d'esprit critique dams tous les domaines. Cela permet de ne plus avoir besoin de trouver de prétexte pour faire passer la pilule néolibérale, afin d'avantager les 1% ou moins qui profitent vraiment du système et laisser les autres s'orienter plus ou moins dans un immense parc à troupeau.

Étrange que ce que les nazis n'auront pas réussi à accomplir avec leur eugénisme (untermenshen d'un côté et patriciens aryens de l'autre) le capitalisme et la mondialisation version 3e millénaire semble être sur le point d'aboutir un projet semblable, la question de l'appartenance ethnique en moins : un club de très riches, les courroies de transmission nécessaires et la population bête et pauvre qui rame.
Ethnique aussi!Pourquoi tant de haine contre les musulmans?Tout simplement parce qu'ils appartiennent en grande majorité à la population pauvre de l'Europe.On nous monte contre eux pas seulement pour des raisons d'ethnicité ou religieuse mais aussi pour des raisons de classes sociales.
Rappelez-vous Hortefeux disant que biensur on ne saurait interdire le port du Tchador aux princesses saoudiennes déambulant le long des Champs Elysées.
Je me suis trompé désolé, toujours délicat de passer outre le point godwin.. Le projet mortifère nazi était à la fois basé sur des discriminations ethniques (gitans) ET religieuses (juifs) mais pas uniquement (communistes, homosexuels). Et parmi les victimes désignées, ce sont surtout ceux qui avaient quelques contacts et pas mal d'argent qui pouvaient espérer echapper à la machine à broyer.

Curieux au passage comment les tensions actuelles sur les musulmans, qui sont à mon sens susceptible de suivre le même destin que les juifs pendant la deuxième guerre mondiale.


Mais pour dire plus cruement le choses : l'oligarchie actuelle montre son visage toujours plus froid et inhumain, sur le prétexte du libre échange et de la rentabilité (pour qui?) : une société archaïque et féodale de merde, avec des programmes de merde pour les manants et décideurs serviles vivant dans un monde sans horizons réels et sans espoir. Juste une histoire de fric de plus racontée et appliquée par des bourreaux.

C'est ainsi que cette oligarchie compte aussi fait rêver ses propres enfants ??
Les paralelles ont leur limite Fiorentino. D'abord meme si il y a une vague de racisme et d'islamophobie , on est loin de ce que les juifs ont vecu durant les derniers siecles en europe, et encore moins comparable à la Shoah. Ca devient du delire les comparaisons.

J'aimerais preciser en plus que le contexte est different.

Il y a des racistes ok, mais il y a aussi beaucoup de gens, plutot a droite, qui voyant les attentats , les discours, et il faut bien le dire jusqu'a charlie et Daesh , une communauté musulmane qui avait du mal a condamner fermement unanimement le terrorisme au nom de l'islam, confond un peu tout, et degage son agressivité et sa peur sur l'islam.


Bref on est dans des tensions mondiales et locales , basé sur un melange de fin de colonialisme et de manque complet de culture politique , qui amenent des chocs entres cultures .


En plus comme Lorie le dit , il y a le conflit entre classe, que l'on cache deriere un conflit de culture.


Bref arretez de comparer des choses pas comparable, sinon il faudrait inventer une machine a remonter le temps, vous coller une etoile jaune et vous envoyer a Varsovie. On verra apres si vous trouvez que la comparaison avec la france aujourd'hui tient toujours
Les juifs n'ont pas le monopole des grandes persécutions, mais je vais arrêter là cette conversation qui glisse vers une mauvaise pente. Car vous auriez pu aussi me proposer de passer la nuit de la Saint Bartelemy avec une croix blanche sur ma porte, ou encore d'aller me faire voir chez les Tustsi, dans les pogroms communistes blancs ou jaunes ou dans d'autres totalitarismes religieux et idéologiques...

Merci du voyage, mais oui, il me semble intéressant de faire des comparaisons à défaut de connaître notre futur collectif. Les juifs dans leur grande majorité d'avaient pas idée de ce qui allait leur tomber dessus en 1938. Les Français en 2015 ne s'imaginent pas vivre sous un totalitarisme d'état libéral dans 5 ans. Chacun ses exaspérations et ses points chatouilleux.

http://blogs.mediapart.fr/edition/libres-enfants-du-numerique/article/110415/loi-renseignement-peut-encore-croire-la-democratie-parlementaire
Florentino,




Nietzsche :
Quand je songe au désir de faire quelque chose, tel qu’il chatouille et stimule sans cesse des milliers de jeunes Européens dont aucun ne supporte l’ennui, pas plus qu’il ne se supporte soi-même, – je me rends compte qu’il doit y avoir en eux un désir de souffrir d’une façon quelconque afin de tirer de leur souffrance une raison probante pour agir, pour faire de grandes choses. La détresse est nécessaire ! De là les criailleries des politiciens, de là les prétendues ‘détresses’ de toutes les classes imaginables, aussi nombreuses que fausses, imaginaires, exagérées, et l’aveugle empressement à y croire. Ce que réclame cette jeune génération, c’est que ce soit du dehors que lui vienne et se manifeste – non pas le bonheur – mais le malheur ; et leur imagination s’occupe déjà d’avance à en faire un monstre, afin d’avoir ensuite un monstre à combattre. Si ces êtres avides de détresse sentaient en eux la force de se faire du bien à eux-mêmes, pour eux-mêmes, ils s’entendraient aussi à se créer, en eux-mêmes, une détresse propre et personnelle. Leurs inventions pourraient alors être plus subtiles, et leurs satisfactions résonner comme une musique de qualité ; tandis que maintenant ils remplissent le monde de leurs cris de détresse et, par conséquent, trop souvent, en premier lieu, de leur sentiment de détresse ! Ils ne savent rien faire d’eux-mêmes – c’est pourquoi ils crayonnent au mur le malheur des autres : ils ont toujours besoin des autres ! Et toujours d’autres autres ! – Pardonnez-moi, mes amis, j’ai osé crayonner au mur mon bonheur. »


Moralité , arrêtons se de disputer sur des événements qui se passent ailleurs, ou en d'autre temps, fait par d'autre gens que nous meme,à qui on vole leur malheur pour justifier nos actes, alors qu'ils n'ont pas besoin de nous .

Balayons chacun a sa porte, au lieu de venir auditer la propreté de nos voisins

PS: le juifs ne savaient pas ce qui allaient leur tomber dessus en 1938 ???????????????!!!!!!!!!!!!!


C'est du grand n'importe quoi . Mais je comprend votre idée , que la democratie peu disparaitre l'air de rien , progressivement, usé par l'indifference , mais en 1938 , les juifs allemand , s'en etaient deja pris plein la tete, et ceux qui on voulu rester en allemagne , l'on payé de leur vie .
Dans leur grande majorité, si vous me citez et venez me faire la morale, merci de ne pas déformer mes propos. Et je persiste, la majorité des juifs comme de l'humanité n'avaient pas idée jusqu'à la Libération en 45 des rescapés des camps de concentration, de l'horreur de la Shoah. Décidément un sujet sensible ici aussi, rélisez et visionnez les oeuvres de Claude Lanzmann...

Mais oui parlons plutôt de notre démocratie en grand danger, c'est le but de mon intervention :) Toujours difficile de se rendre compte sur le moment du danger rñeel des décisions et événements, Laurent Chemla, membre du Conseil d'Orientation Stratégique de La Quadrature du Net s'en inquiète ici :

https://www.laquadrature.net/fr/lettre-ouverte-aux-traitres-a-la-republique
Vous avez bien sur raison Fiorentino.
Personne ne voulait croire, au moins jusqu'en 42 qu'on gazait les enfants et les adultes. Tout le monde savait qu'il existait des camps de concentration mais pas des camps d'extermination,
oui Picrate mais est-ce cela aurait changé quelque chose ? Hélas je ne le crois pas.

Tout comme tout le monde sait qu'il existe des abattoirs mais refusent de savoir ce qu'il s'y passe exactement!

Cachez ce sang que je ne saurais voir !!!

C'est toute l'hypocrisie de notre société qui se veut humaniste mais qui se préfère pathos.

tout le débat entre la prévention et le soin.

Supprimer la cause ou bien soigner les conséquences du mal pour mieux l'entretenir .
Je pense que ça n'aurait malheureusement rien changé, sauf peut- être plus de révolte de ceux qui étaient concernés.
Parce qu'au niveau des Alliés, quand on regarde le film de Costas- Gavras, Amen, on a tout compris,
A y réfléchir la collaboration de la France et de sa police ne se serait pas aussi bien passée.

Mais si à l'époque ça ne dérangeait pas de rafler des juifs ou d'autres, de les priver de leurs biens, de leur liberté , c'est que déjà y avait pas beaucoup d'empathie pour ces personnes.

Refaire l'Histoire avec des si, regrets inutiles, remords éternels.

Mais en plus cela ne sert pas de leçon , n'empêche pas de recommencer , les victimes deviennent les bourreaux et réciproquement , l'un alimente ce qui nous fait devenir l'autre.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
@si décrypte mais qui est autorisé à décrypter @si ?
A florentino:

La nuit des longs couteaux c'est en 1934 chouchou

Si j'avais voulu vous faire la morale , je n'aurais pas choisi Nietzsche.

J'ai vu les 8h de Shoah le Lanzman, et vous confondez beaucoup de chose .
Tout ne s'est pas fait de maniere uniforme et au meme moment en Europe. Et il est vrai que beaucoup de deporté de l'europe de l'Ouest comme le montre Lanzman ignorait ce qui allait leur arriver. Mais les juifs allemand etaient persecuté dès les années 20, sans compté la limitation de leur droit qui etait un etat de fait depuis des siecles. L'antisemitisme etaient ancré dans toute l'europe. Et ce n'est pas en 50 ou 100 ans que l'on annule cela .
Voici la date par pays ou les juifs ont recu les meme droit que les autres citoyens:

Année d'obtention de l'égalité des droits pour les Juifs12
Année Pays
1791 France
1796 République batave
1808 Grand-duché de Hesse, Royaume de Westphalie13
1811 Grand-duché de Francfort13
1812 Mecklenburg-Schwerin14, Royaume de Prusse15
1828 Royaume de Wurtemberg
1830 Belgique
1830 Grèce
1832 Canada
1833 Électorat de Hesse
1834 Pays-Bas
1835 Suède
1839 Empire ottoman
1842 Royaume de Hanovre
1848 Royaume de Sardaigne
1849 Hambourg, Danemark
1851 Norvège
1856 Suisse
1858 Royaume-Uni
1861 Italie
1862 Grand-duché de Bade
1863 Duché de Holstein
1864 cité libre de Francfort
1867 Autriche-Hongrie
1871 Allemagne
1878 Bulgarie, Serbie
1890 Brésil
1917 Russie
1923 Roumanie
"les 8h de Shoah le Lanzman"
Précisément, les 09h05 de Claude Lanzmann.
J'ai toute une anecdote personnel un peu spécial avec Shoah.

C'est un drôle de filigrane a une drole de periode de ma vie .

Je n'ai pas pu le finir la premiere fois, et j'ai ete physiquement affecté . Un peu long a expliquer .


PS : cinematographiquement, Lanzmann a trouvé le seul procédé et la seule méthodologie pour filmer ca.C'est très réfléchit, très honnête, très digne . Il comprenait qu'il faisait un document , plus qu'un film. Et le résultat, même si la forme a l'air lente et figer , elle est la seul forme possible (plan fixe, dans le quotidien des témoins, sans aucune mise en scène, rien , la manière la plus brut et neutre possible ) .

Un film qui n'a pas besoin de forme, car le fond dépasse la forme . Parceque ce travail a été de faire dire l'indicible .

Travail important .


Autre anecdote : Le film n'etait pas online gratuitement, et ne circulait sur le net que des extraits , trafiqué par des antisemites , dont le temoignage incroyable, poignant, le plus grand interview que j'ai pu voire : Abraham Bomba (le coiffeur) .
J'ai ecrit a la fondation Lansmann leur demandant de mettre en ligne le film original pour contré les manipulations.

Le film est online depuis peu, je ne sais pas si c'est lié à mon mail . Mon narcissisme aimerait que oui j'imagine ;)
Tout simplement : le film a été diffusé par France 3 (le 2 avril 2015) et est visible1 gratuitement pendant un mois sur la plateforme Pluzz de France Télévisions.

1. Si vous obtenez un message d'erreur du genre « cette vidéo n'est pas disponible depuis votre position géographique », vous pouvez par exemple utilisez Hola! (cf. http://www.numerama.com/magazine/27539-hola-une-extension-geniale-pour-contourner-le-filtrage-geographique.html).
Florentino, on est d'accord sur le fond, pas sur l'exemple donné , mais c'est pas grave .

De plus prendre un exemple aussi chargé, ne sert pas votre idée directrice . Vous brouillez votre message au lieu de le clarifier, enfin c'est mon avis
Cher Gauthier, glissez quelques commentaires plus bas et vous découvrirez ma principale participation à ce débat, un témoignage personnel de la grève menée par le personnel du Centre Pompidou en 2009 et dont je faisais partie. Témoignage venant en miroir et soutien à ce mouvement de grève, pas terminé après déjà plus de 3 semaines.

Mais vous avez préféré commenter et rire mes propos plus haut, Israel étant souvent pour ma gouverne un sujet que je place sur un forum virtuel pour voir où je me trouve.

Si vous voulez connaître plus précisemment mon avis sur la question, je fais aussi un paralléle entre les injustices et les humiliations subies par la majorité des Français musulmans ou les immigrés, citoyens de seconde, troizième zone en 2015 dans notre pays (le droit de vote aux étranger n'a même pas été accordé pour les municipales par le ps), leur stigmatisation voire expulsion et drames à venir (programme fn), et les brimades puis le sort réservé aux juifs par le projet nazi entre 1938 et 1945

https://lapartmanquante.wordpress.com/2015/02/20/coexistence-ou-intolerance/

https://lapartmanquante.wordpress.com/2015/01/24/un-corps-social-malade/

Pour revenir au conflit de Radio france/Centre Pompidou, j'ajouterai ces deux points à mon post plus bas :

Rajouté à cela que le directeur du CP, Alain Seban fraîchement nommé avait fait refaire à son goût un appartement neuf et construire un assenceur privé le reliant directement de son dernier étage au parking, frais énormes qui ont grévé des projets d'expositions (sisi l'osmose des budgets ça existe), vous avez les mêmes ingrédients explosifs.

Certains chroniqueurs stars, économistes, historiens ont envahi les ondes de Radio France, les arcanes de la culture et tous les symboles du républicanisme. Je pense aux Cohen, Guetta et autres Finkelkraut, ce dernier prenant part à une enquête parlementaire plus que douteuse sur la réception de la laïcité dans les écoles de banlieues pauvres et de forte immigration, à majorité musulmane - suite à la minute de silence obligatoire, quelle blague, pour les Wolinski, Cabu et autres de Charlie Hebdo.

Liberté d'expression qu'ils disaient ?...
Florentino,


il y a beaucoup a répondre : vous prenez des événements particulier, et vous les interprétez à votre sauce, créant effectivement un espace mental virtuel, reconnecté du réel.

Dans l'ordre :

1-J'avais lu votre message sur le centre Pompidou , mais je trouvais vos conclusion hative : j'y reviendrais plus bas

2-Je comprend absolument pas tout ce blabla sur les immigrés etc Ce que vous décrivez existe depuis la nuit des temps, ça s'appelle la lutte de classe, entre des dominants et des dominé. Le reste est un cache nez, car les gens prefere etre raciste (critiquer des modes de vies, des cultures , et y voire la cause du desordre ) que d'admettre bien pire pour eux :qu'il aime leur confort plus que leur intégrité (et que donc leur soit disant vertu austère, est une vaste hypocrisie : austérité pour les autres mais pas pour moi)

3-Ce que vous dites a propos de l’inégalité des droits , en rapport a mon message sur le droit accordé au juif seulement au 19eme , voire 20eme siecle , apres 600 ans d'apartheid dans toute l'europe, est absolument scandaleux (ca me donne la nausée) . Franchement dangereux meme, et d'une bêtise crasse.

Comparer le vote étranger au municipal , avec une apartheid qui a durée 6 siecles, ou des citoyens français n'avais pas de droit, des professions interdites, des vêtements obligatoire (proche de l’étoile jaune dans l'esprit) , persécution , massacre, spoliation successive . Le tout se finissant au xx eme siecle par l'extermination quasi complète d'un peuple sur le territoire europeeen. Et vous vous permettez de comparez ca au fait que le vote étranger (de gens n'ayant pas la nationalité !!!!!!) ne puisse pas voter au municipal . Votre logique cher ami est complètement altérée.


4- A propos de ce que vous décrivez a Pompidou, cela s'appelle en Management des Perks ( sorte de bonus, mais d'usufruit et d'usage). Cela a été etudié en détail, et il est démontrer que ca existe dans toute compagnie même privé (surtout privé !!!???) .

Comme le dit Olivier Williamson (prix nobel eco 2009 , et spécialiste de l’économie structurelle) , en réalité rien ne prouve que un manager privé gère mieux ou plus honnêtement qu'un manager appointé par l’état .

En gros vous prenez une dérive propre à toute organisation mal controlée, et je pourrais dire une dérive propre a l'organisation française en général (tres classiste et aristo) , et vous voulez en tirer comme conclusion que toute compagnie d’état serait mal gérée .

5-Vous faites exactement la même faute intellectuelle avec l'efficacité de la gréve. Parce que votre expérience a ete négative, vous en déduisez que toute gréve est inefficace.



6-Sur la minute de silence etc : tout le monde sais et a dénoncé la manière dont ce gouvernement a recéper les attentats. Tout comme la maniere debile de traiter le probleme dieudonné . Sarkozy avait déjà lancer le style , ils ont prolongé (utilisé les faits divers et l'actualité pour gagner des points dans les sondages ).
La encore vous faite tout un foin pour rien. Vous confondez le peuple français , et les politiciens français .

Bref Florentino, vous êtes le roi du syllogisme foireux . Je vous remet la medaille , toute categorie .
De plus le sujet ici etait radio france, et dieu sais comment vous etes arrivé au musulman , et au juifs.

Depuis qq semaines j'intervient sur les forums d'asi, uniquement sur des sujets lié a l'economie ou a la gestion de la culture, et a chaque fois , le debat a devié sur les juifs, et le deux poids deux mesure avec les musulmans, ou les noire .Et a chaque fois les memes arguments debiles , sans aucune culture politique , ou une ignorance crasse du réel.

C'est completement dingue .

Et franchement ca fait flipper. Je ne sais pas ce qui se passe en france , mais c'est unique dans cet ampleur. Votre pays est en train de se diviser et vous allez vers une forme de guerre civile si vous continuer dans cette voie .
Ce qui est particulier, c'est que les massacres de musulmans sont commis par d'autres musulmans.
Comme en Palestine ?????
Tout a fait.
Mais c'est quand même moins risque pour la population qui se développe énormément. Contrairement au. endroits du monde que les Israéliens ne peuvent préserver. Israël soigne le maximum possible de Syriens en ce moment.
[quote=Pirate]Mais c'est quand même moins risque pour la population qui se développe énormément. Ça veut dire quoi exactement ? Il en restera toujours assez de cette population ? Ebé !!!!!!!!!!!! Les bonnes actions envers les Syriens de Netanyaou n'effacent pas ses crimes contre les Palestiniens (hommes, femmes et enfants).
" Je me suis trompé désolé, toujours délicat de passer outre le point godwin.. Le projet mortifère nazi était à la fois basé sur des discriminations ethniques (gitans) ET religieuses (juifs) mais pas uniquement (communistes, homosexuels). Et parmi les victimes désignées, ce sont surtout ceux qui avaient quelques contacts et pas mal d'argent qui pouvaient espérer echapper à la machine à broyer."

Mais comment peut-on écrire tant de bêtises !
L'antisémitisme nazi était ethnique et seulement ethnique, ne serait-ce que parce la philosophie nazie est basée sur la race. La religion n'est qu'une conséquence. Les Juifs n'ont pas été massacrés et déportés pour raison religieuse mais parce que juifs et donc une menace pour la race. Qu'ils soient vaguement croyant, qu'ils suivent avec fanatisme leurs 613 règles religieuses, qu'ils se convertissent à n'importe quelle autre religion, qu'ils se sentent proches de la droite, la gauche, le centre, qu'ils admirent le Kaizer, la révolution russe ou française, ça n'a aucune importance. Le problème est dans le sang et toute pensée, reflexion, philosophie nées de ce sang portent la trace de leur anti-race.
Dans l'imaginaire nazi le capitaliste juif côtoie sans problème le communiste juif; ça peut paraître paradoxal mais pour les nazis c'est une évidence: la race juive étant un agglomérat dangereux de races les plus bâtardes, ils ne peuvent, contrairement aux races pures, entendre la voix de la nature et sont donc obligés de trouver à l'extérieur d'eux-même des règles à suivre, les tables de la Loi, les lois du marché, le socialisme, le libéralisme politique, les droits de l'Homme...etc. Et c'est mortifère pour la race aryenne car cette bâtardise, cette race qui n'en est pas une souille mentalement et physiquement les autres races, les rendant sourdes à ce que leur crie leur Sang. C'est pour cette raison que mêmes les gosses et les vieux doivent être détruits.




"Curieux au passage comment les tensions actuelles sur les musulmans, qui sont à mon sens susceptible de suivre le même destin que les juifs pendant la deuxième guerre mondiale."

Vous ne comptez pour rien les liens entre français musulmans et les autres ? Les mariages inter-religieux ou laïques, les concubinages, les enfants nés de parents qui n'ont pas la même religion, l'état français qui a des liens et des contacts avec des états qui ont l'Islam comme religion officielle, les contrats financiers et marchands qui en découlent, la constitution qui protège la liberté religieuse...Mais vraiment, vous ne fantasmeriez pas un peu ?
Bien dit


" Je me suis trompé désolé, toujours délicat de passer outre le point godwin.. Le projet mortifère nazi était à la fois basé sur des discriminations ethniques (gitans) ET religieuses (juifs) mais pas uniquement (communistes, homosexuels). Et parmi les victimes désignées, ce sont surtout ceux qui avaient quelques contacts et pas mal d'argent qui pouvaient espérer echapper à la machine à broyer."



Mais comment peut-on écrire tant de bêtises !

L'antisémitisme nazi était ethnique et seulement ethnique, ne serait-ce que parce la philosophie nazie est basée sur la race. La religion n'est qu'une conséquence. Les Juifs n'ont pas été massacrés et déportés pour raison religieuse mais parce que juifs et donc une menace pour la race. Qu'ils soient vaguement croyant, qu'ils suivent avec fanatisme leurs 613 règles religieuses, qu'ils se convertissent à n'importe quelle autre religion, qu'ils se sentent proches de la droite, la gauche, le centre, qu'ils admirent le Kaizer, la révolution russe ou française, ça n'a aucune importance. Le problème est dans le sang et toute pensée, reflexion, philosophie nées de ce sang portent la trace de leur anti-race.

Dans l'imaginaire nazi le capitaliste juif côtoie sans problème le communiste juif; ça peut paraître paradoxal mais pour les nazis c'est une évidence: la race juive étant un agglomérat dangereux de races les plus bâtardes, ils ne peuvent, contrairement aux races pures, entendre la voix de la nature et sont donc obligés de trouver à l'extérieur d'eux-même des règles à suivre, les tables de la Loi, les lois du marché, le socialisme, le libéralisme politique, les droits de l'Homme...etc. Et c'est mortifère pour la race aryenne car cette bâtardise, cette race qui n'en est pas une souille mentalement et physiquement les autres races, les rendant sourdes à ce que leur crie leur Sang. C'est pour cette raison que mêmes les gosses et les vieux doivent être détruits.









"Curieux au passage comment les tensions actuelles sur les musulmans, qui sont à mon sens susceptible de suivre le même destin que les juifs pendant la deuxième guerre mondiale."



Vous ne comptez pour rien les liens entre français musulmans et les autres ? Les mariages inter-religieux ou laïques, les concubinages, les enfants nés de parents qui n'ont pas la même religion, l'état français qui a des liens et des contacts avec des états qui ont l'Islam comme religion officielle, les contrats financiers et marchands qui en découlent, la constitution qui protège la liberté religieuse...Mais vraiment, vous ne fantasmeriez pas un peu ?
Tout a fait d'accord florentino, et ca rejoint Lordon: le capitalisme est un totalitarisme, car il martel et fabrique les inconscient, les fantasmes , les pulsions et les desirs .


C'est effectivement une offensive de plus sur un champ de bataille idéologique : moins d'éducation, de culture, de mémoire, d'histoire, d'analyse longue, de reflexion et d'esprit critique dams tous les domaines. Cela permet de ne plus avoir besoin de trouver de prétexte pour faire passer la pilule néolibérale, afin d'avantager les 1% ou moins qui profitent vraiment du système et laisser les autres s'orienter plus ou moins dans un immense parc à troupeau.



Étrange que ce que les nazis n'auront pas réussi à accomplir avec leur eugénisme (untermenshen d'un côté et patriciens aryens de l'autre) le capitalisme et la mondialisation version 3e millénaire semble être sur le point d'aboutir un projet semblable, la question de l'appartenance ethnique en moins : un club de très riches, les courroies de transmission nécessaires et la population bête et pauvre qui rame.
Une émission très intéressante. Beaucoup d'entre nous sont attachés Radio France pour son originalité , sa diversité. A titre de bonus , je voudrais mentionner un entretien avec Jean -Paul Cluzel, l'ancien Pdg de Radio-France sur Bfm télé, jeudi soir. Si j' ai bien compris, Cluzel ,qui a plutôt bien réussi son mandat, a plus ou moins été "viré" à l'époque de Sarkozy. Son entretien était un vrai modèle de critique "froide" ,un vrai "chat fourré" une vraie Chattemite. La Fontaine , réveille toi !
Merci pour cette émission, tant attendue.
Je partage l'avis donné par Anne-Sophie Jacques dans " les coulisses" : l'absence de contradiction ( malgré les recherches désespérées d'@si), a permis d'avoir une émission dans laquelle la parole circulait bien.
Je continue à rester sur ma faim en ce qui concerne la faible implication des journalistes dans le mouvement de grève. Corporatisme nous dit-on ... je ne vois pas d'évidence entre le corporatisme et le fait de ne pas se rallier.
Toute cette idée que les agents de l'etat gerent moins bien que les agent privé , est une idée recu complete.

L'economie moderne balaye tout ca. Ce que dit l'economie moderne ,c'est qu'il existe des agents economiques seul (travailleur independant), qui utilise le marché, mais il existe aussi des compagnies (des fois enorme) qui sont des organizations (appelé Hierarchies , en opposition au marché pure) , et donc qui se passent partielement du marché . Que la compagnie soit gerée par un agent de l'etat ou un agent privé , ne changent rien au probleme ethique d'encadrement du management .

WIlliamson parle de la main visible du management, en opposition a la main invisible du marché .

Ce que disent les economistes moderne , c'est que de un , celon les cas, les industries etc , le "marché" ou la "hierarchie" peuvent etre tour a tout le mode le plus productif .

Ce que dit O. Williamson (prix nobel d'eco 2009 ; et un de mes economistes preferés) sur les mode d'organisation :
"The New Science of Organization
is at a pre-unified state of development and will benefit from many
lenses. I merely urge that a combined law, economics, and organizations
approach to the issues has merit
"


"La nouvelle science de l'organisation est un a un stade de pre-unification de son developpement, et va beneficier de beaucoup de different lentilles (regards ) . Je met l'accent principalement sur une approche combinant du droit, de l'economie et de l'organisation."


The main market and hierarchy trade-offs involve
comparative assessments of adaptability, incentive intensity, and bureaucracy.
Markets are superior in autonomous adaptability respects, employ highpowered
incentives, and are less subject to bureaucratic distortions. Hierarchies
enjoy the advantage in bilateral and multilateral adaptability respects,
work out of lower-powered incentives, and are beset by intertemporal bureaucratic
distortions. Hybrids are located in between. As developed elsewhere
(Williamson, 1989, 1991), transaction cost economics proposes a particular
discriminating alignment in which both spontaneous and intentional forms of
governance are featured.

[...]


The main factors that distinguish markets and hierarchies (in transaction
cost economizing respects) involve only a few key features. Of special importance
are (1) adaptability differences, (2) contract law differences, (3) incentive
intensity differences, and (4) bureaucratic cost consequences.
Inasmuch,
moreover, as these differences are systematic-being in the nature of a syndrome
(Williamson, 1988, 1991)-the logic of economic organization becomes
more evident when markets, hybrids, and hierarchies are studied
together.

Based on the foregoing, the key features of economic organization are
discovered by appealing to law, economics, and organization. To be sure, that
does not preclude more specialized orientations. The New Science of Organization
is at a pre-unified state of development and will benefit from many
lenses
. I merely urge that a combined law, economics, and organizations
approach to the issues has merit
. Although organization theory and the law
(especially contract law) are not accorded co-equal status with economics
under this combined conception, both play very significant roles nonetheless.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

J'ai grandi avec France Inter, donc je suis tout à fait incapable d'écouter des radios privées, je ne supporte pas la pub et j'ai l'impression qu'on me déverse des poubelles dans les oreilles.
J'adorais les chroniques des humoristes, mais j'ai été choqué par le départ de Didier Porte et Stéphane Guillon, je ne pouvais plus écouter France Inter, et j'ai finalement trouvé France Culture.

Avec cette grève je n'écoute plus la radio, ou seulement les playlists musicales. Je me suis rabattu sur les podcasts, les replay d'Arte, et j'ai testé le BBC World Service.
Je considère donc qu'une radio publique de qualité est indispensable, je ne vois pas qui d'autre pourrait faire de tels programmes.
21 minutes 39 :

- Radio France est une immense Audiothèque ! Déjà sur 3 ans, vous imaginez, c'est gratuit ! vous cliquez sur internet !
- Soyons clair, il faut faire payer les Podcast ?
- Peut-être pas pour tout le monde !


Pourquoi s'insurger contre la gratuité des podcasts ? C'est au contraire l'une des richesses de France Culture !

Aux antipodes du partage gratuit des podcast, l'INA a un siècle de retard sur son temps en reservant des pans de notre mémoire collective à ceux qui peuvent la payer. La Radio télévision Suisse n'a pas fait cette erreur.
Vraiment dommage que cette émission ait été préparée avec autant de compréhension, pour ne pas dire de complaisance pour ces grévistes qui sabotent le service public pour sauvegarder leurs avantages acquis. Très déçu par @si !
Du genre son rapport 2015 sur la gestion des Agences de l'Eau.

En page 95, la cour des comptes s'étonne que l'Agence de l'Eau Seine-Normandie subventionne du matériel d'entretien des espaces verts et de la voirie, n'a-t-elle pas mieux à faire qu'une action éloignée des objectifs prioritaires de la politique de l’eau, argent par les fenêtres, blablabla.

J'aimerais les voir, les gugusses qui recomptent les sous dans leur bureau, se coltiner les problèmes que rencontrent les collectivités qui passent au 0 pesticide, pour entretenir leurs voiries. Sable + terre = herbe folle et pissenlit dans le caniveau, en 15 jours chrono à la belle saison. Et quand on a affaire à des petites communes sans gros moyens, les aider à financer la balayeuse ou le désherbeur thermique, c'est pas plus con qu'autre chose, c'est un pas vers le 0 phyto, donc moins d'herbicides dans les cours d'eau, donc les nappes, donc l'eau du robinet du contribuable, ce pollué payeur.

Mais ce genre de détails de caniveau, la cour des comptes, ça leur passe vraiment à 15 miles au-dessus de la tête. Donc si c'est le même niveau de précision dans leur examen de la situation de Radio France, je suis inquiète...

A part ça, l'émission était très intéressante. Rendez-nous France Culture, je n'en peux plus de BFM Bizeness!!
curieux comme ces journalistes ne pensent que journal… leur ton a d'ailleurs changé vis à vis de cette grève depuis que sont en cause...
et je me demande quand ils ont entendu des flashs, surtout nocturnes, sur France Culture (ou même je crois sur France Inter) ?
Le conflit social le mieux traité par Radio France dans son histoire restera quand même celui de Radio France.
Auditrice anciennement de France Inter,que j'écoute de moins en moins à cause de personnes qui ont été,disons,remerciées,humoristes,puis journaliste,je me suis rabattue sur France Musique.Je tiens à dire tout mon soutien moral,pas seulement aux gens qu'on entend mais à tous les autres qui y travaillent;comme ceci n'est pas suffisant,je pose la question"que peut faire de concret une simple auditrice,qui veut vraiment soutenir ce mouvement?"

Bien sûr que les salaires sont mirifiques(ceci dit,je suppose que ça n'est pas pour tout le monde et puis ils n'ont rien à voir avec ceux de grands patrons ou même de grands sportifs!) mais ce n'est pas une raison de tailler dans le personnel à cause d'une mauvaise gestion,tout cela à l'encontre du personnel et des auditeurs!
J'ai beaucoup aimé la formule de Marie-Hélène Fraïssé "France Culture est une audiothèque". Et c'est vrai ! Avec 2% d'audience cette station est d'une qualité qu'on ne retrouve pas ailleurs. Et je ne parle même pas de Fr Cul Plus qui est une Université gratuite sur les ondes.

Fr Tv avait supprimé deux programmes de service public : C'est pas sorcier !, Des mots de minuits ... et il y a quelques années Arrêts sur images.

La question fondamentalement ici posée est un service public de l'information au même titre que la culture qui doivent échapper aux logiques marchandes et aux techniques managériales du secteur privé. D'où les raisons de la colère pour reprendre le titre du bouquin du sociologue Vincent de Gaulejac.

Radio France ne peut pas concurrencer Radio Lagardère and co. avec beaucoup moins de moyens. Ce sont des radios d'offres, qui offrent des programmes et pas de l'audience à des annonceurs. Tant pis si ça fait du déficit il peut être en partie comblé par la ventre de cd et de magazines tel France Culture Papiers.
Merci pour cette émission très réussie.

Que l'on parle de Radio France, des universités ou de l'hôpital, il me semble que les institutions de service public traversent la même tempête :

- Les mêmes "arguments" comptables récités à longueur de journée par les dirigeants ("c'est l'austérité ma bonne dame, on ne peut que s'y plier").

- La même déconnexion et incompréhension entre les salariés qui font tourner la "maison" au jour le jour et ces mêmes dirigeants.

- Le même sentiment d'une insitution qui est attaquée dans ces missions de service public.

Il serait temps qu'on prenne conscience des effets désastreux de cette vague "réformiste" et qu'on agisse ensemble pour dire STOP.
Dostoievski:

Par Dieu ! je ne veux pas de telles vertus ! J’ai eu le temps de faire dans les environs un bout de promenade vertueux. Eh bien, c’est tout à fait comme dans les petits livres de morale, vous savez, ces petits livres allemands, avec des images ? Ils ont dans chaque maison un vater très vertueux et extraordinairement honnête, si honnête et si vertueux qu’on ne l’approche qu’avec effroi ; le soir, on lit en commun des livres de morale. Autour de la maison, on entend le bruit du vent dans les châtaigniers ; le soleil couchant enflamme le toit et tout est extraordinairement poétique et familial... Je me souviens moi-même que feu mon père, sous les tilleuls, dans son jardinet, pendant les beaux soirs, nous lisait aussi, à ma mère et à moi, de pareils livres... Eh bien ! chaque famille ici est réduite par son vater à l’esclavage absolu. Tous travaillent comme des bœufs, tous épargnent comme des Juifs. Le vater a déjà amassé un certain nombre de florins qu’il compte transmettre à son fils aîné avec sa terre ; pour ne rien détourner du magot, il ne donne pas de dot à sa fille, à sa pauvre fille qui vieillit vierge. De plus, le fils cadet est vendu comme domestique ou comme soldat, et c’est autant d’argent qu’on ajoute au capital. Ma parole !... Tout cela se fait par honnêteté, par triple et quadruple honnêteté ; le fils cadet raconte lui-même que c’est par honnêteté qu’on l’a vendu. Quoi de plus beau ? La victime se réjouit d’être menée à l’abattoir ! D’ailleurs, le fils aîné n’est pas plus heureux. Il a quelque part une Amalchen avec laquelle il est uni par le cœur, mais il ne peut pas l’épouser parce qu’il n’a pas assez de florins. Et ils attendent tous deux sincèrement et vertueusement. Ils vont à l’abattoir avec le sourire sur les lèvres ; les joues de l’Amalchen commencent à se creuser ; elle sèche sur pied. Encore un peu de patience ; dans vingt ans la fortune sera faite, les florins seront honnêtement et vertueusement amassés. Alors, le vater bénira son fils, un jeune homme de quarante ans, et l’Amalchen, une jeunesse de trente-cinq, à la poitrine plate et au nez rouge. À ce propos, il pleurera, il lira de la morale et puis... il mourra. L’aîné deviendra à son tour un vater vertueux, et la même histoire recommencera. Dans cinquante ou soixante-dix ans, le petit-fils du premier vater continuera l’œuvre, amassera un gros capital et alors... le transmettra à son fils ; celui-ci au sien, et, après cinq ou six générations, naît enfin le baron de Rothschild, ou Hoppe et Cie, ou le diable sait qui. Quel spectacle grandiose ! Voilà le résultat de deux siècles de patience, d’intelligence, d’honnêteté, de caractère, de fermeté... et la cigogne sur le toit ! Que voulez-vous de plus ? Ces gens vertueux sont dans leur droit quand ils disent : ces scélérats ! en parlant de tous ceux qui n’amassent pas, à leur exemple. Eh bien ! j’aime mieux faire la fête à la russe ; je ne veux pas être Hoppe et Cie dans cinq générations ; j’ai besoin d’argent tout de suite ; je me préfère à mon capital...
La où elle était déjà : dans le mur ! Comme tout ce qui vit au crochet du contribuable et en abuse de la plus ignoble façon !

Redevance plus de 2 milliards d'€ ! À payer de gré ou de force, sous peine de saisie sur compte bancaire, chez l'employeur ou à la maison par huissier ! Ces gens font bosser 20 personnes là où 3 suffiraient largement, sont en vacances la moitié de l'année et exploitent honteusement les intermittents du spectacle. La honte totale, la caricature hideuse d'un service (sévice) public totalement dévoyé !

PG

P.S. : Je vais écouter l'émission quand même, mais il y a longtemps que j'ai renoncé à France Inter : il n'y a pas écrit "otage" sur mon front ! (Il y a déjà "pigeon de Bercy", ça finirait par faire mur de chiotte de banlieue)
Je viens de lire le rapport ,je suis specialiste du sujet (economiste des media) , c'est génial de bêtise et d’idéologie. En gros des comptables , sans aucune connaissance des industries audio visuel et de la politique culturel, font un audit complètement ubuesque , s'appuyant sur du vent (très drôle la manière donc la BBC est cité sans cesse , sans rien connaitre ):





Je vais essayé de faire court , mais en gros ce que dit le rapport de LA COURS DES COMPTES dans les faits et dans leur recommandations:


-Radio france a ses comptes complètement plombé par un projet immobilier pharaonique et mal géré : en gros cela n'a rien a voir avec l'outil de travail, et avec la production audioviel: c'est une bourde politique, qu'on fait payer à toute une institution

-On a enlevé a Radio France sa seul source de revenu potentiel : la vente de ses programmes a l'etranger a été transferé à "France Media Monde" . Pour reprendre l'exemple de la BBC: il y a deux compagnie BBC , BBC uk , service publique , compagnie sans but lucratif . Et il y a BBC world, qui vend tout les programmes a l’étranger , et qui fait une tonne d'argent. Car l'obligation de non lucrativité est réservé au territoire des royaumes unis .


-Le rapport attaque en réalité et en toile de fond, toute le mode de production audiovisuel francais, qui est basé sur les intermittents du spectacle .Si Le système culturel de la france doit etre revu, il doit l’être dans son entièreté, mais pas juste a l’échelle d'une compagnie; C'est absurde



- Dans la suite de cela : Le rapport néglige complétement que l’intégralité du système culturel français est basé sur des protectionnisme, des quota, des aides, subventions, et compagnies publiques. En gros chaque euro dépensé dans radio france sert en bout de chaîne a un musicien, un artiste, un écrivain, un intellectuelle, ou un chercheur, de vivoter , de pouvoir choisir ce genre de vie, chiche, mais passionnel.

Supprimer un orchestre symphonique ok, mais ca veux dire moins d'emploies disponibles pour les jeune musiciens du conservatoire, donc ca veux dire des choix de carriere encore plus risqué . Au bout d'un moment, n'ayant ni option privé (la culture étant un champ distordu par les protection de l'etat, le privé en est réduit), ni réel chance dans la culture subventionné , les artistes n'auront qu' a aller servir des burger au Mc do

-Le rapport reproche l'organisation du travail et de la production de radio france, alors que c'est la structure naturel de n'importe qu'elle projet audiovisuel de par le monde depuis la nuit des temps : Un producteur, un realistateur, des artistes/interprètes etc, et des techniciens. c'est pareil a holywood (simpletment l'importance des rôle n'est pas la meme,en caricaturant: au USA le producteur est le grand manitou, en europe c'est le réalisateur).

Bref si la cours des comptes se propose de revoir le mode de production historique de n'importe quel projet audiovisuel , alors pourquoi n'irait il pas chez Renault , leur dire comment fabriquer des voitures.


-Son reproche de la "rigidité" de l'approche salarial , la encore, a ce moment la autant critiquer le droit du travail francais. Je ne vois absolument pas en quoi cela est lié a Radio France . C'est juste une compagnie francaise , appliquant le droit du travail francais,et une tradition francaise de promotion.


-La cours des comptes propose que les producteurs utilise les ratio financier (comptabilité analytique) , pour s'aider dans une meilleur gestion de la production. C'est absurde, comme si fabriqué un film ou un reportage ou une emission radio gagnerait en productivité grace un software informatique qui leur donnerais ce qu'on appelle une cost card etc . C'est un fantasme de comptable .

-A propos du devellopement numerique . Si vous lisez le rapport de la BBC , vous lirez que le Directeur de la BBC Davies explique que ca coute une fortune. et que donc la dotation de la BBC qui devait etre revoter en 2004 pour 40 ou 50 ans (a verifier) , devrait etre augmenté ; Il a perdu sont combat (la bbc a ete trainé dans la boue sur plein d'affaire) , et la bbc vit au rabais depuis. DOnc je ne vois pas comment radio france aurait pu modernisé le numerique alors que ses resources futur ont ete detourné sur "france media monde", et que ses revenue present ont été detourné sur un projet immobilier absurde.


-A propos des greves trop nombreuse, la c'est carrement une opinion. je ne vois pas comment une bande de petit comptable mesquin , pourrait juger des luttes social dans une entreprise culturel .



-A propose de la mission de Radio france, comparé à la mission de la BBC citer dans le rapport . En voici l'essentiel pour la mission de la BBC :


Produire des programmes qui ne serait pas produit par le privé , avec un interet educatif ou culturel
Produire quelques programme populaire phare, et avoir du sport a la tv . Dont la final de la coupe de la ligue (c'etait carremetn dans les anciens statut de la BBC) . Le tout sans une minute de publicité , ni aucun partenariat . C'est simplement interdit.

En gros une TV qui traduise la haute culture, la culture populaire, et qui offre quelques programme tres large publique (meme de la tv realité , mais bien faite) federant et pas tres intellectuel. Une sorte de ciment social et populaire .

Donc le rapport de la cours des comptes s'appuie sur la BBC pour justifier son rapport, alors que la BBC serait une compagnie communiste a leur yeux (super salaire, super cariere, super promotion, pas de pub du tout, zero profit en UK)


Si on regarde le rapport, on se demande ou sont les analyses strategique et structurel, utilisant des outils connu (souvent developpé par Mc Kinsey) , on cherche analyse strategique reel type SWOT , ou force de Porter, ou de competence de core (Mc kinsey), bref les instruments de base en analyse structurel .

Ce rapport ne parle que de reduction de cout, de mauvaise gestion (pas vraiment prouvé ) .

Le seul vrai choix proposé dans ce rapport, c'est fusioner ou non les redactions, et mutualiser ou non les moyens de productions. (france inter, france info etc) . Et il faut demander au gens de radio france ce que cela signifie, car ils sont sur le terrain, et comprennent ca mieux que moi dans mon salon .


Pour les curieux , ici je remet une fois de plus le lien sur le rapport complet de la BBC de 1999 qui a analysé et mis en place la strategie de la BBC pour les prochaines decenies et de la fusion des media sur le net pour negocier la dotation voté en 2004, vous allez voire ce que c'est un travail serieux d'analyse et de plan strategique: http://news.bbc.co.uk/hi/english/static/bbc_funding_review/reviewco.pdf
Dommage que seuls des membres de Radio France aient participé à l'émission. Un seul son de cloches...
En toute hypothèse, il en ressort une chose : pour eux aucune économie possible (toutes les suggestions de D.S. relayant des idées déjà émises et qui paraissent frappées au coin du bon sens, ont été repoussées). Leur position paraît intenable. Comment oser soutenir que le maintien de deux orchestres est ab-so-lu-ment indispensable ?
Insupportable, de voir des gens comme Mr. Cohen ne pas trouver "scandaleux" les sommes engagées. Mepris total du salariat. Il y'a un grave problème de répartition des richesses, dans toutes les entreprises. Avec un gouvernement totalement incapable, si on n'y prend garde, tout cela finira très mal.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce matin malgré la grève, la matinale de France Culture a eu lieu avec pour invitée Naomi Klein. Accessible pendant trois ans en podcast. On en profite tant que c'est [s]gratuit[/s] payé par la redevance.

Le podcast c'est addictif. Ca change la vie. D'un clic, on peut zapper l'intervention de Brice Couturier, par exemple...
Anne-Sophie : hé bien mais c'est qu'un cornettiste, ça existe, c'est un joueur de cornet. Le cornet étant une sorte de cor qui a évolué vers une presque-trompette, mais avec un son plus doux. Par exemple dans la Mer de Debussy, il y a trois trompettes et deux cornets. Sachant que le cornet est joué par un trompettiste, qui devient donc cornettiste à l'occasion, assis pas très loin des cornistes qui, eux, en revanche ne deviennent jamais trompistes. Voilà, j'espère que c'est bien plus limpide ainsi.
Ravie de voir Lionel Thompson. Interception, une des meilleures émissions de France Inter.
Haut les coeurs !
Désolé, le jour où j'ai entendu les journalistes comme Clark ne plus être des journalistes mais des opposants politiques face à leur invité (particulièrement probant face aux membres du FN); le jour où j'ai appris que Chabot et Calvi en tête, ces "belles personnes ", ont fait pétition auprès du CSA pour ne plus avoir à recevoir les "petits candidats" à égale durée lors des campagnes électorales; le jour où j'ai appris que des chanteurs lyriques amis d'amis rencontrés bossaient quatre mois par an (répétition comprises ) et payés toute l'année par Radio France au statut de fonctionnaire ; j'ai compris que le service public est au service du public qui en vit !
Puis savoir que 500 millions d'euros pour restaurer un édifice (3 milliards 300 millions de francs) alors même que ce 1er du mois on ferme des milliers de places d'hébergement par manque de moyens, que tout l'hiver le 115 a été débordé au point de les pousser à faire grève !

Apprendre qu'ils exploitaient les artistes en les faisant bosser comme standardistes (FranceInter) des intermittents du spectacles !

Apprendre que le Paris-Dakar, RolandGarros, le foot ou le rugby , les JO et autres conneries de ce genre sont la priorité de ces médias-télé ou radio, que les non amateurs de spectacles sportifs sont des sous citoyens à leurs yeux puisque pas respectés, pas prioritaires.

(les JO de Londres ont coûté 50 millions d'euros de droits de retransmissions alors que la pub ne leur a rapporté que 10 millions).

Je ne défendrais pas le service public des médias. Ils sont l'aristocratie , les courtisant du pouvoir alors que leur rôle devrait-être un contre pouvoir.

Pas d'amende honorable possible, pas de pardon !

Paix à leur âme, que ces médias crèvent au plus vite.
Journaliste en locale de France Bleu, je peux effectivement dire que quelquefois les partenariats prévoient des reportages de la rédaction mais celle-ci a toute liberté de refuser de les faire et de porter la question devant le comité d'entreprise. Car cette pratique est contraire à la déontologie.
dont acte.
Cela a déjà eu lieu et la rédaction a eu gain de cause. Merci de ne pas nous faire passer pour des serpillères.
Les journalistes qui sont confrontés à ces demandes ont toute latitude pour refuser.
Excellente émission.
Merci @SI !
Et Gallet vous essayé ?
Cluzel etait sur i-tele hier soir.
Comme d'habitude de bien belles coulisses Anne-Sophie...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.